Aller au contenu
xdrox

Qui es-tu? – oui, toi!

Déchet(s) recommandé(s)

À mon avis, ce n'est pas malsain que tu te sentes la plupart du temps comme étant le problème, mais ça l'est que tu le penses réellement. À moins que tu veuilles signifier que le problème réside dans la communication de tes propos.

À l'intérieur d'une communication problématique, j'ai l'impression que les gens ne sont pas souvent l'origine du problème. Mais quand on ne règle pas ces situations de façon logique, on traite l'autre de con et il finit par le faire sentir responsable de tout le problème. Mais le problème, ce n'est pas le destinateur ou le destinataire, c'est soit le référent, le message, le codage ou le décodage du message, le feedback (et j'en passe).

Dans ton cas, je dirais que tes destinataires n'ont pas toujours la patience ou la capacité à décoder ton message, à discerner ses liens avec le référent(sujet) et ainsi ils n'envoient pas le feedback que tu aurais escompté. Il y en a parmi eux qui vont tout mettre dans le même plat et qui vont t'associer au problème.

Ce que tu pourrais faire, c'est d'ajuster le codage de ton message afin que celui-ci soit plus accessible. Mais tu perdrais un peu l'intégrité de ton message et de ta couleur.

C'est un peu ça mon observation du problème que tu évoques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, sXe a dit :

À mon avis, ce n'est pas malsain que tu te sentes la plupart du temps comme étant le problème, mais ça l'est que tu le penses réellement. À moins que tu veuilles signifier que le problème réside dans la communication de tes propos.

À l'intérieur d'une communication problématique, j'ai l'impression que les gens ne sont pas souvent l'origine du problème. Mais quand on ne règle pas ces situations de façon logique, on traite l'autre de con et il finit par le faire sentir responsable de tout le problème. Mais le problème, ce n'est pas le destinateur ou le destinataire, c'est soit le référent, le message, le codage ou le décodage du message, le feedback (et j'en passe).

Dans ton cas, je dirais que tes destinataires n'ont pas toujours la patience ou la capacité à décoder ton message, à discerner ses liens avec le référent(sujet) et ainsi ils n'envoient pas le feedback que tu aurais escompté. Il y en a parmi eux qui vont tout mettre dans le même plat et qui vont t'associer au problème.

Ce que tu pourrais faire, c'est d'ajuster le codage de ton message afin que celui-ci soit plus accessible. Mais tu perdrais un peu l'intégrité de ton message et de ta couleur.

C'est un peu ça mon observation du problème que tu évoques.

(As-tu lu ça? https://www.brainpickings.org/2016/12/05/david-bohm-on-dialogue/ c'est vraiment un sujet fascinant) 

En gros je suis entièrement d'accord avec toi, quand je dit que c'est souvent ma faute c'est en lien avec un autre plus gros débat sur les 'responsabilités', on a toujours moyen d'améliorer sa façon de s'exprimer (ce qui est beaucoup plus facile que de vouloir améliorer la façon de comprendre des autres), et je suis convaincu qu'y'a moyen de le faire sans perdre l'intégrité de mes messages ou leurs couleurs. 

Je préfère aussi dire que c'est de ma faute car ça permet désamorcer les critiques, et humainement le monde aime pas ça se faire blâmer même quand ils sont dans le tort, donc en prenant le blâme sur mes épaules ils seront plus propice à porter attention à mes messages qu'à l'inverse. Je suis full Orwellien. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, je n'ai pas lu son livre, mais c'est un sujet qui m'intéresse, et ce n'est pas le seul sujet de ce mec qui m'intéresse. Je me demande à quel point on pourrait comparer ses concepts sur la physique et ses concepts sur la communication, parce que c'est sur qu'il y a des similitudes.

Pour la question du blâme, je comprends pourquoi tu le prends sur toi, mais personnellement je préfère (essayer de) mettre le blâme sur les choses qui ne fonctionnement pas. Par exemple si c'est une personne, je le ne mettrai pas sur elle mais sur les mécanismes cognitifs qui l'ont menée à agir ainsi, et si c'est un groupe social, je ne le mettrai pas sur lui mais sur les mécanismes sociaux qui l'ont poussé à agir ainsi. Je préfère ça pour éviter la division, la polarisation, le manichéisme, la binarité (etc.) mais aussi pour respecter la réalité. En même temps, je sais que cette manière de rejeter le problème sur les choses au lieu de sur les personnes peut devenir complaisante et déresponsabilisante (pour les gens autour de soi et pour soi-même).

Du coup, ce "débat" sur les responsabilités m'intéresse.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez en tant qu'invité. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...