Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je vis une période un peu difficile au travail. Les dossiers s'empilent depuis des mois. Rien ne va plus.

Mardi dernier, j'en ai eu assez. Je me suis absenté sans préavis. On m'a cherché. J'ai texté ceci à mon chef : « Ne m'attendez pas. Je ne suis pas d'humeur. »

En après-midi, l'esprit était au décrochage complet. Je me voyais démissionner en silence, en disparaissant, en m'effaçant. Par ghosting quoi. M'estimant déjà sans salaire, et entrevoyant l'indigence à moyen ou long termes, j'ai contacté mon assureur pour diminuer ma protection. J'ai ensuite appelé Rogers pour prendre de nouveaux arrangements. Je n'ai pas manqué, non plus, d'entamer une petite minuterie, mais je dois ici me taire.

Ce soir-là, je me suis endormi avec l'angoisse du parachutiste inexpérimenté.

Le lendemain, défiant mes propres plans, je suis rentré au boulot. J'y ai connu une journée plutôt productive, voire même satisfaisante.

Pour justifier mon absence, j'ai simplement inscrit: Découragement.

J'ai complété ma semaine de travail sans faire de vagues.

 

(C'était une de mes innombrables volte-face. À vous.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme ça que j'ai quitté mon dernier travaille, je me suis pas présenté un matin, par découragement, par burn-out. Malheureusement, c'est pas le genre de job que tu peux manquer sans bonne raison. Alors le lendemain, parce que je n'avais pas envie d'affronter qui que ce soit à propos de mon absence de la veille, je ne me suis pas re-présenté, et ainsi de suite. J'ai ghosté. Je suis ensuite entré en dépression, je me suis mit sur l'aide sociale et ainsi débuta ma déchéance. 

Bravo d'avoir eu le courage d'y retourner! 

Tu fais quoi comme travail, si c'est pas trop indiscret? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question n'est pas indiscrète. La véritable indiscrétion serait d'y répondre.

Révélation

J'ai étudié en crimino. C'est tout ce que je peux dire...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, xdrox a dit :

Je vis une période un peu difficile au travail. Les dossiers s'empilent depuis des mois. Rien ne va plus. (...)

 

J'ai laissé mon travail en Centre Jeunesse sensiblement pour les mêmes raisons: des dossiers qui s'empilent, le manque d'effectifs, trop d'heures supplémentaires, des assauts physiques et verbaux et pas vraiment de résultats encourageants en bout de ligne. J'étais en train d'y laisser ma peau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@xdrox En te lisant, j'ai vraiment eu peur que tu lâches tout, mais effectivement tu t'es bien repris.

Depuis début avril, j'ai ghosté 5 jobs sans donner de nouvelles, mais vraiment aucune. Je me réessaye lundi, cette fois avec plus de confiance, mais mon évitement social/ma dissidence passive donnent du fil à retordre à ma raison.

@Sikaneba Ça fait combien de temps? / As-tu un nouveau boulot depuis? / Maudites coupures budgétaires?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, Goéland a dit :

 

@Sikaneba Ça fait combien de temps? / As-tu un nouveau boulot depuis? / Maudites coupures budgétaires?

Pour le manque d'effectifs c'est toujours les maudites coupures budgétaires, mais pas que ça, c'est beaucoup de congés de maladie pour dépression et épuisement professionnel. Je n'ai pas attendu que ça m'arrive avant de quitter, ça fait plus de quatre ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah, ça m'attriste que des gens soient poussés jusqu'à l'épuisement professionnel, tu sembles avoir fait un bon choix d'arréter avant que ça t'arrives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais partie d'une équipe qui a subi plusieurs fois des ghosts, et je trouve que c'est vraiment irrespectueux et irresponsable. Vous trouvez ça si dur d'appeler et de dire que vous ne voulez plus rentrer? C'est lâche et égoïste sur un moyen temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Aradia a dit :

Je fais partie d'une équipe qui a subi plusieurs fois des ghosts, et je trouve que c'est vraiment irrespectueux et irresponsable. Vous trouvez ça si dur d'appeler et de dire que vous ne voulez plus rentrer? C'est lâche et égoïste sur un moyen temps.

Ça dépend des jobs. 

Je travaillais dans un centre d'appel en recouvrement, mon ghosting avait littéralement aucune conséquence. 

Pis clairement la réponse à ta question est oui, mais ça aide pas vraiment la situation. En pleine dépression, tu t'en calisses pas mal d'être lâche et égoïste, au contraire même ça fait presque du bien. Ça veut pas dire que c'est correct, au contraire, et le fait que c'est pas correct à mon avis fait juste démontrer à quel point le problème est grave. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends qu'une dépression rend la plus petite des tâches insurmontable. Je comprends aussi que certaines job peuvent être lâchées sans avoir d'effet sur les autres employés.

Je crois cependant que quand ton absence a un effet négatif sur les conditions de travail des autres, tu devrais appeler pour dire que tu ne rentreras plus. Je suis certaine que ce ne sont pas tous ceux qui agissent en ghost qui souffrent de dépression. Ça arrive beaucoup trop souvent pour que ce soit le cas. Surtout quand une semaine après tu apprends que la personne travaille déjà ailleurs.

Pour moi, c'est une courtoisie de base.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Aradia a dit :

Je comprends qu'une dépression rend la plus petite des tâches insurmontable. Je comprends aussi que certaines job peuvent être lâchées sans avoir d'effet sur les autres employés.

Je crois cependant que quand ton absence a un effet négatif sur les conditions de travail des autres, tu devrais appeler pour dire que tu ne rentreras plus. Je suis certaine que ce ne sont pas tous ceux qui agissent en ghost qui souffrent de dépression. Ça arrive beaucoup trop souvent pour que ce soit le cas. Surtout quand une semaine après tu apprends que la personne travaille déjà ailleurs.

Pour moi, c'est une courtoisie de base.

Ahh clairement. 

La majorité des gens qui ghostent sont des nouveaux qui essaient la job, aiment pas ça et font juste pu jamais rentrer. C'est désagréable, même quand ça a pas d'impact direct sur ton travail. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends très bien l'impact du ghosting sur les autres employés. Personnellement, quand un collègue sacre son camp sans dire un mot, ça ne me dérange pas. Je me fais indulgent et je lui concède le bénéfice du doute. Qui sait ce qu'il vit, dans le fond? Si je vois les choses ainsi, c'est parce que je fais partie de ces rats qui s'évadent comme des prisonniers en quête de Soleil. Je ne peux pas supposer qu'ils le fassent par  manque de considération, c'est parfois l'inverse, une anxiété de performance usée à la corde. Moi, en tout cas, je ghost quand je n'arrive plus à gérer mes phobies sociales. C'est une stratégie d'évitement que mon corps confond avec l'instinct de survie. Mais je comprends que c'est absurde et que ça fait juste empirer tout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×