Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Sauf qu'à la fin de l'histoire, Billy se marie avec un mannequin californien quand Peter devient homosexuel et chope le SIDA après s'être fait enculer par un nègre

Non Peter devient mannequin et finit par s'enculer un nègre qui fait dans le conceptual content'pou'wien-art, parce que c'est tendance le métissage et l'art troll aussi, alors que Billy refoule son homosexualité et devient un brillant séducteur viril, probablement étudiant en psychologie: avec une mère comme ça y'a de grandes chances...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sujet me tiens à cœur et je souhaiterais le garder propre; je vais donc gentillement vous demander de ne pas entretenir de conversation HS ici, s'il-vous-plaît.

Je ne me répèterais pas deux fois.

:}~

Bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, je me suis dit que ça en valait la peine.

D'ailleurs, j'ai beaucoup pensé à toi la semaine passée.

J'ai eu vent d'une demoiselle qui s'est fait refuser des services en santé mentale lorsqu'elle a expliqué au thérapeute qu'elle était en processus de changement de sexe.

J'peux te dire que toute l'équipe était sur les dents quand on a appris la nouvelle. C'était même rassurant de voir qu'on était tous unanime à ce sujet: discrimination absolument inacceptable.

Bref, ça m'a ramené à la triste réalité que même les professionnels de la santé ont, pour certains, un manque d'ouverture répugnant.

Ne m'en parle pas, aux rencontre de l'ATQ je me rends compte à quel point y'a encore tellement de travail à faire.

Un gars trans que je connais,s'est fait carrément dire "T'es folle" avant de se faire envoyer à l'hopital.

Et je me suis fait gueuler après par des folles dans les toilettes des femmes. Je suis clairement un homme pervers qui veut violer tout le monde, hein?

11905795_110825645938807_5572248188537923358_n.jpg?oh=0e888ec3e3153fc5eaf63ae242524a07&oe=56B17CD7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, par contre Chloé, il va falloir investir sur des soins capillaires : T'étais vraiment jolie avec les cheveux lisses et tout. Est-ce que tu as un plan d'attaque pour les dresser ? #THREAD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.journalde...alite-fascinant

Y a un reportage qui va débuter début janvier. Plusieurs épisodes de 30 minutes où on découvrira la réalité de 5 individus transgenre.

Ça risque d'être intéressant. Malheureusement c'est sur une chaîne que j'ai pô.

C'est supposé passer pendant le grand débrouillage, on devrait être bonnes pour l'écouter!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étaos au courant pour Je Suis Trans... Même que ce n'est pas impossible que vous m'y voyez quelques minutes dans un épisode ^^

Je préfère mes cheveux lisses moi aussi. Pas de plan de match, mais je me les fais lisser le plus souvent possible.

Mon cheminement continue .. j'ai reçu ma première lettre de recommendation pour la prochaine étape!

12316442_180644712290233_5313880036250628164_n.jpg?oh=5b7dff72e922db1fd60c49678ffceca4&oe=571CE65A

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On s’est revus au salon funéraire l’autre jour. Ça faisait bien 20 ans… Mon cousin Marc, tu ne peux pas le manquer, 6’2’’, l’œil bleu vif. Je n’ai pas eu le temps de remarquer son léger rouge à lèvres et ses vêtements de femme que quelqu’un a dit : « Je te présente Ève. »

L’été dernier, à 49 ans, ce gars de la construction est parti pour les vacances en s’appelant Marc. Quand il est revenu, c’était Ève.

J’allais dire : il est revenu habillé en femme, parce que c’est ce qu’on voit de l’extérieur : un gaillard de 200 livres avec des vêtements de femme, une coiffure, des boucles d’oreille.

Mais c’est pendant les 49 années précédentes qu’il portait un déguisement.

***

On a joué ensemble enfants, on se voyait de temps en temps dans les réunions de famille. Il n’y avait pas plus « gars » que Marc, suivant tous les clichés. Moto, marteau, tuyaux…

Ce qu’on ne savait pas, c’est qu’il s’en allait lire dans un coin du garage où il enfilait des robes. Il ne se disait pas : « Je veux être une femme. » Il ne se montrait à personne. Il était simplement bien comme ça. Il était… lui. Puis, il rangeait ces vêtements dans un sac et reprenait pour la galerie le personnage de Marc.

« Tu te souviens de Cosmos 1999… Catherine Schell ? »

(Même en haïssant les émissions de vaisseaux spatiaux, un adolescent de ma génération ne pouvait ignorer cette spectaculaire et rousse comédienne.)

« Elle avait le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal… Je me couchais et j’espérais me réveiller en femme. Mais j’avais complètement oublié ça… »

C’était un beau garçon, mais « c’était pas des blondes que je cherchais, c’était des amies. Moi, faire l’amour à une femme, bof… Il a toujours fallu que je me concentre pour savoir quoi faire. Jamais été du genre "go off like a rocket"… J’avais le goût d’être la femme… »

Mais Marc devait « fitter » socialement. Il s’est marié. Sa femme le laissait mettre ses déshabillés pour dormir. « T’aurais pu être une belle femme, t’sais. »

Tiens donc…

À la naissance de leur premier enfant, elle a jugé que le père ne devait pas être surpris habillé comme ça. Elle a jeté toutes ses robes de nuit. Il avait presque 30 ans.

« Je me suis dit : ben oui voyons, c’est fini tout ça ! »

***

Ça ne faisait que commencer. Il a grappillé des soutiens-gorges, des robes, des bas de nylon. Il a mis ça dans une petite valise, cachée dans le garage, avec ses outils. Et quand il partait faire « une job » à l’extérieur, il amenait sa valise.

« J’arrivais à l’hôtel, je m’habillais en femme, j’étais Françoise et j’étais tellement bien. Je ne sortais pas. Personne ne me voyait. J’étais seul dans ma chambre, mais moi-même. »

Il se faisait des faux seins avec des ballons remplis d’eau. Quand il conduisait longtemps, il mettait ses seins, comme ça, seul, dans son pick-up. S’il sortait pour faire le plein, il les enlevait.

« Les transgenres que je connais étaient comme moi : tant qu’à te faire des faux seins, tu te fais pas du B. Tu veux des maudits gros seins. Du DD. Une balloune d’eau, c’est parfait, à part le fait que ça peut péter… Deux litres d’eau qui te tombent dessus dans le parc de La Vérendrye, ça te fait un long voyage… »

Tout ça dure presque 20 ans. Le secret. La peur de se faire prendre. Une sorte de honte, l’impression d’une perversion inavouable. D’être seul avec des goûts tellement bizarres. Inexplicables. « Je ne comprenais pas moi-même, comment j’aurais pu l’expliquer à mes proches ? À ma compagnie ? »

Il rentrait, il rangeait Françoise et sa valise, il sortait son déguisement de mâle alpha et son casque de construction.

***

Marc allait sur des sites de travestis. « Date a crossdresser », etc. « Ce que les gens veulent, c’est du cul. Moi, je voulais parler, comprendre… Je n’ai rencontré personne. »

Ses fantasmes étaient du côté des transgenres. Après avoir tondu le gazon un beau dimanche, il était dans le garage en train de surfer sur un de ces sites pornos. C’est là qu’il a vu une nouvelle expression : « Dysphorie du genre. » Ou « trouble du genre ». Ah ? « Se dit d’une personne mécontente de son sexe de naissance. »

« Il y avait une liste de 10 symptômes. J’en avais neuf… »

Voilà donc ce grand gars de 47 ans, assis dans sa chaise en plastique au fond de son garage de banlieue, qui braille comme un veau. Il vient de mettre des mots sur son mal de vivre.

« J’ai pleuré sans arrêt pendant deux semaines… Tout me remontait, tous les souvenirs que j’avais supprimés… Je commençais à me comprendre… »

***

Marc est allé voir sa mère. « J’ai quelque chose à te dire. Elle croyait que j’étais gai ; elle avait trouvé les vêtements de femme de mon enfance en vendant la maison. J’ai dit : je suis une fille dans un corps d’homme. Elle a bien réagi. »

Une année a passé. Seuls les proches le savaient. Marc s’informait. Le week-end, le soir, il s’habillait en femme. Pas au boulot. Enfin, presque… « Une fois, on travaillait sur un toit, un gars m’a dit : "C’est drôle, Marc, on dirait que t’es maquillé !" »

Cet été-là, il est allé chercher son fils dans un camp en Ontario. Il a dû rester dans la voiture pour ne pas se montrer en femme devant les campeurs. C’en était assez.

« Marc est mort ce soir-là, au bord du lac Nipissing, devant un des plus beaux couchers de soleil de ma vie. Marc a écrit une lettre d’adieu à toute la famille. Je suis devenu Ève 24/7. Au travail, j’ai eu peur, mais personne n’est parti, les clients sont restés.

Je suis chanceux.

« Mes enfants [15 et 20 ans] l’ont très bien pris. Ma fille m’appelait Papou… elle m’appelle Papounette. »

Le couple s’est séparé, mais est en bons termes. « Je vais faire le sapin avec elle, là… »

Ève prend des hormones et change tranquillement. L’opération, ce sera dans deux ans. La vie est pleine de petits deuils inattendus. Marc est allé voter aux élections pour la dernière fois. Et vu que le barrage « de béton et d’acier » qu’il s’était construit autour de son personnage a cédé, c’est aussi la débâcle des émotions.

« Je me déprogramme, je me débâtis, mais je ne peux pas aller plus vite que ma tête. Marc m’a protégée toute ma vie, après tout. »

T'as des doutes ?

« Vraiment pas. C’est une grande libération. Je vivais la vie d’un autre. Connais-tu un homme qui voudrait subir une opération comme ça ? »

Non, franchement, je n’en connais pas.

Ça doit vouloir dire que t’es vraiment devenue ma cousine, Ève.

http://plus.lapresse.ca/screens/e70e56fe-da87-4820-ade7-8df2a6bab7d0|_0.html

Tu vas probablement aimer ce texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chloé, il te faudrait aussi suivre des cours de maquillage. J'ai vu les photos que tu as posté, tes amies (et ta mère?) t'avaient maquillée, mais vraiment, ça ne t'a pas mise en valeur. Peut-être leurs goûts sont-ils dépassés, ou ils ne connaissent pas bien l'esthétique (comme dans maquilleuse et chichis de peau)? Peu importe. Mon but n'est pas de les critiquer, elles devaient être fières du résultat, et toi aussi.

Je ne me maquille presue jamais maintenant, mais dans le passé j'étais guidoune un max, et j'ai appris beaucoup des maquilleuses de pharmacie. Elles ont leur cours en esthétique, ça coûte pas cher la séance (25$), elle te font la face dont tu as vraiment besoin (maquillage de jour, soir, cocktail, mariage, nomme l'occasion il y a des subtilités dans chacunes, et elles vont te mettre juste correcte pour chacune d'elles), et jasent jasent et jasent, et tu poser les questions que tu veux (ah oui? pourquoi cette palette de couleurs? pourquoi tel rouge à lèvres? on applique ça comme ça? comment je grind tout ça en rentrant ce soir?) et se font un plaisir de répondre. Et je suis certaine que la plupart d'entre elles seraient réjouies de tout te montrer comme ça si tu expliquais ton cas et le pourquoi tu es là!

Tu apprendras à te mettre vraiment en valeur! Je veux dire, ça doit pas être évident, tout à coup, tous ces nouveaux trucs débiles de fifilles!

Sinon, pour les cheveux, tu fais quoi maintenant? Tu les traites avec des produits pour femme? Ça a l'air drôlement difficile à gérer ta tignasse! Même si sur le coup tu les préfères lisses, tu pourrais utiliser des crèmes et lissants pour avoir des boucles bien domptées, elles doivent être magnifiques (pis s't'à mode les belles boucles!) ! 1984 et Kennie ont vraiment de bons produits à conseiller pour avoir une chevelure trop cool, dans le thread des cheveux elles en parlent.

Le styliste aussi. Si tu as vraiment les moyens, tu peux t'en payer un vrai pour quelques séances, ou bien même à l'occasion seulement, il apprendra à saisir ta personnalité pour t'habiller selon tes goûts et ton confort, tu verras avec lui dans les boutiques (fak tu vas savoir où mégaziner après!), et il te montrera comment choisir, et surtout comment mettre en valeur ta silhouette (qui doit changer sans cesse!).

Sinon quand tu vas dans les boutiques, explique aux dames ce que tu deviens brièvement, et que tu n'es pas tout à fait à l'aise encore avec les styles qui t'iraient bien et dis-leur clairement que tu cherches de l'aide. Tu seras encore plus à l'aise avec toi-même dans des vêtements qui te conviennent vraiment. Avant d'être capable de t'habiller toi-même, il faut apprendre à t'habiller! (Comme les z'infin hein, t'as bien appris pour ta version masculine, faut le faire pour la version féminine maintenant!).

C'est vraiment moche ce que je vais dire, et ça sonne préjugé à fond. Mais les transgenres que j'ai vu, trop souvent ce dont ils avaient "l'air" était vraiment ridicule. Même ma grand-mère ne s'habillait pas, ne se maquillait pas et ne s'attriquait pas de la sorte. Sans être une carte de mode, sans même suivre toutes les tendances, tu peux être une très jolie femme, comme n'importe quelle autre femme ici ou ailleurs.

Remarque, des femmes qui ne savent pas se mettre en valeur il y en a beaucoup, pour des milliards de raisons différentes. Moi je dis que même la plus laideronne des laideronnes peut avoir du charisme et du charme si elle apprend à bien se connaître, respecter ses limites et surtout avoir confiance en elle (nah je suis pas féministe. bande de connards. ça vaut aussi pour les hommes, mais là, je m'adresse à une dame...) (Fuck. Ça sonne comme une annonce de Dove.).

J'admire beaucoup ce que tu fais soit-dit en passant. Être publique à ce point sur un sujet aussi tabou, faut être forte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça me touche des histoires comme celle d'Ève. J'ai vraiment beaucoup d'admiration pour les gens qui décident d'arrêter de jouer un rôle et qui choisissent enfin d'être eux mêmes. Ça doit tellement être difficile de passer au travers de tous les préjugés et de l'incompréhension de l'entourage, ils ont tout mon respect.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

FosseAsceptique, je suis sûre que tu es pleine de bonnes intentions et je ne veux pas te vexer. Mais je me dois de le dire: Je *déteste* qu'on essaie de me dire "comment être une fille".

Honnêtement, pourquoi je devrais me soucier de ce que les autres pensent? Je m'accepte comme je suis et je m'habille come je veux. (Exemple, je ne porterai plus jamais de pantalons. Ever.)

Les maquillages et la mode m'intéresse zéro. Jme force un peu plus pour les partys et les sorties, mais c'est tout et c'est ben en masse pour moi.

Honnêtement, je suis pas mal certaine que je ne recevrais pas la moitié de ces critiques si j'étais cisgenre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

FosseAsceptique, je suis sûre que tu es pleine de bonnes intentions et je ne veux pas te vexer. Mais je me dois de le dire: Je *déteste* qu'on essaie de me dire "comment être une fille".

Honnêtement, pourquoi je devrais me soucier de ce que les autres pensent? Je m'accepte comme je suis et je m'habille come je veux. (Exemple, je ne porterai plus jamais de pantalons. Ever.)

Les maquillages et la mode m'intéresse zéro. Jme force un peu plus pour les partys et les sorties, mais c'est tout et c'est ben en masse pour moi.

Honnêtement, je suis pas mal certaine que je ne recevrais pas la moitié de ces critiques si j'étais cisgenre.

Nah je ne suis pas vexée du tout, et en fait c'est excellent que tu fasses ce que tu veux, et que la mode ne t'intéresse pas. Mon intention n'était pas de te dire comment être une fille, encore moins de te virer en guidoune trop poudrée. Mais faut voir la réalité en face, trans ou pas, si t'as l'air d'une vieille grand-mère mal attriquée les préjugés vont déjà te coller au cul, alors c'est carrément sauter dans le piège à cons pour ensuite se plaindre et pleurnicher comme une princesse que de ne pas faire attention à soi un minimum.

Je te disais juste en fait que tu peux être non seulement une fille, mais en plus d'une fille qui sait mettre en valeur ses beautés. Aime la mode ou pas. Aime le maquillage ou pas. Mais les fois où tu te force un peu pour les occasions, au moins faut savoir le faire comme il faut.

Ne te leurre pas, je vais parfois travailler en joggings, avec les cheveux dignes de Bob Marley. Comment avoir l'air de la chienne à Jacques 101. Sinon je porte des jeans, des cotons ouatés, des espadrilles et je ne me maquille pas (le confort avant tout dans mon cas). Parce que je m'en fous moi aussi, comme toi. Mais quand je vais acheter les fameux cotons ouatés ou les jeans, je sais qu'ils m'iront bien, et que même si je ne suis pas Kate Middleton, j'aurai pas l'air de la BS du coin avec ses pantalons de gabardine qui pochent en avant. Ni de la vieille de 55 ans à la taverne du coin le lundi matin, avec ses habits trop sexy des années 90, celle qui est toujours saoule et que se frotte sur tout, au plus grand dégoût de tous. Quand je me maquille, je sais que je n'aurai pas l'air d'un motton de rouge trop rouge, avec du fard à paupière bleu trop bleu étendu avec soin jusqu'aux sourcils, comme les vieilles de centres d'achats qui s'imaginent que plus elles en mettront épais plus elles auront l'air jeunes, alors qu'en fait elles n'ont l'air que de vrais clowns tout droit sorties de films d'horreurs trop poches. Ou l'obèse avec ses leggings léopard trop étirés et son t-shirt trop court. Ou la fille du bureau qui a le toupet crêpé depuis les années 90. Ou de quelqu'un qui pige dans la garde-robe mal choisie de son arrière grand-mère. Ou d'une transgenre qui se fait maquiller par sa mère trop excitée, et habiller par sa tante revenue des années 50.

C'est vrai que ça sonnait un peu "deviens guidoune ma belle". Mais c'était pas le but. Mais t'as encore des trucs à apprendre, des croûtes à manger. On ne devient pas femme du jour au lendemain, ça s'apprend sur toute une vie. Et savoir se mettre en valeur ça veut pas dire devenir une icône de mode, ça veut dire s'habiller et s'arranger pour soi, en fonction de ses besoins et de ses goûts. Et de ce qui nous va ou pas.

Je te donnais des trucs pour mettre en valeur ton nouveau corps, ton nouveau visage. Voilà.

Et puis ne te plains pas de recevoir ce genre de critiques (bah en fait dans mon cas c'en était pas du tout) si tu choisis toi-même de t'exposer de la sorte. Si je m'affichais de la même manière que tu le fais, on me le dirais que je suis laide, grosse, mal habillée, mal peignée, ou que je pourrais faire telle ou telle chose pour me mettre en valeur. On m'insulterais plutôt que d'essayer de m'aider en fait. Probablement jusqu'à ce que je me suicide. C'est pas pour rien qu'il y a tant de militantes contre les filles des magazines, les campagnes internet contre l'intimidation et tout. Faut pas blâmer ton changement de sexe, mais toi seule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On 12/21/2015 at 3:33 AM, ƒ Ǿ ǖ ℓ Д ® ↁ said:

cisgenre ?

Contraire de transgenre. 

Se dit d'un individu dont l'identité de genre est en accord avec le sexe assigné à sa naissance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Est-ce qu'on va aussi inventer un mot pour désigner ceux qui ne sont pas atteints de lycanthropie ?

Il va falloir arrêter l'esti de niaisage, à un moment donné.

Modifié par Vomi de chien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah! Maintenant que j'ai compris ce que voulait dire Cisgenre, je peux répondre à Chloé (scuez, j'ai été trop lâche pour Googler).

Je pense qu'effectivement Chloé, tu receverais la moitié moins de ce genre de commentaires si tu étais née fille. Par contre, dis-toi que là, les filles te les disent franchement, les commentaires plates. Être née fille, elles en parleraient dans ton dos en riant un peu de la façon dont tu t'habilles et te maquille (c'est pas pour être méchante que je dis ça, c'est la vérité. Moi aussi quand je vois une fille over-maquillée je juge). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Vomi de chien a dit :

Est-ce qu'on va aussi inventer un mot pour désigner ceux qui ne sont pas atteints de lycanthropie ?

Il va falloir arrêter l'esti de niaisage, à un moment donné.

Laisse-moi deviner, t'es pas cisgenre, t'es juste "normal"?

Maudit que les cis sont fragiles. Tu peux même pas définir scientifiquement leur identité sans qu'ils se sentent mal à l'aise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Mâle Alpha
      http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/montreal/archives/2012/03/20120319-074122.html
      Je parie que 99% de ceux qui demanderont de cet accommodement seront des petits rigolos qui vont vouloir voir un nom cocasse sur leur bulletin. J'imagine la scène, lorsque le prof fera l'appel de présences.
    • par Skankerboy
      Dans une interview accordée à Rolling Stone, Tom Gabel, frontman du groupe punk américain Against Me!, vient de révéler qu’il allait changer de sexe. Il s’appellera désormais Laura Jane Grace…
    • par Nostradaw00t
      The little boy who started a sex change aged eight because he (and his lesbian parents) knew he always wanted to be a girl
      Parents say it's better for Thomas to have sex change before he is adult

      http://www.dailymail...-treatment.html
      Voici une des raisons que je suis réticent par rapport à l’homoparentalité, et ce, surtout par adoption. Ceux-ci peuvent être tenté de dévier la vie sexuel de leurs enfants. Je ne sais même pas pourquoi les organismes de défense des enfant n'interviennent pas dans cette histoire.

    • par 1984
      Je me pose pas mal de questions.
      Observant un certain courant de pensée rassembler les grands de ce forum, et ayant lu ces mots du principal intéressé D-BAG:
      "La modération va être resserrée dans les prochaines semaines."
      Soit. Une discussion avec mon cher Mattisgod me laisse penser qu'il va y avoir une chasse aux gimmicks très prochainement.
      Bruno et Neglisse, c'est fait.
      Chevalain a été dé-légendarisé, what else.
      Thunder est toujours privilégié, quelque chose l'attend ?
      McCormick a clairement l'air d'une gimmick, travaillerez vous sur son cas ?
      Ce qui serait gentil, jouteurs de la voûte sécrète, ce serait de nous dire quels types de changements et de radicalisation vous souhaitez opérer.
      On se sent concernés, et on aimerait savoir à quelle sauce certains vont être mangés.
      Non pas qu'on veuille se mêler de vos choix- nononon- on veut juste en discuter avec les hautes instances.
      Savoir ce qu'il se passe, quoi.
      Dans la paix, dans l'amour.
×
×
  • Créer...