Aller au contenu

Cours de secourisme  

19 membres ont voté

  1. 1. Est-ce que vous avez suivi un cours de secourisme?

    • Oui, un cours de base.
    • Oui, un cours avancé.
    • Non, mais j'aimerais bien.
    • Non, et pas intéressé.
  2. 2. Est-ce que ça vous a été utile?

    • J'ai déjà porté secours à quelqu'un dans une réelle situation d'urgence.
    • J'ai déjà donné des premiers soins à quelqu'un dans une situation non urgente.
    • Je n'ai jamais eu à m'en servir.
    • Je n'ai pas suivi de cours.


Déchet(s) recommandé(s)

Je songe à suivre le cours de secourisme avancé en milieu sauvage et éloigné de la Croix-Rouge, mais c'est quand même un gros investissement (500$, valide pour 3 ans).

Est-ce que quelqu'un a déjà suivi ce cours en particulier?

Ça couvre toutes les notions vues dans les cours de secourisme de base, mais avec en plus les notions propres aux régions éloignées de la civilisation. Par exemple, on voit comment porter secours à quelqu'un qui se retrouve dans un état critique pendant plus de 24h (le temps qu'un hélicoptère se rende sur place).

Je me dis que tant qu'à suivre un cours, autant y aller vers le plus complet. Surtout considérant que je suis du genre à partir en randonnée en forêt pendant plusieurs jours avec le strict minimum, loin de la ville et des sentiers. Ça pourrait toujours m'être utile, avec ma tendance à me blesser de façon ridicule à chaque jour de mon existence. Et même si je ne le renouvelle pas après 3 ans, les connaissances sont quand même là pour rester et ça va peut-être me sauver d'une situation dangereuse un jour.

Sinon en général, racontez vos expériences en lien avec les cours de secourisme. Est-ce que selon vous ça vaut la peine même si on n'est pas appelé à s'en servir dans son milieu de travail? Est-ce qu'il y a eu des moments où vous avez regretté de ne pas avoir les connaissances nécessaires pour porter secours à quelqu'un, pour ceux qui n'ont pas suivi de cours?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai suivi le cours de la CSST que je renouvelle aux 3 ans et je peux te dire que ça m'a bien servi, des doigts coupés, des pertes de conscience, des fractures, des hamecons dans la peau... etc.

On ne souhaite jamais que ça arrive mais malheureusement ça arrive et vaut mieux savoir comment réagir dans ces moments-là. Si un jour quelqu'un que je connais est en détresse et que je sait pas quoi faire... je vais m'en vouloir longtemps...

DSCF1796_zps4b9a986d.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai mon BNSSA, ça veut dire que je suis habilité à faire de la surveillance et du secourisme en piscine.

Mais jamais eu l'occasion de faire de l'urgence. Cet été j'ai fait une dizaine de journées en forte affluence sans que ça ne soit plus grave que des gamins qui pleurent parce qu'ils ont couru sur le sol glissant.

Exception faite de deux ados qui ont plongé en faisant des saltos et dont l'un a eu la tête qui a touché le fond de la piscine. Pour le coup je n'étais pas dans la zone, et ce dernier est sorti tout seul faire constater la gigantesque ouverture qu'il s'était fait au front à mes collègues.

Perso je le vois de manière totalement utilitariste, c'est à dire pour avoir un job, tout simplement parce que j'ai du mal à voir dans quel autre contexte je pourrais sauver quelqu'un qui a des ennuis dans l'eau.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais en secondaire 3 lorsque j'ai suivi mon cours de secourisme. Je dois dire que plus de 10 ans plus tard, mes souvenirs en sont assez limités.

Par contre, travaillant dans le système de santé et de surcroît, avec une clientèle assez vulnérable, je vais être de la prochaine formation offerte par l'hôpital affiliée à notre CSSS et c'est obligatoire, et ça doit être renouvellé aux deux à trois ans, je pense.

J'ai bien hâte de l'avoir et je pense que tout le monde devrait au moins avoir le cours de base, en cas de besoin.

Ça peut aider à savoir comment réagir, en cas d'urgence, quoique c'est assez difficile de savoir comment on réagit sur une grosse dose d'adrénaline, certains figent, d'autres savent exactement quoi faire et le font naturellement.. mais avoir les connaissances, c'est au moins un gros plus, on sait jamais quand on peut avoir besoin de s'en servir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis thérapeute sportif pour une equipe de hockey , donc suivi toute les formation Croix rouge ansis que les cours ambulance st-jean et une formation de deux semaines intensive sur le terrain avec ambulancier c est intense.

mais vue les blessures jai eu a faire face ,j ai bien aimé savoir et surtout gerer le stress

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 mois plus tard...

Je viens d'achever mes deux jours de formation(via la CSST), il y a quelques heures... Maudit que c'était plate.

J'ai pu remarquer que l'instructeur, ca changeais beaucoup de chose... c'etait lent, parfois trop peu concis et je pense qu'on aurait pu faire tenir ca dans une journée.

Sinon, on est rendu à 30 massages / 2 respirations(pour ceux que ca interesse). Le bouche à bouche n'existe quasi-plus s'il n'y a pas de quoi mettre une distance/barriere de contact avec le souffrant. utilisation de l'auto-injecteur '' epipen '' (que n'importe qui à le droit d'administer depuis peu, apparement). Utilisation du defibrilateur(ca aussi je pense que c'est relativement recent vu la popularisation de l'objet). Sinon, la theorie de base avait pas full changé, à mes souvenirs.

______________

je ne me suis jamais servi du peu que je savais, je me sens un peu plus apte à le faire maintenant même si je me vois mal dans cette situation.

______________

[...] cours de secourisme d'urgence dans les FC.

Je suis curieux de savoir ce qu'ils vous apprennent de plus chez les troufions, behemoth.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...