Aller au contenu
Moskva

Les profondes pensées de Heidegger

Déchet(s) recommandé(s)

Le rien est une question tellement difficile à répondre que même l'Univers a même pas été foutu de s'en doter.

C'est un concept qui nous dépasse nécessairement tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu vas pas assez deep man.

La science ne veut rien dire sur le rien. Lache la science. Le rien c'est ben plus fondamental que ce qu'il y a ou y'a pas dans l'univers!

Pense a ca: s'il existe c'est en tant que qu'il se presente comme un non-etre. Mais est-ce que le non-etre est ou n'est pas??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heidegger n'a-t-il pas justement hiérarchisé le rien comment étant supérieur au non-être?

Le rien se présentant comme non-être ne serait qu'une version amoindrie, édulcorée de ce qu'il est vraiment,

Le rien transcende le non-être de par le fait qu'il n'est pas en lui-même la négation d'un tout, mais bien un être à part entière.

Le rien est.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

nononon, c'est le ne-pas qui est plus bas dans la hierarchie.

Le rien est un non-etre en tant qu'il est negation de l'etant total.

Et il entre donc dans le questionnement fondamental de l'etre et du non etre qui rendent indissociable toute metaphysique: sont ils?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez dormir.

Laisse moi te répondre par la bouche de mon heidegger:

Ce qui est dévoilé et découvert a pour mode d'être contrefait et recouvert par le on-dit, la curiosité et l'équivoque. L'être en rapport avec l'étant n'est pas aboli, il est coupé de ses racines. L'étant n'est pas dans un retrait complet ; non, il est justement dévoilé mais il est du même coup masqué ; il se montre mais sur le mode du semblant. Pareillement ce qui a été auparavant dévoilé retombe en s'enfonçant sous le masque et dans le retrait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Dawn 0f Ashes
      A t-elle fait pousser sa moustache pour le movember?
    • par McCormick
      Je regardais la finale du tremplin 3m aux Jeux Olympiques cet après-midi. Comme des millions de canadiens et québécois, on attendait Alexandre Despatie et on comptait sur lui pour nous rendre fier.
      Après cette compétition, j'ai honte. Honte que Despatie et moi partagions la même citoyenneté. Honte que nous, canadiens, soyons désormais associés à un symbole d'échec. Certains diront qu'il a accompli beaucoup, qu'il nous a rendu fier, etc...et bien détrompez-vous: certes il a accompli de bonnes choses mais tout ça est oublié maintenant qu'il a lamentablement échoué. L'argent de nous, contribuables, a servi à financer ses entraînements, sa vie, son voyagement...et c'est ainsi qu'il nous remercie? Alexandre Despatie a une dette envers le Canada en entier.
      D'autres diront que le pauvre Alexandre revient d'une grave blessure, bla bla bla...ben s'il n'était pas prêt il n'avait qu'à rester chez lui au lieu de gaspiller notre temps et nos ressources pour finalement échouer. Une chose est certaine, je ne lui souhaite pas de me croiser dans la rue, je lui laisserai connaître ma façon de penser. S'il n'en tenait qu'à moi, Despatie aurait une certaine conséquence pour sa désastreuse prestation aux JO 2012. Ma première idée serait de lui retirer sa citoyenneté mais je ne crois pas que ce soit possible puisqu'il n'en a pas d'autre. Donc j'espère que le gouvernement se tiendra et osera, à tout de moins, lui imposer des heures de service communautaire afin qu'il rembourse la dette monétaire qu'il doit à la société canadienne.
      Par contre, il ne pourra jamais faire oublier la honte que nous subissons aujourd'hui et ça, c'est impardonnable.
    • par Josie819
      Benj Funk, un artiste de Winnipeg, vivant avec la schizophrénie, réussi avec une subtilité désarmante à personnifier ce trouble aux multiples visages, par l'entremise des arts. C'est beau de voir qu'une personne aux prises avec cette maladie a la force de l'exploiter d'une façon aussi originale et créative!
      Ayant moi-même eu un proche qui était schizophrène, je sais à quel point ce n'est pas évident pour eux de vivre un semblant de vie normale et je trouve cela très inspirant de voir que certains individus sont capables de bien vivre avec ça malgré tout, ça donne de l'espoir.
      Extraire son mal en lui donnant forme, c'est lui enlever le pouvoir qu'il a sur nous. C'est en l'extériorisant qu'on le rend moins vif, c'est de cette façon qu'il devient docile au point de ne plus être menaçant, au point de ne plus faire mal.
      Caméléon, l'une de ses différentes voix qu'il a tenté d'identifier :

      Je vous encourage fortement à regarder ce vidéo et de jeter un oeil sur son travail, ça vaut vraiment le détour!
      Pour voir le vidéo-interview:
      Voici le lien, pour suivre la progression de son projet: http://lossy.benjfunk.com/
      2 thumbs up vraiment,
      Je lui lève mon chapeau!
      Josiane
    • par Lux
      « J'adore être dominée physiquement, mais surtout psychologiquement. Mon rôle préféré est celui de la vraie soumise à la maison. Alors je fais la cuisine, je nettoie la maison et je me comporte en parfaite pute obéissante. »

    • par Votre bon vieux chum bern
      C'est quoi ton meilleur souvenir de ce gars là ?
      Pas juste des vidéos SVP.
×
×
  • Créer...