Aller au contenu
Mâle Alpha

Les parents qui embrassent leurs enfants sur la bouche

Déchet(s) recommandé(s)

Non mais tu pousses pas un peu fort? On parle de petits bisous bien secs où il n'est pas du tout question d'échange de salive alors que tu parles littéralement d'un baiser entre adultes.

Allo la nuance!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi viser la bouche alors? C'est une zone érogène bien connue... il me semble que c'est à éviter avec un enfant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Presque toutes les parties du corps sont des zones érogènes, mêmes les orteils. T'as jamais vu un parent mordiller ou renifler les orteils de son bébé?

Qu'est-ce que tu vas faire le jour où t'auras des enfants? Tu vas te contenter de les regarder de peur de les traumatiser par tes touchers?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiré de Wikipedia, mais ça semble fiable:

"Selon le biologiste Thierry Lodé ce type de baiser, incluant l'échange de salive, permet aux amoureux d'explorer le système immunitaire de l'autre afin de pouvoir refuser les personnes qui ont une trop grande parenté génétique. En effet, d'un point de vue évolutif, le partenaire sexuel doit disposer d'un système immunitaire différent pour être attrayant et apporter la diversité génétique qui favorisera la santé de la progéniture. L'identification des odeurs salivaires modifiée par le système immunitaire, permet de déclencher le désir, le consentement amoureux, et enfin l'acte sexuel proprement dit"

D'un point de vue évolutif, le baiser sur la bouche est donc clairement à des fins sexuelles et l'échange de fluides corporels y est primordiale.

Ha... et pourtant, ta source précise bien :

Un baiser amoureux ou baiser avec la langue ou baiser profond (désigné au XIXe siècle sous le terme de « baiser florentin » et actuellement connu sous le terme de « French kiss ») (les expressions argotiques « rouler une pelle » ou « rouler un patin » ou « emballer » sont également utilisées) est un baiser érotique ou sexuel dans lequel la langue d'un des deux partenaires touche les lèvres, la langue, ou même entre dans la bouche de l'autre.

T'as déjà vu des parents frencher leur enfant souvent toi?

Des accolades, ça peut être fait aussi sur des zones érogènes (dos, poitrine, cou...), et on capotte pas avec ça. Si c'est fait de manière sensuelle, c'est d'autre chose. Essaie pas de rationnaliser ça avec des exemples biologiques douteux qui parlent carrément de d'autres choses.

Un baiser sec, c't'un baiser sec, pas un french kiss.

Une accolade, c't'une accolade, pas des préliminaires.

Reviens dont juste au fait que tu trouves ça weird, point. Tu vas avoir l'air moins nono que d'essayer de prouver ton opinion là...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une coutume vraiment fréquente en Europe de ce que j'ai vu et personne n'en fait un plat et personne n'en semble traumatisé pour autant... Donc lâchez-moi les histoires de traumatismes des enfants, quand les parents sont sains, il n'y a rien de mal la dedans à mon sens. Dans ma famille on ne faisaient pas ça, mais j'ai tout de même facilement compris que c'était simplement différent ailleurs.

Le petit gars de mon chum qui a quatre ans me fait des bisous sur les lèvres parfois, ça dure une mini fraction de seconde et il n'y a aucun échange de fluide. Il donne des bisous sur la joue aux autres gens qu'il "connait moins" (d'ailleurs c'est cute parce qu'en fait il en fait juste à sa mère, son père et moi). D'autre fois il me fait un bisou sur la joue et c'est tout, il y a rien a analyser ou comprendre la dedans.

Tant que c'est le gamin qui décide au final, vraiment faut arrêter de voir le mal partout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

N'empêche que Mâle Alpha est le seul à date a avoir osé s'approcher de répondre à ma question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Échange de fluide... Est-ce que tu fais des cas aussi pour ceux qu'ils utilisent les ustensiles de leurs enfants pour prendre une bouché de leur repas pour ensuite leur redonner? Ou qui boivent dans le même verre ou la même bouteille? On jase là.

Un petit bec sec, je considère pas ça un échange de fluide... un french kiss, ouais. Aussi bien embarquer les caresses là-dedans aussi : une accolade, ya rien là... caresser sensuellement son enfant comme si c'était sa douce moitié, heu non.

Je doute que ce soit une question "d'intérêt" là. Ce sont des apprentissages culturels, ça se questionne pas à pu finir. Aussi bien demander "Quel intérêt qu'on a de serrer la main aux gens que l'on rencontre?" ... C'est une forme de politesse, de salutation... Ya pas "d'intérêt" concrets, de bénéfices, d'avantages...

Ha... et pourtant, ta source précise bien :

T'as déjà vu des parents frencher leur enfant souvent toi?

Des accolades, ça peut être fait aussi sur des zones érogènes (dos, poitrine, cou...), et on capotte pas avec ça. Si c'est fait de manière sensuelle, c'est d'autre chose. Essaie pas de rationnaliser ça avec des exemples biologiques douteux qui parlent carrément de d'autres choses.

Un baiser sec, c't'un baiser sec, pas un french kiss.

Une accolade, c't'une accolade, pas des préliminaires.

Reviens dont juste au fait que tu trouves ça weird, point. Tu vas avoir l'air moins nono que d'essayer de prouver ton opinion là...

C'est une coutume vraiment fréquente en Europe de ce que j'ai vu et personne n'en fait un plat et personne n'en semble traumatisé pour autant... Donc lâchez-moi les histoires de traumatismes des enfants, quand les parents sont sains, il n'y a rien de mal la dedans à mon sens. Dans ma famille on ne faisaient pas ça, mais j'ai tout de même facilement compris que c'était simplement différent ailleurs.

Le petit gars de mon chum qui a quatre ans me fait des bisous sur les lèvres parfois, ça dure une mini fraction de seconde et il n'y a aucun échange de fluide. Il donne des bisous sur la joue aux autres gens qu'il "connait moins" (d'ailleurs c'est cute parce qu'en fait il en fait juste à sa mère, son père et moi). D'autre fois il me fait un bisou sur la joue et c'est tout, il y a rien a analyser ou comprendre la dedans.

Tant que c'est le gamin qui décide au final, vraiment faut arrêter de voir le mal partout.

Ces trois interventions résument pas mal ma position à ce sujet. Il s'agit à mon avis d'une question culturelle et non d'une question de morale, surtout lorsque l'on parle d'un petit bec sec sur le bout des lèvres. C'est une marque d'affection dénudée (lol) de toute connotation sexuelle. Sur, si on parle de frencher sa mère à quatre ans, ma position serait fort différente, mais dans le cas qui nous intéresse je pense que c'est un autre jugement facile de Mâle Alpha. En surface, je pourrais être d'accord avec lui, parce que je partage le même malaise que lui, or, quand on réfléchit, ce malaise vient de NOUS (en tant qu'individu) et non du geste lui-même. Ce n'est pas pratique courante chez les miens et j'associe le baiser sur la bouche à un geste amoureux et/ou sexuel (important de séparer les deux, à mon avis. Certaines personnes ont un rapport différent au baiser et au sexe. J'en ai même souvent entendu dire qu'ils aimeraient mieux se faire tromper "sexuellement" que de savoir que leur partenaire a embrassé langoureusement une autre personne). C'est pour ça que je ressens un malaise à le faire ou à voir des gens le faire. Cependant, je n'ai aucun problème moral avec ça.

J'ai exactement la même position sur la bise entre hommes. Je n'y suis pas "ouvert" parce que je viens d'un milieu dans lequel c'est mal vu, mais ça ne me choque pas de voir des Italiens le faire, par exemple. C'est avant tout une question culturelle qui n'a pas de lien direct avec une morale "sexuelle" de base. On ne parle pas d'agression, d'abus ou de perversion malsaine, mais bel et bien d'un rituel d'affection n'ayant comme attache que cette dite affection. Le rapport sexuel, c'est vous qui l'insérer, pas le parent, pas l'enfant. Si pour vous donner un bec sur la bouche a une connotation sexuelle et que vous le faites avec des enfants, LÀ, il y a un problème.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais tu pousses pas un peu fort? On parle de petits bisous bien secs où il n'est pas du tout question d'échange de salive alors que tu parles littéralement d'un baiser entre adultes.

Allo la nuance!

Tu demandes à Mâle Alpha de faire des nuances ?

T'es tu inconsciente ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Dans le baisé sur la bouche, il y a un échange de fluides corporels... la connotation sexuelle est donc assez évidente et n'est pas seulement culturelle. Quel intérêt y a-t-il à échanger ses fluides corporels avec son enfant?

J'me suis occupée d'un p'tit gars handicapé tout l'été. Il avait l'habitude de faire ça avec sa mère. Des p'tits becs netfretsecs en cul de poule.

Il voulait toujours faire ça avec moi. Une fois il ne me lâchait plus (il était vrai-ment prenant, probablement le plus prenant du camp), j'me suis fait dominer par un enfant de huit ans et je lui ai donné son p'tit bec sur la bouche en 1 tiers de seconde.

Scan-dale.

J'ai trouvé ça weird, j'étais mal à l'aise, mais bon. Je passais mes journées avec lui (quand j'ai dû partir, il appelait les autres monitrices par mon nom haha), il voulait me donner de l'affection, c'était la manière qu'il connaissait.

Mais sérieusement, ça n'a RIEN de moindrement sensuel.

J'ai d"ailleurs remarqué que ma tante et ma cousine font encore cela de temps en temps. Elles achètent le même rouge à lèvre et se donnent un bec netfretsec.

En fait, je ne donnerais jamais un tel bec à aucun amoureux. Je ne crois pas qu'on puisse confondre ces registres.

Voici l'opinion logique de la psychanalyste française Claude Halmos. Précisons que c'est une disciple de Françoise Dolto qui était une véritable référence en ce qui a trait au développement de l'enfant :

"Les baisers sur la bouche en effet appartiennent au registre des rapports adultes sexualisés : ce sont les amoureux qui s’embrassent sur la bouche. Si les parents le font c’est parce qu’ils ne sont pas seulement des parents mais aussi des amoureux. Or un enfant – il doit l’apprendre – ne peut avoir de rapports amoureux ni avec les membres de sa famille ni avec les adultes extérieurs à sa famille. Parce que c’est interdit.

L’embrasser sur la bouche revient donc à le mettre, sans le savoir, à une place qui n’est pas la sienne. Et à l’entretenir dans ses fantasmes œdipiens (« Plus tard je me marierai avec mon papa, ma maman, ma sœur, etc. ») au lieu de l’aider à en sortir. L’enfant n’est pas mécontent (il ne l’est pas non plus quand on le laisse manger les trois tablettes de chocolat qu’il réclame…). Mais cela brouille ses repères."

Wof.

En Occident, peut-être, où les normes indiquent cela. Les repères sont culturels, après tout.

Cette pratique n'était pas en vogue chez moi, mais quand même :

Je n'ai jamais vu ma mère échanger de tels baisers ('becs' serait plus juste) avec mon père.

Quand ils s'embrassaient, c'était définitivement d'une autre manière.

Ouais, ce n'est pas très confondant, je trouve.

Y'a une différence entre un bec sur la joue et 'je vais te manger la face'.

Je pense que l'essentiel du propos de Dolto tient dans l'idée qu'un enfant doit avoir des repères et des normes fixes pour se développer. Je suis d'accord. Après, le contenu de ces normes est discutable. Le problème, dans nos sociétés, est qu'au lieu de discuter des normes, on souhaite les voir disparaitre.

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que tes parents t'aient embrassée sur la bouche ou sur le fion, je m'en contrefiche. Tu pars d'une expérience personnelle pour en faire un précepte général. Bravo pour la rigueur intellectuelle. Et je ne m'étendrai même pas sur ta tentative de te présenter comme un modèle d'équilibre... Ouf!

Cette psychanalyste n'est pas la seule qui émet cette hypothèse. Françoise Dolto elle-même a dit : "Une maman n'embrasse pas son enfant sur la bouche, le père non plus. Très tôt, l'enfant perçoit l'érotisme menaçant du geste. Une esquisse d'intimité amoureuse qui est une intrusion. Des petits bisous sur la joue feront, amplement, l'affaire. Lorsque le père baise le front de son enfant, ce sont ses pensées qu'il honore et qu'il aime.". Cette femme est une spécialiste de l'enfance immensément respectée à travers le monde et dont on enseigne encore aujourd'hui les théories à l'université. On peut bien sûr ne pas être d'accord avec elle. Mais rejeter sans appel ses observations, sans la moindre remise en question, relève de la bêtise crasse.

Maintenant, pour ce qui est de mon propre cheminement... Je ne vois pas en quoi le fait que j'aie jadis été escorte ou nonne bouddhiste change quoi que ce soit à l'affaire. Toi et Majoras aimez bien ressortir le passé lorsque vous êtes à court d'arguments. Mais ça n'intéresse plus personne, avec raison d'ailleurs.

Par quelle expérience on arrive à ces connaissances profondes de l'inconscient de l'enfance ?

La psychanalyse c'est pas de la science, c'est de l'art, et c'est là tout le problème. Il n'y a pas de méthode satisfaisante à part le fait qu'on encense des "vedettes" qui établissent une théorie qui fait plaisir à lire et qui provoque des discussion, même si c'est basé sur du vent ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Un des problèmes de la psychanalyse est qu'elle ne prend pas en considération le contexte culturel et historique. Ça ne veut pas dire que tout ce que fait Françoise Dolto devrait aller aux poubelles. Simplement qu'elle utilise des méthodes de recherche et d'intervention qui fonctionnent dans un contexte donné.

"Ce sont les amoureux qui s'embrassent sur la bouche".

Pas partout. Pas tout le temps. Facilement démontrable.

Dans ce cas si, Dolto fait dans l'opinion, pas dans la science.

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

UN des problèmes. Mais globalement la psychanalise demeure une gigantesque fraude intellectuelle.

Juste faire référence à Oedipe ça démontre assez bien à quel point elle dit n'importe quoi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi, j'embrasse mon gars sur la bouche, mais pas ma fille( ce serait trop weird/fuché)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

crisse ont a 2 joues pourquois sur la bouche. j'ai remarqué que ceux qui sont en faveur des bec sur la bouche sont ceux qui en donne ou qui en ont recu. tk chaque personne fait ce qu'il veux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai remarqué que ceux qui sont en faveur des bec sur la bouche sont ceux qui en donne ...

Hahahahaha!

Attention! On a affaire ici à un sacré spécialiste!

Surement le futur inventeur du Ciné-Parc en plein jour!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Honnêtement, je ne vois pas ce qu'il y a de mal la dedans. Il y a une certaine différence entre un bec et littéralement embrasser. Encore aujourd'hui je donne un bec sur la bouche de ma mère, c'est pas comme si nos lèvres restaient collées l'une à l'autre pendant une minute, cela ne dure même pas un quart de seconde. Je n'y ai jamais rien vu de mal, et je n'y avais même jamais réfléchis auparavant. Une connotation sexuelle ? Absolument pas, les baisers que mes parents s'échangeaient était d'un tout autre niveau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceux qui sont mal à l'aise c'est qu'ils savent qu'ils ont des intentions non correctes (ou s'ils ne le savent pas, c'est inconscient). Aillez la fraîcheur de l'enfant, soyez naturels, soyez purs dans vos actions et vous vous arrêterez de couper des cheveux en quatre, de vous faire des accroires, de croire une chose et son contraire. Le père de ma blonde se sentait mal de la laver quand elle était bébé !!!! Elle n'a jamais été proche de lui, ressentait qu'il pourrait fantasmer sur elle (suite à certains de ses comportements). Moi je pourrais laver ma fille adolescente si elle me le demandait et je n'aurais aucun problème. Je pourrais l'embrasser partout, jamais ce ne serait comme avec ma blonde ou avec une femme étrangère. C'est l'intention qui compte derrière le geste. Mais si j'avais des envies secrètes, une attirance sexuelle envers ma fille, sans doute que je n'aurais pas le même discours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

personelment je pense quil faux eviter au maximom cet pratique sa banalise le baiser qui est selon moi rliser avec lamour et non un lien de famille

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus de mal écrire je suppose que tu n'as pas lu les réponses avant toi avant de donner ton avis...?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...