Aller au contenu
Medicated

Léo Bureau-Blouin au PQ

Déchet(s) recommandé(s)

Excellente nouvelle ça! C'était le meilleur des leaders étudiants. Un jeune homme très intelligent, articulé, aux propos nuancés et rafraîchissants. J'ai hâte de voir ça.

(Québec) Propulsé sous les feux de la rampe par le conflit étudiant du printemps dernier, Léo Bureau-Blouin fera le saut en politique.

L'ancien président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) sera candidat péquiste dans la circonscription de Laval-des-Rapides, a appris La Presse.

M. Bureau-Blouin rencontrera dès aujourd'hui des dirigeants du Parti québécois. Le directeur général Sylvain Tanguay a organisé la rencontre hier. Jeudi dernier, il a également rencontré l'exécutif de la circonscription pour s'assurer que l'opération se fera sans heurts. La candidature sera annoncée au cours des prochains jours.

En effet, le «national» met ainsi de côté Marc Demers, président de l'association locale, un ancien policier de Laval qui avait accepté, depuis plusieurs élections, de tenir le fort dans la circonscription et de se porter candidat contre le libéral Alain Paquet. M. Demers consentirait toutefois à se désister pour la nouvelle «vedette».

Joint en fin de soirée, M. Léo Bureau-Blouin a confirmé la rencontre avec la direction du PQ aujourd'hui. «Je n'ai jamais caché avoir la volonté de faire avancer les valeurs auxquelles je crois. La politique est un moyen, il y en a d'autres» a-t-il soutenu, tout en affirmant que sa décision n'était pas arrêtée. Il se dit aussi courtisé par Québec solidaire et la Coalition avenir Québec (CAQ), mais il n'a rencontré aucun représentant de ces partis. Il se donnait l'été pour décider s'il faisait ou non le saut en politique. Toutefois, si les élections sont déclenchées la semaine prochaine, il sera prêt à annoncer sa décision, assure-t-il.

[...]

http://www.lapresse....didat-du-pq.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Idéalement, il aurait dû attendre d'au moins finir son bacc. Il a un très bon potentiel, mais puisque sa candidature précoce mettra un frein à ses études, il ne pourra pas vraiment espérer devenir un député ayant de grandes responsabilités, son plus haut diplôme étant celui de secondaire 5.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Idéalement, il aurait dû attendre d'au moins finir son bacc. Il a un très bon potentiel, mais puisque sa candidature précoce mettra un frein à ses études, il ne pourra pas vraiment espérer devenir un député ayant de grandes responsabilités, son plus haut diplôme étant celui de secondaire 5.

Yark, pas avec Pauline comme chef.

Les élus du NPD ont aucune expérience.

Ont s'en caliss du diplome, du bout de papier, quand dans le milieu professionnel tu as déjà commencé à faire tes preuves. Il a acquéri une maitrise acceléré en politique avec tout ce qu'il a fait à l'association étudiante. La connaissance s'apprend pas juste dans les livres.

Écoute ça

Modifié par Guillaume Vincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

s'il vient d'être accepté en droit à l'Université de Montréal, c'est qu'il a sûrement plus qu'un secondaire 5.

et puis manifestement, le PQ ne l'a pas choisi pour son expérience et ses compétences, mais pour attirer le vote des électeurs déçus par la gestion de la crise étudiante du PLQ. ça me semble être un bon choix stratégique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ordure opportuniste qui prend la politique comme une carrière.

J'ai aucun respect pour ce pourri.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ordure opportuniste qui prend la politique comme une carrière.

J'ai aucun respect pour ce pourri.

k ouin.

Qui en politique n'est pas opportuniste ? Qu'est ce qui différencie Amir Khadir de Léo Bureau Blouin ? Les deux ont fait le saut.

Ça prend quoi pour ne pas être oppportuniste en politique ? Pour que ça soit correct de partager sa vision de la société sans être un esti de pourri profiteur ? Comme gagne t-on de la crédibilité ? Avec un Bac ? Une maitrise ?

j'aimerai bien le savoir

Modifié par Guillaume Vincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

s'il vient d'être accepté en droit à l'Université de Montréal, c'est qu'il a sûrement plus qu'un secondaire 5.

et puis manifestement, le PQ ne l'a pas choisi pour son expérience et ses compétences, mais pour attirer le vote des électeurs déçus par la gestion de la crise étudiante du PLQ. ça me semble être un bon choix stratégique.

Il était au CÉGEP, mais comme il était en grève, il n'a pas terminé sa session et n'a donc pas encore son diplôme. Puisqu'il sera candidat, je doute qu'il reprenne les cours s'il y a des élections en septembre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

S'il est élu, il serait le plus jeune député de l'histoire du Québec.

Opportunisme politique

Je trouve trop facile cette appellation. Justement cette personne jouit actuellement d'une bonne réputation au sein des factions étudiantes, mais aussi de la population en générale. C'est évident qu'il a dû se faire pousser un peu pour entreprendre des projets de plus grande envergure comme celui d'être candidat dans un parti politique.

Les élections seraient logiquement dans un mois et demi donc on verra bien ce que sa donnera.

Ps: je lance une théorie comme ça, mais sa ne serait pas une bonne idée de la part du PQ de sonder leurs chances de gagner par ce jeune homme candidat dans une circonscription libérale ? Si durant la campagne, Bureau-Blouin obtient un appuie intéressant, cela pourrait être un bon signe pour les autres candidats du PQ. Ce que je veux dire par la, c'est que le Pq pourrait l'observer comme une sorte de thermomètre universelle pour l'ensemble des circonscriptions électorales étant donné la situation ou la popularité des partis sont plus ou moins égales.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vite de même, Laval-des-Rapides est Libéral et de très peu.

Liberal Alain Paquet 11 551 43.63

Parti Québécois Marc Demers 10 264 38.77

Action démocratique Robert Goulet 2 727 10.30

Donc c'est fort possible qu'avec le pushing qu'il a ses derniers temps avec la grève étudiante, il pourrait passer.

Pis y'a aussi quelques universitaires là, pour faire sortir le vote étudiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ont s'en caliss du diplome, du bout de papier, quand dans le milieu professionnel tu as déjà commencé à faire tes preuves. Il a acquéri une maitrise acceléré en politique avec tout ce qu'il a fait à l'association étudiante. La connaissance s'apprend pas juste dans les livres.

C'est certes un très bon communicateur, mais ce n'est pas ce que j'appelle faire ses preuves dans le milieu professionnel. Il n'a d'ailleurs jamais vraiment travaillé, outre peut-être quelques emplois étudiants. Ça en prend plus pour obtenir un poste de ministre. Il sera sans doute un bon porte-parole, mais sans expérience professionnel et éducation, il ne peut espérer plus. S'il reportait son choix dans 3-4 ans, après l'obtention de son bacc., il pourrait certainement envisager de meilleures fonctions. C'est pour ça que je crois qu'il gaspille un peu son potentiel en se précipitant. Toutefois, c'est quand même sans doute un bon coup pour le PQ et le fait qu'il soit connu va sans doute lui faire gagner plusieurs votes.

Ordure opportuniste qui prend la politique comme une carrière.

J'ai aucun respect pour ce pourri.

Et toi, quels sont tes plans de carrière? Jihadiste? Une fois ton diplôme en poche, le mieux que tu peux espérer est au mieux fonctionnaire si tu es très chanceux et si tu te ranges dans le système. Je ne pense pas que ça soit ça qui t'allume.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

k ouin.

Qui en politique n'est pas opportuniste ? Qu'est ce qui différencie Amir Khadir de Léo Bureau Blouin ? Les deux ont fait le saut.

Ça prend quoi pour ne pas être oppportuniste en politique ? Pour que ça soit correct de partager sa vision de la société sans être un esti de pourri profiteur ? Comme gagne t-on de la crédibilité ? Avec un Bac ? Une maitrise ?

j'aimerai bien le savoir

Amir Khadir est tout aussi opportuniste. Il ne fait pas l'exception. Sauf que l'affaire avec Léo Bureau-Blouin, c'est qu'il était président de la FECQ et il avait pour mandat de rejeter toute partisanerie. Il devait représenter, afficher les positions de sa fédération étudiante et défendre ses membres. Un mois et demi après la fin de son mandat, il se recycle dans le Parti Québécois comme si son ancien statut de président de la FECQ n'était qu'une ligne à mettre dans son CV. On a eu plus de 3000 arrêtés, des blessés, des mutilés, des handicapés, des millions de dollars de dépensés, plus de 150 jours de grève, des sessions risquées ou abandonnées, etc. et il profite de ça pour devenir candidat au PQ ? Il prend pas la grève étudiante au sérieux. C'était du capital politique pour lui. C'est pourquoi il ne mérite pas mon respect.

Et toi, quels sont tes plans de carrière? Jihadiste? Une fois ton diplôme en poche, le mieux que tu peux espérer est au mieux fonctionnaire si tu es très chanceux et si tu te ranges dans le système. Je ne pense pas que ça soit ça qui t'allume.

Encore tes conneries d'arriérées mentales. Contrairement à toi, je ne suis pas un carriériste : ma vie ne se résume pas à une accumulation de capital pour la consommation de marchandises et la reproduction de l'ordre social actuel.

Ah, j'oubliais : j'en ai rien à foutre de l'Islam. Ton terme de « jihadiste » m'affecte autant que si je te traitais d'évangéliste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore tes conneries d'arriérées mentales. Contrairement à toi, je ne suis pas un carriériste : ma vie ne se résume pas à une accumulation de capital pour la consommation de marchandises et la reproduction de l'ordre social actuel.

Tu confonds "carriériste" et "matérialiste". Toute personne cherche généralement à s'accomplir soit dans la carrière, soit dans la famille. La personne qui s'accomplit dans sa carrière ne le fait pas nécessairement pour l'argent. Il peut y avoir de nombreuses autres motivations. La plupart des politiciens sont carriéristes, mais ne font pas cette profession pour accumuler du capital (enfin, sauf au PLQ).

Ton manque d'ambition me surprend. Peu importe le travail que tu as, il va falloir que tu reproduises en quelque sorte l'ordre social actuel... à moins de devenir volontairement un clochard, un prisonnier ou de quoi du genre. Vaut donc mieux faire quelque chose de gratifiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu confonds "carriériste" et "matérialiste". Toute personne cherche généralement à s'accomplir soit dans la carrière, soit dans la famille. La personne qui s'accomplit dans sa carrière ne le fait pas nécessairement pour l'argent. Il peut y avoir de nombreuses autres motivations. La plupart des politiciens sont carriéristes, mais ne font pas cette profession pour accumuler du capital (enfin, sauf au PLQ).

Ton manque d'ambition me surprend. Peu importe le travail que tu as, il va falloir que tu reproduises en quelque sorte l'ordre social actuel... à moins de devenir volontairement un clochard, un prisonnier ou de quoi du genre. Vaut donc mieux faire quelque chose de gratifiant.

C'est ça le problème chez toi.

Pour toi, ce qui est gratifiant et qui est un semblant d'accomplissement de soi passe par la carrière ou la famille, rien d'autre. Une forme de dichotomie fermée où il n'y a aucune sortie de secours. Et c'est ça le carriérisme : c'est mettre de l'avant ses intérêts personnels au détriment d'absolument tout, jusqu'à même se prostituer (physiquement, intellectuellement, etc.) pour s'attirer les faveurs. Plus tu rentres dans le moule et t'es performant, plus tu t'épanouis selon tes critères. Sauf que ce monde est pourri et l'unique épanouissement possible dans les conditions actuelles sont dans les domaines à retombée économique immédiate (qui rapporte des sous maintenant, que ce soit pour toi ou le travail auquel tu t'engages).

Mais qu'est-ce que j'en ai à foutre de ça ? Les ambitions dépassent le porte-feuille, la popularité et le prestige, trois critères clés dans le capitalisme avancé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est ça le problème chez toi.

Pour toi, ce qui est gratifiant et qui est un semblant d'accomplissement de soi passe par la carrière ou la famille, rien d'autre. Une forme de dichotomie fermée où il n'y a aucune sortie de secours. Et c'est ça le carriérisme : c'est mettre de l'avant ses intérêts personnels au détriment d'absolument tout, jusqu'à même se prostituer (physiquement, intellectuellement, etc.) pour s'attirer les faveurs. Plus tu rentres dans le moule et t'es performant, plus tu t'épanouis selon tes critères.

Qu'est-ce que tu proposes comme autre forme d'accomplissement?

Sauf que ce monde est pourri et l'unique épanouissement possible dans les conditions actuelles sont dans les domaines à retombée économique immédiate (qui rapporte des sous maintenant, que ce soit pour toi ou le travail auquel tu t'engages).

Non justement. L'engagement politique, par exemple, ne rapport pas des sous, bien que ça soit une forme de carriérisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est-ce que tu proposes comme autre forme d'accomplissement?

Toute activité humaine en soi ! Avoir la liberté d'exercer plus d'une activité par jour, sans contrainte salariale, et ainsi m'épanouir librement dans plusieurs domaines. Qui n'aimerait pas faire plus d'une chose en ayant l'énergie et le temps de le faire ? Pourquoi focaliser autant sur une chose et en faire notre priorité numéro 1 ? C'est la contrainte capitaliste qui nous oblige à faire ça, à se spécialiser sans cesse qu'on devient dépendant de bien des gens. Au nombre de personnes qui s'effondrent et perdent la tête après qu'ils aient perdu leur emploi où, justement, toute leur carrière en dépendait, ça crée des problèmes sociaux monstres (dépression, suicide, crime, endettement, etc.).

Non justement. L'engagement politique, par exemple, ne rapport pas des sous, bien que ça soit une forme de carriérisme.

L'engagement politique, c'est quoi ? Selon tes critères, c'est le parlementarisme, c'est la politique bourgeoise au sens marxiste. Pour participer à cette politique, il faut l'un (ou de préférence les trois) de ces critères nommés plus tôt (prestige, popularité, richesse). Tu peux pas militer pour un parti ou un groupe politique les mains vides, sans contacts, sans argent et surtout sans impact réel. Déjà là, c'est pas considéré comme une carrière : il faut être assis dans le parlement (ou assemblée nationale pour le Québec) afin de commencer une carrière en politique, ainsi que participer aux instances du parti au pouvoir et ainsi de suite. C'est pas n'importe qui qui peut faire ça et il faut que tu rapportes de quoi politiquement au parti qui voudrait t'engager, et ce parti doit correspondre à toute une idéologie dominante que tu dois respecter au minimum à la lettre. Par exemple : ne jamais parler contre le capitalisme et ne jamais condamner le secteur privé de toute intervention dans la société.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ça serait quand même comique qu'il devienne ministre de l'éducation ! Coudonc est-ce que le PQ veut adopter la méthode NPD ?

N

P

D

Modifié par BERNARDIUM

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toute activité humaine en soi ! Avoir la liberté d'exercer plus d'une activité par jour, sans contrainte salariale, et ainsi m'épanouir librement dans plusieurs domaines. Qui n'aimerait pas faire plus d'une chose en ayant l'énergie et le temps de le faire ? Pourquoi focaliser autant sur une chose et en faire notre priorité numéro 1 ? C'est la contrainte capitaliste qui nous oblige à faire ça, à se spécialiser sans cesse qu'on devient dépendant de bien des gens. Au nombre de personnes qui s'effondrent et perdent la tête après qu'ils aient perdu leur emploi où, justement, toute leur carrière en dépendait, ça crée des problèmes sociaux monstres (dépression, suicide, crime, endettement, etc.).

Pas vraiment, c'est la contrainte de l'évolution technologique.

Il faut plus de 20 ans de scolarité et des milliers d'heures de stage pour former un neurochirurgien; ça ne serait pas différent dans un monde communiste. C'est la même chose pour bon nombre de domaines aujourd'hui: ingénieurs, chercheurs, professionnels de la santé et j'en passe.

Ton idéal qui consiste à vagabonder à plusieurs tâches ça fonctionnerait dans une société relativement primitive, mais pas dans une société aussi technologiquement avancée que la nôtre. Tout ça n'a rien à voir avec le capitalisme ou si peu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LOL avez-vous entendu GND bitcher sur Bureau-Blouin en insinuant qu'il ne comprenait rien du conflit étudiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas vraiment, c'est la contrainte de l'évolution technologique.

Il faut plus de 20 ans de scolarité et des milliers d'heures de stage pour former un neurochirurgien; ça ne serait pas différent dans un monde communiste. C'est la même chose pour bon nombre de domaines aujourd'hui: ingénieurs, chercheurs, professionnels de la santé et j'en passe.

Ton idéal qui consiste à vagabonder à plusieurs tâches ça fonctionnerait dans une société relativement primitive, mais pas dans une société aussi technologiquement avancée que la nôtre. Tout ça n'a rien à voir avec le capitalisme ou si peu.

Selon ta logique, le neurochirurgien ne pourra plus cuisiner lui-même, faire sa lessive, réparer son ordinateur, pêcher au bord d'un lac, étudier la philosophie, faire de l'exercice physique, rénover son domicile, etc. parce qu'il doit se spécialiser pour une tâche, une fonction, un rôle : la neurochirurgie. Il ne pourra et ne saura rien faire d'autre parce que c'est l'évolution technologique. Les autres tâches et les autres activités seront réservées à d'autres personnes qui feront une spécialisation dans le domaine.

... t'as strictement rien compris à mon message.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

  • Contenu similaire

    • par Dawn 0f Ashes
      A t-elle fait pousser sa moustache pour le movember?
    • par McCormick
      Je regardais la finale du tremplin 3m aux Jeux Olympiques cet après-midi. Comme des millions de canadiens et québécois, on attendait Alexandre Despatie et on comptait sur lui pour nous rendre fier.
      Après cette compétition, j'ai honte. Honte que Despatie et moi partagions la même citoyenneté. Honte que nous, canadiens, soyons désormais associés à un symbole d'échec. Certains diront qu'il a accompli beaucoup, qu'il nous a rendu fier, etc...et bien détrompez-vous: certes il a accompli de bonnes choses mais tout ça est oublié maintenant qu'il a lamentablement échoué. L'argent de nous, contribuables, a servi à financer ses entraînements, sa vie, son voyagement...et c'est ainsi qu'il nous remercie? Alexandre Despatie a une dette envers le Canada en entier.
      D'autres diront que le pauvre Alexandre revient d'une grave blessure, bla bla bla...ben s'il n'était pas prêt il n'avait qu'à rester chez lui au lieu de gaspiller notre temps et nos ressources pour finalement échouer. Une chose est certaine, je ne lui souhaite pas de me croiser dans la rue, je lui laisserai connaître ma façon de penser. S'il n'en tenait qu'à moi, Despatie aurait une certaine conséquence pour sa désastreuse prestation aux JO 2012. Ma première idée serait de lui retirer sa citoyenneté mais je ne crois pas que ce soit possible puisqu'il n'en a pas d'autre. Donc j'espère que le gouvernement se tiendra et osera, à tout de moins, lui imposer des heures de service communautaire afin qu'il rembourse la dette monétaire qu'il doit à la société canadienne.
      Par contre, il ne pourra jamais faire oublier la honte que nous subissons aujourd'hui et ça, c'est impardonnable.
    • par Josie819
      Benj Funk, un artiste de Winnipeg, vivant avec la schizophrénie, réussi avec une subtilité désarmante à personnifier ce trouble aux multiples visages, par l'entremise des arts. C'est beau de voir qu'une personne aux prises avec cette maladie a la force de l'exploiter d'une façon aussi originale et créative!
      Ayant moi-même eu un proche qui était schizophrène, je sais à quel point ce n'est pas évident pour eux de vivre un semblant de vie normale et je trouve cela très inspirant de voir que certains individus sont capables de bien vivre avec ça malgré tout, ça donne de l'espoir.
      Extraire son mal en lui donnant forme, c'est lui enlever le pouvoir qu'il a sur nous. C'est en l'extériorisant qu'on le rend moins vif, c'est de cette façon qu'il devient docile au point de ne plus être menaçant, au point de ne plus faire mal.
      Caméléon, l'une de ses différentes voix qu'il a tenté d'identifier :

      Je vous encourage fortement à regarder ce vidéo et de jeter un oeil sur son travail, ça vaut vraiment le détour!
      Pour voir le vidéo-interview:
      Voici le lien, pour suivre la progression de son projet: http://lossy.benjfunk.com/
      2 thumbs up vraiment,
      Je lui lève mon chapeau!
      Josiane
    • par Lux
      « J'adore être dominée physiquement, mais surtout psychologiquement. Mon rôle préféré est celui de la vraie soumise à la maison. Alors je fais la cuisine, je nettoie la maison et je me comporte en parfaite pute obéissante. »

×
×
  • Créer...