Aller au contenu

Question

Aujourd'hui, le Journal de Montréal a encore raté une belle occasion d'être pertinent.

On nous a bêtement présenté les deux gros mamelons fraîchement tatoués d'un homme sans se demander une seule chose ce qui a pu motiver une telle opération.

mamelonsfesses.jpg

(Page de l'article)

Vous avez lu ça?

« NOUS NE SAVONS PAS CE QUI POURRAIT POUSSER QUELQU'UN À TRANSFORMER SES FESSES EN PAIRE DE SEINS, ET FRANCHEMENT, NOUS NE VOULONS PAS LE SAVOIR. »

Comment? Qu'un chroniqueur aussi pincé puisse travailler pour le Sac de chips du JdM dépasse mon entendement, mais là n'est pas l'objet de mon billet.

Ensemble, tâchons de faire mieux que ce jeune Philippe Melbourne-Dufour, et par extension, faire mieux que Québecor!

Ensemble, trouvons ce qui pourrait pousser quelqu'un à transformer ses fesses en paire de seins, parce que franchement, moi je veux vraiment le savoir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7 réponses à cette question

Déchet(s) recommandé(s)

  • 5

C'est une métaphore anti-capitaliste. 

Le sein qui nourrit notre société n'est en réalité que du léchage de cul. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 0
Le B dans LGBTQI2SA_*

Canaliser les envies de branlette espagnole de son copain bisexuel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • -1

Le gars voulait un cul d'acier sans se forcer à faire des squats. Quand il est allé chez le chirurgien, la facture pour une paire de seins était moins cher que de gonfler son fessier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • -1

Un coup d’éclat pour dénoncer ces femmes qui ont des seins plus gros que leurs fesses, qui encouragent l’hypersexualisation. Le prof Mailloux avait déjà remarqué que les actrices avec de faux seins étaient moins carressées.

 

 

Sous la photo, le tatoueur a pris soin d’informer un collectionneur de tatouages grivois.

https://www.instagram.com/snake___pit 

 

 

on dirait un commentaire social sur la génération des milléniaux zombies qui errent sans but, sans joie et sans peine, dans une existence vide et se réfugient, quoique blasés, dans le culte de leur propre corps et leur image publique.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • -4

Moi j'ai l'intention de me faire tatouer des fesses sur les mamelons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à cette question…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×