Aller au contenu
Steve Guilbeault_*

Faire l'épicerie dans les POUBELLES

Déchet(s) recommandé(s)

Steve Guilbeault_*

Il n’y a pas de honte à fouiller dans les poubelles.  Et il n’y a pas non plus de revenus prédéterminés pour le faire. Parlez-en à l'entrepreneur millionnaire François Lambert. L’expérience de manger des denrées qui se trouvaient dans les poubelles demeure cependant une hérésie pour bien des gens. Selon les chiffres de l’ONU, un tiers de la nourriture produite dans le monde est jetée. En France, le gouvernement a rendu illégal le fait de jeter les denrées invendues.  Nul besoin d’un grand équipement pour partir à la chasse aux ordures. Une paire de gants et de bons souliers suffisent. Après votre passage, le commerçant ne doit pas savoir que quelqu’un est venu fouiller dans ses ordures. N’éventrez pas les sacs, ne répandez pas de détritus. Une fois la récolte terminée, le travail est loin d’être fini. Il faut d’abord laver avec soin les fruits, les légumes, et extraire les denrées des emballages souillés. Il faut trier les fruits fatigués, couper les parties non comestibles, sentir et goûter ce yogourt théoriquement expiré pour déterminer s’il est encore bon. Les yogourts, par exemple, peuvent être consommés jusqu’à trois mois après la date s’ils sont scellés. Il faut y aller au goût et à l’odeur. Évidemment, si les contenants sont gonflés, on jette ça tout de suite. Si une grande quantité d’un même article se retrouve aux poubelles, il y a peut-être eu un rappel de Santé Canada sur le produit pour des raisons sanitaires. Cependant, de nombreux produits sont jetés parce qu’ils n’arborent pas le bon logo, que l’étiquetage a changé. Les commerçants et les employés sont rarement agressifs. Souvent, ils acceptent même de vous donner leurs invendus. Mais si on vous prend à partie, restez poli et quittez les lieux. Ne gardez que ce dont vous avez besoin. Le reste peut être laissé dans des parcs, près des métros ou dans des frigos communautaires. Et puis, il faut cuisiner rapidement avec tout cela. Un bon dumpster diver doit donc avoir de bonnes capacités en cuisine.

7c012882ebd9fad091df04a59d85ea4f (1).jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai organisé une distribution des surplus de production à mon boulot. On donne à quelques OSBL locales, mais aussi plusieurs individus privés. Ils pratiquent la chose par économie et par respect de certaines valeurs. Il n'y a pas vraiment de point en commun chez les gens qui pratiquent le dumpsterdiving, autre qu'ils ont tous un je-ne-sais-quoi d'original et que, disons, leur revenus annuels semble être en dessous d'un certain seuil. 

 

J'ai vu passer un article sur Facebook, à propos de commerçants qui vont volontairement dégrader les biens qu'ils jettent pour en empêcher la consommation.  C'est vrai ou c'est une légende urbaine?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, autant pour les aliments que pour les vêtements et autres articles.

Mon ex se nourrit exclusivement de choses qu'il trouve dans les poubelles depuis plusieurs années. Et il mange très bien! On s'est déjà fait un souper de queues de homard et pieuvre, il trouve même de l'alcool! Quand une bouteille brise dans une caisse, ils jettent la caisse au complet. C'est ridicule tout ce qui est jeté. C'est plus facile l'hiver à cause du froid, mais même l'été on fait des découvertes qui valent la peine d'être ramassées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai essayé le dumpster diving une fois mais j'y vois trop d'inconvénients. J'aime mieux les initiatives collectives comme les frigos publics. Les épiceries jettent souvent leur nourriture parce qu'elles ne peuvent pas acheminer elles-mêmes les invendus, mais c'est assez facile de prendre une initiative et de leur proposer d’amener soi-même leurs pertes à un frigo collectif. Bien sûr, c'est mieux de  le faire de bonne foi et apporter réellement toute la nourriture dans le frigo, mais on peut bien se garder un pain et un yogourt pour la bonne action après ça. Pour l'avoir fait dans le cadre d'un programme, j'ai pu constater les besoins énormes, mais aussi les possibilités pour y remédier, sans se merder les pattes dans un conteneur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Koala a dit :

C'est vrai, autant pour les aliments que pour les vêtements et autres articles.

Mon ex se nourrit exclusivement de choses qu'il trouve dans les poubelles depuis plusieurs années. Et il mange très bien! On s'est déjà fait un souper de queues de homard et pieuvre, il trouve même de l'alcool! Quand une bouteille brise dans une caisse, ils jettent la caisse au complet. C'est ridicule tout ce qui est jeté. C'est plus facile l'hiver à cause du froid, mais même l'été on fait des découvertes qui valent la peine d'être ramassées.

Toute les personnes que j'ai rencontré qui faisaient du dumpster diving semblait très bien nourries.

Tu dis que la SAQ jette des caisses au complet? Ou t'es en France? 

Il y a 2 heures, Grrrreat!™ a dit :

J'ai essayé le dumpster diving une fois mais j'y vois trop d'inconvénients. J'aime mieux les initiatives collectives comme les frigos publics. Les épiceries jettent souvent leur nourriture parce qu'elles ne peuvent pas acheminer elles-mêmes les invendus, mais c'est assez facile de prendre une initiative et de leur proposer d’amener soi-même leurs pertes à un frigo collectif. Bien sûr, c'est mieux de  le faire de bonne foi et apporter réellement toute la nourriture dans le frigo, mais on peut bien se garder un pain et un yogourt pour la bonne action après ça. Pour l'avoir fait dans le cadre d'un programme, j'ai pu constater les besoins énormes, mais aussi les possibilités pour y remédier, sans se merder les pattes dans un conteneur.

Tu connais des bonnes associations du genre à Montréal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@B~E, non pas les SAQ. Les épiceries où ils vendent de la bière. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'offre régulièrement mes restes et mes canettes à qui les veut bien. Si cela peut aider mon prochain tout en étant écologique tout le monde est gagnant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, B~E a dit :

Tu connais des bonnes associations du genre à Montréal?

Non, celle dont je parle est dans le quartier St-Roch à Québec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Catharsis Oui c'est maintenant entre les mains de l'EnGrEnAgE Saint-Roch. Il y a un comité citoyen quelconque(?) qui s'assure que les installations soient en règle avec la ville. Le frigo a été en fonction tout l'hiver cette année. Le projet se passe entre citoyens et ça semble bien rouler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Honteux_*
Le 2018-04-25 à 21:40, Koala a dit :

Mon ex se nourrit exclusivement de choses qu'il trouve dans les poubelles depuis plusieurs années. Et il mange très bien!

Pis son travail, c'tu de quêter?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Honteux_* a dit :

Pis son travail, c'tu de quêter?

Non, il a une job à environ 65 000$ par année. Il choisit de ne pas acheter de bouffe par principe pour éviter le gaspillage de denrées parfaitement propres à la consommation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Honteux_* a dit :

Pis son travail, c'tu de quêter?

T'sais quand quelque chose est tellement pas drôle que la jauge d'humour tombe dans le négatif ?

T'as péter mon gauge à drôlerie mon tabarnaque. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×