Aller au contenu
1984

Y a t-il une bonne façon de s'exprimer ?

Déchet(s) recommandé(s)

Mais, y a t'il une bonne , ou mauvaise façon de s'exprimer? Je n'ai pas cette réponse. Je regarde, constate, distingue et voit l'effort et l'évolution derrière le résultat.

J'ai bien aimé cette phrase, cette question, de Dantes.

Je me la pose souvent, en fait

Je me demandais dans le temps ce qu'il y avait dans ma manière de m'exprimer qui dérangeait tant les gens

C'est ce que je croyais, jusqu'à ce que j'admette qu'on ne peut qu'évoluer, et non changer radicalement.

Finalement aujourd'hui je vois qu'on ne peut pas faire de miracle: certaines personnes ont trouvé leur moyen d'expression.

Les plus évidents sont ceux qui fédèrent les autres: ceux qui savent les écouter, leur parler, leur raconter des histoires, les contredire finement, et qui savent comment dealer avec toutes les catégories. Un de mes meilleurs amis est un de ces êtres si doués pour l'acting de leurs anecdotes et les discours de groupe que sa sociabilité est supérieure à n'importe qui, en tout naturel. J'admire !

Pour les autres, que reste-t-il ?

Et vous qu'en faîtes vous ?

Remarquez vous les blocages que vous créez chez les autres ? Savez vous les améliorer ?

Avez vous ces prises de conscience avec vos amis, qui parfois vous conseillent d'y aller plus mollo avec untel

D'être plus dur avec quelqu'un d'autre, ou de vous placer différemment dans votre manière de vous exprimer ?

Je trouve ça intéressant d'en discuter : )

dé bizou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je pense être en mesure de m'exprimer avec des expressions et un vocabulaire acceptables cependant c'est sur le plan technique. Quand on parle de portée, à moins d'être à chaud avec le désir de communiquer une idée vraiment forte, ça s'essouffle.

De manière générale je te dirais que souvent la façon d'apporter le message est souvent maladroite ce qui fait en sorte que ça crée des chicanes qui auraient pu être évitées. Parce qu'on s'attarde sur des divergences d'opinion et non les fondements de la conversation. C'est triste comme constat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est évident qu'il y a de bonnes et de mauvaises façons de s'exprimer. En toute humilité, je pense que c'est une de mes grandes forces (IRL). À mon avis, même si je ne suis pas à l'abri des erreurs, j'ai une très bonne intelligence émotionnelle et ça fait en sorte que j'ai de très belles relations. Même si je déteste les chicanes (du genre que chaque personne reste sur sa position sans aller plus loin, insultes, etc), je crois m'exprimer de belle façon lorsque vient le temps de conseiller quelqu'un ou de régler des conflits.

Je pense qu'il faut d'abord se mettre à la place de l'autre personne. Qu'est-ce qui a pu motiver son geste ou ses paroles? Ne pas prendre pour acquis qu'elle voulait absolument nous faire chier. Et si elle voulait absolument nous faire chier, il faut se demander à quel besoin sous-jacent ça répond. De cette façon, sans s'écraser pour l'autre, ça permet de faire baisser la colère et d'y aller de façon constructive et non destructive. Il faut aussi se libérer de l'égo et l'orgueil mal placé, avoir des intentions bienveillantes et non de vouloir piquer ou blesser l'autre, ne pas hésiter à admettre ses propres torts, ne pas chercher à se venger. Voir ce qui appartient à l'autre et ce qui nous appartient.

En fait,il faut être nuancé et percevoir l'émotion de l'autre ou son état d'esprit au fur et à mesure de la conversation. Ainsi, on peut s'adapter et utiliser une confrontation plus ferme ou, au contraire, une approche plus douce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai rien de particulièrement intéressant ou de pertinent à dire..

mais je me prononce en disant que 1984 même si traînée partout à travers ces murs étiquettée en folle notoire (désolée fille mais t'es pognée dans le même panier que moi) a une très forte tête sur les épaules et sait très bien

deliver son shit

Soyez toujours polis avec la demoiselle pour toujours ou je vous fait votre fête. La pire des fêtes chiantes qui pourraient hanter vos jours et vos nuits.

^^

Au pire si les gens sont dorénavants impolis avec les gens que j'aime ici bas... Je vous fait toute une crise en règle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, je crois qu'on cherche à utiliser (par défaut) le mode d'expression qu'on maîtrise le mieux. Est-ce que ça nous aide à mieux se faire comprendre? Pas sur...Est-ce une priorité d'être compris? Pas pour tous. Pas en toutes circonstances ETK. Bien sur, on exclut les situations d'urgence ou de détresse ici. Ça, c'est une autre histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait du ménage dans ce sujet, car je trouvais que certaines personnes ne s'exprimaient pas de la bonne façon, you know, le sujet... tsé! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi J'ai pas une bonne façon de m'exprimer, dans l'absolu.

Au début, lorsque je rencontre des gens, je parais extrêmement drôle et originale parce que les gens croient que je suis un gentil spectacle vivant: j'adore m’agiter comme une bouffonne et faire rigoler les autres. Etant sociable à souhait, n'ayant aucun préjugé réel sur quiconque, je n'ai aucune difficulté à m'exprimer et à sympathiser directement avec mes interlocuteurs. On me prends souvent pour une fille un peu fofolle, mais toujours dans le sens "original" du terme et jamais dans le sens pathologique (;

MAIS

Après, ahah, c'est une autre affaire !

J'ai une énergie digne d'une tornade ; je parle énormément et j'adore ça. Si on me laisse trop d'espace je m'y engouffre, comme si mon interlocuteur pouvait avoir envie de fusionner l'espace d'une ou de quelques heures avec moi. Ce qui est, évidemment, très rare au final (:

J'ai donc pu saouler par mon énergie, ma vivacité, mon flux verbal. Je suis trop pipelette, et on me l'a reproché pas mal.

Cette énergie là est dynamisante; cette énergie irradie, il y a beaucoup d'enthousiasme, de joie de vivre, de positivisme dans ma manière de m'exprimer.

Mais cette énergie emmène aussi avec elle ses tourments: le stress, la peur, la contrariété, le ressentiment... Un cocktail de mon énergie avec l'un de ces ingrédient, un peu dosé trop fort, et voilà que la tension monte et déborde. J'ai remarqué que même en voulant le cacher, mon mal être me suinte par tous les pores. L'agressivité prends possession de mon corps; souvent j'ai beau vouloir jouer de diplomatie, mon corps trahit une nervosité que les gens prennent quasi systématiquement pour de l'agressivité. Malgré moi, je suis un petit chat quand même.

Depuis quelques temps ça a pas mal changé tout ça.

Mon entourage me réchauffe tant et si bien que j'ai repris confiance en ce que je suis. Le chemin vers l'acceptation de soi, et l'acceptation surtout de ce que l'on ne pourra jamais changer chez soi, c'est un très long chemin. Ce sera toujours le positif qui l'emportera sur ma part sombre, anyway (:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis quelques temps ça a pas mal changé tout ça.

Mon entourage me réchauffe tant et si bien que j'ai repris confiance en ce que je suis. Le chemin vers l'acceptation de soi, et l'acceptation surtout de ce que l'on ne pourra jamais changer chez soi, c'est un très long chemin. Ce sera toujours le positif qui l'emportera sur ma part sombre, anyway (:

post-6-0-85712200-1386269528.jpg

J'adore les petits chats.

Pourquoi changer? L’enthousiasme et l'énergie débordante avec une touche d'excentricité combiné à de bonnes idées et du talent pour la réalisation

ne peut être qu'une recette gagnante dans ton domaine. Moi je te trouve BRILLANTE et lorsque tu cesseras enfin d'en douter, le monde entier va t'adorer et

être ravis de travailler avec toi. Je sens la femme accomplie et l'artiste reconnue émerger doucement de cette bonne terre fertile dont tu es constituée.

Laisse le monde voir juste un peu de ce que je vois et ils vont tous être à tes pieds ma belle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce matin j'ai apporté un croissant et un pain au chocolat sur le bureau de mon webmaster

De sorte à ce qu'il tombe dessus en arrivant.

Je suis une vraie femme soumise, accomplie on verra plus tard ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demandais dans le temps ce qu'il y avait dans ma manière de m'exprimer qui dérangeait tant les gens

Les plus évidents sont ceux qui fédèrent les autres: ceux qui savent les écouter, leur parler, leur raconter des histoires, les contredire finement, et qui savent comment dealer avec toutes les catégories. Un de mes meilleurs amis est un de ces êtres si doués pour l'acting de leurs anecdotes et les discours de groupe que sa sociabilité est supérieure à n'importe qui, en tout naturel. J'admire !

Pour les autres, que reste-t-il ?

Et vous qu'en faîtes vous ?

C'est évident qu'il y a de bonnes et de mauvaises façons de s'exprimer. En toute humilité, je pense que c'est une de mes grandes forces (IRL). À mon avis, même si je ne suis pas à l'abri des erreurs, j'ai une très bonne intelligence émotionnelle et ça fait en sorte que j'ai de très belles relations. Même si je déteste les chicanes (du genre que chaque personne reste sur sa position sans aller plus loin, insultes, etc), je crois m'exprimer de belle façon lorsque vient le temps de conseiller quelqu'un ou de régler des conflits.

Je pense qu'il faut d'abord se mettre à la place de l'autre personne. Qu'est-ce qui a pu motiver son geste ou ses paroles? Ne pas prendre pour acquis qu'elle voulait absolument nous faire chier. Et si elle voulait absolument nous faire chier, il faut se demander à quel besoin sous-jacent ça répond. De cette façon, sans s'écraser pour l'autre, ça permet de faire baisser la colère et d'y aller de façon constructive et non destructive. Il faut aussi se libérer de l'égo et l'orgueil mal placé, avoir des intentions bienveillantes et non de vouloir piquer ou blesser l'autre, ne pas hésiter à admettre ses propres torts, ne pas chercher à se venger. Voir ce qui appartient à l'autre et ce qui nous appartient.

En fait,il faut être nuancé et percevoir l'émotion de l'autre ou son état d'esprit au fur et à mesure de la conversation. Ainsi, on peut s'adapter et utiliser une confrontation plus ferme ou, au contraire, une approche plus douce.

Tu écoutes, tu laisses défiler la bobine, pis tu tires quand ça t'arrange.

C'est comme le judo, tu utilises la force de l'autre.

Toujours mettre ton interlocuteur face à ses choix, faire preuve d'empathie ; comprendre sa douleur en restant ferme sur ses principes. Il faut éviter les mots négatifs comme "non" " mais" " je suis pas d'accord"

et à la place dire : « Je comprend ton (__________) (insérer émotion), dis moi pourquoi tu (_________) (insérer élément factuel).»

Ramener le sujet vers un élément factuel - car il ne pourra pas aller contre- pour ensuite lui poser des questions et l'amener à ce que ce soit lui qui dit ce qui est factuel (pour lui, donc re-question) et re-tirer la ficelle.

Vient le moment où le sujet te demande ce que tu ferais en cas de (_______) ( insérer émotion/us/action/) et là répondre:

«Je (insérer élément factuel) et toi qu'en penses-tu de ?(ficelle)

Si il s'énerve:

«Je comprends ta colère, dis-moi pourquoi ça t'énerve pour que je ne le refasse plus ?» (question->fait)

Si il pleure:

« Je suis là» (Attendre qu'il ait fini de braire ; attitude bienveillante) puis question (ficelle).

J'ai suivi ce cours, j'en ai eu un autre pour le martial.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Façon robotique, probablement efficace dans un cadre thérapeutique mais qui ne me ressemble pas du tout. Je suis plutôt du genre "laisser aller la conversation en toute spontanéité" et non de calculer chaque réplique comme le canevas que tu exposes :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis incapable de m'exprimer correctement, d'exposer mes idées, de les faire valoir. Je tombe inévitablement dans les détails inutiles, je me perd très facilement dans mes explications et je panique, même pour parler de quelque chose qui est très limpide dans mon esprit. Je suis en plus constamment en recherche d'approbation alors que dans le fond je me moque bien de plaire à tous le monde.

J'ai donc décidé de m'exprimer au minimum, et de garder mes opinions pour internet, croyez-le ou non mais je suis bien meilleur à l'écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Façon robotique, probablement efficace dans un cadre thérapeutique mais qui ne me ressemble pas du tout. Je suis plutôt du genre "laisser aller la conversation en toute spontanéité" et non de calculer chaque réplique comme le canevas que tu exposes :)

Façon robotique de la manière (lamentable) dont je l'ai exposée, en réalité c'est beaucoup plus difficile : d'une, d'écouter ; de deux, de faire preuve d'empathie (réélle et non-feinte).

Ce que j'aimerais que tu m'expliques, là est l'attaque personnelle que tu as peut-être ressentie, c'est quelle est la réponse que tu donnes ?

Pour préciser, autant il est énervant de se faire prendre la leçon par un ti-jo-connaissant (je prends 85€/h) qui n'a rien écouté/compris, autant il est tout aussi énervant de parler à quelqu'un qui ne réagit pas. (Chez moi on appelle ça causer à un pied d'table).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...