Aller au contenu

The Museum Of Bad Art : Questions sur l'esthétisme de l'art.


Déchet(s) recommandé(s)

Beaucoup d'abstractions enchaînées ici. L'une après l'autre...

La vérité, c'est que spéculer sur la présumée authenticité d'un artiste, en établissant des distinctions à savoir qui l'est véritablement et qui ne l'est pas, c'est drôlement oiseux. Parce que déjà en partant, tout ça n'est qu'une chimère. On devrait davantage s'attarder aux productions elles-mêmes plutôt que leur géniteur.

J'ai du mal à bien saisir ton "raisonnement". En quoi l'artiste professionnel -- par définition, l'individu qui vit de son art -- est-il le seul à qui l'ont peut attribuer les mérites que tu énumères (la démarche artistique, le désir de parfaire sa propre démarche) ? D'où te vient l'idée que l'artiste amateur n'a pas de démarche artistique ? Et d'ailleurs, que souhaites-tu dire en ces termes ?

Tu sembles croire qu'il faille nécessairement être reconnu et apprécié d'une élite quelconque, avoir acquis un certain prestige pour avoir la crédibilité dans ce domaine. La question à savoir si telle œuvre est de l'art et si une autre ne l'est pas est assez nébuleuse, mais il est évident que ça n'a rien à voir avec ceux qui les ont accouchées (l'art, c'est à tout le monde).

Mais j'ai toujours envie de mieux comprendre tes idées. Prenons par exemple Tarkovski, véritable génie du cinéma, adulé de ses pairs et unanimement reconnu comme l'un des plus grands cinéastes de tous les temps. Il correspond bien à ton étiquette de l'authentique artiste. Mais avant de réaliser Le Miroir, Andrei Rublev et Le Sacrifice, il a produit des films plus courts pendant ses études, notamment Le Rouleau compresseur et le Violon (1961).

steamrollerandtheviolin.jpg

On ne connaît l'existence de ce film que grâce à ceux qui ont suivi, et qui ont fait la notoriété de l'homme. Je te pose donc la question : au moment où ce film voyait naissance, film très bien vu par la critique aujourd'hui, laquelle de tes deux étiquettes Tarkovski portait-il ?

Voici la définition d'un artiste professionnel selon la loi du Québec

A le statut d'artiste professionnel, le créateur du domaine des arts visuels, des métiers d'art ou de la littérature qui satisfait aux conditions suivantes:

1° il se déclare artiste professionnel;

2° il crée des oeuvres pour son propre compte;

3° ses oeuvres sont exposées, produites, publiées, représentées en public ou mises en marché par un diffuseur;

4° il a reçu de ses pairs des témoignages de reconnaissance comme professionnel, par une mention d'honneur, une récompense, un prix, une bourse, une nomination à un jury, la sélection à un salon ou tout autre moyen de même nature.

Il est très important de pouvoir déterminer qui est professionnel et qui ne l'est pas, encore plus dans un monde de média de masse et de réseau sociaux. Les artistes ne sont pas sollicité uniquement par le biais de leur création et ces dernières ne suffisent pas toujours à subvenir à leur besoin. Les artistes sont sollicités pour collaborer à l'enseignement de leur art, à son partage et sa transmission. Ils doivent aussi s'adresser à des concours ou des bourses de créations afin d'avoir accès à des ressources leurs permettant de poursuivre leur art. Sans distinction de statut professionnel d'artiste il serait difficile de départager qui à droit ou non à cette reconnaissance et ces ressource.

Ce qui est bien au Québec c'est que la loi ne prévoie pas d'obligation d'étude en art pour devenir artiste professionnel. Donc monsieur ou madame tout le monde qui développe son art et qui veut devenir professionnel il peut le faire s'il franchit les étapes pour être reconnu comme tel.

Pour répondre à ta question sur Tarkovski, à mon sens, comme tenu qu'il était aux études en arts (ce film était même son projet de fin d'étude), qu'il a été présenté lors d'un festival (où il a reçu un prix), il venait d'acquérir le statut de professionnel. Aujourd'hui encore plus, les étudiants en arts sont invités, dans le cadre de leur étude, à présenter leurs créations à des concours et festivals afin justement, d'obtenir le statut d'artiste professionnel.

Finalement pour clarifier la question de ''démarche artistique', je mettrais celle que j'ai trouvé dans le guide soutien à la carrière artistique au Bas-St-Laurent :

C’est l’épine dorsale du dossier d’artiste. En quelques paragraphes (1 page maximum), il permet au lecteur de comprendre dans quel processus de création l’artiste est engagé et vers où il tend. En voici une description plus détaillée :

On appelle « démarche artistique » un court texte qui explique le cheminement, les intentions, les objectifs de création et de production de l’artiste. En tant que complément aux autres documents, la démarche ne doit pas être un élément de répétition mais doit permettre d’apporter un éclairage neuf sur votre carrière. Elle permet de cerner votre potentiel et le mettre en œuvre à travers des projets de faire et des projets d’être (où je suis, ce que je fais et où je veux aller). La « démarche artistique » permet d’expliquer vos motivations profondes en regard de vos passions pour un médium, poursuite d’acquis techniques et de la recherche pure. De plus, elle permet de démontrer l’originalité de votre travail, c’est-à-dire ce qui vous distingue des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 mois plus tard...

Je crois que l'idée de Josie819 est intéressante également, où le depotoir lui-même pourrait agir comme plateforme "rassembleuse" pour un projet pilote.

C'était la raison de mon obsession pour le Dépotoir au départ, j'y voyais la plateforme parfaite pour ce genre de projet. Cependant tout le monde est sensiblement aussi paresseux que son prochain, alors ça s'est jamais vraiment concrétiser. Y'a beaucoup de talents sur le dépotoir (écriture, graphisme, musique, etc) mais malheureusement aucune ligne directrice, aucune tête forte pour réellement créer une fondation solide sur laquelle se baser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...