Aller au contenu
cocotte223

La fidélité

Déchet(s) recommandé(s)

Salut. Je décolle ce thread puisque vu que je me pose toujours plein de questions et j'en fais des analyses existentielles, je me disais que ce serait un bon sujet et ça m'amènerait plus loin dans mon analyse.

DONC. 

 

Dites-moi vous croyiez en la fidélité?

 

Dans mon cas, j'y croyais fermement de mon côté, que je le ferais jamais et pourtant... La vie m'a appris qu'il ne faut jamais dire jamais. Depuis ce moment, puisque je me considère comme une fille droite, je me dis que si j'ai pu, tout le monde peut le faire... Et je ne compte même pas le nombre de couples qui sont encore ensemble, qui ont maintenant des familles et dont l'un a trompé l'autre (et que l'autre a jamais su)... On dirait que c'est inévitable, la différence étant que ceux-ci ne se sont pas fait prendre. Je pense à l'époque des Romains et je me dis, mais putin, c'était déjà le cas dans le temps, ça l'a toujours été, pourquoi ça changerait. Ça se savait moins vu qu'il était plus difficile d'espionner haha!

 

Merci de vos réponses :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi la fidélité c'est le respect de l'entente qu'on a au sein d'une relation. Que celle-ci implique ou non l'exclusivité, dès qu'on brise l'entente on est infidèle. La plupart des problèmes qui mènent à une infidélité peuvent être réglés avec une bonne discussion mais le problème c'est le manque de communication et d'ouverture dans bien des couples. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La fidélité, c'est important.

Surtout vis-à-vis de ses maîtresses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un être civilisé c'est un être qui s'empêche donc je pense qu'il faut s'y contraindre avec joie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est une histoire d'un soir: Ne lui dis JAMAIS. Même dans 10, 20, 50 ans. Ne le dis à personne (même pas ta best friend) et emporte ça dans ta tombe.

Si c'est sérieux: Tu ne peux pas jouer double jeux. Ça se fait pas. Si t'aimes plus ton chum quitte le, ne joue pas avec lui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Koala a dit :

Pour moi la fidélité c'est le respect de l'entente qu'on a au sein d'une relation. Que celle-ci implique ou non l'exclusivité, dès qu'on brise l'entente on est infidèle. La plupart des problèmes qui mènent à une infidélité peuvent être réglés avec une bonne discussion mais le problème c'est le manque de communication et d'ouverture dans bien des couples. 

Exactement, la fidélité c'est une entente entre deux personne. Ton corps et ce que tu en fais, ne regarde que toi, toujours, aucune exception. Seulement lorsqu'on a une entente au sein d'un couple, c'est pas tant l'acte (sexuel ou émotionnel) qui est symbole de trahison, mais le secret et les non dits. L'infidélité ce n'est pas le plaisir éprouvé en la compagnie d'un autre, mais le mensonge qui s'en suit. Si vous avez une entente, vous avez un contrat, un bris de contrat, dans tout, ca peu coûter cher. C'est pour ca qu'il vaut mieux avoir une bonne conversation comme la mentionné Koala. Mais n'associe pas l'infidélité aux plaisir charnels, c'est de la bullshit, ton corps, c'est le tiens et ce même en couple, tes choix sont les tiens, soit seulement consciente des répercussions... On trompe pas quelqu'un en ayant des rapports intime avec autrui, on trompe quelqu'un lorsqu'on ne respecte pas l'entente de départ. La trahison a toujours un prix. Tu ne peux pas changer les choix que tu as fais, seulement les accepter, avoir des inconnus jaser sur le sujet, ne te réconfortera pas dans ta décision, pas sur le long terme... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎2018‎-‎05‎-‎18 à 19:04, TheCrow a dit :

Si c'est une histoire d'un soir: Ne lui dis JAMAIS. Même dans 10, 20, 50 ans. Ne le dis à personne (même pas ta best friend) et emporte ça dans ta tombe.

Si c'est sérieux: Tu ne peux pas jouer double jeux. Ça se fait pas. Si t'aimes plus ton chum quitte le, ne joue pas avec lui.

Les mensonges, c'est comme les pets. 

T'as jamais lu Dorian Gray? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu veux dire E.L. James ? 

Mauvais Grey.

Finalement c'est du Oscar Wilde. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Gamin a dit :

Les mensonges,

Si tu ne doutes pas et que tu files le parfait bonheur; Tu voudrais quand même savoir? Sans même demander? Ruiner tout ça pour une histoire de party un peu trop arrosé?

Moi, non. J'veux pas le savoir. Jamais. Le bonheur est trop râre, trop éphémère et trop fragile, pour être brisé à jamais avec une criss d'histoire de cul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une question en lien avec le sujet : 

Hypothèse :

T'es en couple depuis 2-3 ans avec quelqu'un. Vous avez emménagé ensemble, votre famille est recomposé, vous êtes tous deux biens établis.

Tu ne sais pas qu'il/elle envoie des messages de cruise à une connaissance à chaque fois qu'il/elle est saoul et ce depuis le début de ta relation.

Un soir, ton/ta chum/blonde est saoul et te trompe avec cette même personne.

Est-ce que tu veux le savoir ? 

Je demande pour un ami, tsé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Pandore Déjà là les messages de cruise, ça dépend. Je suis du genre à discuter de pas mal tous les scénarios possibles avec mes partenaires donc on établit dès le début si ce genre de chose est permis ou pas dans la relation. Je déteste les flous, les ambiguïtés et les situations qui laissent place à une interprétation du genre "Ah ben je croyais que ça c'était correct." Vive la discussion franche et honnête.

Pour ce qui est de l'infidélité, si mon chum me trompe et qu'il ne me le dit pas, mais que je finis par l'apprendre éventuellement, c'est la fin de la relation. Un mensonge comme ça, c'est un gros point de non-retour. S'il me trompe mais me l'avoue rapidement, je suis prête à peut-être continuer la relation, selon la discussion qui va suivre. Je préfère de loin le savoir plutôt qu'il me me cache ça à long terme en faisant comme si de rien n'était. Un mensonge gros comme ça, ça s'installe entre deux personnes et ça gruge un couple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Pandore a dit :

Une question en lien avec le sujet : 

Hypothèse :

T'es en couple depuis 2-3 ans avec quelqu'un. Vous avez emménagé ensemble, votre famille est recomposé, vous êtes tous deux biens établis.

Tu ne sais pas qu'il/elle envoie des messages de cruise à une connaissance à chaque fois qu'il/elle est saoul et ce depuis le début de ta relation.

Un soir, ton/ta chum/blonde est saoul et te trompe avec cette même personne.

Est-ce que tu veux le savoir ? 

Je demande pour un ami, tsé.

Je suis prêt à pardonner du fourrage animal entre ma blonde et un inconnu juste parce qu'elle était horny. Je veux dire, je préfèrerais pas, et je lui dirais pas que je pardonnerais ça, mais je serais prêt à le faire. Ça a pas de différence que d'utiliser un dildo, tant qu'à moi, c'est un objet, on s'en criss. 

Mais une "aventure" émotionnelle, cognitive, même sans sexe, non pour moi ça passe pas. Je préfère qu'elle baise avec quelqu'un dont elle se criss, plutôt qu'elle flirte sans sexe avec quelqu'un qui l'intéresse. [Je parle pas d'un petit flirte humain, c'est normale d'être biologiquement intéressé par quelqu'un d'autre, je parle d'agir consciemment sur ce flirt là, surtout s'il elle joue les innocentes ["Ben non, c'est juste un collègue de bureau, y'a rien là on fait juste parler de nos secrets les plus intimes, on est juste ami", ça ça me gosse un peu plus, en couple je veux être la première ligne d'intimité, la première ligne de communication, la première ligne de secret... si t'as besoin de quelqu'un d'autre pour communiquer intimement, y'a quelque chose qui va pas dans notre couple]

Ensuite, pour moi des secrets dans un couple c'est un turn off majeur. Je comprend que des gens ont besoin de leur jardin secret: vous et moi ne serions pas en couple, fin de l'histoire. Même si c'est "aller marcher au bord de l'eau, mais sans jamais en parler à son ou sa conjointe" c'est un non.

Alors imagine un peu "s'envoyer des messages de cruise en cachette", c'est deux strikes dans mon livre. 

Coucher avec?

Je veux le savoir, parce que c'est une séparation automatique, aucun pardon pour ça. 

----

Mais j'aimerais ça revenir au message initial, à ça :

Le ‎2018‎-‎05‎-‎17 à 19:58, cocotte223 a dit :

Dans mon cas, j'y croyais fermement de mon côté, que je le ferais jamais et pourtant... La vie m'a appris qu'il ne faut jamais dire jamais. Depuis ce moment, puisque je me considère comme une fille droite, je me dis que si j'ai pu, tout le monde peut le faire...

Parce que je suis un de ceux là, je suis en couple depuis que j'ai 14 ans, à travers 4 blonde différente, mes périodes de réfraction dépassait jamais 6 mois - je suis célibataire depuis bientôt 3 ans, ce qui est une première pour moi depuis mes 14 ans - et je n'ai jamais trompé aucune de mes blondes. J'en ai même jamais ressenti le besoin, ni le désir. Si j'ai déjà été tenté, ça s'est résolue assez rapidement que je n'en garde pas souvenir. C'est carrément un monde incompréhensible pour moi. Je suis un de ces "j'y croyais fermement de mon côté, que je le ferais jamais".

"T'en as jamais ressenti le désir? T'tu sérieux toé là là?"

C'est facile de dire que je peux regarder des filles et que j'ai "le goût de les fourrer", je pense que c'est évident. Si une fille est moindrement cute, j'ai envie d'y mettre mon pénis partout dans face. Mais quand ce sentiment là représente à peine 5% de ta cognitivé, de tes réflexions, de tes sensations, de tes idées, je comprend pas comment tu peux te laisser être définie par ça. C'est beaucoup plus complexe que ça. J'ai pas "forcément" le goût de faire ça, pour des raisons sociales, pour des raisons émotives, pour des raisons rationnelles. 

C'est comme la comparaison avec le pot de peinture.

Quand je fait de la peinture, et que je regarde le pot de peinture ouvert par terre, j'ai envie d'en boire. J'ai envie d'en manger. Ça l'air de goûter bon.

Est-ce que je me définie comme un gars qui a envie de manger de la peinture? Est-ce que je me laisse aller à cette émotion primal là?

Bien sûr que non. 

C'est la même chose pour le "ouais mais, avoue là, t'es un gars, quand tu regarde les filles là, t'as le goût de les fourrer!"

Oui, mais non. 

Non j'ai pas le goût, sinon je le ferrais, sinon j'essayerais. Si je le fais pas, si j'essaie pas, c'est que j'en ai pas envie -> j'ai pas le goût, c'est comme ça que je me définie. 

Alors bien sûr que j'ai déjà été en couple, assied dans le métro, pis y'a une fille en pantalon de yoga [que le diable ait l'âme de celui qui a inventé ça] qui s'installe prêt de moi pis je me dis: "Ouf, je te fourrerais ça solide", mais c'est une émotion primal. Je ne laisse pas cette émotion là prendre le dessus, je ne la laisse pas s'installer confortablement comme un petit démon faisant son territoire. Dans ma tête, même dans ma tête, je cherche à contrôler cette voix là, même dans ma tête, je me tape sur les doigts en m'obligeant à témoigner plus de respect. 

Le ‎2018‎-‎05‎-‎18 à 11:13, D'Artagnan a dit :

Un être civilisé c'est un être qui s'empêche donc je pense qu'il faut s'y contraindre avec joie.

Je crois à ça à 100%. 

Donc, je crois que c'est tout à fait possible d'avoir du contrôle, que c'est possible d'être fidèle. 

Mais je sais que Cocotte se disait probablement la même chose dans sa tête, et malgré ça elle l'a fait. C'est un peu terrifiant. Ça implique donc de changer un peu ma vision. C'est plus facile de se faire tenter par le diable quand on ignore son existence. Je ne crois pas que la situation par laquelle je me ferais avoir n'existe pas, je crois que les chance sont tout simplement mince. Si ça arrivait, je me souhaite d'être dans un couple qui m'incitera à en parler à ma partenaire. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est bien la peine de me quoter si c'est pour intellectualiser une réflexion de bon sens pendant 1000km de palabre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-07-23 à 17:41, Gamin a dit :

Je suis prêt à pardonner du fourrage animal entre ma blonde et un inconnu juste parce qu'elle était horny. Je veux dire, je préfèrerais pas, et je lui dirais pas que je pardonnerais ça, mais je serais prêt à le faire. Ça a pas de différence que d'utiliser un dildo, tant qu'à moi, c'est un objet, on s'en criss. 

Mais une "aventure" émotionnelle, cognitive, même sans sexe, non pour moi ça passe pas. Je préfère qu'elle baise avec quelqu'un dont elle se criss, plutôt qu'elle flirte sans sexe avec quelqu'un qui l'intéresse. [Je parle pas d'un petit flirte humain, c'est normale d'être biologiquement intéressé par quelqu'un d'autre, je parle d'agir consciemment sur ce flirt là, surtout s'il elle joue les innocentes ["Ben non, c'est juste un collègue de bureau, y'a rien là on fait juste parler de nos secrets les plus intimes, on est juste ami", ça ça me gosse un peu plus, en couple je veux être la première ligne d'intimité, la première ligne de communication, la première ligne de secret... si t'as besoin de quelqu'un d'autre pour communiquer intimement, y'a quelque chose qui va pas dans notre couple]

Ensuite, pour moi des secrets dans un couple c'est un turn off majeur. Je comprend que des gens ont besoin de leur jardin secret: vous et moi ne serions pas en couple, fin de l'histoire. Même si c'est "aller marcher au bord de l'eau, mais sans jamais en parler à son ou sa conjointe" c'est un non.

Alors imagine un peu "s'envoyer des messages de cruise en cachette", c'est deux strikes dans mon livre. 

Coucher avec?

Je veux le savoir, parce que c'est une séparation automatique, aucun pardon pour ça. 

----

Mais j'aimerais ça revenir au message initial, à ça :

Parce que je suis un de ceux là, je suis en couple depuis que j'ai 14 ans, à travers 4 blonde différente, mes périodes de réfraction dépassait jamais 6 mois - je suis célibataire depuis bientôt 3 ans, ce qui est une première pour moi depuis mes 14 ans - et je n'ai jamais trompé aucune de mes blondes. J'en ai même jamais ressenti le besoin, ni le désir. Si j'ai déjà été tenté, ça s'est résolue assez rapidement que je n'en garde pas souvenir. C'est carrément un monde incompréhensible pour moi. Je suis un de ces "j'y croyais fermement de mon côté, que je le ferais jamais".

"T'en as jamais ressenti le désir? T'tu sérieux toé là là?"

C'est facile de dire que je peux regarder des filles et que j'ai "le goût de les fourrer", je pense que c'est évident. Si une fille est moindrement cute, j'ai envie d'y mettre mon pénis partout dans face. Mais quand ce sentiment là représente à peine 5% de ta cognitivé, de tes réflexions, de tes sensations, de tes idées, je comprend pas comment tu peux te laisser être définie par ça. C'est beaucoup plus complexe que ça. J'ai pas "forcément" le goût de faire ça, pour des raisons sociales, pour des raisons émotives, pour des raisons rationnelles. 

C'est comme la comparaison avec le pot de peinture.

Quand je fait de la peinture, et que je regarde le pot de peinture ouvert par terre, j'ai envie d'en boire. J'ai envie d'en manger. Ça l'air de goûter bon.

Est-ce que je me définie comme un gars qui a envie de manger de la peinture? Est-ce que je me laisse aller à cette émotion primal là?

Bien sûr que non. 

C'est la même chose pour le "ouais mais, avoue là, t'es un gars, quand tu regarde les filles là, t'as le goût de les fourrer!"

Oui, mais non. 

Non j'ai pas le goût, sinon je le ferrais, sinon j'essayerais. Si je le fais pas, si j'essaie pas, c'est que j'en ai pas envie -> j'ai pas le goût, c'est comme ça que je me définie. 

Alors bien sûr que j'ai déjà été en couple, assied dans le métro, pis y'a une fille en pantalon de yoga [que le diable ait l'âme de celui qui a inventé ça] qui s'installe prêt de moi pis je me dis: "Ouf, je te fourrerais ça solide", mais c'est une émotion primal. Je ne laisse pas cette émotion là prendre le dessus, je ne la laisse pas s'installer confortablement comme un petit démon faisant son territoire. Dans ma tête, même dans ma tête, je cherche à contrôler cette voix là, même dans ma tête, je me tape sur les doigts en m'obligeant à témoigner plus de respect. 

Je crois à ça à 100%. 

Donc, je crois que c'est tout à fait possible d'avoir du contrôle, que c'est possible d'être fidèle. 

Mais je sais que Cocotte se disait probablement la même chose dans sa tête, et malgré ça elle l'a fait. C'est un peu terrifiant. Ça implique donc de changer un peu ma vision. C'est plus facile de se faire tenter par le diable quand on ignore son existence. Je ne crois pas que la situation par laquelle je me ferais avoir n'existe pas, je crois que les chance sont tout simplement mince. Si ça arrivait, je me souhaite d'être dans un couple qui m'incitera à en parler à ma partenaire. 

Très intéressant. J'en avais parlé de mes envies, et l'ex en a pas tenu compte.  C'est que j'ai repoussé la personne énormément, parce qu'elle m'attirait mentalement. La pulsion physique j'étais en mesure de contrôler, mais la pulsion mentale c'était autre chose. Et après un certain temps (quelques années), la demande de fusion mentale et physique entre en ligne de compte. 

Sinon non, je ne suis pas du genre à faire "oh mais lui je te le déviergerais solide". J'ai énormément de respect envers les gens. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, cocotte223 a dit :

J'en avais parlé de mes envies, et l'ex en a pas tenu compte. 

Oh wow, ça c'est plutôt rare. De un, que tu en parles. De deux, que ton ex s'en ai crissé. Généralement le monde en parle pas, justement par peur que juste le fait de le mentionner soit déjà trop dur à gérer pour leur partenaire. Comment il a réagis, spécifiquement? "Ben non, c'est juste dans ta tête"? "Ben non voyons, ça va passer"? "Fais le juste pas pis on s'en criss" ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'étais acquise et trop droite à ses yeux pour faire ça... Et je lui en ai parlé pas juste une fois, que j'avais des envies d'ailleurs et qu'un moment donné je flancherais... Il y a eu thérapie de couple et il a dit qu'il me croyait pas quand je lui ai dis. LOL. 

Tsé le genre de fille, qui ose pas trop toucher les gens par peur qu'il se fasse des idées. La fille qui va être salement droite pour pas donner d'idées à personne et qui est totalement transparente. 

Bah ça l'air je suis rare comme personne, parce que jusqu'à maintenant, j'ai jamais vu quelqu'un avec le même point de vue de la vie ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...