Aller au contenu
e028182

Les produits dérivés

Déchet(s) recommandé(s)

Les produits dérivés ont connu un essor important dans les dernières années. A priori, ils sont des outils intéressants pour couvrir le risque. Or, ils ont été beaucoup critiqués, entre autres, pour avoir eu un rôle dévastateur dans les dernières crises financières. Qu'est-ce qui expliquerait que finalement ils augmentent le risque; un abus de spéculation, un manque de régulation,des modèles d'évaluation (Black-Scholes) dont les faiblesses des hypothèses sont bien connus, la faible compréhension de ces produits par plusieurs.

C'est peut-être un peu de tout ces facteurs. Selon moi, une minorité possède un avantage important sur les autres grâce à ceux-ci et je ne serait pas surpris que certaines banques les utilisent pour manipuler le marché.

Bref, il semblerait que les banques est réussi à utiliser les mathématique et les statistiques pour assouvir leur besoin de posséder un maximum de richesse.

Un vidéo que j'ai trouvé intéressant qui met en vedette des Quants "cerveau de Wall Street".

Aussi,un petit article dont on peut douter de la véracité, mais qui me semble, au moins, vraisemblable. Il parle, entre autres, de certains produits dérivés (CDO,CDS,swap,...), de leur contribution dans la crise actuelle en Grèce et dans les crises précédente.

http://lespoir.jimdo...Etres-du-monde/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas exactement où tu veux aller avec ton sujet, mais je doute que beaucoup aient les connaissances nécessaires pour en parler (même moi, j'ai que des bases).

Qu'est-ce qui expliquerait que finalement ils augmentent le risque
Well, c'est qu'en fait t'as deux manières d'utiliser les dérivés. La première, c'est de les utiliser en couvertures et ça vient alors réduire ton risque de façon incroyablement efficace. Si on parle par exemple des contrats à terme, t'as une possibilité d'avoir une couverture quasi parfaite totalement gratuitement. Si tu veux couvrir l'achat d'une machine dans 3 mois qui sera libellé à 100,000USD et que tu te négocies un contrat à terme sur 100,000USD dans 3 mois, tout gain ou perte sur la transaction sera offsetté par le dérivé. Par contre, si tu l'utilises plutôt pour spéculer là t'as un instrument qui ne te coûte rien, mais qui a la possibilité de te faire perdre énormément d'argent, le risque est donc extrême.

Sinon, dans le cas de la dernière crise les MBS ont causé beaucoup de trouble parce que les agences de cotation leur donnait des bons ratings et que plusieurs se sont fié à ça pour acheter des packages d'hypothèques de gens surendettés. D'un côté les agences de cotation sont mal placées pour vérifier les banques parce qu'elles ont un intérêt à leur donner des cotes favorables et de l'autre les banques se tordent de rire parce qu'elles donnent des hypothèques ridicules à des gens qui n'ont aucunement les moyens de se les payer et elles refilent ensuite des packages titrisés sachant que les défauts de paiement seront monstrueusement élevés.

Mais sinon, faut pas nécessairement voir une conspiration à tout ça. Il reste que les dérivés répondent à des besoins, que ce soit des besoins de couvertures (options, CAT, swaps..) ou encore des besoins de liquidités (MBS...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas exactement où tu veux aller avec ton sujet, mais je doute que beaucoup aient les connaissances nécessaires pour en parler (même moi, j'ai que des bases).

Well, c'est qu'en fait t'as deux manières d'utiliser les dérivés. La première, c'est de les utiliser en couvertures et ça vient alors réduire ton risque de façon incroyablement efficace. Si on parle par exemple des contrats à terme, t'as une possibilité d'avoir une couverture quasi parfaite totalement gratuitement. Si tu veux couvrir l'achat d'une machine dans 3 mois qui sera libellé à 100,000USD et que tu te négocies un contrat à terme sur 100,000USD dans 3 mois, tout gain ou perte sur la transaction sera offsetté par le dérivé. Par contre, si tu l'utilises plutôt pour spéculer là t'as un instrument qui ne te coûte rien, mais qui a la possibilité de te faire perdre énormément d'argent, le risque est donc extrême.

Sinon, dans le cas de la dernière crise les MBS ont causé beaucoup de trouble parce que les agences de cotation leur donnait des bons ratings et que plusieurs se sont fié à ça pour acheter des packages d'hypothèques de gens surendettés. D'un côté les agences de cotation sont mal placées pour vérifier les banques parce qu'elles ont un intérêt à leur donner des cotes favorables et de l'autre les banques se tordent de rire parce qu'elles donnent des hypothèques ridicules à des gens qui n'ont aucunement les moyens de se les payer et elles refilent ensuite des packages titrisés sachant que les défauts de paiement seront monstrueusement élevés.

Mais sinon, faut pas nécessairement voir une conspiration à tout ça. Il reste que les dérivés répondent à des besoins, que ce soit des besoins de couvertures (options, CAT, swaps..) ou encore des besoins de liquidités (MBS...)

Je suis conscient que la majorité des membres du dépotoir ont surement très peu de connaissance sur le sujet. Reste que je pense avoir plus de chance de trouver quelqu'un qui si intéresse sur ce forum que dans mon cercle d'amis. De plus, je voulais, aussi, partager un vidéo que je trouvais intéressant et qui, je pense, ne demande pas trop de connaissance pour être compris.

Mon impression est que la titrisation et les produit dérivé augmente le risque dans le sens que: plus le risque est balader d'un agent à un autre, plus il est difficile à évalué. À la fin il faut toujours qu'il y est quelqu'un qui assume le risque, on ne peut pas le faire disparaître, la différence est que, maintenant, cette personne peut ce situé très loin du risque initial. Finalement, on se fie souvent à l'évaluation du risque généralement accepté dans le marché sans trop se poser de question. Je pense que c'est un peu de ce que tu veut parler avec les MBS justement.

Aussi, on peut avoir la fausse impression qu'on est couvert contre le risque avec les "Greeks", or les hypothèses du modèle de Black-Scholes (une volatilité constante, les rendement sont normaux, un taux d'intérêt sans-risque constant, la rationalité des investisseurs,...) ne sont pas réaliste. Donc, on sous-estime le risque.

Tk je n'apporte rien de vraiment nouveau, mais le problème est que les institutions financières continue de faire ce qu'elle veulent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×
×
  • Créer...