Aller au contenu
Waat Waat

CAQ: "C'est assez, on coupe dans l'gras !" le DR.Gaétan Barrette candidat

Déchet(s) recommandé(s)

Le problème est que les places en médecine à l'université ne sont non pas limitées en fonction d'un seuil de compétence, mais plutôt de manière arbitraire par le collège des médecins de façon à ce qu'il y ait constamment une forme de pénurie. Si on assurait un libre marché dans cette profession, il y aurait plus de diplômés, tout aussi compétents, et leur salaire diminuerait éventuellement pour correspondre à la valeur de la loi des marchés et non à celui fixé par le lobby pour l'intérêt de ses membres. En tant que partisan de la droite, tu devrais pourtant être contre ce corporatiste nuisible.

C'est le gouverement provincial qui détermine les places au doctorat de médecine pour les universités.

Je pense que c'est le gouvernement provincial qui décident de la distribution des places en résidence pour les différentes spécialités.

C'est le gouvernement provincial qui décide ensuite quel centre hospitalier peut avoir combien de médecins pour les différentes spécialités (obtention de PREM).

Le collège des médecins vérifie la compétence des médecins, reçoit les plaintes du public, et "prend position dans les débats qui préoccupent le public en matière de santé."

La FMOQ et la FMSP (fédération des médecins omnipraticiens/spécialistes du Québec) font surtout négociations de salaire/formation/assurances.

Depuis que Barrette (un radiologiste) est à la tête de la FMSP, le salaire des spécialistes a beaucoup augmenté comparé aux omnipraticiens, particulièrement pour les radiologistes (qui ont une job de 9 à 5 avec peu de gardes, c'est pas une spécialité très "tough" comparé aux chirurgiens par exemple) qui sont très loin au top des salaires.

C'est donc difficile à croire qu'il va considérer que le salaire des médecins est du "gras".

Et il faut garder en tête que certaines spécialités peuvent déjà obtenir le double de leur salaire en Ontario ou aux États-Unis.

Mais bon, globalement, je pense que le problème pour la première ligne est plus un manque de médecins de famille (parce que c'est vraiment moins bien payé, et moins respecté aussi, que les spécialités, entre autre à cause de Barrette qui obtient vraiment pas mal d'argent pour les spécialistes).

Et un manque d'infirmières à l'urgence et un peu partout (parce qu'elles n'ont pas de bons salaires et qu'elles ont des horaires de merde).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le gouverement provincial qui détermine les places au doctorat de médecine pour les universités.

Je pense que c'est le gouvernement provincial qui décident de la distribution des places en résidence pour les différentes spécialités.

C'est le gouvernement provincial qui décide ensuite quel centre hospitalier peut avoir combien de médecins pour les différentes spécialités (obtention de PREM).

Et sur quoi crois-tu se base-t-il pour prendre ces décisions?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et sur quoi crois-tu se base-t-il pour prendre ces décisions?

Surement pas le CMQ qui s'occupe surtout d'assurer la compétence des médecins (e.g. la radiation du doc mailloux).

Il y a la FMOQ et la FMSQ, mais la relation est quand même adversoriale entre FMSQ (barrette) et MSSS (ministere dante, bolduc).

Bien sûr je m'attends à ce que Bolduc prenne l'avis des fédérations, mais Barrette et Bolduc s'envoient chier en public assez souvent, j'imagine que Bolduc est assez indépendant là-dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

«Le Figaro» rapporte de fausses informations sur le Dr Barrette

«C'est du lourd: le nouveau ministre de la Santé du Québec, [Gaëtan] Barrette, qui souffre d'une forte obésité, a fait la promesse, lors de sa campagne électorale, de maigrir de 100 kg au cours de son premier mandat», peut-on lire dans l'article du quotidien français

Le Figaro a poussé l'audace en parlant de la pétition qui circulait en ligne sur le poids du Dr Barrette.

«Pour un ministre de la Santé en santé» en ajoutant que «ça lui apprendra à faire des promesses aussi encombrantes».

Barrette propose une vision plus interventionniste en santé

«Dans les hôpitaux, il y a un paquet d'appareils qui ne sont pas utilisés à pleine capacité alors qu'ils ont le personnel et les médecins. Je sais qu'une machine d'échographie, ça fait un minimum de 25 patients par jour en moyenne. Je peux vous en nommer pendant trois heures dans tous les secteurs. C'est toujours un problème de gestion et de pression des pairs», a-t-il souligné.

«Tout le monde dans la vie veut travailler moins pour gagner plus. Mais un gouvernement responsable doit s'assurer qu'un service est donné au juste prix», a-t-il dit devant un parterre de médecins qui a applaudi faiblement.

«On ne mettra plus sur le circuit des actes inutiles», a-t-il ajouté, en mentionnant qu'il demandera rapidement aux médecins une «révision d'un certain nombre de choses».

M.Barrette a notamment mentionné qu'il veut mettre fin au mode de rémunération à la «cherry picking» et à mentionner que les revenus des médecins devront maintenant être «justifiés».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...