Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

C'est tapage nocturne dans mon cerveau, je ne trouve pas le sommeil.

J'ai donc décidé de faire un thread en rapport avec ça

"Au gentil pays de Walt Disney, le gentil prince était un homme très brave, il décida d'aller sauver la belle princesse retenue prisonnière dans la plus haute tour du château le plus maléfique du royaume. Là où d'innombrables hommes échouèrent, il réussi tant bien que mal à terrasser le dragon. Il arriva fatigué et épuisé à la chambre de la princesse. Lorsque celle-ci lui ouvrit la porte, elle le regarde avec un magnifique sourire, le remerciant pour son courage. Dans son immense gratitude, la princesse confie au jeune prince qu'il est digne d'une simple amitié noble, lui expliquant aussi qu'elle à mal vécue sa dernière histoire d'amour avec un homme qui l'a enfermé dans une tour. Le jeune prince bien que surprit de cette décision s'y résigna. Il y eu d’innombrables fêtes dans le royaume pour fêter la victoire du prince et la défaite du dragon. Tout les mondes acclama le prince car de part son geste, la princesse, maintenant libre, se tapa absolument tout les mecs du royaume allant de temps en temps chez le prince pour se plaindre de ses relations autour d'un bon bol d'hydromel."

Prince-charmant1.jpg

Je n'ai moi-même jamais été vraiment à l'aise avec la gente féminine, je connais pas les codes. Ma vie sentimentale est un véritable foutoir. Je ne comprend pas pourquoi j’intéresse toujours des filles en couples, qui ne me plaisent pas ou le simple fait que plus je me comporte comme un salaud, plus la fille s'accroche, je n'aime pas ça. Je suis un type gentil, je peux pas changer ça, je peux pas devenir obstinément un salaud car c'est contre ma nature. Certains diront que je me prend trop la tête. Mais j'essaye juste de comprendre cela.

Il y a cette fille que j'ai rencontré le mois dernier qui est venue m'aborder dans un café. Nous avons des amis en communs. Nous parlons tout les jours (c'est elle qui vient me parler), on se vois régulièrement, elle fait 2h de train, juste pour boire un verre avec moi. Je questionne sa meilleure amie pour savoir ce qu'elle pense de moi, elle m'avoue qu'elle me trouve super mignon, drôle et incroyablement gentil (se sont ses mots). Un soir je l'invite dans un restau super sympa, la raccompagne et lui avoue ce que je ressens. Elle me dit : "Oh oui ! Pourquoi pas !" puis elle rajoute : "Mais si je pars dans 3 mois qu'est-ce qu'on fait ?" Et en moins de 5 minutes. Le oui c'est transformé en Non.

On prend un peu de distance suite à mon échec cuisant, je lui sort l'excuse universelle de : "C'est bon je te vois comme une amie maintenant". Elle commence à me raconter son histoire avec un type qu'elle a rencontré mais qui répond pas à ses messages puis elle me raconte une histoire avec son ex avec qui elle est resté 4 ans. Y a 2 jours, elle vient chez moi, on regarde un film et elle se plonge dans mes bras. Bref. j'en viens à cette ultime soirée, on fête son anniversaire. Je me retrouve avec 2 autres mecs, des amis à elle. Je vois que clairement un des types la drague, et elle complétement bourré qui danse avec, je garde mon calme me réfugiant dans tout un tas d'illusions confortables. Je suis pas jaloux, si j'étais en couple avec je me foutrais royalement de se genre de situation mais dans un cas comme celui-ci, j'ai juste pas envie de voir un type réussir là ou j'ai échoué. L'autre gars vient me voir, on discute, on parle d'elle, il me dit : "Il s'est passé quelque chose avec elle ? parce que moi j'ai juste couché mais je sais pas, elle m'a dit le lendemain de tout oublier et elle m'a raconté l'histoire de son ex". Ras-le-bol. Je suis aller vers elle, je l'ai pris à part et lui ai avoué la situation et je lui ai dit que je pouvais pas rester la, que voir ça s'était dur pour moi. Elle m'a dit qu'elle comprenait ce que je ressentait et qu'elle me souhaitait une bonne nuit.

C'est juste hyper frustrant comme situation, de plus le mec gentil, il a plein de copines qui comprennent pas pourquoi il est célibataire (évidemment). J'ai 3 amies qui se sont en tête de me trouver une copine (chose dont je suis pas spécialement pour). Le premier prénom qu'elles m'ont sorti ? La connasse.

"Pourquoi vous-sortez pas ensemble ? Vous feriez un couple parfait tout les deux. En plus, elle est tellement gentille"

Surement parce qu'elle se fout complétement de ma gueule depuis un bon mois.

En écrivant se pavé insignifiant sur ma vie sentimentale casi morte, je me rend compte que incroyablement déçu, que je me suis complétement planté sur elle. Et j'ai tendance à accumuler se genre d'histoire foireuses. Est-ce que c'est la goutte qui me dit clairement d'arrêter d'être un mec sympa ? Est-ce que je dois arrêter de la voir ? Chienne de vie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es encore un ado, petit.

Mais merci pour la piqure de rappel de toute cette merde, content que tu sois là. J'me sens moins seul parmi tout ces ratés qui m’entraînent vers le bas et ces pouffiasses qui pensent qu'aller chez le psy règle tout les problèmes ...

Sinon en ce moment j'ai une proie et quand ya un silence j'lui tape le cul en lui disant qu'elle est vraiment bonne, est ce une bonne chose ? elle me traite de connard avec un grand sourire mais elle se laisse tjrs pas tripoter les seins. Que dois-je faire ?

Modifié par el_picador
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'est-ce que tu veux, la plupart des filles aiment les mauvais garçons, ceux qui sont les moins sentimentaux et donc inaccessibles et qui ont un certain goût du risque qui permet d'ajouter un peu de piquant dans une vie. J'imagine que tu sais ce qu'il te reste à faire, tu n'as qu'à sortir le méchant de toi, te développer une attitude, sans changer totalement ta personnalité. L'une de tes plus grosses erreurs a été de lui avouer tes sentiments, tu dois rester inaccessible pour qu'elle vienne vers toi, mais le pire, c'est que tu ais abandonné trop rapidement en lui disant que vous resteriez amis, c'est dur d'avoir une promotion d'ami à chum, la meilleure chose à faire aurait été de te la faire, comme ça, elle serait peut-être revenue plus tard.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques un ont spotté le truc : la confiance.

J'ai horreur des bad boys, je les fuis comme la peste. J'aime les gars cultivés, les gars honnêtes, gentils, débrouillards, sérieux dans la vie mais drôle au quotidien, avec de la classe. Ce qui en distingue un d'un autre? La confiance en lui. Le côté homme de la situation. Et l'authenticité. C'est ce qui me séduit. J'aime ça admirer mon homme pour ce qu'il est, ce qu'il fait, sans pour autant me sentir inférieure. Et on se le cachera pas, le physique compte un peu quand même, mais après ce critère rempli, il reste la suite, qui est bien plus difficile à remplir. Par contre, un gars qui rempli pas totalement le critère physique pourra quand même me séduire s'il possède vraiment une belle personnalité.

Le seul côté bad boy qui me plait disons, c'est la spontanéité, le goût de l'aventure, le petit "oui la loi, mais pas à n'importe quel prix". Être bad boy, à petite dose, mais avec le reste du monde. Avec moi, il faut pas qu'il soit bad boy.

C'pas mal ça. J'aime les good guys. :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si j'avais rien qu'un conseil, pour les gars, ce serait le suivant. Soyez vous-mêmes, et essayez-vous. Y'a pas de règles. On est pu au secondaire où la fille va aller le crier à toute la polyvalente que vous l'avez invitée à sortir. Au pire, elle dira non merci, et au mieux, ça débouchera sur une belle histoire.

Pareil pour les filles, hein. Faut pas toujours attendre que les gars fassent les premiers pas. Moi quand un gars m'intéresse, je m'essaie, ou j'y fais des beaux sourires, si je feel pour me faire cruiser. Au pire, j'me ferai dire non, pis c'est tout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous êtes ridicules avec vos théories de bad boy.

Être bad boy, c'est le charisme des imbéciles. Ceux qui valent mieux savent de quoi je parle.

Je dis seulement qu'il doit s'adapter à la clientèle, la majorité des femmes aiment les mauvais garçons, il y a aussi l'autre solution, attendre une femme qui aime un good boy (Ça risque de prendre longtemps en tabernacle...).

Quelques un ont spotté le truc : la confiance.

J'ai horreur des bad boys, je les fuis comme la peste. J'aime les gars cultivés, les gars honnêtes, gentils, débrouillards, sérieux dans la vie mais drôle au quotidien, avec de la classe. Ce qui en distingue un d'un autre? La confiance en lui. Le côté homme de la situation. Et l'authenticité. C'est ce qui me séduit. J'aime ça admirer mon homme pour ce qu'il est, ce qu'il fait, sans pour autant me sentir inférieure. Et on se le cachera pas, le physique compte un peu quand même, mais après ce critère rempli, il reste la suite, qui est bien plus difficile à remplir. Par contre, un gars qui rempli pas totalement le critère physique pourra quand même me séduire s'il possède vraiment une belle personnalité.

Le seul côté bad boy qui me plait disons, c'est la spontanéité, le goût de l'aventure, le petit "oui la loi, mais pas à n'importe quel prix". Être bad boy, à petite dose, mais avec le reste du monde. Avec moi, il faut pas qu'il soit bad boy.

C'pas mal ça. J'aime les good guys. :)

C'est plate à dire, mais les femmes qui aiment les good guys sont les moins nombreuses.

Je trouve que tu as raison à propos de la confiance, c'est le point le plus important au fait, peut importe le genre de personne qu'on est.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dis seulement qu'il doit s'adapter à la clientèle, la majorité des femmes aiment les mauvais garçons, il y a aussi l'autre solution, attendre une femme qui aime un good boy (Ça risque de prendre longtemps en tabernacle...).

C'est plate à dire, mais les femmes qui aiment les good guys sont les moins nombreuses.

Je trouve que tu as raison à propos de la confiance, c'est le point le plus important au fait, peut importe le genre de personne qu'on est.

Désolé de te décevoir, mais justement, LA chose à ne pas faire, c'est s'adapter. Comme on sait, le naturel revient vite au galop, si la fille aimait juste son côté bad boy, elle va repartir. L'authenticité, y'a que ça de vrai.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par ...
      Le suspect lié aux événements de ce lundi, à Toronto, aurait laissé un message sur les médias sociaux à propos de son appartenance aux Incels. 

       
      Les autorités indiquent que rien n'est encore certain mais plusieurs articles nous mènent à croire que son acte de violence, ses meurtres, seraient en fait directement en lien avec sa haine des femmes.
      J'ai fait quelques recherches sur les-dits Incels et il semblerait que cette "communauté" ait débuté sur un forum dans les années 90.
      https://parismatch.be/actualites/societe/138382/les-incels-ces-celibataires-misogynes-dont-se-revendique-lassaillant-de-toronto#!
       
      Avez-vous l'impression qu'il y a une recrudescence du masculinisme ? Pensez-vous qu'une partie de ce masculinisme soit une réponse directe à la superficialité féminine ?  
       Chad and Stacy.
       
    • par ---
      http://www.okcupid.com/the-dating-persona-test
      Perso j'ai eu le Last Man On Earth, le pire truc quoi.
      Faut pas le prendre à la lettre comme le MBTI (qui n'est déjà pas l'évangile) vu que c'est à vertu comico-humiliante mais c'est rigolo.
    • par Latourette
      Un excellent documentaire sur les relations amoureuses des jeunes à l’ère des réseaux sociaux et des applications de rencontres à la Tinder et Badoo. C’est un peu pathétique parfois de voir ces jeunes accros du téléphone collectionner les rencontres et consacrer autant d’énergie à leur apparence physique, pour finalement se retrouver plus seuls que jamais.
      Mais les personnages sont attachants, articulés et j’admire beaucoup le courage (ou l’insouciance) qu’ils ont eu à confier publiquement des trucs très intimes de leur vie sexuelle.
      Ça dure deux heures en deux parties sur Télé-Québec:
      L'AMOUR AU TEMPS DU NUMÉRIQUE
    • par 1984
      Chers amis d'Outre-Atlantique,
      Connaissez vous l'emission franco-belge culte Striptease ?
      Cette émission datant de 85 vise à produire des documentaires d'un genre nouveau dans lesquels les commentateurs s'effaceraient pour laisser parler les protagonistes. L’émission aborde essentiellement des passages de la vie de tous les jours (repas de famille, séance de vaisselle, la vie d’une fermière). Le spectateur peut ainsi se reconnaître dans son intimité quotidienne : « Strip-tease : l’émission qui vous déshabille ».
      Alors qu'elle avait disparu des écrans de télévision, l'émission revient le 2 juillet avec un épisode qui frappe très fort, voire trop fort.
      Attention, je vous préviens, c'est triste, et pathétique.
      http://www.youtube.com/watch?v=KzD6R3wfIQ4
      Dans cet épisode réellement dramatique appelé "Recherche bergère desespérement", on peut découvrir Damien, un jeune éleveur de mouton qu'on pourrait qualifier d'handicapé, désespément à la recherche de l'amour. Ses grands parents, et sa mère, avec qui il vit, aimeraient beaucoup le voir enfin amoureux et heureux.
      Pour l'aider, ou l'enfoncer - c'est à votre libre appréciation -, ces derniers décident de faire appel à une agence matrimoniale d'un genre nouveau: moyennant la somme de 2000€, l'agence présente Roxana, une jeune roumaine sans aucun doute agée de moins de 18 ans, à Damien, sa maman et ses grands-parents.
      Malheureusement, la jeune fille, qui ne parle pas un mot de français, à l'air incroyablement mal à l'aise(12:05).
      Malgré les nombreuses tentatives de Damien de se rapprocher de la jeune femme ( 20:01), il arrive ce qui devait inévitablement arriver:
      elle finit par repartir chez elle.
      La famille accuse le coup, mais croit néanmoins que la jeune fille reviendra (26:00) car cette dernière à laissé Damien dans le désarroi le plus total (29:40). Il menace de massacrer sa mère et de se suicider dans un moment de désespoir (30:15). En effet, celle ci a parlé de l'agence matrimoniale autour d'elle, et l'un des amis de la famille s'oppose fermement à ces mariages arrangés (qui sont évidemment dans la limite de la légalité (32:45)).
      L'agence retourne voir Damien dans sa famille et tente de les rassurer en leur indiquant de rester discret sur leurs arrangements.
      Ils sortent le champagne..
      Finalement, on apprends que Roxanna est partie en Italie avec un autre homme. La dirigeante de l'agence les aiguille vers l'idée d'un manipulateur qui aurait déjoué leur plan initial (43:00), et les hypothèses vont bon train en présence de ce pauvre Damien, impuissant et en larmes (48:30).
      --
      L'histoire est entrecoupée - un peu sans raison, je trouve- par l'histoire d'une autre femme, plus mure que Roxanna, qui cherche également un bon parti par le biais de la même agence. Celle ci se voit proposer l'incroyable:
      Devenir la femme d'un homme, 54 ans, ayant 17 chats, vivant avec sa mère, ayant été amputé d'un bras suite à un accident de tracteur, avec des problèmes psychologiques et une face boursouflée.
      Elle refuse.
      --
      L'emission est pas mal longue, sans musique, sans sous-titres, sans voix off. Juste un montage excellent qui fait la force tragico-comique de ce genre de reportage.
      J'ai donc noté les temps de chaque passage dans ma description, afin de faciliter la lecture et éviter le "too long to WATCH".
    • par Aberration
      Bon, à la demande de je ne me souviens plus quel membre, j'y vais d'un sujet sur la fameuse friend zone. Celle où probablement chacun d'entre-vous fut déjà placé à un moment ou à un autre et dans laquelle vous avez possiblement placé des gens du sexe opposé.
      Racontez-nous votre expérience, afin de nous faire comprendre à tous comment cela fonctionne et comment l'éviter, mais surtout comment éviter d'en souffrir.
      Pour ma part, je crois que, quand une personne qu'on estime et qui nous attire (et qu'on voudrait plus avec elle, bien entendu) nous catégorise ainsi, il vaut alors mieux de prendre ses distances, afin de n'en pas trop souffrir. À moins qu'on se sente à l'aise de n'être pour cette personne que son ami(e).
      Le point important, c'est que les choses soient claires. Car ce sont les choses floues et ambigües qui nous font alors espérer plus de cette personne et finalement qui nous font ressentir le plus de tristesse.
      Note aux personnes qui considèrent des ami(e)s du sexe opposé comme de simples ami(e)s et qui sentent un intérêt univoque: Même si c'est bien plaisant d'être désiré et que vous voulez garder l'amitié de l'autre, faites votre possible pour être claires. Ne laissez pas d'espoir s'il n'y en a pas. Ainsi, si cette personne est toujours intéressée à être votre amie tout en sachant qu'elle ne sera pas plus, vous même vous sentirez mieux dans cette histoire et vous viendrez de vous faire un(e) véritable ami(e). Cela dit, c'est si l'amitié gars-filles est possible, mais il s'agit d'un autre sujet...
×
×
  • Créer...