Aller au contenu
1000+

La droite et la liberté. Vraiment?

Déchet(s) recommandé(s)

Pourquoi la droite a-t-elle tendance à ne voir aucune contrainte à la liberté de l'individu lorsqu'elle considère le rapport hiérarchique d'un individu au sein d'une corporation, mais a-t-elle tendance, en contrepartie, à crier à la tyrannie dès qu'un état impose le moindre règlement à cette même corporation?

La réponse est essentiellement la suivante, bien qu'elle puisse diverger chez plusieurs tenants de la droite. À droite, on a tendance à croire qu'un individu est libre de signer un contrat dans lequel on vend sa liberté ou une partie de sa liberté. Comme le contrat est signé librement, l'individu est encore considéré comme étant libre, et est considéré comme étant responsable de la situation dans laquelle il s'est placé. Comme un contrat de travail est un tel contrat, les droitistes n'ont pas tendance à y voir de contrainte à la liberté individuelles, et ce, peu importe le dégré d'autorité auquel il est soumis. La réglementation étatique, en contrepartie, n'est pas le résultat d'un contrat entre une entreprise et un l'état. Le règlement est imposé dès le départ. C'est pourquoi, dans ce cas-ci, la droite y voit une contrainte à la liberté.

Pas à droite, on a plutôt tendance à croire que la liberté d'un individu est si fondamentale qu'elle ne peut pas être compromise par un contrat. Un tel contrat est éthiquement invalide, car l'individu conserve la totalité de sa liberté peu importe ce qu'il arrive. Pas à droite, on a aussi tendance à croire qu'un individu ne vendrait jamais sa liberté, ou une partie de cette dernière, s'il n'était pas d'abord contraint de le faire. Ces contrats son loin d'être aussi libres que certains le prétendent. Voilà pourquoi l'argument de la droite ne les convainc pas du tout. Concernant les corporations, si la droite a tendance à favoriser la thèse de la personne morale, en dehors de la droite, on a plus tendance à dire plus exactement que les corporations ne sont ni des personnes, ni des individus. La "personne morale" n'est qu'un artifice légal, et non une réalité concrète. C'est pourquoi un règlement imposé à une corporation n'est en rien une limite aux libertés individuelles, bien qu'elle puisse être reconnue comme une limite aux privilèges corporatifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la plupart des gens qui se disent de droite, être de droite se résume à adopter un discours de mépris des plus faibles. Ça se sésume pas mal à ça, bien qu'ils n'en soient pas tous conscients.

Donc, l'effet égalisateur de l'intervention de l'état est mal vu parce qu'il favorise les plus faibles, et la hiérarchisation des rapports sociaux favorisant les plus forts aux dépens des plus faibles est bienvenue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis bien d'accord. C'est effectivement ce que beaucoup pensent ou ressentent, mais se retiennent de dire pour éviter de perdre la face. Ils s'inventent toutes sortes de raisons, des plus farfelues aux systèmes philosophiques les plus complexes, juste pour justifier leur position sociale, ou du moins, celle qu'ils désirent obtenir.

Outre leurs motivations réelles, il y a leurs arguments qu'on peut chercher à comprendre et à évaluer. Dans ce fil, j'examine ce qui semble clairement être une anomalie dans le discours actuel de droite, et bien sûr, je propose une explication susceptible d'être critiquée.

Cette anomalie, c'est que le discours de droite a d'un côté la prétention de protéger avant tout les libertés individuelles, et d'un autre côté il ne critique jamais le rapport hiérarchique lorsqu'il a lieu au sein d'une entreprise ou d'une corporation. De la part d'un protecteur des libertés individuelles, on devrait au moins s'attendre à ce qu'il trouve problématique tout rapport hiérarchique, et non tout rapport hiérarchique sauf lorsque c'est dans une entreprise. On devrait aussi s'attendre à ce qu'il se sentent plus concerné par cela que par les privilèges corporatifs que l'état peut limiter, puisque les libertés individuelles sont supposées être plus importantes que les libertés corporatives. Or, ce n'est absolument pas cela qu'on remarque dans ce discours.

Cette anomalie mérite qu'on cherche une explication. Mon explication porte au-devant la thèse que ce n'est pas tant les libertés individuelles qu'ils défendent que les privilèges corporatifs. De manière générale, mon point de vue c'est que les différents discours de droite, peu importe les lieux et les époques, ont toujours eu la particularité de se porter à la défense d'ordres sociaux inégalitaires bénéfiques à leurs tenants. Le problème que j'examine en ce moment n'apparait plus comme une anomalie à partir du moment où on l'explique comme je l'explique. Tout à coup, toutes les pièces du puzzle fittent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai cru comprendre que les anarchistes libertariens préconisent l'abolition du lien d'emploi, pour que tous deviennent des travailleurs autonomes liés entre eux par des contrats d'affaire égalitaires. Mais je ne suis pas sur de bien avoir compris....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la plupart des gens qui se disent de droite, être de droite se résume à adopter un discours de mépris des plus faibles. Ça se sésume pas mal à ça, bien qu'ils n'en soient pas tous conscients.

Donc, l'effet égalisateur de l'intervention de l'état est mal vu parce qu'il favorise les plus faibles, et la hiérarchisation des rapports sociaux favorisant les plus forts aux dépens des plus faibles est bienvenue.

C'est un préjugé rapide sur les gens de droite. L'une des idées de base pour une personne de droite est une plus grande responsabilisation du citoyen envers lui-même et sa société. Les pauvres aidons les à se sortir de la misère et aidons les à se prendre en main pour que ceux-ci aient la possibilité de grandir comme tout le monde. Pas juste donner la charité pour la charité. Je trouve que c'est l'un des problèmes avec les gens qui se disent de gauche avec qui je discute beaucoup. Ceux-ci disent de bonne foi qu'ils veulent enrayer la pauvreté et aider le pauvre à se sortir de la misère, mais la conscientisation ne va pas plus loin que par des soupes populaires ou des guignolés représentatives laissant les pauvres qu'avec des vivres sans balise pour se relever debout et s'en sortir réellement (attention ici, je n'ai pas dit que la gauche était tous comme ça). J'imagine que je suis sûre qu'une partie de la droite à exactement le même problème similaire que la gauche, mais dans un degré différent. Dans un certain sens l'article de Léo Paul lauzon traitant de la Guignolé des médias montre bien cette idée de fausse bonne conscience.

Bien entendu une partie de la droite va être assez cinglant sur les pauvres, mais n'est ce pas la même chose pour une partie de la gauche envers les riches ? Autrement dit les gens de gauche ou de droite sont capable d'aider leurs prochains, mais il faudrait mettre d'accent sur une approche plus responsable de la chose.

C'est pour cette raison que j'ai dit que ton idée était un préjugé à la base.

Pour ce qui est du sujet principal, ton paradoxe de la liberté pour les gens de droite est représenté d'une manière que j'aime bien. Je vais faire mon défaitiste et lancer cette question rapide, est-ce qu'il y a déjà eu une société ou une organisation réellement libre et ouverte de faire ce qu'elle voulait depuis que l'homme à conçu ces structures ? La liberté individuelle est un aspect que la droite à repris dans son discours la dessus. j'en suis totalement d'accord. Il est possible de l'obtenir dans une certaine mesure ou plusieurs sociétés ont pu le démontrer. Cependant, J'aurais tendance à dire qu'elle fonctionne par degré et les tenants de la droite vont cependant en désirer d'avantage. Ce que je veux dire par là, c'est que je crois que tu t'es arrêté trop vite sur des conclusions basées sur un faux discours de la liberté individuelle pour les gens qui se qualifie à droite ou des gens de droite qui ont mal compris l'idée de base de la recherche d'une plus grande liberté individuelle. Je me considère une personne un peu plus à droite que la moyenne, mais je ne rentre pas dans ta description primaire des corporations et de la liberté individuelle. Je critique la hiérarchie à l'intérieur des corporations qui montre selon moi une nouvelle forme de *seigneurie*. Cependant, peu importe le système, je doute fortement qu'une liberté totale soit possible ou même viable dans une planète de 7 milliards d'habitant. J'aimerais bien que tu me démontres le contraire si tu veux, mais je doute fortement que tu y arrives.

Les structures omniprésentes restreignant la liberté des individus est présente tant dans une société de gauche que dans une société de droite, c'est seulement le nom des structures qui changent, État, gouvernement, loi, corporation, assemblée générale, conseil populaire, chef, patron, etc. Tant qu'à moi c'est la même base.

Au plaisir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Cependant, peu importe le système, je doute fortement qu'une liberté totale soit possible ou même viable dans une planète de 7 milliards d'habitant. J'aimerais bien que tu me démontres le contraire si tu veux, mais je doute fortement que tu y arrives.
Je ne le veux pas, tout simplement parce que mon opinion n'est pas que je détiens la clé de la liberté ultime. Si tu me demandes cela, ça ne peut être que parce que tu as mal saisi l'essence de mon propos.
Les structures omniprésentes restreignant la liberté des individus est présente tant dans une société de gauche que dans une société de droite, c'est seulement le nom des structures qui changent, État, gouvernement, loi, corporation, assemblée générale, conseil populaire, chef, patron, etc. Tant qu'à moi c'est la même base.
Tu te portes garant d'un relativisme auquel personne ne devrait souscrire . Il y a clairement des sociétés dans lesquelles les individus sont plus libres que d'autres.
C'est un préjugé rapide sur les gens de droite. L'une des idées de base pour une personne de droite est une plus grande responsabilisation du citoyen envers lui-même et sa société. Les pauvres aidons les à se sortir de la misère et aidons les à se prendre en main pour que ceux-ci aient la possibilité de grandir comme tout le monde.
La responsabilisation de l'individu envers lui-même est effectivement une idée de base de droite actuelle, mais pas la responsabilisation de l'individu envers la société. À peu près tout ce que revendique la droite actuelle mène directement à un désengagment de l'individu (et de l'entreprise) envers la société.

Ce n'est pas la droite qui propose d'aider les pauvres à se sortir de la misère en leur donnant les moyens de s'en sortir. Ce ne sont pas des droitistes tout propres, qui à défaut d'avoir le pouvoir, font rouler plusieurs organismes à but non lucratifs et voués à des causes d'entraide. C'est presque toujours des "crottés" (pour reprendre le terme qu'aiment employer les animateurs de radio-poubelle) de gauche du genre à voter QS qui font rouler ces organismes. D'ailleurs, le concept philosophique d'égalité des chances n'est pas né d'un droitiste, mais d'un philosophe de gauche libérale.

La droite est contre l'idée d'aider les gens à se sortir de la merde. Les gens doivent se sortir de la merde d'eux-mêmes. Elle est clairement contre l'état providence. Elle est plus souvent méprisante que compatissante envers les démunis. Elle veut couper l'aide sociale sans même chercher à savoir qui en a besoin vraiment: faut juste réduire les dépenses. Elle veut affaiblir, sinon abolir, le financement publique du système de santé, etc.

Pas juste donner la charité pour la charité. Je trouve que c'est l'un des problèmes avec les gens qui se disent de gauche avec qui je discute beaucoup. Ceux-ci disent de bonne foi qu'ils veulent enrayer la pauvreté et aider le pauvre à se sortir de la misère, mais la conscientisation ne va pas plus loin que par des soupes populaires ou des guignolés représentatives laissant les pauvres qu'avec des vivres sans balise pour se relever debout et s'en sortir réellement (attention ici, je n'ai pas dit que la gauche était tous comme ça).
Tu as une très mauvaise connaissance et une très mauvaise compréhension des débats de gauche - droite.

Sur la grande question de l'attitude qu'on doit avoir par rapport à la distribution inégalitaire des richesses dans une société, deux points de vue se sont toujours opposés. D'un côté, on a le point de vue que l'une des fonctions du système politique est de mettre en place des mesure de redistribution des richesses et des mesures pour aider les individus qui se retrouvent dans une situation précaire. De l'autre côté, on a le point du vue que le système politque ne devrait pas s'occuper de tels problèmes. Si un individu a un problème de conscience, il doit être laissé libre d'aider son prochain s'il le désire, mais seulement s'il le désire.

Du premier côté, l'accent est mis sur la justice sociale. On doit mettre en place des mesures pour éviter que les individus se retrouvent dans la merde. Du second côté, l'accent est mis du côté de la charité. Historiquement, et encore aujourd'hui, ce sont principalement les gauchistes qui défendent la justice sociale, et ils se font répondre par les droitistes que l'individu ne doit pas être forcé à payer des impôts pour financer l'état providence. L'individu devrait pouvoir faire des dons à des organismes de charité s'il le désire, mais il ne devrait pas être obligé de le faire.

Dans les faits, ce sont surtout des gauchistes qui font rouler les organismes de charité parce que comme je l'ai expliqué, les droitistes cherchent à se déresponsabiliser socialement. Or, cela ne veut pas dire que les gauchistes ne pensent pas plus loins que la charité. T'es crissement stupide d'avoir dit une telle chose. Ça prouve à quel point tu connais rien de ce que tu parles.

Modifié par 1000+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...