Aller au contenu
1984

Le sujet où on bashe les québécois

Déchet(s) recommandé(s)

@1984 le verbe basher, comme dans basher les Québécois, c'est  originaire de quelle région de La Belle France?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Gamin a dit :

C'est tirée d'une pièce de théâtre-poétique vraiment bonne qui s'appelle M.I.L.F, un texte de féministe crue qui parle de maternité, de sexualité, de pornographie, de dégueulasserie pis de vrai vie, je vous le conseil (la pièce n'est plus diffusée, mais le livre est disponible).

Voici le texte que Catherine Dorion a lu, pour ceux qui auraient besoin des paroles: 

 image.thumb.png.8c65a3b6c39112759caca6642c59d2f6.png 

image.thumb.png.8ad510cc5bba510206cd302988d055c3.png

MON HÉROS Lucien Francoeur (un visionnaire) disait dans sa chanson-poème Ambulance Francoeur, envinylisée en 1975 :

« J'me force pas pour chanter en joual, e'j'chante comme qu'le monde parle »

Ton extrait de pièce féministe là, il sonne forcé d'être écrit en joual pas mal. Pourquoi aucun artiste québécois n'arrive à calibrer son joual à la perfection dans un français qui se tient depuis Francoeur? crisse que ça m'épuise vos cochonneries de try hard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Esch a dit :

MON HÉROS Lucien Francoeur (un visionnaire) disait dans sa chanson-poème Ambulance Francoeur, envinylisée en 1975 :

« J'me force pas pour chanter en joual, e'j'chante comme qu'le monde parle »

Ton extrait de pièce féministe là, il sonne forcé d'être écrit en joual pas mal. Pourquoi aucun artiste québécois n'arrive à calibrer son joual à la perfection dans un français qui se tient depuis Francoeur? crisse que ça m'épuise vos cochonneries de try hard.

J'la lis comme que j'parle, je trouve pas ça forcé d'un brin. Si t'écoute l'extrait de Dorion ça sort comme ça sa rentre, je vois pas trop le problème. 

C'est ton ton contrarien qui t'conte des tours je penses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sérieux?

Je n'ai pas saisi la moitié de ce qu'elle a déclamé dans l'extrait que tu as mis à la page précédente (et je l'ai écouté avant que tu ajoutes la version écrite).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Esch a dit :

Sérieux?

Je n'ai pas saisi la moitié de ce qu'elle a déclamé dans l'extrait que tu as mis à la page précédente (et je l'ai écouté avant que tu ajoutes la version écrite).

Je peux comprendre ça, j'ai beau avoir grandi à Montréal avec ses diphtongues mais je viens d'une famille de bûcherons vidangeurs dont l'idée d'une bonne blague c'est d'se courir après pour se donner des coups de pénis, je suis un peu biaisé envers les gros chiards de langues qui s'exagèrent. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, Gamin a dit :

Je peux comprendre ça, j'ai beau avoir grandi à Montréal avec ses diphtongues mais je viens d'une famille de bûcherons vidangeurs dont l'idée d'une bonne blague c'est d'se courir après pour se donner des coups de pénis, je suis un peu biaisé envers les gros chiards de langues qui s'exagèrent. 

Ton background semble plus crotté que le mien, je te l'accorde. Mais bon, j'ai quand même passé pas loin de mes vingt premières années à Joliette, ma ville natale (Holiette pour les indigènes), avant de déménager à Montréal.

En temps normal, je ne devrais pas être si dépaysé que ça en entendant quelqu'un parler en québécois décomplexé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-03-21 à 14:27, 1984 a dit :

On est censé faire quoi de ça en fait ? 

Je suis pas trop sur de comprendre ta question

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-02-16 à 11:26, Athos a dit :

C'est juste complètement et totalement loufoque.

J'aime ça quand tu emploies le mot loufoque

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@1984 Regarde un peu, le porte-chaise d’affaires de Louis XIV s’est ramené aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De quoi tu parles? Athos chie direct dans mes mains.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-03-21 à 16:17, Esch a dit :

MON HÉROS Lucien Francoeur (un visionnaire) disait dans sa chanson-poème Ambulance Francoeur, envinylisée en 1975 :

« J'me force pas pour chanter en joual, e'j'chante comme qu'le monde parle »

Ton extrait de pièce féministe là, il sonne forcé d'être écrit en joual pas mal. Pourquoi aucun artiste québécois n'arrive à calibrer son joual à la perfection dans un français qui se tient depuis Francoeur? crisse que ça m'épuise vos cochonneries de try hard.

Johnny Frisson

«Il y a cinq ou six mois, ma blonde, la poète Claudine Bertrand, m’a dit : Il y a un gars, là-bas, qui ne cesse de te regarder. Je pense qu’il veut te parler. Je suis allé le voir et je lui ai dit : T’es Jean Leloup, toé? Parce que moi, de toute façon, je t’haïs au boutte. Son visage est devenu blême, il est tellement insécure que c’était comme lui asséner un coup de masse sur la tête. Puis, j’ai ajouté : C’est parce tu as fait les disques que j’aurais voulu faire. Il a souri et m’a rétorqué : Si je n’avais pas connu Aut’Chose, je n’aurais jamais pensé à faire de la musique», 

Pas pour rien non plus que le GAMIQ, le Gala alternatif de la musique indépendante du Québec, créé en 2006, a conçu les trophées «Lucien», des statuettes à son effigie et à son prénom.
 

Révélation

 

https://journalmetro.com/culture/1895297/les-70-ans-du-freak-de-montreal-lucien-francoeur/

 

La petite municipalité de Saint-Guillaume évoque de bien beaux souvenirs à Lucien Francoeur où sa carrière de chanteur a pris son envol, notamment grâce à des musiciens de Jazz libre du Québec.

https://www.journalexpress.ca/2015/09/01/saint-guillaume-la-ou-tout-a-commence-pour-autchose/

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-03-23 à 00:56, Gamin a dit :

Je suis pas trop sur de comprendre ta question

Moi je comprends pas ce qui se passe depuis la dernière page. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Selon le colonel Kentucky :

Screenshot_20190405-200934.thumb.png.e0f027183b6112dae42c76c5ec8ab86c.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

7b11dc7d-6444-4e6a-b5ea-e511b888741b_ORIGINAL.jpg.86cc8605a60dd7c75fddaf73b4c2cfc1.jpgTaxis: la CAQ plonge des immigrants dans la précarité, dit QS 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi : "Allô, comment ça va?"

Une personne de Québec, encore une fois : "Bien, toi aussi ?"

Moi : "huhuhu"

Mais pourquoi les gens de Québec font-ils une suggestion lorsqu'ils retournent la pareille? C'est quoi ça ce parler, joualvert?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Le Singe a dit :

Moi : "Allô, comment ça va?"

Une personne de Québec, encore une fois : "Bien, toi aussi ?"

Moi : "huhuhu"

Mais pourquoi les gens de Québec font-ils une suggestion lorsqu'ils retournent la pareille? C'est quoi ça ce parler, joualvert?

J'ai vu du monde SOURIRE le métin dans les bus, câlisse. Ce sont des suppôts d'Satan amoureux du sacrilège, c'est clair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Viande à chien ! a dit :

J'ai vu du monde SOURIRE le métin dans les bus, câlisse. Ce sont des suppôts d'Satan amoureux du sacrilège, c'est clair.

Wait, tu regardes le monde dans  le  la bus? Tu dois être le sujet du dîner-sandwich de quelques bon gens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ça adonne que je commets le sacrilège de regarder les gens pour éviter qu'ils s'assoient trop près de moi tout en ayant l'air le plus sauvage possible.

... Surtout à trop d'bonne heure le matin, crisse.

Modifié par Viande à chien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À une époque, il n'y avait que les ostis d'orthos, enfants à besoins particuliers et autres trisomiques qui venaient toujours s'asseoir à côté de moi dans le bus, alors qu'il y avait plein de bancs libres autour. Ils passaient à côté, j'avais l'air crispé, sauvage en tabarnak et annoyed, le regard méchant et fixé sur la mort, écoutant ma musique de Sieg Heil White Power 1488 Skinhead KKK, pis après une dizaine de secondes hors de mon champ de vision, je me pensais sain et sauf. Ben non sacrament, après avoir fait le 3/4 du bus à examiner toutes les places où asseoir leur gros cul qui sent l'oignon, ces ostis-là ILS REVENAIENT SUR LEURS PAS pour s'asseoir drette à côté de moi avec leur sourire plein de pureté et leur goitre dégueulasse.

Je me rappelle entre autres d'une certaine Amélie qui avait une queue-de-cheval massive, une haleine de formol et qui faisait des WOOOOWWWH- en se tenant sur le dossier du banc d'en avant à chaque ostie de fois que le bus roulait sur un petit trou ou une crevasse. Crisse, elle était carrément connectée sur la suspension du véhicule, je niaise pas. Anyway, mon père et mon frère aussi les attirent, on a peut-être une structure faciale d'intervenant pour handicapés, qui sait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

 

image.png.b895343a49c4d4758084e75ddb4cc3eb.png

Il y a 20 ans, le soir où "Belle" a triomphé aux victoires de la musiques, j'étais à Strasbourg parmis les spectateurs du spectacle. Un frisson indescriptible est monté dans le public lorsque Bruno Pelletier a entonné "le temps des cathedrales". Et le public pleurait d'émerveillement devant le rappel par toute la troupe à la fin de la représentation. Maintenant cette chanson sonne comme un requiem. Quelle tristesse.

image.png.08447b7b87440a40e86223d0eeb0947c.png

 

 

 

 

Incendie de Notre-Dame: Manon Massé se distancie d'Eve Torres

Citation

 

Une ex-candidate de Québec solidaire retire une « blague » sur Notre-Dame de Paris

3D6227EF-02CC-4292-BE77-BEEF9CFF0254.thumb.jpeg.dcb744b107674cb8f88399e8b7610afe.jpeg

« Quand tu interdis aux autres de porter leurs signes religieux, tu fâches notre "Ami imaginaire", puis voilà le résultat! », a ainsi écrit Mme Torres sur le réseau social.

« Moi, je serais Legault, je ferais dormir les pompiers à la basilique de la rue Notre-Dame », a-t-elle ajouté, avant de retirer sa publication quelques heures plus tard et de présenter des excuses dans un nouveau message publié sur la plateforme numérique.

« C'était une blague, bien évidemment », a assuré Mme Torres au bout du fil. Elle-même originaire de France, elle a passé plusieurs années à Paris et dit éprouver une « affection particulière pour les églises ».

J'ai vraiment situé [la blague] dans le contexte sociopolitique : la France a banni tous ses signes religieux, mais aujourd'hui, il y a un retour... [...] C'est une blague de gens croyants!

 

 

Hubert Lenoir s'excuse pour ses propos sur Notre-Dame de Paris

Capture d'écran de la publication Facebook d'Hubert Lenoir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...