Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

J'ai sorti mes pop-corn pour observer votre débat sur les objets mais j'ai beau chercher : je ne vois toujours pas le rapport avec le sujet du minimalisme. Enfin bref.

Dans le même sujet, j'ai trouvé sur ce même reddit un site très sympa : The Burning House, si votre maison venait à brûler : que tenteriez-vous de sauver ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que l'erreur principale, ici, est de dire que le minimalisme est la philosophie de vivre sans aucun bien matériel. En partant, le chiffre zéro n'est pas un minimum, c'est une absence de nombre. Le minimalisme s'est plutôt toujours présenté avant tout comme une forme d'expression artistique prônant les styles dépouillés sans artifices. Par exemple, si j'écoute de la musique minimaliste, ça veut pas dire que j'écoute du silence. L'idée existe déjà, et par la suite une multitude de musiciens minimalistes auraient été assez caves pour créer des pièces avec du son alors qu'ils auraient pu faire moins en faisant simplement du silence? Criss d'interprétation de marde. Bien sur, il y aura toujours les petits génies auto-proclamés qui iront peindre des toiles complètement blanche, mais selon moi il s'agira plutôt d'un ersatz de minimalisme.

Un minimaliste parfait se suiciderait? Pour jouer dans ce genre de sophisme, un matérialiste compulsif vout quant à lui un culte à la mort. En effet, à force de toujours baser sa vie sur l'idée de vouloir acquérir plus d'objets, il doit constamment penser au futur, ce qui mène inévitablement à la mort. Works both way.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai d'la misère à considérer Steve Jobs comme un minimaliste vraiment crédible.

Vendre un produit qui coûte les yeux d'la tête, pour en sortir un nouveau à chaque année, donc pousser le monde à surconsommer...

j'veux pas partir une bataille, mais vraisemblablement tu sais pas de quoi tu parles.

Apple : 1 téléphone par année, un 1 iPod de chaque "gamme" à chaque année, 1 iPad à chaque année, environs 1.5 modèle de laptop/desktop à chaque année.

Compare ça à tous les autres joueurs du monde technologique qui eux on presque plus que ça à chaque mois... (d'autant plus qu'ils supportent actuellements leurs modèle bien plus longtemps que la moyenne encore une fois...)

C'est même la première chose que Steve Jobs a fait quand il est revenu chez Apple et un élément clé de l'efficacité de l'entreprise, soit arrêter de faire 1 millier de produits différent et ce concentrer sur quelques uns dans des catégories d'utilisation clé.

Pour ce qui est du sujet en général. Disons que ya des différences entre ça et simplicité volontaire. Dans le dernier cas on est plutôt dans l'économie et l'anti-consommation. Minimalisme c'est plus une consommation plus cohérente et réfléchie.

Le premier exercice de "minimalisme" que j'ai fait c'est quand j'ai passé d'un grand appart meublé 4 et demi (en colocation) à un 1 et demi de taille relativement petite. J'ai réalisé à quel point je trainait des objets dont je me servait jamais, à quel point j'avais peur de me débarasser de certains trucs juste parce que "peut-être que je vais en avoir besoin un jour. J'ai passé 1 mois à tranquillement trier les choses que j'utilisait et les choses que j'utilisait pratiquement jamais. Et bon, après 3 ans de ça, je me rend compte que j'accumule quand même tranquillement toujours plus de nouveaux objets et que je vais devoir refaire le même exercice (ok, dans mon cas c'est un peu une nécessité d'espace.)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que l'erreur principale, ici, est de dire que le minimalisme est la philosophie de vivre sans aucun bien matériel. En partant, le chiffre zéro n'est pas un minimum, c'est une absence de nombre. Le minimalisme s'est plutôt toujours présenté avant tout comme une forme d'expression artistique prônant les styles dépouillés sans artifices. Par exemple, si j'écoute de la musique minimaliste, ça veut pas dire que j'écoute du silence. L'idée existe déjà, et par la suite une multitude de musiciens minimalistes auraient été assez caves pour créer des pièces avec du son alors qu'ils auraient pu faire moins en faisant simplement du silence? Criss d'interprétation de marde. Bien sur, il y aura toujours les petits génies auto-proclamés qui iront peindre des toiles complètement blanche, mais selon moi il s'agira plutôt d'un ersatz de minimalisme.

Un minimaliste parfait se suiciderait? Pour jouer dans ce genre de sophisme, un matérialiste compulsif vout quant à lui un culte à la mort. En effet, à force de toujours baser sa vie sur l'idée de vouloir acquérir plus d'objets, il doit constamment penser au futur, ce qui mène inévitablement à la mort. Works both way.

Le lettre A est tout aussi bien une absence de nombre. Il est certains que j'aurais pu conclure que le minimalisme n'était qu'une forme d'art, ca aurait été trop simple. Seulement ici on parle d'un style de vie ce qui est différent. Ce que j'avance par ma théorie "mon sophisme" c'est que le minimaliste parfait ce rendrais compte que pour lui rien n'est réellement essentiel et que tout est superflu. Est-il essentiel de vivre plus longtemps? Comment puis-je réduire le plus mes besoins matériaux?

On s'entend que le minimaliste parfait n'existe et n'existera probablement jamais. Mais je me plais parfois à imaginer de telle chose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord, le minimalisme comme style de vie plutôt que forme d'art; mais les deux ne sont-ils pas intrèséquement liés?

Le minimaliste n'est pas un quelconque nihiliste à la recherche de son auto-destruction; il est seulement présent, dans un monde qui lui offre une quantité infinie d'artifices, alors qu'il ne se contente que de pragmatisme sans en renier l'esthétisme.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agirait là d'un débat complexe. Mais il serait possible de faire de l'art minimaliste sans nécessairement adopter le style de vie. Et pour votre information il existe une oeuvre musical dans laquel on observe un moment de silence.

Une autre chose qui ne m'était pas tout à fais clair et que tu m'a fais remarquer, c'est la ligne entre l'organisation et le minimalisme. Certaines personnes pourraient aisément dire qu'elle sont minimalistes alors que ca leurs permets tout simplement d'être plus productif et d'avoir des outils plus simplifiés.

Par exemple, si je me débarasse de tout mes couteaux pour en acheter que deux de très bonne qualité. Cela n'est-il pas simplement pour améliorer mon rendement? De plus, si je me complais dans les choses simples, les grands espaces aérés, une décoration conscise. Ce n'est pas nécessairement du minimalisme.

Alors qu'est-ce qui différencie le minimalisme comme style de vie, d'une organisation simple et économique?

Le sacrifice?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...