Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Au moins, j'ai pas payé pour.

Si elles sont de la même qualité graphique que celles visionnées, je te félicite. Autrement..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow, les scarifications sont une œuvre en soi! Par contre j'imagine qu'on doit en prendre soin beaucoup plus difficilement que des tatoos ou des percing, bonjour l'infection

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1) Les bagels heads sont hilarants. (c'est grave)

2) Ce qui m'inquiète est que l'opération chirugicale semble accomplie par les tatoueurs? Pas mal certaine qu'il n'apprenent pas les détails de l'asepsie chirurgicale à l'école des tatoos!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai pas poussé mes recherches , honnêtement. Je te reviens là-dessus mais mon impression c'est que l'injection de solution saline comme ça, je crois pas que les tatoueurs s'y risquent. Je pense plus à des chirurgiens bas de gamme.

Ci-haut, je crois que ça se passe au Japon. Aaah, le Japon!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je songeais surtout au retrait des nipples, où, dans la photo, la personne semble avoir des gants non stériles et des manches à relever. Et, sur ses poignets, assez de tatoos pour que ça soit statistiquement probablement pas un médecin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aaah, alors là, oui. C'est effectivement pas des chirurgiens.

Comme pour toutes les modifs extrêmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien de bien méchant.

Un petit "update" de mes trouvailles du soir, bonsoir. On commence "soft". 779ab6d139d1f76f9f2f26466cd5865a.jpg3e9192f42ce7c5e6446f76217df1671f.jpg

Ça se corse ici. Voici un stretch mais on est loin du visage.

2558258175_1.jpg

Attention NSFW et lève cœur, quand même...

Female vacuum pumping

200606052037-pix1.jpg200606052037-pix2.jpg

C'est temporaire. Ça entre dans la belle et grande famille des Bodymods. Semblerait que ce soit une pratique qui ne date pas d'hier. .

During the ages people are always dissatisfied with some shapes of this or that part of their bodies. And with purpose to change something in their appearance they resorted to different methods. Special concern both in men and women is connected with the size of their genitalia and their enlargement methods has been developing till now. Women no less than men are highly concern with the shapes of their pussies and clitoris considering that the bigger they would be the more pleasures they will receive.

We will not talk now about the surgical interference, since this it the theme for the separate investigation. Let's talk about pumps - Clitoral Pumps - special devices invented for sexual and also medical purposes.

First Pumps for genitals have been designed for men for treating impotence and some other problems with erection. The application of such devices for sexual pleasure gained the popularity a little bit later. Today it is also used by women for their body modifications.

The mechanism of this devices operating is easy: the clitoris and labia are slid in the cup and the pump provides them with vacuum. In this moment the blood flow increases significantly changing the real size of female genitals by engorging the tissues and enlarging them.

It is known that regular exercises of the muscles after a certain period of time change the appearance of them and the results will be received with repetition. The same situation happens with clitoris and clitoral area: with very short period of time it changes the appearance enlarging greatly to the size the user wishes. But enlargement is mostly temporal and after 24-48 hours it diminishes.

The process of enlargement for a woman to notice any changes need just 10-20 minutes per day during 2 months. This is the enough period of time, since these areas do not have more muscles and can be easily "pumped".

The very important moment in these explorations is the precautionary measures, since the risk of injuries occurrence is very high. The extreme pumping experience may seem attractive to some passionate individuals, but in most cases it leads to capillary vessels breaking. You should be always with safety, health practice in mind when you start practicing.

http://www.educativ.info/lib/pump.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je faisais enlever les miens ça ferait beaucoup trop de malheureux. On m'a souvent dit qu'ils étaient de l'or.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On dirait que t'es méchante depuis que t'es rendue sur la ffnation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

efa199bf5afba96215bb3c2134df1646.jpg

c88bbbc6f89f09faf7a304587abcc63f.jpg

(Criss de folles. :x)

Bon, c'est noble dans un contexte de reconstruction (en suite a une mastectomie par exemple) mais là. LÀ! Je sais pas.

Le Tittooing est une nouvelle mode tout droit venue de Liverpool en Angleterre, qui consiste à redessiner ses tétons à l'aide d'un tatouage semi-permanent. Ce procédé, hybride entre le tatouage et la chirurgie esthétique, consiste à injecter une encre spéciale dans les mamelons à l'aide d'une aiguille, pour agrandir, colorer et changer la forme de l'aréole.

Beaucoup de femmes ont recours à cette opération car elles complexent sur leurs aréoles trop claires ou trop petites. On adapte alors la couleur en fonction de la carnation de la personne. Mais cette technique devient un véritable phénomène de mode. Certaine femme l'utilise pour retailler leurs mamelons en forme de cœur, des dizaines de photos jaillissent alors sur les réseaux sociaux.

Dans la ville de Liverpool, au moins 15 tatoueurs indépendants se seraient déjà approprié cette technique. Une anesthésie locale de deux heures est nécessaire et l'opération coûte environ 1500 € pour un résultat qui dure entre 12 et 18 mois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'imagines la douleur?

Je frissonne à la seule idée d'une aiguille à cet endroit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je dois être l'un des seuls de notre génération qui n'aime vraiment pas les tatouages.

Le corps d'une femme, sa peau si pure, son teint si doux, pourquoi gâcher tout ça avec de l'encre?

Je suis un amoureux de la peau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouai.

Il y a une différence entre tatouage et auto-mutilation.

Les Suicide Girls peuvent être très sexy, autant les trucs que je vois sur ce topic sont répugnants.

J'ai déjà un problème de refoulement physique avec les écarteurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que les modifications corporelles ça fait tellement années 90-2000. /has been.

No offence à ceux qui aiment ça là. J'ai 3 (petits) tattoos, le nombril percé pis pas mal de trous dans les oreilles. J'aime ça parce que c'est discret.

N'empêche, qui a encore le sourcil percé en 2015?

Moi si je pouvais effacer mes tattoos je le ferais... Du moins certainement pour 2 d'entre eux. Y'en a un que je suis encore ambivalente. Le pire, c'est que c'est celui qui ne veut rien dire du tout. Les deux autres ont des significations. Quand je les ai faits, je trouvait DONC ÇA IMPORTANT qu'ils aient une signification. Pour ne pas "regretter plus tard". Well 12 ans plus tard la signification de mon signe chinois me parait futile en ta.

Mais bon c'est une passion comme une autre et je respecte ça. Juste... Pas (plus) sur moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×