Aller au contenu
xdrox

xdrox le huileux strikes back!

Déchet(s) recommandé(s)

Je viens d'envoyer des bêtises à une inconnue et ça m'a fait sentir tout puissant, seul chez moi emmitouflé dans mes draps par ce matin froid.

Je riais de même :D en la traitant de CONNE et de SLUT.

Zéro empathie le gars.

Je crois qu'est capable d'en prendre encore la tabarnak! Agonisez-la d'insultes à votre tour. Plus cathartique qu'écouter le vidéo de Magnotta.

https://www.youtube....lesmotsblessent

Cette campagne de sensibilisation a clairement raté sa cible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouuuh je pense que je l'ai fait rougir, elle était trop contente. J'étais à deux doigts d'avoir son numéro de téléphone.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai porté aux nues de toutes les façons imaginables et sa réaction est toujours la même.

Conclusion; Perdez pas votre temps avec cette connerie. (il n'y a qu'un seul scénario disponible)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo quand elle est allée sur son lit j'étais sûr que j'allais avoir un show!

Ben non toé criss! Elle revient me sourire quand je lui dis qu'elle est intelligente.

"Merci de savoir que les mots gentils sont mieux que ceux que les mots qui blessent"

Je pense que j'ai gagné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lui ai dit qu'elle avait l'air systémologue aujourd'hui. Ensuite je lui ai demandé pourquoi était-elle aussi hyperbolique. Elle s'est mise à chialer.

J'ai tenu à préciser que tout le monde pensait qu'elle était

et elle s'est mise en position latérale de sécurité dans son lit. #LesMotsBlessent

Vous êtes vraiment suceptibles les québécois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dis lui qu'elle est conne et elle va pleurer.

Dis lui qu'elle est fantastique et elle va sourire.

Ça s'arrête là. Fin de l'histoire.

Il y a des animations flash à 2$ plus élaborés que ça...Je serais curieux de savoir combien celle là nous a couté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas game, comment pas la traiter de conne après 3 "hein ??"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cette campagne de sensibilisation a clairement raté sa cible.

Au contraire, par ta réaction et ton partage tu viens de prouver que la campagne de sensibilisation fonctionne.

Son but premier est de faire réagir, d'éduquer.

Ta réaction me fait penser à celle d'un jeune pré-ado de secondaire 1.

Assimilant négativement une nouvelle donnée instruite en classe, blaguant et riant avec ses compagnons durant la récréation sur le ridicule de la chose, sur la futilité d'un tel enseignement.

Mais le cerveau humain est fascinant.

Au final, l'information reste gravée dans le cerveau de l'étudiant, même s'il croit l'avoir classé dans une zone de son cerveau intitulée "inutile et risible".

Il sait foncièrement faire la distinction entre le bien et le mal (à moins d'une maladie grave, la psychopathie) et inconsciemment la nouvelle donnée instruite vient se greffer pour usage immédiat ou futur.

Il s'agit ici d'éducation.

Il s'agit ici de prévention.

Nous ne dépenserons jamais assez collectivement pour l'éducation et la sensibilisation de nos jeunes.

cerveau.jpg

Autre vérité de Neo

L'enseignant, épuisé, vient de terminer sa journée devant une horde d'étudiants blasés et rébarbatifs.

Il se console sachant à quel point il façonne l'inconscient de l'étudiant, l'intellect du futur citoyen.

Même celui du plus réfractaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Neo, j'ai une constatation curieuse.

La plupart des étudiants de collège (en France ça se situe dans une fourchette entre 11 et 15 ans, le worst-of de l'adolescence) ont une conception très animalière de la vie en société. C'est en général ces étudiants qui sont les premiers concernés par ce genre de prévention, puisqu'ils utilisent sans complexe le langage trivial du "t 1 pute mdr", de la même manière que leur susceptibilité est accrue, du moins pour les fragiles.

Passé un certain stade (en général après 16-17 ans) j'ai vu que ce genre de pratique ne se faisait plus.

Mais je crois que c'est juste l'apprentissage normal d'une vie en société qui contribue à ce changement.

Parti de là, j'ai sincèrement l'impression que cette campagne n'apporte pas grand chose au final.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au contraire, par ta réaction et ton partage tu viens de prouver que la campagne de sensibilisation fonctionne.

Son but premier est de faire réagir, d'éduquer.

Ta réaction me fait penser à celle d'un jeune pré-ado de secondaire 1.

Assimilant négativement une nouvelle donnée instruite en classe, blaguant et riant avec ses compagnons durant la récréation sur le ridicule de la chose, sur la futilité d'un tel enseignement.

Mais le cerveau humain est fascinant.

Au final, l'information reste gravée dans le cerveau de l'étudiant, même s'il croit l'avoir classé dans une zone de son cerveau intitulée "inutile et risible".

Il sait foncièrement faire la distinction entre le bien et le mal (à moins d'une maladie grave, la psychopathie) et inconsciemment la nouvelle donnée instruite vient se greffer pour usage immédiat ou futur.

Il s'agit ici d'éducation.

Il s'agit ici de prévention.

Nous ne dépenserons jamais assez collectivement pour l'éducation et la sensibilisation de nos jeunes.

cerveau.jpg

Autre vérité de Neo

L'enseignant, épuisé, vient de terminer sa journée devant une horde d'étudiants blasés et rébarbatifs.

Il se console sachant à quel point il façonne l'inconscient de l'étudiant, l'intellect du futur citoyen.

Même celui du plus réfractaire.

Source : Neoraf

Tant qu'à tomber dans un discours pseudo-scientifique, on pourrait aussi ramener ce bon vieux conditionnement opérant qui suggère qu'une personne soit portée à reproduire un comportement gratifiant. Si par ses insultes adressées à cette inconnue, l'ado déclenche les fous rires des copains présents dans sa chambre à ce moment-là, il enregistre le message que baver quelqu'un peut être valorisant.

Phénomène observable dans les cours d'école. J'ai entendu différents témoignages de bully qui en arrivent à se définir et se valoriser à travers leur rôle de p'tit tough. Avant de devenir un frais-chié su'l net, je me suis moi-même fait intimider en milieu scolaire et je peux vous dire que mes persécuteurs récoltaient des high five, n'ayant qu'à faire de ma mine défaite.

9164-rat_labo_bingedrinking.png

Certains humoristes en savent quelque chose. Leurs moqueries méritent des standing ovations...

Par la même mécanique, les plus grands offenseurs que cette communauté a connus étaient récompensés par les points de réputation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lui ai dit qu'elle était belle, sexy, chaude, et elle comprenait pas alors j'lui ai dit qu'elle avait l'air d'une cochonne, mais c'était gentil et elle s'est mise a pleurer... Tabarnouch, pas fait fort ça! J'espère qu'elle ne s'inscrira jamais sur un site de rencontre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez en tant qu'invité. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...