Aller au contenu
Monsieur Y

vous et les maths?

Déchet(s) recommandé(s)

Je ne me souviens pas de l'avoir vu exposer des calculs, mais je sais qu'il expose parfois des raisonnements qui nécessitent certaines connaissances (sinon une bonne intuition) mathématiques pour être compris. La dernière fois que je l'ai vu faire ça, c'est dans le sujet d'Aradia sur le fond de caisse, ce qui est assez récent. C'était pas quelque chose de bien compliqué, mais je suis sûr qu'il y a plusieurs personnes qui ne l'ont pas suivi..

Le Québec est loin devant la France (et tous les autres pays occidentaux) en math, tant au secondaire qu'à l'université.

http://www.cmec.ca/P...can-rapport.pdf p.31

La France traîne quelque part entre la Pologne et la Slovénie.

Mon cher +1000, dont j'apprécie à haut niveau l'art de la discussion argumentée, voici l'analyse simple de la source "intuitive" de notre cher MA.

--

"Premiers résultats de 2009 pour les Canadiens de 15 ans

Page 31: Résultats canadiens de l’étude PISA de l’OCDE

Scores moyens estimés et intervalles de confiance des pays,

provinces et économies : mathématiques"

"Ce chapitre fait état des résultats de l’évaluation du PISA

2009 dans les domaines secondaires des mathématiques

et des sciences, du point de vue des scores et de la variation

du rendement. On compare d’abord le rendement des

élèves de 15 ans dans tout le Canada et dans les dix

provinces à celui des élèves de 15 ans des autres pays et

économies qui ont pris part au PISA 2009. Ensuite, on

présente les résultats obtenus par les garçons et les filles"

--

Ce qui permet à MA d'affirmer que c'est toujours le cas, de la même étude:

--

"Le rendement des élèves canadiens

en mathématiques et en sciences

demeure stable au fil du temps

[...]

Par conséquent,

il ne faut prendre en considération que les changements

indiqués comme étant statistiquement significatifs.

[...]

Toutefois, des changements au chapitre

du rendement s’observent dans certains des 40 pays qui

ont participé au PISA 2003 ainsi qu’au PISA 2009. Le

rendement en mathématiques s’est amélioré dans 8 pays,

il demeure inchangé dans 22 pays et il a diminué

sensiblement dans 10 pays." p36

"Comme les mathématiques et les sciences constituaient

des domaines secondaires dans le PISA 2009, l’évaluation

de ces matières s’est faite auprès d’un plus petit nombre

d’élèves que pour la lecture, qui était le principal domaine

d’évaluation en 2009. En outre, l’évaluation de ces

domaines secondaires portait sur un plus petit nombre

d’items que l’évaluation de la lecture. Par conséquent, le

présent chapitre se limite à faire le point sur le rendement

global pour ces deux domaines." p38

--

Voilà donc ce qui s'appelle un bête : argument d'autorité par preuve aléatoire.

En réalité, quand on fait un réel travail de lecture sur une bête étude avec un certain nombre de données spécifiées pour établir un réel background objectif, on n’omet pas d'établir quelques nuances. Ce que, définitivement, MA ne peut fournir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas parce que tu ne comprends pas les implications de ce que tu lis que je me trompe. L'enquête PISA revient régulièrement et les performances du Québec en mathématiques sont constantes. D'ailleurs, tu sembles confondre "changement" et "bonne performance". On s'en tape que les changements soient significatifs ou pas. Ce n'est pas le sujet.

Pour l'université, je tire mes informations d'autres sources. Ça ne me tentait juste pas de les chercher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, tu n'as pas à être feignant, en ta soit disante qualité d'homme de sciences.

Ensuite, sur le simple fait d'avoir une étude de 2009 qui prends des élèves de début secondaire ( si je ne me trompe pas, 15 ans c'est le début du lycée chez nous autres) et de postuler que les canadiens réussissent mieux du secondaire jusqu'a l'université alors qu'on est en 2012 et que les statistiques peuvent changer de données, de variables et de constats selon le cadre donné...

Merci l'objectivité.

L'enquête PISA revient régulièrement et les performances du Québec en mathématiques sont constantes

Et par "constantes", tu veux dire qu'elles se "maintiennent", et non qu'elles progressent. J'ai lu ton document, comme le fait tout critique digne de ce nom, et j'y ai trouvé ces informations objectives et nuancées.

Comme je le dit, c'est à la hauteur de ta qualité d'analyste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es juste trop conne pour comprendre que l'enquête a lieu tous les 3 ans, celle de 2009 est la plus récente pour laquelle les données sont disponibles (les résultats de 2012 devrait sortir en 2013). Les résultats ne changent pas beaucoup d'un cycle à l'autre. Puisque les résultats du Québec et de la France sont à peu près les mêmes pour les cycles 2000, 2003, 2006 et 2009, il serait étonnant que ça ait changé drastiquement pour 2012. Et 15, c'est la fin du secondaire (4/5). Si t'étais en secondaire 1 à 15 ans, c'est que t'es encore plus conne que je ne le croyais.

Comme je te le dis, t'es trop conne pour comprendre tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais mouais. Reste que tu n'as aucun comparatif à faire, puisque si cela se met à jour tous les 3 ans, les résultats sont toujours les mêmes: les types gèrent en math de manière à peu près constante au Canada, quand les femmes ont de bien meilleures capacités de lectures que les hommes dans la plupart des pays de ton étude. Qu'avais-tu a prouver en comparant la france et le canada ? Rien, rien qui ne soit à jour. Et donc rien de digne pour le scientifique logique que tu devrais représenter à des gens qui ont la capacité d'analyse de +1000.

Donc, pourquoi "absence de données", on disait ?

Pas besoin de te traiter de con pour prouver ce que j'avance.

(Fin du secondaire 15 ans, 15 ans debut du cegep/ collège, n'as-tu pas sauté une étape avant l'université ? Evidemment... Ta précision, toujours...)

"À cela s’ajoute encore que la France est le pays qui fournit le moins de données à l’OCDE. Les performances par établissement d’origine ne sont pas collectées, ce qui rend impossible de connaître le rapport entre les performances des élèves et le type et le statut socio-économiques des établissements. Selon le ministère, les différences entre établissements pour les élèves de 15 ans impliqueraient des données non comparables[10]."

"Les épreuves des enquêtes internationales ne sont donc pas utilisées pour le pilotage du système éducatif d’une partie des instances décisionnelles du Ministère de l’éducation[11]. Dans une enquête de l’OCDE sur l’impact normatif de PISA auprès des membres du Conseil directeur PISA[12], la France est un des rares pays où PISA ne contribue que très peu aux changements politiques nationaux. La France s’est seulement orientée sur la définition des niveaux de compétences, introduits en 2003 pour des évaluations nationales. Ainsi, la France a posé un indice de référence avec l’objectif de réduire le pourcentage des élèves en-dessous du niveau 2 à 17% en PISA 2012."

http://www.cea-ace.c...ement-en-france

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mon cher +1000, dont j'apprécie à haut niveau l'art de la discussion argumentée, voici l'analyse simple de la source "intuitive" de notre cher MA.
Désolé, j'aurais dû citer le message que j'avais en tête. Je pensais précisément à ce message-là:
Techniquement, c'est du vol puisqu'ils te privent des intérêts cumulés sur 500$ durant tout le temps que tu travailles là. Si tu travailles 10 ans dans ce bar et qu'on suppose un taux d'intérêts de 3%, c'est comme s'ils te volaient 171$. Clairement illégal à mon avis.
C'est pas un raisonnement mathématique très avancé, mais c'en est un quand même. L'idée c'est que la personne qui prête 500$ sur une période de temps x ne fait pas que prêter de l'argent, mais elle en donne. Elle donne les intérêts (qui sont composés en plus de ça). C'est une considération que les gens, en général, ne perçoivent pas si on ne prend pas le temps de leur expliquer.

Inquiète-toi pas, je me baserai pas sur son document pour tirer des conclusions à la hâte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela ne m'étonne pas de toi: tu cherches à comprendre et non à t'entourer de certitudes.

Tu sais, 1000+, concernant les capacités de calcul de MA. Ma mère est tout aussi capable de gérer les affaires de pourcentage de cet ordre: elle a arrêté l'école à 12 ans, à très peu de curiosité intellectuelle sur l'art, la politique et l'histoire par exemple, mais elle a le sens inné de la gestion: je l'ai toujours vu tout calculer au centime près avec une rigueur quasi géniale. Et elle a su donc aborder des calculs en pourcentage sur sa fiche de paye, pour calculer ses impôts, gérer le montants des remboursements de la sécu et de la mutuelle pour dégager la moindre économie qui pourrait colmater la brèche ailleurs. L'argent a donc un intérêt mathématique indéniable qui peut facilement donner aux gens l'air d'avoir une bonne logique générale (;

De là, malheureusement pour elle, je dirais que cette capacité là ne fait pas preuve de sa grande logique intuitive ( si limitée sur d'autres domaines) mais plutôt d'une bonne nécessité de le devenir ! C'est ce que font les gens pragmatiques. En revanche les gens à l'intuition logique, et qui s'en servent, je les vois plus comme toi, dans la volonté, voire le besoin, d'un échange d'un langage; neutres et sans jugements, didactiques et surtout bien plus curieux que les autres.

edit: Male alpha m'enlève un point sur ce post qui te valorise clairement. Je serais toi, je ne saurais pas comment le prendre, 1000+ (;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qu'avais-tu a prouver en comparant la france et le canada ? Rien, rien qui ne soit à jour. Et donc rien de digne pour le scientifique logique que tu devrais représenter à des gens qui ont la capacité d'analyse de +1000.

Donc, pourquoi "absence de données", on disait ?

Je ne suis pas sûr si ça vaut vraiment la peine de te répondre... tu es tellement décalée et tu ne comprends visiblement pas grand chose de ce que tu lis. Lis tous les messages précédant le mien: il s'agissait de phrases lancées en l'air et de supposition non-fondée. J'ai simplement essayé de nuancer. Le but de mon message n'est pas faire une étude scientifique en soi. On est dans un contexte d'opinion et de discussion et non de recherche. Appuyer son argument par une étude vaut plus que de l'appuyer sur rien. Évidemment, lorsqu'on cherche à comparer les performances scolaires, on est dans le domaine des sciences sociales et aucune étude ne peut être hors de toute lacune, que ce soit par l'année ou par un potentiel biais de l'échantillon. Tu sais, aux États-Unis, les recensements ont lieu tous les 10 ans...autrement dit, en 2010, on utilisait encore les données du recensement de 2000, pour te donner une idée. Ces nuances potentielles n'impliquent toutefois pas que l'on doive rejeter les conclusions du revers de la main. On doit simplement chercher à voir si ces lacunes ont une probabilité importante de venir fausser les résultats. Dans le cas qui nous concerne, cette probabilité est très faible pour les raisons évoquées: la récurrence de l'enquête et la stabilité des résultats.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien, parfait, par le fait même, on se rends compte que la France n'a pu être réellement sondée pour donner un résultat fiable tout au long des études de PISA et par conséquent, qu'on peut s'abstenir de faire des grandes comparaisons avec le Canada. Je défends ma paroisse de même que tu défends la tienne. Tu as aussi tendance à oublier ta capacité à trancher plus qu'à nuancer, difficile de discuter en toute relativité avec toi et tes grands chevaux.

Je ne renie pas la qualité du niveau en Math des Canadiens, vos résultats sont excellents et j'étais à la base très étonnée de lire sur certains avis que les maths n'étaient pas à l'honneur chez vous. Là dessus je ne diverge pas de ton point. Je déplore, par contre, ta rapidité d’exécution quand tu réponds à de telles questions qui de toute évidence ne sont pas correctement sondées, donc constructives. Sauf ton respect.

En revanche, des statistiques de l'enseignement collégial comparatives entre pays m'intéresseraient assez. L'école n'étant plus obligatoire et le brevet passé, les résultats devraient être encore différents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien, parfait, par le fait même, on se rends compte que la France n'a pu être réellement sondée pour donner un résultat fiable tout au long des études de PISA et par conséquent, qu'on peut s'abstenir de faire des grandes comparaisons avec le Canada. Je défends ma paroisse de même que tu défends la tienne. Tu as aussi tendance à oublier ta capacité à trancher plus qu'à nuancer, difficile de discuter en toute relativité avec toi et tes grands chevaux.

Je ne renie pas la qualité du niveau en Math des Canadiens, vos résultats sont excellents et j'étais à la base très étonnée de lire sur certains avis que les maths n'étaient pas à l'honneur chez vous. Là dessus je ne diverge pas de ton point. Je déplore, par contre, ta rapidité d’exécution quand tu réponds à de telles questions qui de toute évidence ne sont pas correctement sondées, donc constructives. Sauf ton respect.

Encore une fois, il semble que tu ne comprennes pas ce que tu lis.

Le point de la notice que tu as citée dit simplement que les résultats pour la France ne peuvent pas être découpés pour une analyse interne par type d’établissement, puisque cette information n’a pas été receuillie. Par conséquent, les résultats de l’enquête sont rarement utilisés comme indicateur de suivi pour l’élaboration des politiques publiques. Il ne s’agit en aucun cas d’un problème avec les résultats nationaux (c'est ce dont il est question dans ce thread), ni d’un problème de comparaison avec les autres pays. Encore moins d'un problème avec la manière de sonder. Ton entêtement est un peu ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, tu as raison j'avais mal lu.

La France est est sondée mais reste sceptique face aux rapports PISA, pour ces raisons là:

"La France refuse la publication des statistiques permettant la comparaison entre les établissements. Son argument : à 15 ans, les élèves peuvent être scolarisés en collège ou en lycée et il est impossible de comparer les deux."

"When it comes to education statistics, France has always gone its own way. This choice is explained by the considerable number of research studies it has carried out over the past decades."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vraiment intéressant cette vidéo.

Je n'utilise pas les math dans la vie de tout les jours, et pourtant je travail en informatique.

J'ai terminé mon cégep en 2008 et j'ai oublié 90% de toutes notions mathématique.

J'aurais probablement de la misère à faire une division complexe avec décimal sur papier.

J'étais bon en math, mais j'ai une mémoire de merde, et donc quand j'applique pas ce que j'apprend, sa se pert dans les mois qui suivent. Pathétique n'est-ce pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que la facilité pour un individu à comprendre les maths dépend de ses types d'intelligences multiple... On oubli souvent les intelligences multiples... Pourtant, quand on se fie à ce principe, beaucoup de choses sont expliquées comme par exemple le fait que certaines personnes ont beaucoup de mal à comprendre les math mais qu'ils excellent dans d'autres matières ou disciplines... Aussi, en se fiant à ce principe, on peut changer la manière d'enseigner les matières aux personnes selon leurs types d'intelligence... Ex: Une personne ayant une intelligence de type kinesthésique comprendra mieux les maths si elles sont expliquées sous forme de jeux moteur, en touchant des matériaux réels, en expérimentant manuellement des principes mathématique...

Moi les math ça m'écoeurais pis ça m'écoeure: j'ai chaud pis j'sue juste à penser que je dois calculer vite vite le p'tit change que la caissière me rend ou le type que je dois laisser. Je compte encore sur mes doits et je ne sais pas la moitié de mes tables de multiplications... J'ai détestée la façon dont les math m'ont été enseignées. Pour moi les maths sont synonyme de stress et d'échec. Beuuuurk les math!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, j'crois vraiment qu'il faut voir les maths que l'on fait au secondaire comme un genre de grammaire scientifique. C'est IMPOSSIBLE d'être critique et responsable (Milie va voir d'où viennent ces deux mots) dans cette société si on est pas capable de comprendre moindrement les statistiques que l'on nous shoot à journée longue.

J'crois qu'au secondaire ou cegep on devrait avoir le livre "Petit cours d'autodéfense intellectuel" de Normand Baillargeon comme lecture obligatoire. C'est un petit bijou qui nous permet d'ouvrir les yeux sur bien des choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dirais que je n'ai pas détesté ou aimer les maths, mais que j'ai détesté ou aimer certains profs de math.

En secondaire 4, j'ai fait math 436, soit le cours de mathématiques fortes et j'ai détesté le prof. Autant il connaissait vraiment sa matière, autant il ne savait pas me l'expliquer. Je suis une personne qui aime comprendre la provenance d'un concept ou son utilité concrète. Quand je n'ai pas cette notion, j'ai beaucoup de difficulté à m'intéresser à la matière et donc, d'aimer ça. Ce prof prenait un théorème de math et le décortiquais au complet sur 2 tableaux de large pendant 45 minutes sans nous expliquer le concept derrière la découverte de ce théorème ou simplement son utilité. Au final, on passais 45 min à ne rien comprendre ou à suivre difficilement pour nous faire dire: "Voilà comment le théorème s'est développé. Maintenant sortez vos cahiers on faire quelques exemples".

En secondaire 5, j'ai continué dans les maths fortes (536) et j'ai eu un prof qui faisait complètement le contraire: "Ok, voici la règle à utilisé et voici à quoi ça sert". Par exemple, quand sont venus les notions de sin, cos et tan, le prof nous a fait un exemple de l'utilité de ces concepts. Il nous a dit, si je veux évaluer la hauteur du mur, comment je peux faire si je n'ai pas d'instrument de mesure? Il a prit son pied comme mesure de base en considérant que son pied mesure bel et bien 1 pied en mesure impériale et il a marché une certaine distance à partir du mur. Quand il a arrêter, il s'est mis en petit bonhomme et a pointé le haut du mur avec sa main. Il nous a demandé quel était l'angle que formait sont bras par rapport au sol selon nous. Par la suite, il a prit la règle de calcul du théorème et a pu déterminer la hauteur du mur par rapport à l'angle prit et la distance parcourue à pied. J'ai donc compris l'utilité à ce moment là est c'est là que j'ai apprécier faire des maths.

La même chose quand je suis arrivé au cégep en calcul différentiel et en calcul intégral, les profs ont fait sensiblement la même chose. Ils nous ont expliqué à quoi ça sert. Je me souviens qu'après mon 2e-3e cours de calcul différentiel, je ne comprenais pas vraiment encore l'utilité de tout ça et s'est lorsque le prof a fait un exemple d'un plongeur et déterminer sa vitesse de plongeon que j'ai compris et apprécié le cours.

Ça revient un peu à ce que Belle Crotte de Nez a écrit, mais je crois qu'il y a aussi une notion d'apprentissage ou sur la manière que les gens apprennent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...