Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

C'est un exemple vraiment boiteux pour défendre l'adaptabilité pratiquement infinie de l'humanité. Permet-moi de douter de la rigueur scientifique d'un prêtre qui ne connaissait pas l'existence du continent américain, donc de la surface habitable du globe et de sa population.

J'ai pigé un citation au hasard, la plus ancienne que j'ai trouvé. Depuis qu'il y a du monde sur la Terre, il y en a pour dire qu'il y a trop de monde. On peut en trouver au Moyen-Âge, au XIXe, ou XXe siècle.

J'aime bien donner en exemple un article d'un journal britannique de la seconde moitié du XIXe siècle qui parlait des pénuries de charbon qui s'en venaient parce que toutes les mines étaient exploitées. Qu'est-ce qui se passe 250 ans plus tard: le charbon est la source d'énergie la plus utilisée, on a trouvé de nouveaux gisements, les technologies ont permis d'exploiter des gisement auparavant inaccessibles, les modes de transformation sont plus efficaces, on produit plus d'énergie avec moins de charbon.

J'espère que tu fais preuve d'autant d'esprit critique quand c'est un théologien (Steven Guilbault!) qui fait les mêmes affirmations au XXIe siècle. Doutes-tu de sa rigueur scientifique?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peux-tu développer stp? Je trouve ça surprenant que tu veuilles encourager une plus grande utilisation des OGM. J'aimerais connaître leurs bienfaits à long terme sur le corps humain.

Il faut comprendre que les OGM existent depuis les débuts de l'agriculture (ça existait même avant de façon naturelle). On a toujours essayer de croiser diverses espèces pour obtenir un résultat combinant les points positifs des deux parents. Ça peut se faire par sélection ou par hybridation.

En passant, à peu près TOUTES les vignes de vitis vinifera (qui donnent le vin) au monde sont mortes dans les années 1870 d'une épidémie de phylloxéra (une sorte de puceron). Aujourd'hui, TOUT le vin provient de vignes greffées ou hybrides.

Les OGM sont dans nos assiettes depuis 1996. On n'a pas eu de problèmes, au contraire on a pu nourrir des millions de personnes en plus. Je peux cependant comprendre que certains souhaitent un étiquetage indiquant s'il y a des OGM, mais je mets en bémol car je ne crois pas que les gens savent ce qu'est un OGM. Déjà, il faut savoir que ça ne concerne qu'une poignée de végétaux, pas des animaux. Le monde imagine de la viande fluorescente, mais on n'est pas là. Éventuellement, à force d'éducation, les gens vont comprendre l'inocuité de ces produits.

Le seul problème que j'ai avec les OGM, c'est la propriété intellectuelle. Ça me répugne que des compagnies comme Monsanto puissent faire chier des petits producteurs agricoles dont les champs ont été pollués par les vents qui ont amené des graines de leur produit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pigé un citation au hasard, la plus ancienne que j'ai trouvé. Depuis qu'il y a du monde sur la Terre, il y en a pour dire qu'il y a trop de monde. On peut en trouver au Moyen-Âge, au XIXe, ou XXe siècle.

J'aime bien donner en exemple un article d'un journal britannique de la seconde moitié du XIXe siècle qui parlait des pénuries de charbon qui s'en venaient parce que toutes les mines étaient exploitées. Qu'est-ce qui se passe 250 ans plus tard: le charbon est la source d'énergie la plus utilisée, on a trouvé de nouveaux gisements, les technologies ont permis d'exploiter des gisement auparavant inaccessibles, les modes de transformation sont plus efficaces, on produit plus d'énergie avec moins de charbon.

J'espère que tu fais preuve d'autant d'esprit critique quand c'est un théologien (Steven Guilbault!) qui fait les mêmes affirmations au XXIe siècle. Doutes-tu de sa rigueur scientifique?

Comparer les gisements de minerai à l'agriculture c'est pas mal douteux. La terre a une superficie maximale sur laquelle on peut cultiver contrairement au minerai où l'on peut exploiter les gisements sous-marins et dans l'espace. On doit aussi prendre en compte que les terres n'ont pas tous le même "potentiel agricole" pour des multitudes de raisons. Sans compter l'espace nécessaire à d'autres types d'écosystème nécessaire à la production agricole/vie des humains.

En conclusion, il y a un maximum, très loin d'être atteint, à la production agricole contrairement à l'exploitation minière quasi-infini.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le magnésume est essentiel à la fertilisation de l'agriculture. C'est grâce au magnésiume que l'agréculture d'après la Seconde guerre mondiale a pu se développer. Et le magnésiume va bientôt disparaitre de la liste des ressources abondantes.

Je vais essaye de trouver des liens sur le sujet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pigé un citation au hasard, la plus ancienne que j'ai trouvé. Depuis qu'il y a du monde sur la Terre, il y en a pour dire qu'il y a trop de monde. On peut en trouver au Moyen-Âge, au XIXe, ou XXe siècle.

J'aime bien donner en exemple un article d'un journal britannique de la seconde moitié du XIXe siècle qui parlait des pénuries de charbon qui s'en venaient parce que toutes les mines étaient exploitées. Qu'est-ce qui se passe 250 ans plus tard: le charbon est la source d'énergie la plus utilisée, on a trouvé de nouveaux gisements, les technologies ont permis d'exploiter des gisement auparavant inaccessibles, les modes de transformation sont plus efficaces, on produit plus d'énergie avec moins de charbon.

J'espère que tu fais preuve d'autant d'esprit critique quand c'est un théologien (Steven Guilbault!) qui fait les mêmes affirmations au XXIe siècle. Doutes-tu de sa rigueur scientifique?

La deuxième moitié du XIXe siècle n'a pas plus de 170 ans.

Cela dit, ce que je voulais dire en soulignant la faiblesse de ton exemple, c'est que ton Ancien n'avait pas de données scientifiques pour soutenir sa thèse au sujet du quota atteint en matière de population terrestre. Il n'avait non seulement aucune idée des technologies à venir (et je ne lui en fais pas le reproche), mais en plus (et c'est pourquoi ton exemple est niais) Tertullien a vraisemblablement sorti son constat de nulle part: son opinion n'en fait donc pas une mesure adéquate pour dire « y'a vingt siècles, la surpopulation existait déjà et on l'a contourné, puis fait reculé jusqu'à demain ». Tu me suis?

Puis pour Green Peace, bah leurs porte-paroles actuels et passés n'ont pas à avoir fait les études eux-mêmes pour commenter les dites études qui existent sur le sujet. S'ils ont des chiffres pour backer les mise en gardes ou autres conclusions (ce que Tertullien n'avait pas (des chiffres je veux dire (maudites parenthèse matriochkas qui finissent plus))), je ne vois pas en quoi on questionnerait leur rigueur scientifique de la même façon que je questionne celle d'un penseur de l'Antiquité. Je veux dire, en portant une toge, tu pars perdant contre n'importe qui qui porte un pantalon. Même Steve Guilbault.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas non plus oublier que les prévisions démographiques (surtout celle à long terme) peuvent être brutalement modifié alors que l'humanité et la Terre semblent aller de plus en plus vers un avenir tumultueux, et ce, autant par des actes humains comme la guerre, la pollution, les différents conflits, la surexploitation, Fukushima-Daiichi, les marrés noirs (le Corexit fait des ravages) et le dissolvant envoyé dans l'eau, que les catastrophe naturel annoncé tel que New Madrid, les seimes de plus en plus fréquent et intense autour de la ceinture de feu du Pacifique, les maladies émergentes ou les retours imminents de nos ennemies virales et bactériologiques tels que la tuberculose et même de la coqueluche!!.

Tous ces facteurs aggravants peuvent modifier grandement les projections de surpopulation tant appréhendée par démographe. Je dirais même que nous pourrions facilement vivre une décroissance de masse dans les prochaines années.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas non plus oublier que les prévisions démographiques (surtout celle à long terme) peuvent être brutalement modifié alors que l'humanité et la Terre semblent aller de plus en plus vers un avenir tumultueux, et ce, autant par des actes humains comme la guerre, la pollution, les différents conflits, la surexploitation, Fukushima-Daiichi, les marrés noirs (le Corexit fait des ravages) et le dissolvant envoyé dans l'eau, que les catastrophe naturel annoncé tel que New Madrid, les seimes de plus en plus fréquent et intense autour de la ceinture de feu du Pacifique, les maladies émergentes ou les retours imminents de nos ennemies virales et bactériologiques tels que la tuberculose et même de la coqueluche!!.

Tous ces facteurs aggravants peuvent modifier grandement les projections de surpopulation tant appréhendée par démographe. Je dirais même que nous pourrions facilement vivre une décroissance de masse dans les prochaines années.

Faut faire attention. Toute proportion gardée, dans l'histoire de l'humanité, il n'y a jamais eu aussi peu de gens affectés par la guerre. Et les guerres sont de moins en moins meurtrières, puisque les préoccupations humanitaires sont beaucoup plus présentes qu'avant (les dégâts collatéraux, on s'en foutait un peu auparavant si c'était chez l'ennemi).

Les catastrophes naturelles et les séismes ne sont pas vraiment plus fréquents qu'avant. Ils sont simplement plus médiatisés. Et puisque l'écoumène est plus vaste, les probabilités qu'ils touchent des régions peuplées sont plus importantes. Malgré ça, même s'il y avait un séisme de la taille de celui qui a frappé Haiti par an, cela pèserait bien peu sur la dynamique démographique. Les 200 000 décès causés par cette catastrophe ne représentent en somme que 0,3% du nombre de décès sur Terre en une année. Ce n'est pas assez pour avoir un impact perceptible au niveau global.

La pollution est peut-être plus importante qu'avant, mais en revanche, l'hygiène est nettement meilleure. Concernant les maladies, il n'y a pour l'instant aucun signe concret d'une catastrophe annoncée. L'espérance de vie est en hausse partout sur Terre. Elle a chuté conjoncturellement avec le SIDA dans quelques pays d'Afrique, mais elle a repris le chemin de la hausse depuis plusieurs années.

Bref, il n'y a aucun signe concret que la population de la Terre déclinerait dans les prochaines années.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comparer les gisements de minerai à l'agriculture c'est pas mal douteux.

Je ne compare pas les deux entre eux. Je donne deux exemples distincts (l'agriculture et l'énergie (pas le minerai)) de trucs qui sont présentés comme des arguments par ceux qui nous disent qu'il y a surpopulation.

Ces gens disent que l'agriculture ne peut nourrir tout le monde et que l'énergie n'est pas suffisante pour tout le monde.

Je prétends que c'est faux car on peut augmenter les rendements agricoles et trouver/optimiser les sources d'énergie.

La deuxième moitié du XIXe siècle n'a pas plus de 170 ans.

oups, my bad.

Cela dit, ce que je voulais dire en soulignant la faiblesse de ton exemple, c'est que ton Ancien n'avait pas de données scientifiques pour soutenir sa thèse au sujet du quota atteint en matière de population terrestre. Il n'avait non seulement aucune idée des technologies à venir (et je ne lui en fais pas le reproche), mais en plus (et c'est pourquoi ton exemple est niais) Tertullien a vraisemblablement sorti son constat de nulle part: son opinion n'en fait donc pas une mesure adéquate pour dire « y'a vingt siècles, la surpopulation existait déjà et on l'a contourné, puis fait reculé jusqu'à demain ». Tu me suis?

Tertullien n'a pas sorti cette affirmation de nulle part. Il observait le monde autour de lui. Il voyait qu'il n'y avait pas assez de nourriture pour tout le monde. Il a fait un constat avec les données dont il disposait. Ces données étant très incomplètes, il est bien entendu arrivé à une conclusion erronée.

Par contre, on peut dire que de sa perspective, il avait raison!

Puis pour Green Peace, bah leurs porte-paroles actuels et passés n'ont pas à avoir fait les études eux-mêmes pour commenter les dites études qui existent sur le sujet. S'ils ont des chiffres pour backer les mise en gardes ou autres conclusions (ce que Tertullien n'avait pas (des chiffres je veux dire (maudites parenthèse matriochkas qui finissent plus))), je ne vois pas en quoi on questionnerait leur rigueur scientifique de la même façon que je questionne celle d'un penseur de l'Antiquité. Je veux dire, en portant une toge, tu pars perdant contre n'importe qui qui porte un pantalon. Même Steve Guilbault.

Ce que je reproche à Greenpeace, c'est qu'ils ont depuis longtemps délaissé la science pour le dogmatisme (je persiste à croire que ce n'est pas un hasard si un théologien fait maintenant carrière dans l'environnement, il comprend très bien ce qu'est un dogme). Ce sujet (l'environnment) est tellement politisé aujourd'hui que même devant de nouvelles données et de nouvelles conclusions, les gens restent campés sur leurs positions.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...