Aller au contenu
Chicken of the infinite

Les cheveux bleus et le féminisme

Déchet(s) recommandé(s)

Il y a 4 heures, 1984 a dit :

Je déteste les débats féministes, je n'aime pas les neo-pop-féministes, j'évite de débattre avec celles qui mettent leur cul en photo instagram comme si c'était un acte de révolte total contre la société, mais je connais mon sujet. Je ne vois pas le rapport avec le fait d'être saine ou bien dans sa tête sur le fait d'en discuter et surtout d'être au fait de qui défends quoi. Et puis, ton expérience n'est pas une étude fiable. So, please, come on, let's talk about the subject instead of THIS.

Tu connais ton sujet parce qu’il t’intéresse. Tu estimes que le féminisme a sa place dans le monde actuel et étais désireuse de pouvoir te positionner parmi différentes tendances. J’estime que le féminisme actuel n’a pas de raison d’être. Partant de là, même si je connais les plus grandes branches, car on en entend parler de-ci de-là, je n’ai pas d’intérêt à aller creuser qui-pense-que-quoi-devrait-changer-et-comment, puisque je pense que rien ne devrait changer. Je n’ai pas non plus suffisamment de rage ou de mépris pour m’intéresser aux divers courants avec pour objectif de les pulvériser. Si nous étions éternels et avions à notre disposition un temps infini, ce serait différent, je ne crache pas sur le sujet. Simplement, il y a des choix à faire et m’intéresser aux subtilités d’un domaine qui ne me parle absolument pas et dans lequel j’ai pu constater (sans te viser aucunement) que les problèmes de santé mentale pullulent, j’estime que c’est une perte de temps. Autant que de m’intéresser aux différents courants communistes ou aux séries de sci-fi. Par contre quand un élément me semble particulièrement digne d’intérêt (ex. la théorie du genre), je creuse cet élément.

Il y a 4 heures, 1984 a dit :

Soit, tu ne défends pas le droit de femmes en rapport avec un engagement et un combat idéologiques féministes, mais tu as bel et bien une idéologie sur ce que doit être une femme ou non dans la société. Tes standards, oui. Je n'ai jamais dit que tu allais devenir un Hitler au féminin et partir en campagne, mais dans tes standards, tu défends une idéologie bancale de la femme. Et si tu parles de combat, on peut quand même parler d'idéologie ayant trait au féminisme, si ce sont des idées dites féministes que tu combats. D'où l'intérêt de savoir de quel courant on parle.

Je viens pourtant justement de dire que mon seul combat consiste à m'opposer aux idioties (en donnant pour exemple des choses fausses présentées comme vraies et une forme de destruction de notre patrimoine) et que ces idioties peuvent être rattachées à d'autres choses que du féminisme. Le point médian, par exemple, je ne m'y oppose pas en tant qu'idée féministe d'inclusivité, mais en tant qu'horreur illisible et illogique. Cette idée pourrait émaner d'un lobby de lépreux ou de prêtres, ça me ferait le même effet que le fait qu'elle soit féministe. 

Il y a 4 heures, 1984 a dit :

Voilà, tout de suite tu pars en couille. J'ai dit que la femme au foyer traditionnelle n'était pas forcément une SOUMISE ni une FEMME OBJET. Ai-je induit pour autant que c'était une souillon qui se lavait aux deux mois ? Non, c'est toi qui va d'un extrême à l'autre. On peut très bien prendre soin de soi sans en faire une priorité ni une sophistication. Le maquillage n'est pas obligatoire pour être belle, le naturel peut tout à fait être séduisant et attractif. La simplicité n'est pas gage de crasse, ok. D'ailleurs, femmes douces vs Hystérique psychopathe c'est bien parce que dans ta facon de présenter les choses, on a pas d'autres choix visiblement. La liberté aux gueuses, wow. Tu vois pourquoi les autres membres te méprisent ? Parce que tu es méprisante dans tes propos. Tu crois que t'es classe parce que tu as intégré un formatage poule de luxe passive qui te semble être la raison même, or je te rappelle que je peux être aussi classe que toi en profitant d'une liberté salvatrice. Tes extrêmes te rassurent peut-être, mais ils n'ont aucune réalité. 

Même Bardot était une femme de caractère qui savait manier douceur et classe, liberté et sauvagerie. Elle avait l'avantage d'être toutes ces femmes alors que tu te contente de représenter une façade vide. Ma foi, je ne vois pas où est la femme douce et soumise lorsque tu pètes ta vaisselle, hein. Ca fait plus hystéro psycho qu'autre chose. Ca aussi, faut le reconnaitre.

Petit résumé rapide :

- Je viens poster un lien vers une délicieuse convention qui est tout à fait dans l’esprit du sujet. À aucun moment je n’ai affirmé la soutenir et à aucun moment on ne m’a demandé mon avis là-dessus. 

- Ecco Homo vient me comparer à Wootwoot. Bon ok, sa remarque est drôle, ça passe. 

- Chicken est cochonne. 

- 1984 vient demander ce qu’ils entendent par préférer les femmes féminines. 

- Je lui copie-colle les photos du site. 

- 1984 décrit l’une des photos. 

- J’approfondis la description. 

- Gamin débarque de son petit nuage pour me reprocher d’imposer mes goûts personnels. 

- 1984 vient m’expliquer que je suis différentialiste.

- J’affirme ne pas être féministe.

- 1984 me dit que si.

- Je répète que je ne le suis pas.

- 1984 me répète que si.

- Je détaille le fait que le féminisme ne m’intéresse pas.

- 1984 me dit que si et que je pars en c*****.

 Cette conversation ne fait aucun sens.

Je n’ai aucune vocation militante. Tant qu’elle ne déborde pas sur mes propres libertés, je me tamponne à peu près complètement de la façon dont les autres femmes vivent. Tout comme du fait que les membres du forum me méprisent. Je suis par contre totalement persuadée que lutter contre sa nature est une erreur profonde. Que les autres fassent cette erreur, ça m’importe peu. Encore mieux, plus il y a d’hystériques aux cheveux rouges en circulation, plus les femmes comme moi prennent de la valeur. Et je trouve bien évidemment grotesque cette convention de mansplaining. Je suis néanmoins rassurée par son existence, ça rééquilibre la balance face à l’autre extrême, qui me semble bien plus effrayant (par ex. Paul/Beatriz Preciado qui écrit pour Libération : « Ne laissons pas pénétrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique », ce genre de trucs [ https://www.liberation.fr/france/2014/01/17/declarer-la-greve-des-uterus_973661 ]).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème notoire avec le féminisme c'est que les femmes veulent ce qu'elles ont déjà.

"Hon mais là ma vie parfaite d'américaine du nord est pas parfaite. Je veux du changement."

Jamais satisfaites ces saloppes.

Et surtout... toujours prêtes à se faire doigter par des femmes chaudes dans les toilettes.

Elles veulent le beurre et l'argent du beurre. Toujours prêtes au sexe, mais se victimisent par lui.

"Hon mais là j'étais pas complètement moi-même j'étais saoule."

"Ta gueule saloppe"

Toutes des saloppes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Nostradaw00t a dit :

On dira ce qu'on voudra a la toute fin, le féminisme est un cancer.

Et quel est le remède ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Goéland a dit :

Vous êtes fucking lourds.

 

Pas obèse quand même ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Cool Dude a dit :

Et quel est le remède ?

il n'y a pas de remède...ça va en se généralisant car il y a des groupes qui font du gros cash en inventant des problèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Daleko a dit :

Tu connais ton sujet parce qu’il t’intéresse. Tu estimes que le féminisme a sa place dans le monde actuel et étais désireuse de pouvoir te positionner parmi différentes tendances. J’estime que le féminisme actuel n’a pas de raison d’être. Partant de là, même si je connais les plus grandes branches, car on en entend parler de-ci de-là, je n’ai pas d’intérêt à aller creuser qui-pense-que-quoi-devrait-changer-et-comment, puisque je pense que rien ne devrait changer. 

Pffff. Je fatigue esti. Le « féminisme actuel » ça ne veut rien dire. Cite ta branche. Le féminisme intersectionnel vise à rompre les inégalités raciales, tout comme l’anti discrimination raciale en général. Ca ne devrait pas changer ça ? L’excision en Afrique, les viols en Inde, le traitement des femmes comme du bétail dans d’autres cultures ? TOUT DEVRAIT RESTER PAREIL DALEKO ?

Ton ethnocentrisme me fatigue, je te dis. Tu ne parles que de ton petit cul et de ton petit monde étriqué. Enlève tes œillères un peu, le monde souffre de tas d’horreurs et les faibles en sont les principales victimes. Femmes et enfants. « Rien ne devrait changer » parce que toi tu es à l’aise dans ta culture avec tout tes avoirs, donc super. Si tu t’en fous, alors poliment, évite d’entrer dans des débats. Étrangement t’es quand même là à discuter de féminisme avec moi en disant que rien ne devrait changer au lieu de dire simplement que c’est un sujet dont tu n’as pas envie de parler. Tu as envie d’en parler, la preuve, alors ça suffit les contre discours. Tu n’assumes tout simplement pas ce que tu dis et la façon dont tu agis autour de ces sujets.

Il y a 8 heures, Daleko a dit :

.

Je n’ai aucune vocation militante. Tant qu’elle ne déborde pas sur mes propres libertés, je me tamponne à peu près complètement de la façon dont les autres femmes vivent. Tout comme du fait que les membres du forum me méprisent. Je suis par contre totalement persuadée que lutter contre sa nature est une erreur profonde. Que les autres fassent cette erreur, ça m’importe peu. Encore mieux, plus il y a d’hystériques aux cheveux rouges en circulation, plus les femmes comme moi prennent de la valeur. Et je trouve bien évidemment grotesque cette convention de mansplaining. Je suis néanmoins rassurée par son existence, ça rééquilibre la balance face à l’autre extrême, qui me semble bien plus effrayant (par ex. Paul/Beatriz Preciado qui écrit pour Libération : « Ne laissons pas pénétrer dans nos vagins une seule goutte de sperme national catholique », ce genre de trucs [ https://www.liberation.fr/france/2014/01/17/declarer-la-greve-des-uterus_973661 ]).

Mais encore une fois, si je parle comme toi, le pourquoi de mon échange est parce que je lutte contre les conneries que tu balances à voix haute style «  rien ne devrait changer ». Tu luttes pour que rien ne change ? Super, ferme là alors il se passera exactement pareil. 

Ce deuxième paragraphe ne veut rien dire: à part te stimuler l’ego via tes éternelles caricatures, ne répondant pas à mes questions précédentes.

Tu me fatigues. Je vais arrêter de débattre avec les énormités que tu sors parce que @Ecce Homo a raison, tu penses exactement comme Wootwoot et tu débats comme lui, à base de vécu personnel, en refusant de te documenter et te remettre en question car tu es confortablement installée dans tes paradigmes lié à ton milieu social et ton sacro saint confort. 

T’sais quand un tsunami viendra te réveiller, tu penseras à moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Nostradaw00t a dit :

On dira ce qu'on voudra a la toute fin, le féminisme est un cancer.

Au fond t’as raison. 

On aurait dû exciser ta mère comme en Afrique, elle aurait probablement compris qu’être une femme ne lui donne pas le droit d’enfanter des mongoles pareils. Si on avait massacrés les bonnes femmes, on ne vivrait pas dans une société où l’on doit combattre les idées degueulasses de gens mal éduqués et dont le cerveau sert de marmitte à un porridge infâme. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, 1984 a dit :

Au fond t’as raison. 

On aurait dû exciser ta mère comme en Afrique, elle aurait probablement compris qu’être une femme ne lui donne pas le droit d’enfanter des mongoles pareils. Si on avait massacrés les bonnes femmes, on ne vivrait pas dans une société où l’on doit combattre les idées degueulasses de gens mal éduqués et dont le cerveau sert de marmitte à un porridge infâme. 

Tu viens de prouver mes dires et le féminisme intersectionnelle est pire que le cancer...

Mais la base même du féminisme est basé sur une prémisse imaginaire qui est le patriarcat... J'ai même écouté une féministe totalement débile qui racontait que les femmes étaient plus petite qui les hommes parce que les hommes les nourrissaient moins en viande..Mais de toute façon, il n'y rien pour détruire une féministe qu'une autre féministe...

 

Voici un ostie de folle: 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le féminisme intersectionnel combats l’excision en Afrique et le viols en bande des femmes en Inde, ainsi que l’education pour les filles dans les pays défavorisés.

 Tu trouves donc cool qu’on coupe les lèvres génitales des femmes pour qu’elles n’aient plus de plaisir ? Cool qu’elles soient violées en bande en Inde ? Cool qu’on leur refuse l’education et l’ecole parce que ce sont des filles ? 

Réponds à ça le gogole @Nostradaw00t

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu es dans les patates..  le féminisme intersectionnelle cherche l'intersection des oppressions, comprenant le respect des cultures exotiques, donc de l'excision qui est un culture ancestral. Les grands combats intersectionnelles occidentaux ce sont les conneries comme l'appropriation culturel (tsais empêcher de porter une coiffe indienne dans une festival de musique c'est tellement un grand combat),  la liberté porter le voile, les droit LGBT qui n'en finissent plus d'ajouter des lettres, les toilette trans, l’identité de genre, l'expression de genre,  l'écriture inclusive, la grossophobie, la PMA, la GPA,  et tout les sorte de phobies imaginaires, le combat contre l'heteronormativité et les «cis» etc... Je n'ai jamais entendu parler Gabriel Bouchard des femmes en Inde....ou Judith Lussier écrire sur l'excision.. Par contre la nouille à Martine Delveaux va trouver le moyen de trouver du sexisme dans le film Arrival, ca c'est important.... 
https://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201611/22/01-5044018-arrival-de-denis-villeneuve-donald-trump-tombe-du-ciel.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 22 minutes, Nostradaw00t a dit :

Tu es dans les patates..  le féminisme intersectionnelle cherche l'intersection des oppressions, comprenant le respect des cultures exotiques, donc de l'excision qui est un culture ancestral. Les grands combats intersectionnelles occidentaux ce sont les conneries comme l'appropriation culturel,  la liberté porter le voile, les droit LGBT qui n'en finissent plus d'ajouter des lettres, les toilette trans, l’identité de genre, l'expression de genre,  l'écriture inclusive, la grossophobie, la PMA, la GPA,  et tout les sorte de phobies imaginaires, le combat contre l'heteronormativité et les «cis» etc... Je n'ai jamais entendu parler Gabriel Bouchard des femmes en Inde....ou Judith Lussier écrire sur l'excision.. Par contre la nouille à Martine Delveaux va trouver le moyen de trouver du sexisme dans le film Arrival, ca c'est important.... 
https://www.lapresse.ca/debats/votre-opinion/201611/22/01-5044018-arrival-de-denis-villeneuve-donald-trump-tombe-du-ciel.php

Sauf que tu dis des conneries, le féminisme intersectionnel n’entends pas rester concentré dans la sphère occidentale, surtout lorsqu’on sait que les féministes intersec. sont majoritairement des femmes noires et étrangères, elles mêmes concernées par les problèmes liées à leur sexe et leurs origines. Voilà pourquoi tu ne vois pas les petites blanches -dont tu es obsédé- en parler et pourquoi c’est un sujet important, et non un CANCER (SALE FILS DE PUTE).

Il s’agit de défendre les droits fondamentaux des femmes dans le monde, comme le droit de ne pas être mutilée, violée, discriminée, torturée et tuée simplement parce qu’on est une femme. Donc arrête de dire que c’est le cancer quand il y a véritablement des actions et un engagement en faveur de l’education de ces sujets à l'étranger et partout dans le monde.

En dehors de ton petit Canada où les femmes chialent parce qu’un homme a osé écarter les cuisses dans un transport en commun, il y a des réalités et des horreurs qu’on ne peut relativiser. Autant que Daesh ou la fin dans le monde, ce sont des causes contre lesquels on doit lutter sans l’ombre d’un « oui mais ».

Danielle Mérian est une féministe blanche engagée contre l’excision, et beaucoup d’autres féministes africaines luttent contre cela. Le problème c’est que comme toi, la plupart des gens sont ethnocentrés et ne parlent que de leur petit nombril. Le fait même que tu oses critiquer cette branche du féminisme montre que t’es une sale personne qui se regarde constamment la Bite.

La plupart des féministes intersectionnelles qui luttent contre cela sont des femmes étrangères et n’ont pas la crédibilité des féministes blanches occidentales, elles sont peu médiatisées et écoutées ( comme le veut leur position d'inférieure car noires/étrangères donc ramenée à des archétypes pré coloniaux) rendant la cause intersectionnelle encore plus juste et ridiculisant le pop féminisme dans ses revendications superficielles et stériles. 

T’as tellement envie de parler en boucle du pop féminisme que tu devies tout pour revenir à « le féminisme c’est le cancer »

Mange de la marde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 25 minutes, 1984 a dit :

Sauf que tu dis des conneries, le féminisme intersectionnel n’entends pas rester concentré dans la sphère occidentale, surtout lorsqu’on sait que les féministes intersec. sont majoritairement des femmes noires et étrangères, elles mêmes concernées par les problèmes liées à leur sexe et leurs origines. Voilà pourquoi tu ne vois pas les petites blanches -dont tu es obsédé- en parler et pourquoi c’est un sujet important, et non un CANCER (SALE FILS DE PUTE).

Il s’agit de défendre les droits fondamentaux des femmes dans le monde, comme le droit de ne pas être mutilée, violée, discriminée, torturée et tuée simplement parce qu’on est une femme. Donc arrête de dire que c’est le cancer quand il y a véritablement des actions et un engagement en faveur de l’education de ces sujets à l'étranger et partout dans le monde.

En dehors de ton petit Canada où les femmes chialent parce qu’un homme a osé écarter les cuisses dans un transport en commun, il y a des réalités et des horreurs qu’on ne peut relativiser. Autant que Daesh ou la fin dans le monde, ce sont des causes contre lesquels on doit lutter sans l’ombre d’un « oui mais ».

Danielle Mérian est une féministe blanche engagée contre l’excision, et beaucoup d’autres féministes africaines luttent contre cela. Le problème c’est que comme toi, la plupart des gens sont ethnocentrés et ne parlent que de leur petit nombril. Le fait même que tu oses critiquer cette branche du féminisme montre que t’es une sale personne qui se regarde constamment la Bite.

La plupart des féministes intersectionnelles qui luttent contre cela sont des femmes étrangères et n’ont pas la crédibilité des féministes blanches occidentales, elles sont peu médiatisées et écoutées ( comme le veut leur position d'inférieure car noires/étrangères donc ramenée à des archétypes pré coloniaux) rendant la cause intersectionnelle encore plus juste et ridiculisant le pop féminisme dans ses revendications superficielles et stériles. 

T’as tellement envie de parler en boucle du pop féminisme que tu devies tout pour revenir à « le féminisme c’est le cancer »

Mange de la marde.

Les femmes de couleurs féministes intersectionnelles au Quebec en ont rien à foutre des excision en Afrique, ce qui les intéressent c'est parler de privilège blanc, trouver le racisme systémique qui n'existe pas sauf dans leur tête..de victimiser les noirs en Amérique et de dire comment trump est Orange man bad....   Je n'ai jamais entendu Emilie Nicolas parler des femmes en Afrique ou de celles qui se font mutiler par Daesh, mais par contre chercher le racisme systémique au Quebec  ca c'est un combat. Je n'ai jamais entendu parler Will Prosper des femmes en Inde qui se font violer, mais chercher le profilage racial au Quebec ca c’est important...Je n'ai jamais entendu parler Dalida Arwada des femmes forcer de porter le voile en Iran...mais le combat pour le liberté de porter le voile au Quebec est tellement une priorité.

Ah et merci pour ta tite crise d’hystérie c'est cute  :)

  

SSZJep9.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 10 minutes, Nostradaw00t a dit :

Les femmes de couleurs féministes intersectionnelles au Quebec en ont rien à foutre des excision en Afrique, 

Je me tape pas mal des nanas que tu cites, en fait. Je viens de te prouver que ça existait et tu me ramènes à ton Canada comme si le reste n’avait pas d’importance. Essaye peut être de te documenter en dehors de ton pays histoire d’ouvrir ton petit crâne de singe ? 

Ce n’est pas parce que tu ne connais pas l’activisme en dehors du monde occidental qu’il n’existe pas. Il y a beaucoup de féministes intersec. et engagées en France parce que la France a un passé colonial avec l’afrique. Comme je le disais, ton ethnocentrisme ne change pas les faits et ne change pas le fait que le féminisme intersectionnel est un combat essentiel dans le monde et pas un cancer dans l’absolu comme tu le scandais.

 Admets le.

D’ailleurs oui, le voile fait partie des combats intersectionnels occidentaux et il est totalement légitime. Mais c’est sur que lorsqu’on est ethnocentré et raciste, une femme qui porte le voile est une intense atteinte à ta liberté individuelle même si ça n’en change strictement rien à ta vie.

Ouais je suis hystérique et tu es un fils de pute. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, 1984 a dit :

 

 Il y a beaucoup de féministes intersec. et engagées en France parce que la France a un passé colonial avec l’afrique. Comme je le disais, ton ethnocentrisme ne change pas les faits et ne change pas le fait que le féminisme intersectionnel est un combat essentiel dans le monde et pas un cancer dans l’absolu comme tu le scandais.

 

Les féministes interect en France sont encore plus folle... et les féministes inventent des cas pour avoir des subventions... c'est un business très lucratif les victimisations féministes en France. Regarde au Complet, tu vas comprendre à quel point le féminisme et leur délire «feminicide» est un cancer et encore plus en France avec des manipulatrice comme caroline de Haas..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...