Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

il y a 28 minutes, Retromantique a dit :

Si c'était une poubelle sur le féminisme, je vous partagerais la position que je tiens pour le moment, mais je préfère offrir une réponse méta au débat que vous avez commencé, vu les conclusions que je viens de tirer. 

J'ai ouvert une poubelle justement parce que ce que tu as à dire m'intéresse. Si jamais tu souhaites partager à ce propos...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, Retromantique a dit :

En ce qui concerne les féminismes (

Merci de le rappeller. Il est tres frustrant d'entendre et de lire 'le feminisme" comme si il s'agissait d'un bloc monolithique avec une pensée unique.

 

Et laisse moi te dire: tu m'as manquer. J'ai bien fait de te taguer 

il y a 2 minutes, TénèbresFruitées a dit :

J'ai ouvert une poubelle justement parce que ce que tu as à dire m'intéresse. Si jamais tu souhaites partager à ce propos...

 

Je participerais avec plaisir si la poubelle reste propre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, DASRI a dit :

Je participerais avec plaisir si la poubelle reste propre. 

C'est ce que je souhaite! J'espère que ce sera respecté...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-03-25 à 02:24, Carlos Crasseux a dit :

L’incel du jour.

 

5D27BF65-158D-4CC9-9F5D-ECAF600225F9.jpeg

T'es cute dans ta mauvaise foi @DASRI. Je passe tellement vite sur tes attaques que j'avais pas grillé mais non seulement je n'ai fait aucune fausse analogie (tu as interprété mon message de façon à ce qu'il puisse y en avoir une) mais en plus, celui qui a dévié le sujet sur le féminisme, c'est Carlos. Son message ne parle pas d'incels mais des féministes, message après lequel t'es venue t'insurger et défendre le féminisme. 

C'est chaud quand même.

il y a 38 minutes, Retromantique a dit :

L'apprentissage ne se fait pas de la seule bonne volonté de l'émetteur, encore faut-il avoir un récepteur. @Daleko est visiblement très attachée à la compréhension qu'elle s'est fait de ce que "le féminisme" signifie, car elle sert bien pour son fonctionnement dans sa vie personnelle. À ses yeux elle sait déjà ce qu'il y a à savoir sur ce sujet. Tant qu'à faire, au lieu de gaspiller mon énergie en enseignant face à un mur, aussi bien la conserver pour l'investir là où un réel dialogue peut avoir lieu. 

D'ailleurs, toutes les opinions ne se valent pas. Seules les opinions informées ont de la valeur. Je crois que plus une opinion est informée et réfléchie, plus elle en a. En ce qui concerne les féminismes (car il s'agit bel et bien d'un emploi au pluriel), j'auto-évaluerais la valeur de mon opinion à un 6/10. Tu sais que tu n'as pas affaire à une personne informée quand elle parle en absolu, sans nuance. "Le féminisme" est une catégorie qui obscure la myriade de postures parfois conflictuelles qui existent; c'est faire du substantialisme. Si tu sais moindrement de quoi tu parles, tu pourras au moins nommer celles que tu favorises de celles que tu n'estimes pas. Si tu rejettes ou adhères en bloc, sans nuances, c'est faire preuve d'un manque de rigueur intellectuelle. Celle de reconnaitre qu'on n'en sait pas assez pour se prononcer avec autant de conviction. Ensuite, c'est à nous de ne pas perdre notre précieux temps à renforcer les égos dans leurs positions, ce qui ne sert jamais la cause.

Si c'était une poubelle sur le féminisme, je vous partagerais la position que je tiens pour le moment, mais je préfère offrir une réponse méta au débat que vous avez commencé, vu les conclusions que je viens de tirer. 

Si nous n'avons besoin d'aucun féminisme, je peux tout à fait le résumer en parlant "du féminisme".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, TénèbresFruitées a dit :
Citation

Je participerais avec plaisir si la poubelle reste propre. 

C'est ce que je souhaite! J'espère que ce sera respecté...

Citation

Tu manques affreusement d'empathie et de jugement, une longue thérapie te serait bénéfique pour devenir un être humain respectable. Tu es assez riche pour ça, toi, d'ailleurs!


image.png.193684f9f19d87a36edeca135a0d3d55.png

wiouwiouwiouwiou
Passive aggressive alert
stop all philosophical inquiry
abandon the ship at once

image.thumb.png.f0dbbb41313cff58577b986e7136706c.png

image.png.460f01135f3746447ca606757bd9a997.png
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, DASRI a dit :

Je participerais avec plaisir si la poubelle reste propre.

Et @TénèbresFruitées

Vous n'avez qu'à signaler les messages contrevenant aux règlements si ils ont lieu. Toutes les discussions doivent pouvoir avoir lieu dans le respect.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, TénèbresFruitées a dit :

Tu manques affreusement d'empathie et de jugement, une longue thérapie te serait bénéfique pour devenir un être humain respectable. Tu es assez riche pour ça, toi, d'ailleurs!

Qu'est-ce que tu en sais ? Je suis peut-être sensible à ce que tu as raconté tout en estimant que les émotions sont de mauvaises guides et n'ont pas leur place dans un raisonnement.

BTW, contrairement à ce que tu viens de faire, je ne t'ai pas attaquée personnellement et ne me serais jamais permis de te dire que tu n'étais pas respectable.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lire des gens discuter d'un sujet dont ils n'ont aucune sensibilité, ni connaissance, ça peut être frustrant, malheureusement.

Non, t'as pas d'empathie. Si tu en avais tu m'aurais crissé la paix. Comme l'autre dude. Vous auriez compris et lu entre les lignes comme quoi je n'ai actuellement aucun esti de besoin qu'on compare ma situation dont les faits vous sont inconnus à des femmes d'une autre culture et d'un autre pays, dans le but de me faire passer pour une pleurnicharde sans intérêt.

Je devrais donc me sentir heureuse et chanceuse de vivre au Québec, ça va tellement bien pour les femmes au Québec, wiwi, super bien! Tellement bien que les maisons pour femme sont pleines, qu'elles sont sous-financées, (pareillement pour les thérapies destinées aux homme agressifs et alcooliques) que les féminicides se font de plus en plus fréquents, que la violence conjugale est en hausse, que des prédateurs, violeurs et batteurs de femme sont laissez en libertés. Pis le système de justice, c'est une véritable risée. Et par-dessus le marcher, une méconnaissance pitoyable des intervenants quant à la violence conjugale. Les gens ne nous croient pas!

De toute façon, à toutes les fois que je parle de ma situation, il y en a toujours au moins un pour minimiser mon esti de calvaire. 

Déjà que ça m'a tout pris pour qu'enfin on me croit, me voilà laissée à l'abandon dans un gouffre. J'essaie de bâtir mon échelle de sortie, marche par marche, toute seule, sans aide, sans rien.

Désolée pour mon sarcasme et mon agressivité passive, condonc.

Clairement que je ne suis pas la bienvenue nul part ici. 

PS: allez donc lire l'histoire d'Ingrid Falaise et des mères de famille assassinées ou prises dans un cycle de violence sans fucking issu. L'esclavagisme, la violence physique, la violence verbale, la violence psychologique, l'exploitation financière et le viol conjugale ça existe encore. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sembles vraiment à fleur de peau. Il ne s'agissait pas de t'attaquer personnellement. J'ai aucune idée de ce dont tu parles quand tu fais référence aux autres fois où tu as parlé de ta situation puisque je ne t'ai jamais lu avant, mais tu n'aurais pas obtenu le même type de réponse de ma part dans un thread sur les violences conjugales (puisque j'imagine que c'est de ça qu'il s'agit). Il s'agit ici de grande échelle, pas de ton expérience personnelle. C'est impossible de parler de quelque chose d'intime et d'estimer que de fait ton interprétation est la bonne, parce que d'autres personnes peuvent avoir vécu quelque chose de similaire et l'analyser autrement. La source de la violence n'est pas nécessairement liée au sexe, c'est une possibilité parmi d'autres. C'est aussi trop facile d'estimer qu'il "suffit" d'être victime pour avoir raison, ça coupe court à toute discussion.

Je n'ai pas voulu t'insulter en te traitant de pleurnicheuse (ce que je n'ai absolument pas fait), mon exemple était là pour illustrer une société où tu n'aurais jamais eu aucune clé pour t'en tirer. 

Pour le reste, on se verra dans le sujet sur le féminisme quand j'aurai plus de temps.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà en partant, t'as pas compris ce que j'ai dit. 

Pas besoin de vivre une situation pour la comprendre, mais il faut y être sensibilisé. Et pour y arriver, ça prend de l'écoute et de l'empathie. De l'objectivité, c'est bien, j'en suis capable, même pour ma situation... autrement, je n'aurais jamais été en mesure de me crisser un coup de pied dans l'cul pour en arriver là où je suis présentement, et je n'ai pas terminé mon aventure.

Et ce pourquoi j'ai partagé mon histoire, c'était pour faire le parallèle entre la frustration que je vie par rapport à ce que j'ai vécu avec des hommes, et celle d'un incel envers des femmes (sans pour autant que ce soit pour des raisons semblables). Je n'en veux pas aux hommes, et je suis persuadée que les incels pourraient également ne pas en avoir contre les femmes s'ils prennaient le temps de travailler sur eux-mêmes.

Vous savez, la réhabilitation, c'est possible. Des hommes alcooliques et agressifs se voient complètement transformés suite à l'arrêt de l'alcool et à une thérapie contre l'agressivité. Ils apprennent à mieux exprimer et gérer leurs émotions. Ils se comprennent mieux et développe leur empathie.

Un tour dans l'Enfer carcéral peut aussi être bénéfique. Ce que j'ai entendu concernant ce qui s'y passe m'a horrifié. Assez pour ne jamais y mettre le pied.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, TénèbresFruitées a dit :

Déjà en partant, t'as pas compris ce que j'ai dit. 

Moi ce que je comprend c'est que t'as envie de discuter avec tes émotions personnelles pi que t'es all-in pour retro-flippé tout le sujet dans ton vecteur de pathos infernal.
On dirait un trope psychologique.

Mais ça change rien que ton style de post est so-so. 
On dirait que ça marche comme ça;

- J'ai souffert, mon émotion est authentique, cette émotion ne peut pas être interprété par autre parce que elle est singulière ---> empathie est nécessaire sinon incommunicabilité
- Imposition d'une prévalence émotionnel sur les questionnements extérieurs du sujet ( qui est aussi extérieur à la douleur ) et formulation d'un vecteur d'adresse qui ne passe que par ta douleur. 
- Donc soit on est heart-felt pour toi et donc on te laisse prendre le dessus du sujet où soit on est insensible et même rapidement en train de réitéré la trope pathologique envers toi, passant très facilement du coté du pourvoyeur de douleur.

Pour de vrai, le sentiment que tu envois quand tu fais ça c'est que tu n'est pas au dessus de toi-même suffisamment pour te commettre à un espace de partage intéressé et bénéficiant du meilleur de chacun. 

Si tu déclares, dans n'importe quelle circonstance, une unilatéralité des vécus sur un sujet et que cette unilatéralité n'est que totalement accessible que par toi, peu importe le système que tu présentes ( trauma, fiction, pouvoir ) tu déplaces le champ de participation dans un domaine singulier et tu éjectes les autres de la discussion. C'est ça la mécanique de ta stratégie discursive, c'est gros comme le ciel. Fec je sais pas comment tu veux continuer, mais si tu réitère ça ben tu fais juste descendre de palier à mon avis. 

Le bagage émotionnelle est un vécu impératif pour s'informer des conséquences d'une situation, mais ça ne peut pas s'arrêter là. On ne peut pas s'arrêter à regarder la plaie de jésus qui ressuscite comme des motés qui ont trouvés le monolithe de 2001, il faut passer par dessus la douleur pour s'en défaire. Il faut apprendre et ne pas réitérer le fait de la douleur parce que au bout de la ligne, tes justes encore en train de retourner dans le cycle de la blessure.

Si ces hommes sont là, perdu comme des cons en train de s'inventer un monde de merde qui déborde sur notre monde, il n'y aura aucune méthode de parvenir à mieux en réclamant justice comme un angry mob. Il faut out-smart leur douleur à eux dont il ne sont aussi plus capable de s'affranchir. 

Il y a 20 heures, TénèbresFruitées a dit :

Clairement que je ne suis pas la bienvenue nul part ici. 

Ce n'est certainement pas mon sentiment.
Mais il est important que je te répondes avec honnêteté et dans la mesure où je reçois vraiment tes interventions.
C'est important ce qu'on fait.
On discute pour savoir ce que tout le monde pense et en faisant on se modifie tous comme de façon arbitraire avec l'impression des autres.
Tes histoires familiales sont vraiment malheureuse et aussi très malheureusement sont présentes dans mes souvenirs avec des familles d'amis quand j'étais petit.
Mais on parle d'un sujet de société qui dépasse largement ton carde vécu. On ne peut pas tout faire passé au travers d'une seule histoire.
Toutes les douleurs sont simultanément en jeu. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait mon post est autant pas constructif. 
Disons que jte te demande de fronter une idée qui serait extraite de ton expérience avec ton milieu familial et ta douleur, qu'est-ce que tu me dirais?
Comme, qu'est-ce que toi tu as vécus qu'on pourrait jamais savoir qui serait une perspective qui pourrait nous permettres d'avoir d'autres bonnes idées et alternatives d'approche sur le problème des incels?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Cheval

Pour la troisième fois: j'ai voulu comparer ma situation à celle des incels, comme quoi, ce n'est pas parce qu'on a vécu quelque chose qu'on a raison de généraliser. Ça aurait été facile pour moi de me mettre à mépriser l'ensemble des hommes, à leur mettre tous mes malheurs sur le dos et leur donner un rôle qu'utilitaire. Non, j'ai décidé de prendre un temps pour moi et de faire les démarches nécessaires pour m'aider. Ce qui est également possible pour les hommes misogynes ayant de graves problèmes. La plupart de ces gens-là souffrent, ils ne sont pas tous des psychopathes sans coeur. Avec de la volonté, de la résilience et du temps, ils peuvent, comme moi, guérir, en changeant leurs perceptions, en adoptant de meilleurs comportements, en apprennant à s'accepter et se respecter, en répondant à leur besoins sainement, etc. Il est possible de développer son empathie malgré un passé haineux.

La réponse de Daleko me comparant aux Saoudiennes n'avait aucune pertinence.

Je doute que de détailler plus précisément mon histoire me fasse gagner en intérêt et en crédibilité. J'ai déjà offert des exemples concrets de femmes qui se sont ouvertes publiquement, ainsi qu'un épisode des Beaux malaises offrant un résumé vraisemblable (accessible, touchant et humoristique) en ce qui concerne la violence conjugale. Le message est assez simple: les boys, quand vous voyez vos chums déraper, agissez avant qu'il soit trop tard! Autrement dit, tu lui parles et s'il ne comprend pas, tu le dénonces. Même chose pour les incels en puissance et autres personne ayant un potentiel de dangerosité accru. 

PS: je n'ai pas tout lu ta publication, c'était plutôt emmerdant. Je ne t'en veux pas de faire et de penser la même chose qu'en aux miennes. ☆

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, TénèbresFruitées a dit :

les boys, quand vous voyez vos chums déraper, agissez avant qu'il soit trop tard! Autrement dit, tu lui parles et s'il ne comprend pas, tu le dénonces.

Oui effectivement, ça en revient quand même à une attitude de réaction et de perception.

 

 

Il y a 3 heures, TénèbresFruitées a dit :

PS: je n'ai pas tout lu ta publication, c'était plutôt emmerdant. Je ne t'en veux pas de faire et de penser la même chose qu'en aux miennes. ☆

Écoute j'ai déjà fini des fonds bières de lendemain de soirée qui avait plus de mordant fec chu ben d'accord pour ne pas étendre cette discussion. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-03-27 à 14:14, TénèbresFruitées a dit :

Je devrais donc me sentir heureuse et chanceuse de vivre au Québec, ça va tellement bien pour les femmes au Québec, wiwi, super bien! Tellement bien que les maisons pour femme sont pleines, qu'elles sont sous-financées, (pareillement pour les thérapies destinées aux homme agressifs et alcooliques) que les féminicides se font de plus en plus fréquents, que la violence conjugale est en hausse, que des prédateurs, violeurs et batteurs de femme sont laissez en libertés. Pis le système de justice, c'est une véritable risée. Et par-dessus le marcher, une méconnaissance pitoyable des intervenants quant à la violence conjugale. Les gens ne nous croient pas!

Oui ca va super bien pour une grande majorité de femme au Quebec. Ce n'est pas parce que les médias mettent l'emphase sur des drames, qui curieusement ne montrent ou ne nomment presque jamais les hommes qui commentent ces violences depuis quelque semaines, que c'est une hécatombe de violence pour toute les femmes.

Les meurtres et violence conjugal qui sont tragique et qui doivent être pris au sérieux, sont loin de se produire partout au Quebec, ce n'est pas endémique partout, ca devient lourd comme discours, c'est :à croire que presque tout les femmes sont maltraité au Quebec, ce qui est totalement faux. Et à te lire, les femmes devraient avoir peur de se promener dans les rues du Quebec à cause «des prédateurs, violeurs et batteurs de femme sont laissez en libertés», non mais ca devient de la veritable paranoia. Si tu as vécu un drame je peut comprendre, que cela t'affecte personnellement, mais il ne faut pas élargir à la société.

 

«Pis le système de justice, c'est une véritable risée. Et par-dessus le marcher, une méconnaissance pitoyable des intervenants quant à la violence conjugale.»  Il faut que ce soit dur et difficile à traverser comme systeme, même si c'est long et cruel. Si c'est trop facile il ya trop de monde qui vont profiter des faiblesses du systeme et de la facilité pour accuser faussement une personne.. OUI cela existe, une fille qui en veut à son ex pour tout sorte de raison peut être prête à tout pour lui faire du tort.

«Les gens ne nous croient pas!» Ostie que tu es déprimante, encore une fois c'Est faux, peut être que si tu mettrait de coté ton idéologie tu verrais plus claire..Car c'est bien le contraire, la médias font leurs choux gras de ce type d'histoire et se font un plaisir de croire les femmes sur paroles, et de même par la bande salir des innocents. Il faut faire attention, regarde la fucking liste de dis son nom, il ya des personnes qui se sont fait salir gratuitement et qui ont tout perdu à cause d'un nom sur une liste sans même qu'ils puisent se défendre, ce n'est pas mieux. 

le problème est que souvent les cas qui se ramassent dans les médias ce sont des crisses de folles qui font plus de mal que de bien à la cause des femmes victime de violence.. ont pense à l'affaire Alice Paquette, l'affaire Jian Ghomechi, l'affaire Rozon, la folle à Rose McGowen, la folle à Sandra Muller et plusieurs autres..  Vous voyez les medias ont crut tout ces histoires sur paroles et ce sotn averé presque toute fausse ou exagéré.

Donc je comprend ta frustration, mais il faut aussi comprendre que tout n'est pas noir et blanc et que dans els mouvement militants féministes il ya plusieurs personnes mal intentionné qui sont prete à tout pour faire du mal et détruire des carrière de personnes qu'elles n'aiment pas.

Il y a 5 heures, TénèbresFruitées a dit :

Le message est assez simple: les boys, quand vous voyez vos chums déraper, agissez avant qu'il soit trop tard! Autrement dit, tu lui parles et s'il ne comprend pas, tu le dénonces. Même chose pour les incels en puissance et autres personne ayant un potentiel de dangerosité accru. 

La grande majorité des hommes que je connais sont ainsi, incluant moi. Quand on voir quelque chose qui cloche , on en parle aux concerné, sinon, c'est la police qui est mis au courant des agissement violent et délinquant du gars en question. Mais il ne faut pas oublier que les filles qui sortent avec ce type de gars sont souvent elle aussi aggressive et violente.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Cheval a dit :

Oui effectivement, ça en revient quand même à une attitude de réaction et de perception.

Heum, peux-tu clarifier ton point?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Tomás de Torquemada a dit :

Oui ca va super bien pour une grande majorité de femme au Quebec. Ce n'est pas parce que les médias mettent l'emphase sur des drames, qui curieusement ne montrent ou ne nomment presque jamais les hommes qui commentent ces violences depuis quelque semaines, que c'est une hécatombe de violence pour toute les femmes.

J'espère bien que ce soit minoritaire! Je n'ai certainement pas dit le contraire. 

il y a une heure, Tomás de Torquemada a dit :

Les meurtres et violence conjugal qui sont tragique et qui doivent être pris au sérieux, sont loin de se produire partout au Quebec, ce n'est pas endémique partout, ca devient lourd comme discours, c'est :à croire que presque tout les femmes sont maltraité au Quebec, ce qui est totalement faux. Et à te lire, les femmes devraient avoir peur de se promener dans les rues du Quebec à cause «des prédateurs, violeurs et batteurs de femme sont laissez en libertés», non mais ca devient de la veritable paranoia. Si tu as vécu un drame je peut comprendre, que cela t'affecte personnellement, mais il ne faut pas élargir à la société.

Tu penses que j'habites où, dans une réserve du fin fond de Val-d'Or ou dans un recoin pauvre de Montréal? Shit que non. La violence n'a pas de frontières terrestre, culturelle, religieuse, économique, raciale, ... Et c'est principalement pourquoi c'est important d'en parler, parce que c'est en informant le peuple à propos de cette réalité qu'on arrivera à sortir les femmes des foyers violents. Si je me prends comme exemple, j'ai décidé d'agir un peu après qu'Élisabeth Rioux soit passée à TLMEP. B'en oui, une influenceuse que je ne suis même pas m'a convaincu que ce que je vivais n'étais pas normal.

J'ai pas dit non plus qu'on se faisait agresser à tous les coins de rue. Reste qu'on sait toutes que certains endroits ne sont pas tellement propices aux promenades nocturnes. 

Pour avoir passé un bon moment en maison d'hébergement pour femme, j'en ai entendu suffisamment pour être au fait que des drames se produisent au quotidien. Déjà que de se trouver un endroit est très difficile, avec les mesures Covid, ça complique encore plus les démarches.

il y a une heure, Tomás de Torquemada a dit :

«Pis le système de justice, c'est une véritable risée. Et par-dessus le marcher, une méconnaissance pitoyable des intervenants quant à la violence conjugale.»  Il faut que ce soit dur et difficile à traverser comme systeme, même si c'est long et cruel. Si c'est trop facile il ya trop de monde qui vont profiter des faiblesses du systeme et de la facilité pour accuser faussement une personne.. OUI cela existe, une fille qui en veut à son ex pour tout sorte de raison peut être prête à tout pour lui faire du tort.

Tu n'as pas compris mon propos. Les sentences sont ridicules. ...surtout à la première offense. 

 

il y a une heure, Tomás de Torquemada a dit :

«Les gens ne nous croient pas!» Ostie que tu es déprimante, encore une fois c'Est faux, peut être que si tu mettrait de coté ton idéologie tu verrais plus claire..Car c'est bien le contraire, la médias font leurs choux gras de ce type d'histoire et se font un plaisir de croire les femmes sur paroles, et de même par la bande salir des innocents. Il faut faire attention, regarde la fucking liste de dis son nom, il ya des personnes qui se sont fait salir gratuitement et qui ont tout perdu à cause d'un nom sur une liste sans même qu'ils puisent se défendre, ce n'est pas mieux. 

Premièrement, je parlais des femmes qui font des plaintes officielles et non pas de celles qui le font anonymement sur le web. Deuxièmement, dans mon cas, et je suis très loin d'être la seule, il a fallut qu'il se passe quelque chose d'excessivement grave pour qu'on me prenne au sérieux. Parce qu'à toutes les fois que j'en parlais, on minimisait ma situation. En plus que mon ex me rentrait dans la tête que tout ça n'était pas vrai ou que je le méritais. T'as pas idée à quel point ç'a été difficile de légitimiser ma détresse.

il y a une heure, Tomás de Torquemada a dit :

le problème est que souvent les cas qui se ramassent dans les médias ce sont des crisses de folles qui font plus de mal que de bien à la cause des femmes victime de violence.. ont pense à l'affaire Alice Paquette, l'affaire Jian Ghomechi, l'affaire Rozon, la folle à Rose McGowen, la folle à Sandra Muller et plusieurs autres..  Vous voyez les medias ont crut tout ces histoires sur paroles et ce sotn averé presque toute fausse ou exagéré.

Donc je comprend ta frustration, mais il faut aussi comprendre que tout n'est pas noir et blanc et que dans els mouvement militants féministes il ya plusieurs personnes mal intentionné qui sont prete à tout pour faire du mal et détruire des carrière de personnes qu'elles n'aiment pas.

J'ai plutôt l'impression que tu as décidé de te rappeler uniquement des cas qui font ton affaire et de les interpréter dans le but de confirmer ce que tu penses. Des pommes pourries, ça arrive. Je n'en suis pas une, et la grosse majorité non plus.

------

J'ai trouvé plutôt rigolo de te lire. Tu exagères et déforme mes propos et tu réponds sans prendre la peine de t'informer correctement au préalable. Merci de m'avoir facilité la tâche.

Et toi, mon p'tit Toquinambour, quelle est ta relation avec les femmes. Ça m'intéresse.

:kermit-whatever:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par ---
      http://www.okcupid.com/the-dating-persona-test
      Perso j'ai eu le Last Man On Earth, le pire truc quoi.
      Faut pas le prendre à la lettre comme le MBTI (qui n'est déjà pas l'évangile) vu que c'est à vertu comico-humiliante mais c'est rigolo.
    • par Latourette
      Un excellent documentaire sur les relations amoureuses des jeunes à l’ère des réseaux sociaux et des applications de rencontres à la Tinder et Badoo. C’est un peu pathétique parfois de voir ces jeunes accros du téléphone collectionner les rencontres et consacrer autant d’énergie à leur apparence physique, pour finalement se retrouver plus seuls que jamais.
      Mais les personnages sont attachants, articulés et j’admire beaucoup le courage (ou l’insouciance) qu’ils ont eu à confier publiquement des trucs très intimes de leur vie sexuelle.
      Ça dure deux heures en deux parties sur Télé-Québec:
      L'AMOUR AU TEMPS DU NUMÉRIQUE
    • par 1984
      Chers amis d'Outre-Atlantique,
      Connaissez vous l'emission franco-belge culte Striptease ?
      Cette émission datant de 85 vise à produire des documentaires d'un genre nouveau dans lesquels les commentateurs s'effaceraient pour laisser parler les protagonistes. L’émission aborde essentiellement des passages de la vie de tous les jours (repas de famille, séance de vaisselle, la vie d’une fermière). Le spectateur peut ainsi se reconnaître dans son intimité quotidienne : « Strip-tease : l’émission qui vous déshabille ».
      Alors qu'elle avait disparu des écrans de télévision, l'émission revient le 2 juillet avec un épisode qui frappe très fort, voire trop fort.
      Attention, je vous préviens, c'est triste, et pathétique.
      http://www.youtube.com/watch?v=KzD6R3wfIQ4
      Dans cet épisode réellement dramatique appelé "Recherche bergère desespérement", on peut découvrir Damien, un jeune éleveur de mouton qu'on pourrait qualifier d'handicapé, désespément à la recherche de l'amour. Ses grands parents, et sa mère, avec qui il vit, aimeraient beaucoup le voir enfin amoureux et heureux.
      Pour l'aider, ou l'enfoncer - c'est à votre libre appréciation -, ces derniers décident de faire appel à une agence matrimoniale d'un genre nouveau: moyennant la somme de 2000€, l'agence présente Roxana, une jeune roumaine sans aucun doute agée de moins de 18 ans, à Damien, sa maman et ses grands-parents.
      Malheureusement, la jeune fille, qui ne parle pas un mot de français, à l'air incroyablement mal à l'aise(12:05).
      Malgré les nombreuses tentatives de Damien de se rapprocher de la jeune femme ( 20:01), il arrive ce qui devait inévitablement arriver:
      elle finit par repartir chez elle.
      La famille accuse le coup, mais croit néanmoins que la jeune fille reviendra (26:00) car cette dernière à laissé Damien dans le désarroi le plus total (29:40). Il menace de massacrer sa mère et de se suicider dans un moment de désespoir (30:15). En effet, celle ci a parlé de l'agence matrimoniale autour d'elle, et l'un des amis de la famille s'oppose fermement à ces mariages arrangés (qui sont évidemment dans la limite de la légalité (32:45)).
      L'agence retourne voir Damien dans sa famille et tente de les rassurer en leur indiquant de rester discret sur leurs arrangements.
      Ils sortent le champagne..
      Finalement, on apprends que Roxanna est partie en Italie avec un autre homme. La dirigeante de l'agence les aiguille vers l'idée d'un manipulateur qui aurait déjoué leur plan initial (43:00), et les hypothèses vont bon train en présence de ce pauvre Damien, impuissant et en larmes (48:30).
      --
      L'histoire est entrecoupée - un peu sans raison, je trouve- par l'histoire d'une autre femme, plus mure que Roxanna, qui cherche également un bon parti par le biais de la même agence. Celle ci se voit proposer l'incroyable:
      Devenir la femme d'un homme, 54 ans, ayant 17 chats, vivant avec sa mère, ayant été amputé d'un bras suite à un accident de tracteur, avec des problèmes psychologiques et une face boursouflée.
      Elle refuse.
      --
      L'emission est pas mal longue, sans musique, sans sous-titres, sans voix off. Juste un montage excellent qui fait la force tragico-comique de ce genre de reportage.
      J'ai donc noté les temps de chaque passage dans ma description, afin de faciliter la lecture et éviter le "too long to WATCH".
    • par Aberration
      Bon, à la demande de je ne me souviens plus quel membre, j'y vais d'un sujet sur la fameuse friend zone. Celle où probablement chacun d'entre-vous fut déjà placé à un moment ou à un autre et dans laquelle vous avez possiblement placé des gens du sexe opposé.
      Racontez-nous votre expérience, afin de nous faire comprendre à tous comment cela fonctionne et comment l'éviter, mais surtout comment éviter d'en souffrir.
      Pour ma part, je crois que, quand une personne qu'on estime et qui nous attire (et qu'on voudrait plus avec elle, bien entendu) nous catégorise ainsi, il vaut alors mieux de prendre ses distances, afin de n'en pas trop souffrir. À moins qu'on se sente à l'aise de n'être pour cette personne que son ami(e).
      Le point important, c'est que les choses soient claires. Car ce sont les choses floues et ambigües qui nous font alors espérer plus de cette personne et finalement qui nous font ressentir le plus de tristesse.
      Note aux personnes qui considèrent des ami(e)s du sexe opposé comme de simples ami(e)s et qui sentent un intérêt univoque: Même si c'est bien plaisant d'être désiré et que vous voulez garder l'amitié de l'autre, faites votre possible pour être claires. Ne laissez pas d'espoir s'il n'y en a pas. Ainsi, si cette personne est toujours intéressée à être votre amie tout en sachant qu'elle ne sera pas plus, vous même vous sentirez mieux dans cette histoire et vous viendrez de vous faire un(e) véritable ami(e). Cela dit, c'est si l'amitié gars-filles est possible, mais il s'agit d'un autre sujet...
×
×
  • Créer...