Aller au contenu

LE VIOL  

101 membres ont voté

  1. 1. Mesdames, avez-vous déjà été victime d'une agression sexuelle?

    • Oui
      20
    • Non
      10
    • Je suis un homme
      71
  2. 2. Messieurs, avez-vous déjà été victime d'une agression sexuelle?

    • Oui
      13
    • Non
      56
    • Je suis une femme
      32


Déchet(s) recommandé(s)

Une femme sur trois? Encore un chiffre énorme qui a de quoi surprendre; les hommes québécois seraient donc des violeurs en série en plus d'être des batteurs de femmes invétérés. En fait, ce chiffre proviendrait d'une enquête de perception: on a demandé à un peu plus de 800 personnes choisies au hasard quel pourcentage des femmes seraient, selon-eux, victimes d'agressions sexuelles dans leur vie. Ce chiffre n'a donc aucune valeur statistique; remarquez aussi qu'un regard insistant, une blague sexuelle ou bien une proposition sexuelle comptaient au même titre qu'un viol avec pénétration anale ou vaginale dans ces statistiques.

Bref, encore des statisques complètement bidons des «chercheurs» féministes.

Pour les sources de cette histoire et un résumé plus complet; regardez ce vidéo très intéressant.

J'sais pas mais quand moi je check la documentation citée par le ministère, je trouve que le chiffre de 34% est cité comme provenant d'une enquête de stat can de 1993, pas d'une firme privée.

Cette enquête n'est pas une enquête sur la perception du niveau ''général'' d'agressions sexuelles, mais sur la perception qu'ont les femmes de leurs propres situations. Je ne vois pas comment faire autrement que ça si on veut aller plus loin que les statistiques de la sécurité publique(qui se limitent aux agressions déclarées) et je vois pas en quoi c'est une base non scientifique, pas moins scientifique en tout cas qu'un sondage d'opinion. Les femmes ne sont pas une source viable d'information sur elles-même? Bien sûr elles peuvent exagérer ou déformer la réalité, mais c'est un problème pour toutes les enquêtes d'opinion. En particulier si 1 tiers des femmes se sentent harcelés (même verbalement) par le comportement de certains hommes, il y a peut-être un problème réel.

Il reste a voir si les définitions d'agressions sexuelles qu'utilise l'enquête(ou ceux qui la consultent) recoupent bien ce dont parle ton gars dans le video. J'essaie d'avoir accès a l'enquête. Mais en tout cas on peut avoir accès au questionnaire qui ne pose qu'une seule question reliée aux autres formes d'harcellement (sifflement par exemple).

Tu déformes aussi totalement les implications d'une telle statistique. Tous les hommes seraient des agresseurs en puissance? Rien a voir. Il suffit d'une proportion conséquente avec le 30% de femmes qui déclarent avoir subi des agressions(avoir subi des actions répertoriées dans la définition). Puisque plusieurs femmes peuvent connaitre ou entrer en contact avec un même homme, on n'a même pas besoin de 30% d'hommes pour obtenir le résultat. Il suffit d'une culture de banalisation pour que ces hommes ne soient pas rapellés a l'ordre.

Bottom line: C'pas parce qu'un chiffre te choque que c'est pas vrai. Mets toi donc ça dans la tête, arrête de faire ta sainte nitouche scandalisée par le moindre résultat contraire a tes perceptions, garde la tête froide, réfléchis et fais tes propres recherches OU encore shut the fuck up.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu comprends pas matt, les féministes comme otherside ont comme but de mentir pour ainsi proférer des mensonges avec leurs fausses statistiques qui ont pour objectif de faire entrer des faussetés dans le crane des gens, de façon a disséminer l'imposture.

Alors,

Soit t'es du genre bipolaire mon Momo,

Soit on doit créer l'accomplissement "Avocat du diable" rien que pour toi.

En tout cas

J'adore l'anarchie qui reigne autour de ton personnage désabusé

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow lol

Hint pour comprendre:

La syntaxe chargée de ce post, ainsi que son utilisation redondante d'un certain champs lexical, indiquent peut-être quelque chose sur sa signification et son objectif:

Tu comprends pas matt, les féministes comme otherside ont comme but de mentir pour ainsi proférer des mensonges avec leurs fausses statistiques qui ont pour objectif de faire entrer des faussetés dans le crane des gens, de façon a disséminer l'imposture.

Lis attentivement et réfléchis.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouin, très très clair.

Sur la deuxième page du thread on ne sent pas du tout sa tentative de trollage non plus.

J'adore ton humour, je me demande encore pourquoi on a pas signé une pétition pour que tu reviennes plus vite

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'sais pas mais quand moi je check la documentation citée par le ministère, je trouve que le chiffre de 34% est cité comme provenant d'une enquête de stat can de 1993, pas d'une firme privée.

Cette enquête n'est pas une enquête sur la perception du niveau ''général'' d'agressions sexuelles, mais sur la perception qu'ont les femmes de leurs propres situations. Je ne vois pas comment faire autrement que ça si on veut aller plus loin que les statistiques de la sécurité publique(qui se limitent aux agressions déclarées) et je vois pas en quoi c'est une base non scientifique, pas moins scientifique en tout cas qu'un sondage d'opinion. Les femmes ne sont pas une source viable d'information sur elles-même? Bien sûr elles peuvent exagérer ou déformer la réalité, mais c'est un problème pour toutes les enquêtes d'opinion. En particulier si 1 tiers des femmes se sentent harcelés (même verbalement) par le comportement de certains hommes, il y a peut-être un problème réel.

Il reste a voir si les définitions d'agressions sexuelles qu'utilise l'enquête(ou ceux qui la consultent) recoupent bien ce dont parle ton gars dans le video. J'essaie d'avoir accès a l'enquête. Mais en tout cas on peut avoir accès au questionnaire qui ne pose qu'une seule question reliée aux autres formes d'harcellement (sifflement par exemple).

Tu déformes aussi totalement les implications d'une telle statistique. Tous les hommes seraient des agresseurs en puissance? Rien a voir. Il suffit d'une proportion conséquente avec le 30% de femmes qui déclarent avoir subi des agressions(avoir subi des actions répertoriées dans la définition). Puisque plusieurs femmes peuvent connaitre ou entrer en contact avec un même homme, on n'a même pas besoin de 30% d'hommes pour obtenir le résultat. Il suffit d'une culture de banalisation pour que ces hommes ne soient pas rapellés a l'ordre.

Bottom line: C'pas parce qu'un chiffre te choque que c'est pas vrai. Mets toi donc ça dans la tête, arrête de faire ta sainte nitouche scandalisée par le moindre résultat contraire a tes perceptions, garde la tête froide, réfléchis et fais tes propres recherches OU encore shut the fuck up.

Ça reste du « cherry picking » dans une étude vieille de plus de vingt ans qui a été critiquée pour la partialité de ses questions. Des études beaucoup plus récentes existent, pourquoi ne pas les utiliser? Leurs conclusions plaisent moins aux « chercheuses » féministes?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça reste du « cherry picking » dans une étude vieille de plus de vingt ans qui a étkoinstiquée pour la partialité de ses questions. Des études beaucoup plus récentes existent, pourquoi ne pas les utiliser? Leurs conclusions plaisent moins aux « chercheuses » féministes?

Euh.... tu es convaincu que les féministes québécoises se basent sur une étude pour justifier l'intégralité de leur prise de position ? Une étude que seuls les masculinistes radotent ? "Le féministe pis le viol c'est une fraude : la preuve sur YouTube !". T'es stuck up.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Euh.... tu es convaincu que les féministes québécoises se basent sur une étude pour justifier l'intégralité de leur prise de position ? Une étude que seuls les masculinistes radotent ? "Le féministe pis le viol c'est une fraude : la preuve sur YouTube !". T'es stuck up.

Les chiffres qui nous sont constamment martelés par le lobby féministe sur les agressions sexuelles sont bidons et leurs définitions complètement fantasmagoriques.

Les chiffres qui nous été présenté jusqu'à tout récemment sur la violence conjugale (300 000 femmes battues par an) avait été carrément inventée de l’aveu même de la chercheuse féministe qui les avaient publiées.

Si on met de l'avant des statiques sur des sujets aussi importants que les agressions sexuelles ou la violence conjugale, il faut faire preuve d'un minimum de rigueur scientifique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça disait vraiment 300 000 femmes battues ou 300 000 femmes victimes de violence conjugale? Y a une nuance.

C'était bien 300 000 femmes battues par an au Québec. De toute façon, peu importe, les chiffres avaient été inventés de toutes pièces.

J'expliquais les détails de cette imposture dans un ancien débat sur le Dépotoir.

1980: Publication de La femme battue: un cercle vicieux par les auteures féministes Linda McLeod et Andrée Cadieux. Dans cette publication, les chercheuses féministes déclarent qu'il y aurait 300 000 femmes battues au Québec et ce, à tous les ans.

Suite à cette recherche, le nombre de maisons pour femmes battues subventionnées par l'état passe de 14 à 81. (maisons qui sont souvent vides selon un rapport du vérificateur général du Québec) Les pratiques policières en matière de violence conjugale sont aussi changées, les policiers doivent maintenant systématiquement arrêter l'homme, la présomption d'innocence n'existe plus.

En 1994, Mme McLeod, la chercheuse féministe ayant avancé le chiffre de 300 000 femmes battues se rétracte et déclare: "Mon estimation n'avait aucun semblant de validité ou de fiabilité statistique, je n'avais accompli aucune acrobatie statistique. Pourtant, je me sentais sûre de ce chiffre parce qu'il reflétait une réalité qui avait corroborée par les estimations de ceux qui et celles qui travaillaient sur la ligne de front. C'était une supposition admise; je n'ai jamais prétendu que ce soit autre chose"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ouais, les maisons seraient souvent vides? On arrêterait systematiquement le conjoint?

Huhu. Risible.

Mais je t'accorde, inventer/supposer de tels chiffres... Pas fort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est faux.

Je reçois je ne sais combien de Tolérance Zéro (document a remplir par le corps policier systématiquement après une plainte pour VC) et je peux te dire que dans la majorité des cas, le conjoint n'est pas arrêté.

Donc, entre la théorie et la pratique, y aurait-il un monde?

À moins qu'encore une fois, la différence entre la violence physique et la violence conjugale ne soit pas établie pour tous.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...