Aller au contenu
Kapouchet

Se caser, pourquoi?

Déchet(s) recommandé(s)

Bien que je respecte la décision de chacun et chacune, je ne comprend pas comment on peut rester des années avec la même personne. Personne n'aime manger la même chose soir après soir, écouter toujours le même film, la même chanson, visiter la même destination voyage, etc...alors comment peut-on aimer faire l'amour à la même femme encore et encore? J'ai connu tellement de femmes différentes, autant côté personnalité que sexuel. Comment peut-on se contenter d'une seule saveur quand il y a tellement de parfums à savourer et découvrir? Je ne peux m'imaginer être en couple avec quelqu'un plus d'un an ou deux sans m'ennuyer. Quand je vois les gens amoureux dire qu'en couple ils ne remarquent plus les autres...bullshit. Les femmes sont toujours aussi belles et désirables, mais par respect on ne touche pas.

Qu'est-ce qui fait que vous vous voulez/êtes capables de vouloir passer votre vie avec la même personne, ne plus rien vivre de différent, entrer dans la routine? On ne vie qu'une fois, pourquoi gaspiller ce précieux temps à entrer dans le rang au lieu d'explorer tout les petits plaisirs de la vie? Sur votre lit de mort il sera trop tard pour avoir des regrets.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne voudrais jamais être séparée de mon copain pour la simple et bonne raison qu'il se trouve à être la personne que je préfère dans le monde donc ''mon meilleur ami'' et je ne m'ennuie jamais avec lui. En plus, à travers mes yeux aimants, il est pour moi le plus beau. J'adore coucher avec lui. Je le trouve juste trop sexy. Je veux vieillir à ses côtés et continuer de dire et faire des niaiseries en sa compagnie pour toujours.

C'est ça l'amour. Lorsque tu le trouves ''you stick to it''.

Peut-être que tu n'as pas trouvé le grand amour Kapouchet. 

:/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Étant polyamoureuse, ma réponse ne "fitte" pas avec le modèle monogame traditionnel. Malgré tout, je peux être avec la même personne ou les mêmes personnes pendant des années sans me lasser. Je n'ai pas ce besoin d'aller voir ailleurs, d'explorer du nouveau parce que je suis lassée de ce que j'ai ou par dépit. Le jour où je serai lassée d'un partenaire, je mettrai fin à la relation. Mais ça n'arrive pas en général dans mon cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La réponse est simple:

Je suis névrosé et j'ai de la difficulté à faire confiance aux gens.

Je préfère donc approfondir une seule relation et finir par me sentir confortable, en confiance. 

J'ai aussi énormément à offrir, et je m'attend de la même chose d'une partenaire, le polyamour ferait juste m'épuiser.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis demandé la même chose pendant 20 ans. Mais un jour je me suis dit, je vois plus mon dick à cause de ma bedaine, je suis plus capable de faire la toupie Québécoise, je n'ai plus envie de pogné la chlamydia. Bref c'est le temps d'avoir des kids et de ramasser du cash pour ma retraite. Alors je me suis marié.  Je ne dis pas que ma femme est parfaite pour moi, elle est folle, mais moins folle que 40% des femmes. C'est good anough et ne regrette rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais t'a pas peur un jour d'en avoir assez de te temper le pogo dans le ketchup et avoie envie d'essayer la moutarde? Mais si ta femme est pas mal open elle va p-e t'arriver un jour et te proposer de diper ketchup moutarde pour pimenter le quotidien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nah, je n'ai pas peur. C'est sûr que je regarde, mais je n'ai juste pas envie d'avoir de la moutarde. De plus, ma femme est 11 ans plus jeune que moi alors j'en ai plein les bras. Pourquoi avoir de la moutarde quand tu as un all-dress.Franchement des fois jy pense, mais quand je m'imagine aborder une femme, je me dis que ca n'en vaut pas la peine, je suis très heureux avec ma femme, beaucoup plus que quand je butinais. Tsé c'est difficile a expliqué. C'est comme si tu manges une méga assiette de spag et la j'arrive avec du gateau. Tu en veux, mais tu es plein. Le gâteau est exotique et facile a manger mais tu penses à ta ligne et surtout que ca servira a rien d'en manger a part être malade. 

aussi, ferais tu de la marde à ton meilleur chum? Probablement pas. Quand tu te case c'est parce que tu te case avec ta meilleur chummy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Kapouchet

On devine que t'es le genre à entrer dans un bar pis vouloir coucher avec les 36 filles de la place, à courir en énervé comme un petit chien excité qui sait pas se décider quel péteux renifler, comme un enfant dans un toys'r'us. Tu les aimes noires, brunes, blondes, petites, grandes, gros seins, petit seins, asiatiques, africaines, tellement de choix, que faire? Ahh, tu les aimes les femmes, n'est-ce pas? Un grand amoureux de la femme. 

De mon côté je me dit: "Un vagin, c't'un vagin." c'est pas de tripoter des totons brun foncés au lieu de tripoter des totons blanc pâles qui va faire la différence, ou qui va me rendre plus heureux. Je vois pas trop la différence que ça fait. 

Je suis littéralement un de ces gars là, qui disent qu'en couple ils ne remarquent pas les autres filles. Bâtard, même célibataire je leur porte pas attention, imagine un peu en couple. 

Quand tu vois une femme et que tu te dit: "Oh, qu'elle est belle, je veux l'essayer!" (déjà, c'est malsain), moi je me dit : "On s'entendrait probablement pas pis nos intérêts sont statistiquement pas en commun, pis anyway si c'est le cas ça prendrait beaucoup de temps avant de m'en faire une idée", qu'est-ce tu veux.

Anyway, tu regarde les chars pour leur design, pis à cause de ça tu change de char à chaque mois comme un acheteur compulsif, personnellement je suis intéressé au moteur, à sa consommation d'essence, à son adhérence à la route pis... ben éventuellement t'arrête de regarder les chars parce que tu sais que la couleur de la peinture pis la forme du design est loin de refléter la puissance de leur moteur, que y'a juste pas de corrélation, alors tu regarde pu ça. Les chars passent pis tu tournent même pu la tête. Ben oui, c'est un beau char, pis? Bien sûr tu veux un char performant, alors quand t'en a l'occasion tu va regarder sous le capot, mais si fallait que tu regarde sous le capot de chaque ostie de beaux chars tu perdraient ton temps en tabarnaque considérant que t'as aucun désir de rider un char qui performe pas. Quand t'as ces occasions là de voir sous le capot, et que tu vois un modèle avec un moteur qui te surprend, que tu trouve parfait, tu comprend que ça vaut même pu la peine de regarder sous les autres capot. Ça veut pas dire que tu crois que jamais y'aurait d'autre modèle qui pourrait te plaire, ça veut juste dire que tu comprend que les chances que tu le trouve valent pas l'effort, pis que c'est certainement pas en te fiant à la carrosserie que tu va trouver. C'est comme si tu gagnais 1,000,000$ mais que tu disais que t'allais pas le dépenser parce que tu sais que ça serait possible de gagner 10,000,000$, c'est un peu nono. 

En tout cas, c'est toute des belles analogies pour dire que j'ai probablement une libido et un taux de testostérone plus bas que le tiens, lol. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement je pense que vouloir une attache profonde au niveau intime et affectif c'est une obligation biologique et sociétale, dans le sens qu'un couple est censé former une structure stable et propice à l'équilibre non seulement du couple en lui même mais aussi de ses projets à terme, la construction d'un foyer d'abord, puis la conception d'une famille ensuite. C'est donc à la fois une problématique sociale et biologique. Nous sommes pressés de réaliser ces idéaux de stabilité, de partenaire, et de famille pour perpétrer l'espèce dans les cadres civilisationnels que le monde se donne selon les époques.

Il y a aujourd'hui je pense une forme d'altération de ces valeurs depuis que la société occidentale préfère le profit d'autrui et des choses et le culte de la personnalité aux compromis de la "famille", et donc de l'issue du "couple" en général. Le fait que les gens s'essayent comme des forfaits téléphoniques, le phénomène des parfums dont parle Kapouchet, c'est parce que tout le monde "essaye" sans engager d'intérêt conscient dans l'intimité des autres. 

Je préfère personnellement avoir des objectifs sains et engageant du sérieux, de l'authenticité et au futur une envie de famille que des objectifs de consommation des autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, 1984 a dit :

Le fait que les gens s'essayent comme des forfaits téléphoniques, le phénomène des parfums dont parle Kapouchet, c'est parce que tout le monde "essaye" sans engager d'intérêt conscient dans l'intimité des autres. 

Le phénomène du buffet. 

Ou appel ça le phénomène Netflix.

Y'a tellement de choix que tu peux pas te résoudre à t'arrêter sur un seul, alors tu passes des heures dans le menu à te demander "Au fond, est-ce que je sais réellement ce que je veux?" 

Ça et le fait que si tu date un peu, que l'autre est presque parfait, mais qu'il ou elle met ses bas à l'envers et que ça te gosse, tu te dit: "Nah. Pas assez bon. Y'a tellement de choix out there, je vais pas me satisfaire du moins-que-parfait quand même."

C'est pas limité aux couple. Je l'ai ressenti (et le ressent encore) par rapport à ma "carrière" - j'ai vécu l'angst dont parle Kierkegaard, j'ai figé, paralysé par les choix, les possibilités, l'immensité intersidérale. 

Ajoutes à ça la nouvelle fameuse folie du "Fear of missing out" (c'est utilisé principalement pour parler de l'hyperconnectivité à Internet, mais le principe est là pareille). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1984 donne une belle explication morale/sociale au phénomène, mais je peux tente de le formuler selon ma perception.

Pour moi être en couple n'a jamais été un fardeau (pas longtemps en tout cas) car j'aurais de la difficulté à le tolérer. C'est un peu égoïste de penser ça je suppose, mais je ne pourrais pas rester dans une relation où je me sentirais enfermé, même très légèrement.

Les relations de couples dans lesquelles j'ai été ressemblaient plus à une "équipe" qu'à un couple au sens traditionnel. Il y avait beaucoup de complicité et souvent les autres sont découragés de nous voir embarquer dans les mêmes gimmicks. Un exemple est avec une de mes ex où on a démoli sa famille dans un jeu de cartes par équipes que je venais tout juste d'apprendre. Comme je connaissais peu le jeu, mon ex lisait dans mes pensées et savait comment jouer selon mes expressions, alors que la moyenne des gens a normalement de la difficulté à me lire. Avec une autre, on faisait des blagues aux gens de manière concertée sans avoir à se parler. C'es ce genre de complicité que j'aime avoir en couple. Savoir que les deux travaillent dans le même sens et que la dyade prime sur l'individu puisque les deux individus sont suffisamment compatibles pour se lier.

Si je regarde les autres filles en étant en couple? Beaucoup. Excessivement même. Je ne pourrais pas être en couple avec une fille jalouse. Je l'ai déjà appris à mes dépends. Sexuellement, je me considère gynophile. Certains vont peut-être rire que ça vienne d'un gars hétéro, mais je garantis que ce n'est pas de l'hétérosexualité standard. Le terme est utilisé notamment pour décrire la sexualité débridée du dieu Zeus qui couchait avec tout ce qui bouge tout en étant en couple avec Héra. Le problème est que pornhub n'existait pas dans ce temps là. Aujourd'hui, je pense qu'il est possible d'adorer les femmes et d'admirer les corps féminin tout en étant dans une relation de couple saine. Mais à cause de mon penchant (Kapouchet parlerait d'un goût surdéveloppé pour les parfums multiples), je dois être en couple avec une femme qui me comprend. C'est pour cette raison que toutes les femmes avec qui je développe une relation sont bisexuelles. Je veux pouvoir regarder une fille passer dans la rue avec ma blonde et qu'elle aime ça elle aussi.

Éventuellement, la dyade que je forme avec ma blonde pourrait sans doute admettre un autre élément féminin dont on profiterait autant tous les deux. L'important serait alors de très bien communiquer les limites de chacun pour conserver la complicité qui est essentielle à s'amuser dans ce cas. J'aime penser qu'il serait même possible que ça se développe à plus long terme sous forme de triade, mais c'est quelque chose qui reste hypothétique pour l'instant. Sinon il reste l'idée de la reproduction qui augmente aussi la nombre d'individus dans l'équipe dont je parle. J'avais un peu abandonné cette idée avec ma dernière ex, mais maintenant je suis redevenu neutre à ce sujet. Si ça arrive, c'est que ma relation va assez bien pour me dire que je peux rester avec la même femme pour la vie. Tant qu'on peut continuer par la suite à explorer ce qui nous tente de manière honnête et complice, je ne vois pas de problème à rester avec la même femme toute ma vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 30/04/2018 à 18:26, Kapouchet a dit :

Bien que je respecte la décision de chacun et chacune, je ne comprend pas comment on peut rester des années avec la même personne. Personne n'aime manger la même chose soir après soir, écouter toujours le même film, la même chanson, visiter la même destination voyage, etc...alors comment peut-on aimer faire l'amour à la même femme encore et encore? J'ai connu tellement de femmes différentes, autant côté personnalité que sexuel. Comment peut-on se contenter d'une seule saveur quand il y a tellement de parfums à savourer et découvrir? Je ne peux m'imaginer être en couple avec quelqu'un plus d'un an ou deux sans m'ennuyer. Quand je vois les gens amoureux dire qu'en couple ils ne remarquent plus les autres...bullshit. Les femmes sont toujours aussi belles et désirables, mais par respect on ne touche pas.

Qu'est-ce qui fait que vous vous voulez/êtes capables de vouloir passer votre vie avec la même personne, ne plus rien vivre de différent, entrer dans la routine? On ne vie qu'une fois, pourquoi gaspiller ce précieux temps à entrer dans le rang au lieu d'explorer tout les petits plaisirs de la vie? Sur votre lit de mort il sera trop tard pour avoir des regrets.

Une des meilleurs façons de faire des projets valables à long-terme, c'est de le faire de concert avec une autre personne. Étant donné la nature long-terme et exigeante de ces projets (voyages, investissement, immobilier, enfants, être heureux au quotidien), vaut mieux le faire avec quelqu'un en qui on a toute confiance et ce de manière réciproque. Bref, en couple. 

 

Deux chose sur ton raisonnement: 1) ce que tu soulève de négatif à propos d'être en couple à long terme n'a rien à voir de manière inhérente avec la vie de couple. C'est simplement symptomatique de personnes plates. Et encore, on peut être heureux demême, y'a quelque chose de réconfortant dans une petite routine. 

2) T'es simplement probablement pas rendu à un point dans ta vie où tu dois envisager des projets de couple, tout simplement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Kalium a dit :

1984 donne une belle explication morale/sociale au phénomène, mais je peux tente de le formuler selon ma perception.

Pour moi être en couple n'a jamais été un fardeau (pas longtemps en tout cas) car j'aurais de la difficulté à le tolérer. C'est un peu égoïste de penser ça je suppose, mais je ne pourrais pas rester dans une relation où je me sentirais enfermé, même très légèrement.

Les relations de couples dans lesquelles j'ai été ressemblaient plus à une "équipe" qu'à un couple au sens traditionnel. Il y avait beaucoup de complicité et souvent les autres sont découragés de nous voir embarquer dans les mêmes gimmicks. Un exemple est avec une de mes ex où on a démoli sa famille dans un jeu de cartes par équipes que je venais tout juste d'apprendre. Comme je connaissais peu le jeu, mon ex lisait dans mes pensées et savait comment jouer selon mes expressions, alors que la moyenne des gens a normalement de la difficulté à me lire. Avec une autre, on faisait des blagues aux gens de manière concertée sans avoir à se parler. C'es ce genre de complicité que j'aime avoir en couple. Savoir que les deux travaillent dans le même sens et que la dyade prime sur l'individu puisque les deux individus sont suffisamment compatibles pour se lier.

Si je regarde les autres filles en étant en couple? Beaucoup. Excessivement même. Je ne pourrais pas être en couple avec une fille jalouse. Je l'ai déjà appris à mes dépends. Sexuellement, je me considère gynophile. Certains vont peut-être rire que ça vienne d'un gars hétéro, mais je garantis que ce n'est pas de l'hétérosexualité standard. Le terme est utilisé notamment pour décrire la sexualité débridée du dieu Zeus qui couchait avec tout ce qui bouge tout en étant en couple avec Héra. Le problème est que pornhub n'existait pas dans ce temps là. Aujourd'hui, je pense qu'il est possible d'adorer les femmes et d'admirer les corps féminin tout en étant dans une relation de couple saine. Mais à cause de mon penchant (Kapouchet parlerait d'un goût surdéveloppé pour les parfums multiples), je dois être en couple avec une femme qui me comprend. C'est pour cette raison que toutes les femmes avec qui je développe une relation sont bisexuelles. Je veux pouvoir regarder une fille passer dans la rue avec ma blonde et qu'elle aime ça elle aussi.

Éventuellement, la dyade que je forme avec ma blonde pourrait sans doute admettre un autre élément féminin dont on profiterait autant tous les deux. L'important serait alors de très bien communiquer les limites de chacun pour conserver la complicité qui est essentielle à s'amuser dans ce cas. J'aime penser qu'il serait même possible que ça se développe à plus long terme sous forme de triade, mais c'est quelque chose qui reste hypothétique pour l'instant. Sinon il reste l'idée de la reproduction qui augmente aussi la nombre d'individus dans l'équipe dont je parle. J'avais un peu abandonné cette idée avec ma dernière ex, mais maintenant je suis redevenu neutre à ce sujet. Si ça arrive, c'est que ma relation va assez bien pour me dire que je peux rester avec la même femme pour la vie. Tant qu'on peut continuer par la suite à explorer ce qui nous tente de manière honnête et complice, je ne vois pas de problème à rester avec la même femme toute ma vie.

Ca me fait tellement facepalmer de lire ça, je te jure. J'ai pas envie de juger hein, mais j'ai une question : comment considèrerais-tu une copine qui remplisse tous tes champs d'exigence mais qui ait besoin d'avoir le droit de fourrer d'autres mecs ? Parce qu'on s'entends qu'une triade formée avec ta blonde et une autre fille serait fort arrangeant pour monsieur, et que lorsqu'on trouve une perle pareille on a envie de la garder ( bah attends, sécurité et choix, tu vas partir toi ?) mais si cela impliquait à terme une relation libre avec elle qui baise des gars et toi qui baise des filles ( avec sa présence ou non) ? 

En réalité, je trouve ça un peu dramatique de voir se populariser ce phénomène de choix ultra large, cette non implication exclusive dans l'intimité, ces couples libres, open à un tiers, j'en connais de plus en plus. On dirait que les gens sont complètement perdus aujourd'hui, vraiment. Dans leur sexualité, dans leurs besoins, dans leur façon d'aimer. 

Ma vision des choses s'apparente à ce que dit ce mec, à la différence qu'à mes yeux le mariage représente un engagement conscient et sérieux ( et pas le fait de se marier en soi). Je pense qu'à chaque fois que nous nous mettons en "couple", nous devrions avoir cette approche là. Parce que je préfère des relations authentiques et monogames qu'une recherche de satisfaction libidinale à long terme.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, B~E a dit :

Une des meilleurs façons de faire des projets valables à long-terme, c'est de le faire de concert avec une autre personne. Étant donné la nature long-terme et exigeante de ces projets (voyages, investissement, immobilier, enfants, être heureux au quotidien), vaut mieux le faire avec quelqu'un en qui on a toute confiance et ce de manière réciproque. Bref, en couple. 

 

Deux chose sur ton raisonnement: 1) ce que tu soulève de négatif à propos d'être en couple à long terme n'a rien à voir de manière inhérente avec la vie de couple. C'est simplement symptomatique de personnes plates. Et encore, on peut être heureux demême, y'a quelque chose de réconfortant dans une petite routine. 

2) T'es simplement probablement pas rendu à un point dans ta vie où tu dois envisager des projets de couple, tout simplement. 

Pour connaitre beaucoup de gens qui ont vécu la séparation, ils ont beaucoup plus de trouble d'avoir acheté la maison à deux et d'avoir fait des enfants. Et tu sais on ne dépend pas tous d'autrui, je suis capable d'avoir des projets et de les réaliser sans l'aide d'une béquille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, 1984 a dit :

Ca me fait tellement facepalmer de lire ça, je te jure. J'ai pas envie de juger hein, mais j'ai une question : comment considèrerais-tu une copine qui remplisse tous tes champs d'exigence mais qui ait besoin d'avoir le droit de fourrer d'autres mecs ? Parce qu'on s'entends qu'une triade formée avec ta blonde et une autre fille serait fort arrangeant pour monsieur, et que lorsqu'on trouve une perle pareille on a envie de la garder ( bah attends, sécurité et choix, tu vas partir toi ?) mais si cela impliquait à terme une relation libre avec elle qui baise des gars et toi qui baise des filles ( avec sa présence ou non) ? 

 

 

J'a mal expliqué mon idée un peu. Je suis fidèle en couple et le pire que je peux faire est de regarder les autres filles. Si je m'engage avec quelqu'un, c'est que la personne est assez importante pour moi pour ne pas abuser de sa confiance et je n'ai pas réellement besoin de coucher avec d'autres. Cependant, si ma blonde a un jour envie de coucher avec une autre fille (réellement et pas seulement pour me faire plaisir), l'idée pourrait m'intéresser suffisamment pour qu'on le fasse ensemble les 2 avec l'autre fille. Éventuellement, je me demande si la structure hypothétique de triade polyfidèle est quelque chose qui me conviendrait mais je suis pas certain. 

Si toutefois ma blonde veut coucher avec un autre gars, les probabilités que ça me tente aussi sont quasi nulles. Si jamais ça me tentait, je serais d'accord pour qu'on le fasse à 3 dans ce cas là aussi. Peu importe l'éventualité, je pense que ça doit se faire au vu et au su de l'autre personne. Les infidélités secrètes, je suis contre. Aussi bien s'appeler avant pour mettre fin à la relation.

Donc si ma blonde ne veut pas coucher avec une fille X, je ne coucherai pas avec elle non plus. Sauf que je regarde quand même des photos et des vidéos érotiques (j'aime pas la pornographie tant que ça) même en étant en couple. Je me demande même si c'est possible pour un gars de ne pas le faire,. Peut-être que ça se peut avec une libido plus faible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ben voilà je suis rassurée (:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Kapouchet a dit :

Pour connaitre beaucoup de gens qui ont vécu la séparation, ils ont beaucoup plus de trouble d'avoir acheté la maison à deux et d'avoir fait des enfants. Et tu sais on ne dépend pas tous d'autrui, je suis capable d'avoir des projets et de les réaliser sans l'aide d'une béquille.

C'est un problème de séparation, pas de couple. Toutes les séparations ne sont pas des gâchis. 

Si, t'es capable d'avoir des projets, sans aucun doute. Mais le point est qu'en principe, il est beaucoup plus facile d'investir dans des projets d'envergures avec un partenaire, surtout si la jouissance de ces projets s'en trouve décuplée. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×