Aller au contenu
Kawish

Sujet sur les îles

Déchet(s) recommandé(s)

 

Heligoland

 

Heligoland donne son nom au cinquième album studio du groupe britannique Massive Attack. L'île constitue par ailleurs à elle seule une province maritime du célèbre jeu de stratégie Diplomacy. En 1922, Heligoland a aussi servi de décor à quelques scènes du célèbre film allemand Nosferatu le vampire de Friedrich Wilhelm Murnau. L'épisode de la bataille de Heligoland inspira au compositeur autrichien Anton Bruckner une cantate profane portant le nom allemand de l'archipel (Helgoland), pour chœur d'hommes et grand orchestre et publiée en 1893.

 

Il a appartenu successivement au Danemark puis au Royaume-Uni qui le cède à l'Allemagne en 1890 en vertu du traité Heligoland-Zanzibar.

 

Base sous-marine durant les deux guerres mondiales, l'île de Heligoland est le siège en 1947 de l'une des plus puissantes explosions conventionnelles volontaires (6 000 tonnes de TNT utilisées) lors de la destruction d'installations militaires par les Britanniques qui avaient occupé l'île à la fin de la Seconde guerre mondiale.

 

Le climat de Heligoland est typiquement océanique avec des pluies réparties tout au long de l'année et une faible variation de la température. L'air, pauvre en pollen, est idéal pour les sujets allergiques.

Déjà au début du xxe siècle, des figuiers venaient régulièrement à maturité sur l'île. On peut encore aujourd'hui admirer sur l'Oberland un très vieux mûrier. Depuis les années 1980, on a réussi ponctuellement à acclimater des palmiers et des cocotiers du Chili, ainsi que d'autres variétés peu ou pas adaptées au continent (certaines plantes subtropicales sensibles au gel comme le laurier, le yucca, la cordyline ou le chêne vert).

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Heligoland

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Märket

 

Märket est une île européenne située en Fennoscandie, en mer Baltique, à l'entrée du golfe de Botnie qui se trouve au nord

 

IMG_0858.PNG.f4b1430d2d9efd59b0189f29d6e0a0a6.PNG

Probablement émergée au cours du xvie siècle à la faveur du rebond isostatique, Märket est partagée dès 1809 entre la Suède et l'Empire russe[2] par une frontièrequi la traverse de part en part, ce qui en fait une prétendante au titre de la plus petite île maritime partagée par une frontière terrestre internationale

 

En 1985, lorsque les mesures satellitaires révélèrent ce bâtiment était situé dans la moitié suédoise (ouest) de l'île, un petit échange territorial eut lieu, donnant le phare à la Finlande et une surface équivalente, juste au nord-est, à la Suède.

 

IMG_0857.PNG.7c82c74146e07a45e1f7cfab09ffc0a8.PNG

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Märket

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’archipel d’Heligoland appartenait au Danemark depuis 1417. Cependant, le 31 août 1807, la garnison danoise fut chassée de l’île d’Heligoland par une escadre anglaise. À partir de 1808, des licences de commerce délivrées par le gouvernement de Londres à des négociants britanniques firent de l’archipel d’Heligoland une plaque tournante de la contrebande permettant de contourner le blocus continental instauré par Napoléon Ier. L'archipel fut officiellement annexé par le Royaume-Uni en 1814. En 1855, l’île d’Heligoland servit de base de formation à la légion étrangère levée en Allemagne par le gouvernement anglais pour combattre l'Empire russe durant la guerre de Crimée.

Malgré sa petite taille, l’île d’Heligoland a une importance primordiale en termes de stratégie navale en mer du Nord. Sa proximité avec l’Allemagne accroît son rôle potentiel. Alors que l’île est à 470 kilomètres de la côte est britannique, elle n’est qu’à 25 kilomètres des embouchures de l’Elbe, Jade et Weser. Cela signifie donc qu’elle est la porte d’entrée donnant sur les eaux territoriales allemandes, et consécutivement, qu’elle permet d’accéder aux ports allemands majeurs.

La bataille d'Heligoland du 28 août 1914 a été remportée de manière indéniable par la Royal Navy britannique. Les Allemands ont perdu les bateaux les plus puissants de leur flotte. Alors que Heligoland était tout de même l’une des plus importantes bases navales de l’empire germanique, l’attaque éclair britannique n’a pas pu être contrecarrée par la flotte.

L’une des grandes failles de la puissance allemande lors de la bataille d’Heligoland, et au cours de la Première Guerre mondiale en général, a été son absence univoque de répondant dans le domaine maritime. En outre, la guerre sous-marine à outrance a également entraîné la défaite de la flotte allemande.

Du côté britannique, la Royal Navy est sortie plus que grandie de cette bataille. En effet, la flotte anglaise, qui a finalement perdu peu de navires, a pu réaffirmer par le biais de la bataille d’Heligoland sa superpuissance sur les eaux européennes du Nord. Cela a donc été plus facile pour les Anglais d’approcher les côtes ennemies.

De plus, les Anglais représentent désormais une menace continuelle pour les Allemands. Ces derniers ont craint, pendant près de 3 ans et demi une nouvelle attaque navale anglaise. C’est cette peur qui a permis aux Anglais, pendant la Première Guerre mondiale, de déstabiliser à maintes reprises leurs ennemis allemands. La bataille d'Heligoland est un conflit important et décisif de la Grande Guerre, dans le sens où il a été le premier à déstabiliser l’un des deux blocs dans le domaine naval.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

'île d'Attu

Cette zone est l'une des plus inhospitalières de la planète. La mer de Béring qui borde les îles Aléoutiennes est connue pour la fréquence et la violence de ses tempêtes, spécialement en hiver. Ce fait, conjugué aux températures du Grand Nord, y rend problématique l'installation et le ravitaillement de base militaire. Mais la position des îles Attuet Kiska était stratégique pour le contrôle du Pacifique nord.

Elle fut occupée par les Japonais en juin 1942 avec l'île d'Attu, les deux seuls territoires américains à avoir été occupés par les japonais. Après la reprise en mai 1943 de l'île d'Attu par les troupes américaines après un mois de durs combats, ces derniers, accompagnées de troupes canadiennes, débarquèrent à Kiska en juillet. Mais profitant du brouillard, les Japonais avaient réussi à quitter l'île une semaine plus tôt sans que les Américains ne les remarquent. Néanmoins ce débarquement fera plus de 300 morts dus au froid, aux tirs amis et aux pièges laissés par les Japonais.

Avec difficulté, les Américains réussirent à repousser les troupes de Yamasaki dans une poche près de la côte. Yamasaki et ses troupes restantes lancèrent alors une contre-attaque désespérée mais qui surprit les Américains, avec une charge frontale qui perça la ligne de défense américaine, des combats au corps à corps s'engagèrent alors avec des soldats américains des lignes arrières, sous le choc, avant que les Américains ne reprennent le dessus et que le gros des troupes japonaises soit tué. La plupart des survivants japonais de cette charge préférèrent alors se suicider, marquant la fin de la bataille. Seuls 29 des 1 200 défenseurs japonais présents sur l'île survécurent et furent faits prisonniers.

Les combats sur l'île sont racontés par le médecin nippon Paul Nobuo Tatsuguchi dans son journal intime. Celui-ci a été découvert par les Américains qui le traduisirent. Après la bataille, beaucoup d'exemplaires de cette traduction sont publiés aux États-Unis. Le public américain est intrigué par l'histoire de ce chrétien, formé à la médecine en Amérique, mais servant dans l'armée japonaise et prenant apparemment soin d'assister les soldats mortellement blessés dans leurs derniers instants. Des extraits de son journal sont fréquemment repris en Occident dans les comptes rendus de la bataille, en particulier le passage où, la situation militaire étant critique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lac-des-Seize-Îles

1B3A74AD-7A4B-4F82-8225-C9F707ED539E.jpeg.eb49734f19bc9bbe5553fa056fff2cf7.jpeg

Le lac des Seize Îles demeure toujours à ce jour un des plus beaux lacs des Laurentides, enclavé depuis l’époque précambrienne par les plus vieilles montagnes du monde.  À ses extrémités Nord et Sud résident en permanence environ 200 citoyens alors qu’environ 800 résidents saisonniers jouissent de sa splendeur durant la saison estivale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...