Aller au contenu
RBC

Jean Lapierre meurt d'un accident d'avion avec 4 membres de sa famille

Déchet(s) recommandé(s)

Je sors de ma grève exceptionnellement pour informer les gens. Jean Lapierre est décédé dans d'un accident d'avion avec 4 membres de sa famille. Bilan : 7 victimes dont les 2 membres d'équipage du petit avion privé qui s'est écrasé sur les Iles de la Madeleine dans l'Est du Québec. Il n'avait que 59 ans. 

jeanlapierre-1460x950-1459275989.jpg

Reposez en paix Monsieur Lapierre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Damn, méchante tragédie pour la mère de la famille Lapierre qui venait tout juste de perdre son mari et qui perd maintenant trois de ses fils avec une fille, ainsi que sa belle-fille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'appareil est un Mitsubishi MU2.

Témoignage : 

Juste pour information, j'aimerais vous dire que ce type d'avion le Mitsubishi MU2 est l'un des avions les moins sécuritaire qui soit. Il cumule plus de 183 accidents mortel en 36 ans. Soit plus de 5 par année ce qui est dans les pires constats. Avant d'embarquer dans des avions non conventionnel comme celui-ci informez vous de leurs capacité à voler par intempérie, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi qui pensais que t'étais parti pour toujours. Allo. Terrible cet accident. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lourde perte pour le milieu médiatique et politique québécois et véritable tragédie familiale pour cette lignée de Lapierre. Qu'on soit en accord ou en désaccord avec ce qu'il a pu dire récemment, on avait tous un respect pour Jean Lapierre. Il avait un sens de la formule, qui étaient très souvent cocasses sans le vouloir, savait attirer notre attention sur les détails importants et nous renseigner de manière juste sur les dessous du monde politique. Il nous faisait paraître la politique comme un univers dynamique et captivant, ça c'est déjà une force en soi. Avec sa participation à la radio de Montréal, que mes parents écoutaient via satellite en région, il aura marqué mon début de sens critique sur la politique. Je ne partageais pas toujours son point de vue certes, mais il aura contribué à ma formation de citoyen renseigné et responsable. RIP M. Lapierre. 

Sinon connaissant un peu ce milieu,  je suis un peu surpris qu'une compagnie d'aviation ait effectué une liaison nolisée vers l'un des aéroports les plus difficiles d'accès qui soient et subissant trop souvent  des conditions météorologiques exécrables, avec une pareille poubelle. Oui la fiche de sécurité de cet appareil est merdique et on en a eu malheureusement la preuve aujourd'hui. Tellement que cet appareil devrait être interdit de vol au Canada avec notre climat rigoureux.  S'ils avaient volé en Pilatus PC-12 sur Pascan ou en Dash-8 sur Air Canada, ils seraient sans doute arrivé à bon port. Ou du moins ces compagnies de prennent pas de risques inutiles par de pareilles conditions. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, BMO a dit :

L'appareil est un Mitsubishi MU2.

Témoignage : 

Juste pour information, j'aimerais vous dire que ce type d'avion le Mitsubishi MU2 est l'un des avions les moins sécuritaire qui soit. Il cumule plus de 183 accidents mortel en 36 ans. Soit plus de 5 par année ce qui est dans les pires constats. Avant d'embarquer dans des avions non conventionnel comme celui-ci informez vous de leurs capacité à voler par intempérie, etc.

De qui est ce "témoignage", 7.8?

En fait, ce n'est pas que l'avion n'est pas sécuritaire en soi, c'est que son mode de fonctionnement n'est pas orthodoxe. D'habitude, chaque avion a ses spécificités, mais c'est d'autant plus vrai pour celui-ci, qui requiert une formation spéciale des pilotes. Je ne sais pas si, dans ce cas-ci, le pilote avait l'entrainement qu'il fallait pour le MU-2 (peut-être) mais je regarderais de ce côté, puis du côté de l'entretien avant de mettre la faute sur l'avion. Quant aux "capacités à voler par intempéries", c'est un peu con de dire ça. Tous les avions qui volent ici doivent répondre aux normes de Transport Canada et de la FAA. Ces règlementations comptent des chapitres entiers rien que pour les rafales, le wing loading, etc...Donc même si la mise en service du MU-2 remonte à longtemps, ils l'auraient retiré de la circulation si son design ne satisfaisait plus les normes

De plus, la plupart de ces petits turboprop à 10-12 places ne peuvent pas compter sur l'assistance d'un autopilote, ce qui rend le pilotage d'autant plus difficile en cas d'intempéries. Mais ça, ç'aurait été vrai pour n'importe quel avion de cette taille.

Il y a 20 heures, EnveloppeBrune a dit :

Sinon connaissant un peu ce milieu,  je suis un peu surpris qu'une compagnie d'aviation ait effectué une liaison nolisée vers l'un des aéroports les plus difficiles d'accès qui soient et subissant trop souvent  des conditions météorologiques exécrables, avec une pareille poubelle. Oui la fiche de sécurité de cet appareil est merdique et on en a eu malheureusement la preuve aujourd'hui. Tellement que cet appareil devrait être interdit de vol au Canada avec notre climat rigoureux.  S'ils avaient volé en Pilatus PC-12 sur Pascan ou en Dash-8 sur Air Canada, ils seraient sans doute arrivé à bon port. Ou du moins ces compagnies de prennent pas de risques inutiles par de pareilles conditions. 

Le MU-2, loin d'être une poubelle, est un excellent avion. Le crash ne prouve absolument pas que sa "fiche de sécurité" est merdique. Quant à la majorité des accidents impliquant le MU-2, ils sont très certainement attribuables au fait que les pilotes pensent pouvoir voler cet avion comme n'importe quel autre turboprop. On verra ce que l'enquête dira mais les conditions météo n'ont pas dû faciliter les choses. Un PC-12 coûte entre 2 et 3 fois le coût d'un MU-2. Quant au Dash-8, ça ne sert à rien d'affréter un avion de 30-40 places pour transporter 10 personnes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1. The freight haulers like them because they have a good cargo capacity and good range," Sanger said. "But the MU-2 has an accident rate that is among the highest for twin-engine turboprop planes.

2. Since 1979, the FAA has issued 20 orders - called airworthiness directives - to Mitsubishi to remedy potential safety problems with MU-2s, according to federal records.

3. 27.7 percent of all MU-2s delivered have been involved in an accident. This accident rate is exceeded only by the Merlin series at 30.2 percent, but the MU-2 has a higher fatal accident rate.

4. The accident rate was particularly bad in 2004 and 2005, with a dozen-plus crashes and 13 fatalities. Overall, its five-year accident rate from 2000 to 2004 was 3.17 per 100,000 flight hours, compared to 1.73 accidents per 100,000 flight hours for that time frame among other popular turboprops, according to Robert E. Breiling Associates. During the same five-year period, the Mitsubishi's fatal accident rate was 1.66 per 100,000 flight hours, or more than triple that of popular turboprops, Breiling asserts.

5. Since the airplane's entry into service 37 years ago, more than 200 people have been killed in MU-2 accidents.

6. It has a very thin, high-performance wing. It's the only aircraft in its class with spoilers [for roll control]. It has an inherently wrong fuel system. And a Mitsubishi test pilot was told to lie about its icing vulnerability [sic] in the Rickert [v. Mitsubishi Heavy Industries] case," he said. "It has a disturbing history of icing problems, of prop problems and there's a lot of sneaky stuff going on. Too many things just don't pass the sniff test.

7. Van Keuren also said the engines have a tendency to "burp" (lose power) and the NTSB is looking into aircraft problems related to power interruption. Notably, NTSB accident analyses don't appear to indicate that the aircraft has an abnormally high, unexplained engine failure rate.

8. 2nd fatal MU-2B Crash in Florida in a week. De Funiak Springs, Fla. Friday’s crash was the second involving a Mitsubishi MU-2 in Florida in a week, according to The Associated Press.

9. Although the National Transportation Safety Board has issued a probable cause for the fatal Mitsubishi MU-2 accident that occurred on Nov. 10, 2013, its report was not able to solve the mystery central to this accident: why the MU-2B-25’s left engine stopped running during the approach to Tulsa International Airport.

10. Previous stories on the Hillsboro crash that killed four. Aircraft experts say the MU-2 is a difficult plane to fly and pilots should have special training. 

Quand on ne sais pas quoi dire on se tait. Cet avion est une poubelle aucun transporteur aérien ne l'utilise ni le recommande. C'est un modèle utilisé par les particuliers trop cheaps pour se doter d'un réel appareil fiable et par les transporteurs de drogue. 

Les transporteurs privés ne sont pas des charters, ils n'ont pas les mêmes règles et obligations à respecter que les compagnies aériennes. Si le pilote décide de partir malgré les intempéries il le fera quand même. La prochaine fois fais tes devoirs ça t'évitera d'avoir l'air si amateur.

En même temps t'es même pas foutu d'utiliser mon nickname alors on repassera pour la crédibilité et le professionnalisme.

C'est dommage que des sujets sérieux comme celui-ci soient pollués par des petits joe connaissants qui ont une opinion sur tout et n'importe quoi sans avoir des connaissances dans le domaine et qui s'expriment juste pour le plaisir de dire le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 34 minutes, BMO a dit :

Quand on ne sais pas quoi dire on se tait. Cet avion est une poubelle aucun transporteur aérien ne l'utilise ni le recommande. C'est un modèle utilisé par les particuliers trop cheaps pour se doter d'un réel appareil fiable et par les transporteurs de drogue. 

Tu sais quoi? Je viens de googler "MU-2" et dans le 1er résultat j'ai vu exactement ce bout de phrase en anglais, dans le blog de je-sais-pas-qui. En parlant de quelqu'un qui ne sait pas de quoi il parle....tout ce que tu fais c'est traduire tes recherches google ici. Ça te résume assez bien, je pense, 7.8. Comme le disait si bien le commissaire Laviolette, je crois, "quelqu'un qui aspire à tout savoir sans rien comprendre''.

Je crois que je suis un petit-joe-connaissant en politique et en économie. J'essaie le plus souvent de laisser savoir que je suis peu compétent quand je parle d'un sujet. J'essaie également de m'informer décemment, mais ça m'arrive de parler à travers mon chapeau sur une variété de sujets. Dans celui-ci en particulier, le design en aéronautique, je peux dire avoir étudié et gradué là-dedans et c'est ce en quoi consiste mon travail: les calculs, la programmation, un peu de dessin technique, aussi, etc...Je ne dis pas ça pour me vanter mais dans ce sujet très précis, je crois savoir de quoi je parle puisque du design, j'en fais autour de 50 heures par semaine.

Quand aux statistiques que tu ponds, c'est comme si, pour te prouver que les Lamborghini sont plus dangereuses que les Hyundai, je te disais que (j'invente là) 15% des Lamborghini sortent de la route contre 3% pour les Hyundai. Est-ce que c'est parce que les Lamborghini sont fndamentalement mal conçues ou parce que les conducteurs ne réalisent pas, en prenant le volant d'une Lambo, qu'ils ne sont pas au volant de n'importe quelle brouette?

Modifié par Pedrosanchez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement du design ce n'est pas de l'ingénierie aéronautique. C'est du design. Est-ce que ça t'es déjà arrivé de concevoir que le problème ne venait pas de la manière dont le chassis ou les ailes étaient dessinées mais des composantes mécaniques de cet aéronef ? 

Et si j'ai réussi à sortir autant de statistiques factuelles dans une recherche de 10 minutes sur Google, imagine ce que j'aurais pù sortir en une heure de démarches.

Le fait est que c'est un avion impliqué dans trop d'accidents pour être un appareil fiable et c'est pourquoi les compagnies sérieuses ne l'utilisent jamais. Elles préfèrent payer le triple du prix afin de se procurer un engin de qualité qui ne mettera pas en jeu la sécurité de ses pilotes et de ses passagers. 

Alors ta note à la con n'y changera strictement rien que tu m'apelle 7.8 ou 1.9 tu n'auras pas plus raison avec ta planche à dessins.

J'ai étudié en game design c'est donc dire que je suis aussi un designer.

Et j'ai étudié en CDAO c'est donc dire que j'ai fait du dessin technique.

Pourtant je n'avancerai jamais que le MU-2 de Mitsubishi est un avion fiable et sécuritaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 11 minutes, BMO a dit :

Justement du design ce n'est pas de l'ingénierie aéronautique.

OUI C'EN EST. J'ai un bacc en génie aéro donc c'est exactement ça

Du "design" aéro, c'est des calculs de résistance de telle composante, de l'estimation de telle force, tel moment, etc...

Et du dessin technique, c'est pas nécessairement du 3d. Si tu fais du 3dstudio ou je-sais-pas-quoi, ce n'est pas du dessin technique. Du dessin technique c'est Autocad, Solidworks, CATIA, Pro-E, etc...

Tu es un abruti de 1ère classe, mon vieux

Modifié par Pedrosanchez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Pedrosanchez a dit :

Quant à la majorité des accidents impliquant le MU-2, ils sont très certainement attribuables au fait que les pilotes pensent pouvoir voler cet avion comme n'importe quel autre turboprop. On verra ce que l'enquête dira mais les conditions météo n'ont pas dû faciliter les choses. Un PC-12 coûte entre 2 et 3 fois le coût d'un MU-2. Quant au Dash-8, ça ne sert à rien d'affréter un avion de 30-40 places pour transporter 10 personnes.

 

Pour renchérir:

 

Citation

 

L’appareil japonais a été conçu pour avoir une haute vitesse de croisière en même temps qu’une vitesse d’atterrissage lente, ce qui en fait, pour vulgariser, un hybride entre le jet et l’avion à hélices. Un pilote peut s' installer aux commandes avec une licence de bimoteur à piston, alors qu’il faut le manœuvrer davantage comme un jet. 

En raison de plusieurs particularités techniques de l'appareil, les manœuvres à effectuer, surtout en cas de problème, sont souvent différentes de celles auxquelles ces pilotes sont habitués. Cet avion demeure pour ces raisons redouté par plusieurs pilotes.

Des exigences resserrées à l’égard de la formation des opérateurs de ces avions semblent avoir porté ses fruits aux États-Unis et ramené le taux d’accident à des proportions plus normales ces dernières années.

Le pilote Pascal Gosselin a obtenu sa licence de pilote de ligne en 2010 et cumulait plus de 2400 heures de vol sur plusieurs appareils, dont le MU-2 qui l’a mené à la mort. Il commence sa formation de pilote en 1993 chez ATL, à Saint-Hubert. Un peu moins de dix ans plus tard, il obtient sa licence de pilote de ligne. Il cumule ensuite plusieurs heures de vol avec, entre autres, des Cessna P210, des Cirrus SR22, des Barons 58P et des Mitsubishi MU-2B, soit l’appareil qu’il pilotait hier matin.

http://www.journaldequebec.com/2016/03/30/bilan-avion

http://www.journaldequebec.com/2016/03/30/ecrasement-aux-iles-7-choses-a-savoir-sur-lenquete-qui-debute

http://www.journaldequebec.com/2016/03/29/trois-autres-enfants-deviennent-orphelins

Jean Lapierre a-t-il trop fait confiance au pilote?

http://www.radioego.com/ego/listen/21934

Citation

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1.

En 2005, un élu américain a fait pression pour que l’appareil soit rappelé par le fabricant et cloué au sol le temps de trouver une solution. Le membre du Congrès Tom Tancredo (un représentant du Colorado qui s’est aussi présenté à l’investiture républicaine de 2008) a pressé la Federal Aviation Administration (FAA) de «retenir au sol les aéronefs de la série MU-2 en raison de leur bilan de sécurité aérienne abyssal». Il a même réclamé la démission des dirigeants de la FAA.

Deux personnes de sa circonscription venaient de trouver la mort. Dans sa lettre, le politicien note que pas moins de 238 personnes étaient mortes dans des MU-2, lors de 74 accidents mortels. Au total, 187 incidents ont été rapportés depuis 1962 aux États-Unis.

Au Canada, alors qu'une quinzaine de ces appareils sont immatriculés, le Bureau de la sécurité des transports (BST) fait état de 14 accidents, dont huit mortels. Le dernier en date est survenu en décembre 2005 à Terrace, dans les montagnes à l’est de Prince-Rupert. Les deux pilotes sont morts. Le rapport estici.

Le magazine Flying, publié aux États-Unis, est allé plus loin dans ses recherches, menées 2008. Il cite une firme d’experts qui a calculé que 28 % des MU-2 livrés ont été impliqués dans des accidents. Cette proportion n’est dépassée que par un seul appareil, le Merlin series, mais le taux de fatalité serait supérieur dans le cas du MU-2, selon le même article.

Et pourquoi tant d’accidents? L’appareil japonais a été conçu pour avoir une haute vitesse de croisière en même temps qu’une vitesse d’atterrissage lente, ce qui en fait, pour vulgariser, un hybride entre le jet et l’avion à hélices. Un pilote peut s' installer aux commandes avec une licence de bimoteur à piston, alors qu’il faut le manœuvrer davantage comme un jet. Plusieurs rapports d'accidents parlent de problèmes spécifiques en cas de défaillance d’un moteur au décollage.

En raison de plusieurs particularités techniques de l'appareil, les manœuvres à effectuer, surtout en cas de problème, sont souvent différentes de celles auxquelles ces pilotes sont habitués. Cet avion demeure pour ces raisons redouté par plusieurs pilotes.

Trois accidents mortels sont survenus avec cet appareil depuis 2010.

2.

CDAO 

Gérer un système d'exploitation dans un environnement CDAO;

Produire des dessins en 2D et en 3D;

Concevoir des rendus réalistes avec des logiciels paramétriques et non paramétriques;

Comprendre et utiliser le langage graphique utilisé en industrie.

Logiciels de dessin assisté par ordinateur : 

 

K

Q

Crisse de cave. T'ignore même jusqu'à la signification du dessin assisté par ordinateur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, Mutatis mutandis a dit :


 

Effectivement, un mix de jet et de turboprop

 

@7.8

Oui, mais moi je te parlais de "dessin technique" avec des cotes, des tolérances, etc, etc... Je t'ai dit que je fais du design et tu m'as dit que d'avoir fait du design de jeu fait de toi un designer. Un designer de jeu, oui, mais pas un designer technique. Mais je sais pas pourquoi j'explique de quoi qu'un enfant de 5 ans comprendrait.

wrench-dimensions.png

T'as le droit de vote, toi? Sacrament!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

LOL à BMO qui pense qu'il en connait plus que Pedro à ce sujet, alors que c'est le champ d'expertise de ce dernier...  C'est comme BMO qui semblait penser mieux savoir que moi la pertinence des chimiothérapies anticancéreuses, de la trithérapie pour le VIH et des antipsychotiques. BIG LOL même... 

Personnellement, je ne prétendais pas être un expert au sujet de l'aviation, j'avais de manière naïve la perception que le MU-2 était impliqué dans une plus grand proportion d'incident que d'autres appareil similaires en terme de passager et de performance, tels le PC-12. Et qu'il y avait eu un sacrifice au niveau de la surface des ailes pour diminuer la trainée au prix d'une portance diminuée à basse vitesse ( l'écoulement accentué de l'air ne peut compenser à ce moment ) selon ce que certains commentateurs indiquaient Mais si d'un point de vue technique et objectif c'est un appareil comme un autre, il est possible que ce soit la formation des pilotes qui n'est pas adéquat pour manoeuvrer un tel appareil différent des bimoteurs à piston comme le Baron. Et il est sur que la météo devait être défavorable. Pour en avoir discuté avec certaines personnes aujourd'hui, soulignaient que pour les vols privés, il n'y a pas de barèmes pour permettre ou empêcher un vol selon les conditions météorologiques. Possiblement que le BST devra examiner si de telles mesures sont souhaitables, du moins pour un aéroport comme celui des îles-de-la-Madeleine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jean Lapierre venait de fêter ses 60 ans il y a une semaine. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Pedrosanchez a dit :

Effectivement, un mix de jet et de turboprop

 

@7.8

Oui, mais moi je te parlais de "dessin technique" avec des cotes, des tolérances, etc, etc... Je t'ai dit que je fais du design et tu m'as dit que d'avoir fait du design de jeu fait de toi un designer. Un designer de jeu, oui, mais pas un designer technique. Mais je sais pas pourquoi j'explique de quoi qu'un enfant de 5 ans comprendrait.

wrench-dimensions.png

T'as le droit de vote, toi? Sacrament!

Ce message se doit d'être déplacé avec les autres dans la fosse. Aucun estie de lien avec le sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas le pilote ou l'avion le sujet ici, c'est la perte pour les survivants d'être aimés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×