Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Le 2020-06-26 à 22:32, Commissaire Laviolette a dit :

Dans le but de satisfaire l'insatiable besoin de me gaver de science-fiction je viens de me clancher les deux premiers épisodes de Devs d'Alex Garland (écrits : The Beach, 28 days later, réals. : Ex Machina, Annihilation). L'ambiance glauque de suspense existentiel me parle (conception sonore impec). C'est liché perturbant. Et le jeu des acteurs pas négligeable. Jusqu'à date c'est mon genre, je recommande.

Aussi en exclusivité, vous ne verrez nul part cette association sur google, et je ne sais pas si c'est un concept récurrent dans la littérature, mais la scène de projection dans le cube doré du 2e épisode, c'est une scène qui se retrouve presque à l'identique dans le troublant La Théorie des Cordes, de José Carlos Somoza (un livre que j'avais proposé pour le club de lecture).

SPOILERS de concept science-fictionnel

  Masquer le contenu

Quand on voit Jésus sur la croix, en rétro projection "en direct" du passé. La théorie des cordes, le livre, se basait sur le fait que comme les photons ne se dégradent jamais, il serait possible théoriquement d'accéder à tout ce qu'"ils" ont vu. Et par conséquent voir des scènes du passé. Je ne sais pas si Devs continuera sur cette lancée, mais j'espère que non, puisque la redondance me décevrait.

Je l'ai binge-watché en une journée.

En fait, j'ai fait regardé Ex Machina à un ami, et par un hasard immense le lendemain on a regardé Annihilation sans savoir que c'était la même réalisateur et c'est là que je me suis souvenu de ton message avec le lien avec la Théorie des Cordes alors j'ai été curieux d'aller voir ce qui en était.

Alex Garland vient de jumper au panthéon de mes créateurs favoris avec cette série là (en fait, l'accumulation de son œuvre en général, mais surtout cette série là), les juxtapositions de thèmes et idée mythologiques, philosophiques et technologiques sont hallucinants

SPOILERS:

Révélation

juste le nom de la série ("DEVS") renferme genre 4 références (développers, DEUS, deviations, Discrete Event System Specification), et toute l'histoire est comme ça, c'est impressionnant. La fin m'a déçu sur le coup, mais plus j'y pensais et plus je l'apprécie, comme un reversement des thèmes de la série (tout au long de la série, le focus est technologique mais avec une subtile dose de mythologie et de spiritualisme, et la finale est plutôt le contraire, un thème spirituel et mythologique fort avec un subtile dose de technologie en arrière plan, comme un "retelling of the genesis myths" mais version moderne].

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The O. A. C'est parfait. Ça m'a vraiment flabbergasté.

Twin Peaks et surtout la saison 3.

The Kingdom de Lars Von Trier, creepy et drôle.

Mini-série sur Ted Bundy ❤️

Upright Citizens Brigade, on vient de me faire découvrir, j'aime beaucoup.

Hatufim, bonne série israélienne avec une twist critique du mossad.

Dispatched from Elsewhere, ça m'a vraiment fait du bien à un moment où j'en avais besoin.

GoT, back in the days, si on pouvait pardonner les 2 dernières saisons mais c'est impossible.

Dark, redonnant par bout mais vrm bien ficelé pour une série sur le voyage dans le temps.

Casa del papel, les 2 premières saisons même si wtf, le professeur c'est genre un demi dieu?!?

Senfield, le seul site com que je tolère.

Après, The Expanse ça passe mais criss que les personnages du rocinante me tape sur les nerfs.

Westworld, j'ai commencé ya pas long, je suis pas encore sûre.. Ya une certaine profondeur dans la trame sous - jacente.

X-Files, childhood!

Serie Noire. Absolument!

Omerta!!!!!

American Gods, so so.

Messiah - correct, surtout aimé pour entendre de l'hébreu.

Lost, je voulais tellement. Je me suis sentie trahie.

J'ai pas aimé ce que j'ai vu de Black Miroir, le genre dystopien exacerbé commence à me taper royalement sur les nerf.

Electric Sheep, pourri pour se que j'en ai vu.

Sûrement que j'en oublie..

Le reste messemble que j'ai tout regardé ça en dépression et/ou en est d'ébriété sans saveur et sans plaisir :

Dexter, Breaking Bad, Heroes, Six Feet Under, Veep. Aussi, presque toutes les séries québécoises possibles la plupart très ordinaires ou carrément pourries - c'est une période que je définis comme ma lobotomie personnelle - mais j'avoue avoir vraiment tripé sur Rumeur - Pis toutes les autres que j'ai oublié justement parce que j'étais trop fucked up.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je partage ton avis pour Black Mirror. Une fastidieuse et insignifiante dystopie qui aborde des sujets pourtant intéressants... pour les critiquer d’une si mauvaise façon. Les épisodes que j’ai vus me donnaient l’impression que le scénariste était un pauvre adolescent cherchant à se la jouer edgy dans son cours de création littéraire.

Sinon, je commence la troisième saison d’Ozark. Très bon, sincèrement. Y a quelques éléments qui me font rire (comme l’avocate du cartel), mais dans l’ensemble c’est une série de qualité, a fortiori après cette merde que je me suis tapée qu’est La Casa de Papel.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y avait pourtant d’excellents Épisodes dans black mirror. Ça s’est perdu par la suite car le scénariste de la première saison n’en voulait pas continuer, mais je n’oublierai jamais ceux là 

465A6327-34BC-4F59-8E45-20A844DEA104.jpeg.7d4cba680f922cdf4df6815c9c9671dd.jpeg

C46462CB-A23F-4804-AC7A-A31F1EAAC751.thumb.jpeg.435e42bf30128565943c4792b284ed32.jpeg

3F69A256-1E10-4CC1-8D91-FF95617C95D8.jpeg.d8b5b31b5798d3d827be65b5becbc9be.jpeg

3CADB67C-C39D-4D69-B0CC-0FA1A8BA9974.thumb.jpeg.52298a36b7faf0ed23f7e88bd5178484.jpeg

7BA02B6D-3F46-4DBA-810A-C28B1EA3EF2A.thumb.jpeg.b5ebfdbe60326f8d7303f34c7601bc04.jpeg

B5D13325-56D5-48DE-A053-3005183D1B6A.jpeg.c0a84d7939b72b68852ca87335f033ba.jpeg

458A716A-2984-4E32-B4BE-83BA584E1F27.jpeg.a4be9f805adbd9e9f1ddddfebaf208d3.jpeg

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-12-18 à 03:41, 1984 a dit :

Il y avait pourtant d’excellents Épisodes dans black mirror. Ça s’est perdu par la suite car le scénariste de la première saison n’en voulait pas continuer, mais je n’oublierai jamais ceux là 

465A6327-34BC-4F59-8E45-20A844DEA104.jpeg.7d4cba680f922cdf4df6815c9c9671dd.jpeg

C46462CB-A23F-4804-AC7A-A31F1EAAC751.thumb.jpeg.435e42bf30128565943c4792b284ed32.jpeg

3F69A256-1E10-4CC1-8D91-FF95617C95D8.jpeg.d8b5b31b5798d3d827be65b5becbc9be.jpeg

3CADB67C-C39D-4D69-B0CC-0FA1A8BA9974.thumb.jpeg.52298a36b7faf0ed23f7e88bd5178484.jpeg

7BA02B6D-3F46-4DBA-810A-C28B1EA3EF2A.thumb.jpeg.b5ebfdbe60326f8d7303f34c7601bc04.jpeg

B5D13325-56D5-48DE-A053-3005183D1B6A.jpeg.c0a84d7939b72b68852ca87335f033ba.jpeg

458A716A-2984-4E32-B4BE-83BA584E1F27.jpeg.a4be9f805adbd9e9f1ddddfebaf208d3.jpeg

 

J’ai récemment vu l’épisode de ta 6e image — ironiquement en compagnie d’une « date » Tinder — et c’est précisément ce à quoi je fais référence quand je dis que l’émission aborde des thèmes intéressants (ici les rencontres et relations à l’ère du numérique, et cette éphémérité, voire déshumanisation des rapports en relation avec la multiplicité des options que nous offrent les applications), mais que l’angle emprunté me semble au final un peu niais, réducteur. Comme si le message ici, avec la conclusion de l’épisode, se résumait à : les applications, c’est nul et faux. Le réel et les relations à long terme, y a que ça de vrai.

L’épisode avec les gens qui se donnent des ratings sur une application allait un peu en ce sens.

Ça me rappelle mon cours de Création 1 y a 6-7 ans, lorsque j'ai eu la merveilleuse idée de bifurquer en cinéma au collégial. Une étudiante avait rédigé un scénario qui, grosso modo, racontait l'histoire d'un gars qui va souper chez son père avec sa blonde. Surprise à son arrivée : son père est accompagné d'un homme (le fils et sa blonde vivent le coming out du père). Le climat est étrange au départ mais ils finissent par bien s'entendre et être heureux. Morale du tonnerre : il faut voir au-delà des différences et aimer son prochain malgré tout.

(elle a été choisie pour réaliser LE court-métrage de la cohorte lors de la suite en Création 2, et j'ai coulé ce cours à 59,4%)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve que tu caricatures, le but de black mirror c'est plutôt d'explorer une histoire au sein d'un contexte dystopique, pas de réellement faire une généralité. Je le prends vraiment comme une façon d'envisager les deviances. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai regardé y a une semaine. Vraiment sympa bien que cela soit parfois un peu attendu, certaines énigmes sont de grands classiques. 

Je te conseille de regarder Gambling school après ça. C'est excellent. La vibe japonaise que je suis en ce moment est plutôt agréable, malgré quelques perturbateurs d'attention

Couv_338053.thumb.jpg.272be80abc413e7ebbe3bdb107015597.jpg

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-12-19 à 15:43, 1984 a dit :

Je trouve que tu caricatures, le but de black mirror c'est plutôt d'explorer une histoire au sein d'un contexte dystopique, pas de réellement faire une généralité. Je le prends vraiment comme une façon d'envisager les deviances. 

Je trouve le résultat cheap. Ça fait quelques années déjà, quelque part en 2016, que j'avais pioché dans plusieurs saisons après que la première m'avait franchement déçu. Tout le monde semblait dire que j'étais dans le champ alors j'ai quand été voir plus loin pour me faire une idée. C'est le traitement le l'image qui me dérange, c'est comme si c'était exactement ce que ça critiquait. Je déteste l'esthétique visuel et je trouve les scénarios dystopiques exagérés, clichés et assez vides. Particulièrement cet épisode où les gens rate le monde live ou celui où les gens sont emprisonnés dans des cellules et ne font que pédaler pour accumuler des points pour vivre le rêve américain ou encore celui des caméras dans les yeux. Ok, peut-être ça met en valeur les déviances possibles de la méta-société mais c'est réducteur, c'est comme répéter le même cycle over & over comme si dans le futur on allait toujours être des parfaits imbéciles, qu'on pourrait pas faire mieux que ce qu'on a déjà fait, que la technologie sera toujours là pour nourrir nos plus bas instincts et nous asservir. C'est pas constructif. Peut-être que ça a aidé du monde à se réveiller et à se dire "fuck mais où s'en va t-on, il faut changer tout ça!" Maybe.. J'aime bien la dystopie en général, j'ai été une grosse fan de cyberpunk dans toute sa culture mais je pense qu'il est temps de dépasser un peu le dystopique et de créer une utopie qui sera réelle et dynamique. La méta-société ont est entrain de la vivre. Oui, des fois je regarde Elon Musk aller et j'ai la chair de poule mais j'essaye de rester optimiste en me disant qu'on va bien finir par faire quelque chose d'intelligent avec les incroyables technologies qu'on a entre les mains. Je sais pas, je suis old school. La sci-fi qui me fait vraiment tripper c'est les vieux films polonais ou russes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@finalchapter Alors, la première saison est celle qui m'a le moins déçue justement. J'ai aussi trouvé que Black Mirror, dans certains cas, c'était très très cheap. Moi j'aime les belles réal, les esthétiques léchées, et quand on passe d'une belle esthétique à la Wes Anderson (Nosedive) à un truc cracra comme... (mmhh je sais pas justement, les épisodes cracra n'ont pas marqué mon souvenir) c'est sûr qu'il y a un monde et qu'on sent que Black Mirror est moins une série de courts métrages à différents réalisateurs plutôt qu'une série cohérente.

L'épisode dont tu parles est mon préféré (celui où ça pédale), et celui avec les caméras dans les yeux, je le trouve excellent parce qu'il transpose une adultère au sein de la dystopie même, illustrant une intimité complexe et malsaine. J'aime aussi celui où les dudes baisent avec leurs perso dans le jeu video, ça crée des problématiques intéressantes selon moi.

Mhhh, je ne sais pas, on est fasciné par le transhumanisme au 21e siècle, donc toute cette fascination pour le virtuel, les gains de jeu, un mode de vie où l'IA domine est fort passionnant. Je ne sais pas si c'est pour faire peur, mais pas mal de choses dans BM ont trouvé echo dans le monde réel, c'est peut-être pour cela que ça fonctionne. D'autant que Matrix, mon film préféré à vie, est pour moi LE film du 21eme siècle avec Blade Runner. La culture populaire amène souvent des problèmatiques sociales, ca explique d'ailleurs assez bien le revival avec les Zombies au sein d'une culture de consommation abrutissante.

Btw, je comprends que ce soit pas ton délire. Il y a plusieurs école au sein même des fans de Sci-fi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 Claro, le monde du sci-fi est grand. Le transhumanisme ça start fin 70 et pas mal tout ce qui s'est fait dans les années 90 et depuis le 21e siècle sont des échos à ça. Des livres comme The Shockwave Rider (1975) ou Hackers: Heroes of the Computer Revolution sont des porte-étendards en soi mais t'as raison le premier Blade Runner est crissement important, faut pas oublié Brazil et tous les autres. Sauf que.. les gens ont souvent l'air d'oublié à quel point le Japon a été crucial dans transhumanisme et la culture cyberpunk.. je pense juste à Tetsuo the Iron Man. En tout cas, regarde un peu du côté du mouvement Solar Punk. Je trouve ça particulièrement intéressant et inspirant. J'ai été dans la scène militante à souhait back in the days, plus comme une penseurE critique qu'une orthodoxe mais j'avais un faible pour 68 et l'anarcho-communisme. On trippait rare sur L'an 01. Le Solar Punk c'est comme l'aboutissement entre les anciennes utopies pré fin de la guerre froide et les nouvelles technologies d'aujourd'hui.. Un article parmi tant d'autres.

https://thedorkweb.substack.com/p/towards-a-solarpunk-future

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

Je suis clairement passée à côté du génie de breaking bad. Excepté quelques trames, et un travail de personnages qualitatif, je me suis presque ennuyé. La fin est dingue on est d'accord, la première saison est géniale et le super méchant de la 3 était vraiment fou, mais sinon... 

Bof. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'ai pas embarqué non plus. c'est probablement une question d'identification. bah, on peut pas tout apprécier. cette série est 9,5/10 sur IMDB, clairement c'est nous qui sommes passées à côté d'un truc. 

image.png.eb1468f3400c508441cf9f6897c9d51d.png

 

c'est quoi vos séries préférées @DASRI et @1984 ? je suis en recherche de nouveauté.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@DASRI : faut dire que je n'ai pas vu grand-chose. L'univers des séries est tout nouveau pour moi. J'ai aussi vu... 

Ozark : très bon.

You : j'ai apprécié comment la série arrive à représenter le dating à l'ère du numérique. Toutes ces nouvelles plateformes à notre disposition (Facebook, Instagram, Tinder,...) qui perturbent nos relations et notre rapport aux autres. On a accès à davantage d'informations sur son prochain à tous les stades d'une relation, avant de le connaître ou pendant la fréquentation. Pour le meilleur et pour le pire. Évidemment la série n'aborde pas que ça, et j'ai tout aimé dans sa globalité. Pas certain de la pertinence d'en faire une troisième saison par contre. On verra...

La casa de papel : j'admets avoir poursuivi mon visionnement jusqu'à la fin parce que la série nous garde en haleine, mais câlisse que c'est de la merde. Une insulte à l'intelligence, sincèrement.

Stranger Things : c'est bien. Rien de plus. Une série bien faite qu'on oubliera rapidement.

American Horror Story : j'ai aimé les quelques saisons que j'ai écoutées, mais ça s'arrête là. Rien d'exceptionnel ici. Une exception : la saison 7 (Cult). Véritable bijou. Mais c'est parce que la thématique, très d'actualité, me rejoint (et me hante) particulièrement.

 

Pas un fan de The Office, et surtout pas de Black Miror et How I Met your Mother. J'ai également eu du mal à apprécier les 3-4 premiers épsiodes de Mindhunters (et pourtant, ça avait toutes les chances de me plaire vus les thèmes abordés).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, Ecce Homo a dit :

je n'ai pas embarqué non plus. c'est probablement une question d'identification. bah, on peut pas tout apprécier. cette série est 9,5/10 sur IMDB, clairement c'est nous qui sommes passées à côté d'un truc. 

 

c'est quoi vos séries préférées @DASRI et @1984 ? je suis en recherche de nouveauté.

Tu te fous de ma gueule ? Je t'ai fait une liste bordel. Regarde Euphoria avant que je te fesse. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...