Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

En France, les fromages fins, sont presque donnés. Un brie canadien Vaudreuil qui se vent 15 $ peut être remplacé par un morceau de dobe de Savoie du même poids qui se vend 3 Euros et qui est infiniment meilleur. Ce n'est pas un brie, c'est une dobe, c'est meilleur, un fromage légendaire. Au nom du consommateur québécois, je salue cet accord. Les québécois pourront manger du bon fromage fin français à un prix raisonnable, plutôt que de se faire voler par les producteurs québécois médiocres. S'ils veulent survivre, ces pleurnichards n'auront qu'à s'améliorer, développer du vrai bon fromage, et le vendre à un prix raisonnable. Et s'ils n'y arrivent pas, alors qu'ils aillent travailler chez Canadair, fabriquer des avions bombardiers d'eau légendaires. Tout le monde ne s'en portera que mieux!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un sujet d'actualité, amené dans une perspective néo-libérale, et s'appuyant sur le fondement de tous les accords de libre-échange. On fait appel à l'incompétence supposée du webmestre pour me museler. Moskva étudie en économie. Si je n'avais pas écrit ce texte, il aurait pu le faire. Jalousie!

Je ne compte plus le pourcentage de la participation de Moskva qui compte l'épithète « vieux débris». C'est singulier de tenir ce genre de propos, tout en demandant l'assistance de la direction du forum, pour éliminer un membre dont la participation porte ombrage à un membre «jobber». Dans la nuit totale, une mouche à feu brille. Alors on demande au webmestre d'éteindre les lumières avant de commencer à dancer le ballet!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai cru comprendre qu'au Québec il y a encore peu d'année le fromage au lait cru était interdit, ce qui explique qu'ils en aient moins et qu'ils manquent de caractère...

Maintenant ils font de très bons fromages j'ai pu en goûter là bas, seulement je ne comprend pas le prix si exorbitant du fromage surtout lorsqu'il est produit chez vous (parfois plus cher que ceux importés!!!)

Le soucis pour un francais aimant le bon fromage au Québec c'est que la culture américaine a beaucoup déteint sur le quebec et donc énormément de gens n'ont pas d'attrait pour les fromages typiquement francais assez fermentés. Ma copine se régale de cheesewizz, un fromage en pot à étaler (beurk!) et ses amis préféreront certainement du fromage genre babibel ou kiri plutôt qu'un bon beaufort ou une tomme de chèvre. Du coup normal de trouver là bas plus de fromage au gout un peu fade.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(...) seulement je ne comprend pas le prix si exorbitant du fromage surtout lorsqu'il est produit chez vous (parfois plus cher que ceux importés!!!)

C'est parce que jusqu'à présent, l'importation de fromage français était frappé de tarifs douaniers et surtout de quotas. Les prix des brie, camemberts et fromages plus ou moins plastifiés de fabrication locale , s'alignaient sur le prix des importations qui se trouve sur le même étalage. Donc, dans un frigo, t'as des jalzberg à 10 $ et normalement t'aurais de la production locale à 3 $, mais vu qu'ils sont tous dans le même étalage, la production locale alignait son prix sur celui des importations. Tu as donc l'impression que c'est de qualité comparable, puisque c'est de prix comparable et que nous ne sommes pas suffisamment connaisseurs pour goûter vraiment la différence. Quant au Rockefort, on en trouve peu: ça goûte trop fort pour les palais nord-américains. Avec l'accord de libre-change, les quotas vont se lever graduellement et vous allez vous accaparer du marché. Mieux, vous allez peut-être préparer des fromages localement, mais selon vos méthodes françaises, sous licence ou avec du personnel délocalisé. Quant à nous, nous aurons du fromage de meilleure qualité et les prix devraient normalement baisser de beaucoup, pour devenir comparables aux prix français. Les accords de libre-échange ont toujours ces effets.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les fromages fins québécois sont excellents. Seulement, à qualité égale, ils sont deux fois plus chers que les fromages français. C'est d'autant plus paradoxal considérant toute la production laitière qui se fait au Québec. La réalité c'est que les producteurs de fromages québécois et l'industrie laitière évoluent en vase clos dans un système de quotas visant à maintenir un prix artificiellement élevé.

Une industrie dynamique et productive regarderait d'un très bon œil l'ajout de 500 millions de nouveaux consommateurs européens, tandis qu'une industrie trop longtemps protégée par des quotas et des tarifs douaniers outranciers (256 % pour le fromage) ne peut que déchirer sa chemise devant la perte de ses privilèges : elle ne pourra plus longtemps surcharger à un consommateur captif.

Dans une autre optique, c'est triste de voir notre manque de vison collective au Québec : le Canada signe une entente historique avec l’Europe qui nous ouvre un marché plus grand que celui des États-Unis et au lieu de voir les avantages et les opportunités d'affaires qui en découlent on s'inquiète que les petits producteurs de fromages fins ne pourront plus nous vendre un produit deux fois trop cher.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même les détaillants sont sur les dents. Max Dubois, de L’Échoppe des fromages (à Saint-Lambert), prévoit des répercussions négatives sur les producteurs québécois. «Ils ne seront pas capables "d’accoter" les prix européens». Non seulement à cause des subventions, dit-il, mais aussi des normes. «Au Québec, on ne peut pas amener un fromage au niveau d’affinage, de goût, des fromages français».

quelqu'un peut m'expliquer le pourquoi de la partie en gras?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelqu'un peut m'expliquer le pourquoi de la partie en gras?

À cause de la paranoïa Nord-Américaine sur l'innocuité des aliments (terme du Ministère de l'Agriculture) qui se traduit en réglementation et en loi. De la même façon que les bouchers ne peuvent faire faisander leur viande à un niveau de goût "européen". Si vous verriez la quantité (et le genre) de matériel à acheter pour répondre aux exigences sanitaires du MAPAQ, avoir 15 chèvres, mais transformer avec des machines à 50K$ comme chez Saputo, vous ne trouveriez pas que le fromage est si cher que ça.

Il y a de très bons fromages québécois, certains équivalents aux fromages français. Il y a juste beaucoup moins de variété. Pour prêcher pour ma paroisse, je conseille les fromages de la fromagerie du Presbytère de Ste-Élisabeth. Ceci dit, comme l'a dit Sim444, l'agriculture et la transformation au Québec évolue dans un monde mono-politique contrôlé par le prix exorbitants des quotas. Quotas qui, en plus d'être "inachetables", sont pratiquement inexistants sur le marché. En rappelant qu'il est illégal d'être un producteur sans quotas.

Certains disent qu'il est impossible, carrément, d'avoir une ferme modeste. Et quand je dis modeste, je ne parle pas de gentleman farmer qui se cuisine ses propres oeufs le samedi matin, mais bien des gens sans héritage familiale en agriculture qui voudrait s'acheter 100 poules et 5 vaches dans le but de commercer.

http://www.enpleineg...ermeimpossible/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai cru comprendre qu'au Québec il y a encore peu d'année le fromage au lait cru était interdit, ce qui explique qu'ils en aient moins et qu'ils manquent de caractère...

Maintenant ils font de très bons fromages j'ai pu en goûter là bas, seulement je ne comprend pas le prix si exorbitant du fromage surtout lorsqu'il est produit chez vous (parfois plus cher que ceux importés!!!)

Le soucis pour un francais aimant le bon fromage au Québec c'est que la culture américaine a beaucoup déteint sur le quebec et donc énormément de gens n'ont pas d'attrait pour les fromages typiquement francais assez fermentés. Ma copine se régale de cheesewizz, un fromage en pot à étaler (beurk!) et ses amis préféreront certainement du fromage genre babibel ou kiri plutôt qu'un bon beaufort ou une tomme de chèvre. Du coup normal de trouver là bas plus de fromage au gout un peu fade.

Tu sauras qu'on est capable de sophistication en amérique aussi !

La preuve, au Subway on est maintenant rendu avec TROIS choix de fromages ! Cheddar, suisse et Monterey Jack.

C'est seulement que nous on a compris depuis longtemps que la meilleure manière de faire ressortir les arômes fins d'un délicieux fromage salé c'est de le faire fondre. C'est pourquoi on en met partout du fromage fondu : dans nos tranches individuelles, notre tartinade, dans nos hamburger, sur nos pizza, dans la croûte de nos pizza, en dessous de nos pizza. Partout.

Pourquoi chercher de la variété quand on a déjà trouvé la saveur de fromage ultime, soit le fromage fondu ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est seulement que nous on a compris depuis longtemps que la meilleure manière de faire ressortir les arômes fins d'un délicieux fromage salé c'est de le faire fondre. C'est pourquoi on en met partout du fromage fondu : dans nos tranches individuelles, notre tartinade, dans nos hamburger, sur nos pizza, dans la croûte de nos pizza, en dessous de nos pizza. Partout.

t'as oublié la poutine, cette création de dieu.

nonobstant les inquiétudes des fromageries d'ici, j'ai hâte en maudit de voir du fromage européen abordable sur nos tablettes d'épicerie.

à quand les bouteilles à juste prix à la SAQ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sauras qu'on est capable de sophistication en amérique aussi !

La preuve, au Subway on est maintenant rendu avec TROIS choix de fromages ! Cheddar, suisse et Monterey Jack.

C'est seulement que nous on a compris depuis longtemps que la meilleure manière de faire ressortir les arômes fins d'un délicieux fromage salé c'est de le faire fondre. C'est pourquoi on en met partout du fromage fondu : dans nos tranches individuelles, notre tartinade, dans nos hamburger, sur nos pizza, dans la croûte de nos pizza, en dessous de nos pizza. Partout.

Pourquoi chercher de la variété quand on a déjà trouvé la saveur de fromage ultime, soit le fromage fondu ?

J'espère ne pas me tromper en lisant de l'ironie à travers ses lignes...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

t'as oublié la poutine, cette création de dieu.

nonobstant les inquiétudes des fromageries d'ici, j'ai hâte en maudit de voir du fromage européen abordable sur nos tablettes d'épicerie.

à quand les bouteilles à juste prix à la SAQ?

Mais bon, avoir un prix plus élevé sur des produits d'importation c'est tel que tel.

Mais j'ai pas le choix d'être d'accord quand ensuite nos produits locaux se retrouvent au même prix.

De la même manière, le prix du sirop d'érable, qui est sensé être une production locale et un ingrédient faisant partie de notre folklore, est autour de 7$ la canne quand tu tombe sur un bon rabais et 10$ en temps normal, est absolument absurde.

Quand tu tombe sur une vieille recette de pudding chômeur à l'érable, qui est sensé être le dessert des pauvres, qui te demande 16$ de sirop d'érable, c'est un peu absurde.

J'espère ne pas me tromper en lisant de l'ironie à travers ses lignes...

De l'ironie ?

Jamais !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question basic.

C'est quoi la différence fondamentale entre un fromage bas de gamme et un fromage de qualité ?

À part la croûte ?

...

The 1860s saw the beginnings of mass-produced rennet, and by the turn of the century scientists were producing pure microbial cultures. Before then, bacteria in cheesemaking had come from the environment or from recycling an earlier batch's whey; the pure cultures meant a more standardized cheese could be produced.

Today, Americans buy more processed cheese than "real", factory-made or not.

Modifié par Nouveau Projet
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question basic.

C'est quoi la différence fondamentale entre un fromage bas de gamme et un fromage de qualité ?

À part la croûte ?

Réponse basique: le goût!

Un fromage fermenté de manière à le sublimer est tellement meilleur au goût que ces bloc immonde fade que sont le cheddar ou autres...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref haro sur les fromages fondus.

Ce ne sont pas des fromages qui offrent une expérience digne d'un mélange gastronomique de matières grasses d'origine bovine et de bactéries lactiques !

Les fromages fondus (à pâtes recuites) sont des fromages fabriqués à partir d’un ou de plusieurs fromages à pâte pressée, cuite ou non, refondus, additionnés de lait, crème ou beurre; ces fromages ont l’avantage de se conserver longtemps. On ajoute à la pâte, selon le produit, des agents stabilisateurs, des émulsifiants, du sel, des colorants, des édulcorants (sucre, sirop de maïs) et des assaisonnements (herbes, épices, fruits, noix, kirsch). On obtient une texture plus ou moins molle et élastique et une saveur peu prononcée. En Amérique du Nord, ces fromages sont surtout faits à base de cheddar tandis qu’en Europe l’emmenthal et le gruyère prédominent.

http://www.ikonet.co...ication_fromage

Certains préfèrent les goûts acides, certains préfèrent le goût salé.

http://www.radio-can.../test-gout.html

Modifié par Nouveau Projet
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Contenu similaire

    • par OOO
      Possiblement que certains d'entre vous êtes des AS de la cuisine? J'aimerais savoir ce que vous cuisinez aujourd'hui ou ce que vous avez cuisiné dans la journée ou hier soir pour souper. Venez partager vos recettes, vos trucs, vos astuces de cuisines, vos flops, vos meilleurs combinaisons culinaires!
      Aussi, photo(s) requise(s) pour voir vos talents!
      Je commence...
      Ce soir, j'arrive du travail, épuisé. Ça ne me tente pas du tout de faire à souper... Je feelais plus pour un take out Thai ou Cambodgien...
      J'ouvre le frigo, j'ai deux trucs que je peux cuisiner. Magret de Canard mariné à l'érable et un fameux choux-fleur.
      Voici le résultat:


      Je ne suis pas un gars qui aime suivre des recettes sauf pour mes crêpes les samedi et dimanche matin. Je vais vous partager quand même ce que j'ai fais...
      Le magret de canard est déjà mariné et sous vide. Un gros magret d'environ 500g de Gibiers Canabec. Je l'ai cuit sur le gras pendant 15 minutes à feu fort mais pas au maximum. Après 15 minutes, je l'ai retourné à feu doux pendant 5-6 minute pour lui donner un effet "sushi".
      Pour le choux-fleur, j'ai totalement improvisé. Les ingrédients sont:
      - Choux-fleur
      - Huile d'olive
      - Huile d'aubergine
      - Fleur de sel
      - Poivre
      - Amande en morceau
      - Feta
      - Romarin frais (J'ai rentré le plan de mon jardin à l'automne)
      J'adore le mix romarin-feta, ça se marie à une panoplie de légume. Quand je cuisine, il y a toujours un mix Viande-Légume. Pas de légume? Je vais en acheter et je reviens...
      Donc voilà, j'espère qu'il y a ici des cuistot qui aime cuisiner et qui veulent partager leur recette!
    • par May
      J'suis pu capable de tous ces végétariens extrémistes qui se prennent pour des philosophes supérieurs et qui voient tous les autres humains NORMAUX comme des bêtes mangeuses de chair! Avec leurs chandails "recycle or die",

      y pensent tu qui vont sauver le monde en s'privant? ÇA CHANGE RIEN MAAANN, tout le monde en bouffe "du cadavre" autour de toi, pense tu qu'une personne de moins ou de plus ça va changer dequoi? De toute façon, les animaux que tu protèges là (je m'adresse à un végétarien imaginaire), y se bouffent bin entre eux. Sont aussi pires que nous. Sont MÊME pires! Y violent, tuent, pratiquent bien souvent des actes incestueux, pis y font même pas cuire leur viande, y mangent directement dans le cadavre. Depuis toujours on mange de la viande, pourquoi on changerait aujourd'hui? Si y pouvaient, y nous mangeraient! De toute façon, sont beaucoup trop nombreux, c’est la chaîne alimentaire, c’est la vie. Pis c'est assez bon, de la viande. Le tofu, c't'assez dégueulasse. Tu te forces à manger d'la marde alors que les animaux ont pas de sentiments, criss d'épais. Y en a même qui boivent pu de lait, mangent pas d'oeufs ni de poissons. Y a toujours bin un osti de bout! Ça les tue pas, là, les animaux, c'est normal qui donnent du lait pis pondent des oeufs. Et le poisson a une mémoire de 3 secondes, y ressent pas la douleur, y'est bin trop stupide. Mais bon, j'm'obstine pour rien, vue que mon végétarien imaginaire comme tous les autres va finir par mourir d'une sérieuse carence, on peut pas vivre sans manger de viande.
      [/fake]
      J'admets que j'ai tourné mon viandeux au ridicule. D'ailleurs, je m'excuse pour tous les yeux qui saignent, etc., etc. J'ai concentré les arguments auxquels j’ai souvent fait face et auxquels je dois répondre par autre chose que "C'est ma religion" (et donc avouer que je ne suis pas contrainte à une idée déjà toute faite). Ça serait extrêmement simple d'ailleurs, qui ose encore s'obstiner inutilement avec un religieux? Étant dans une passe études/travail à temps plein, face à une approche aussi grossière que "Pourquoi t'es végé?" je préfère répondre que je n'ai pas envie d'en parler à l'école/au travail. Pourtant, mes arguments sont déjà tous préparés, puis j'ai le réel sentiment que la vérité est de mon côté.
      Un ami m'a rapporté cette théorie: l'humain commence à évoluer vers le bien. Tout d'abord, il se met peu à peu à respecter les autres races, les autres religions. Ensuite, c'est la femme qu'il s'est mis à considérer comme égale à l'homme. Les enfants sont devenus des êtres à part entière, pas seulement des aide-papa aide-maman. L'environnement devient peu à peu prioritaire. J'ai la bonne impression que, si on ne tourne pas trop trop mal, l'animal va suivre. Peut-être que de commencer tout de suite à apprécier tout ce qu'il nous apporte (autre chose que quelque chose de cute qui dort sur ses pieds la nuit) est un pas vers l'avant.
      O.K., j’ai de la misère à accepter que l’humain évolue vers le bien en jetant un œil au dernier siècle, mais on parle pas de ça, là.
      D’ailleurs, pour être franche j’adore ce que je mange. Et même si je n’aimerais pas ça, il faudrait être parfaitement légume pour ne pas pouvoir résister à un morceau de muscle grillé. À moins d’être Jésus cloué sur une croix, n’importe qui peut faire quelque chose de ses mains. Oui, je ne mange pas assez de protéines, je l’avoue. D’être la seule de ma famille proche, et même une des seules de ma région à ne pas manger de viande, de poissons, d’œufs, de lait, de crustacés, ça ne m’aide pas trop trop à lutter contre mes faiblesses mensuelles.

      Voici les arguments que je garde la plupart du temps pour moi, en contre-argument à mon viandeux:
      - Je n'essaie pas de changer le monde.

      - Les animaux qui se mangent entre eux et la chaîne alimentaire n'est en aucun point un argument. Les animaux surexploités pour l'alimentation sont végétaliens (sauf lorsque l'on inclut des protéines animales à leur moulée), ceux qui ne le sont pas le font pour leur survie. Ils n'ont pas les moyens de se faire pousser un champ de soya pour leur apport de protéines, moyens que nous avons. Pourquoi s'identifier aux carnivores quand nous avons toutes les caractéristiques de l'herbivore?
      - Nous n'avons absolument pas besoin de consommer de la viande, mais des protéines. Elles se trouvent également dans nombre de végétaux. On peut vivre en parfaite, et même bien meilleure santé sans manger de viande.
      - Les humains sont plus intelligents, en majorité, que les animaux. On parle ici de technologie et de conscience. Un animal est donc relégué au statut d'une personne mentalement handicapée et inconsciente de la portée de ses gestes. Un handicapé mental qui aura tué un être humain méritera-t-il d'être enfermé avec des criminels ayant commis le même acte, mais en pleine conscience de leurs actes? La "stupidité" de l'animal devrait jouer ici en sa faveur.
      - Le fait qu'un animal soit moins mentalement évolué que l'humain ne devrait pas causer sa perte. En les enfermant, les maltraitant et les tuant avant même qu'ils n'aient atteint le vingtième de leur existence, nous les empêchons d'évoluer. C'est de notre faute s'ils ne peuvent "ressentir". Nous les réduisons à des objets, car nous croyons que de les avoir fait naître nous donne le droit de les tuer, comme si une mère aurait le droit de tuer son bébé sous prétexte qu'elle lui aura donné la vie, après l'avoir maltraité.
      - Je crois, en effet, que si les animaux étaient conscients de l'Holocauste que nous leur faisons subir et que s'ils le pouvaient, ils nous tueraient. Ce que je trouverais parfaitement justifiable. Je comprends que le Juif veuille faire vivre à son bourreau Nazi ce qu'il lui a fait vivre, et qu'il veuille également montrer ce qu'il en coûte d'avoir été indifférents aux autres allemands et polonais.
      - Cela n'a rien à voir avec la chaîne alimentaire. Si tu te retrouverais face à un loup, je n'ai pas de doute sur la victoire probable de ce dernier. Si tu gagnes face au loup, ce sera grâce à la technologie qu'on a inventé pour toi, avant toi. Une technologie que tu serais incapable de recréer, très probablement. Là, tu vas acheter un kilo de boeuf haché au supermarché, tu n'as rien d'un lion dans la savane. D'ailleurs, ce sont à des animaux inoffensifs, ou presque, tels une vache, un cochon, un poisson ou une poule que tu t'en prends. Aucun mérite.
      - Les humains sont beaucoup plus surpeuplés que les animaux. On mériterait, à mon humble avis, plus de mourir qu'eux, mais à la place, on s'entasse les uns sur les autres, dans des immeubles à étages. De plus, c'est pour notre garde-manger qu'on leur fait vivre un tel surpeuplement.
      - Je ne crois pas que qui que ce soit soit en mesure de décider si un animal ressent ou pas quelque chose.
      - Pourquoi un chat mérite-t-il plus de vivre qu'un cochon? Dans ce cas, les gros et les moches méritent plus de mourir que moi, non? Hehe.
      - Je considère l'élevage pour les oeufs et le lait comme autant de viols.
      - La pêche vide nos océans. Lorsque les poissons ne sont pas assez murs, nombre de pêcheurs vont les relâcher à l'eau, mais il sera déjà trop tard pour tous. Mutilés par les filets, asphyxiés, ils ne survivront pas. Beaucoup d'autres animaux en voie de disparition se prennent dans les filets.
      Je n'encourage pas cela.
      Je ne sais pas s’il existe des végétariens avec quelque chose dans le crâne sur le forum, mais je sais que beaucoup de ceux qui me donnaient l’impression de ne pas être catégorie poids plume côté tour de tête sont déjà éliminés de cette liste. Avec ceux qui existent ici, j’aimerais partager de bonnes petites recettes. Les autres, tout est en votre droit de venir m’attaquer. Je n’espère que contradictions, attaques personnelles, pointes bien piquantes/bien placées de votre part.
      Parmi mes préférées il y a le Chili sin Carne et le Hachis parmentier au tofu. D’ailleurs, il existe des tonnes de simili-carnés de toutes sortes.
      Pour ne pas être capable de résister aux morceaux de cadavres, faut juste être faible d’esprit.






















      S'il manque des espaces dans mon post, c'est de la faute d'internet.





    • par Le Messie
      Cette semaine ce sont les all-stars et je crois que l'épisode de Jonathan méritait son propre sujet :
      http://vtele.ca/videos/un-souper-presque-parfait/jonathan-ouvre-la-machine_41516.php
      6:25 pour une imitation de Randy Savage.

    • par numéro #9
      Pour un budget de ±$100 / personne... cherche une bonne table à Québec... de préférence pas trop loin du Château F.
      Pour 2 personnes qui fêtent 10 ans de vie commune.
      Déjà on passent une nuit au Château (le couple) et la nuit suivant (en famille) en Yourte.
      Toutes suggestion(s) sera prise en considération...
      merci.
×
×
  • Créer...