Aller au contenu
1984

Le sujet où on bashe les québécois

Déchet(s) recommandé(s)

condamné à la prison à vie pour terrorisme

En cour jeudi, Amor Ftouhi a déclaré que ses gestes étaient motivés par la discrimination dont il dit avoir été victime au Canada. Il a déclaré avoir éprouvé des difficultés à se trouver un emploi, alors que des personnes blanches et chrétiennes étaient favorisées.

 

Citation

 

Il explique avoir travaillé comme enseignant de sociologie en Tunisie. Pour échapper à la pauvreté, il a immigré au Canada avec sa famille en 2007. Mais il n'a pu trouver que des emplois précaires, non qualifiés, qui payaient à peine plus que le salaire minimum. Il a dû entasser sa famille dans un appartement à une seule chambre, puis un autre à peine plus grand qui comprenait deux chambres mais demeurait beaucoup trop petit.

Il prétend avoir vécu de la discrimination au Canada. Alors qu'il était concierge pour une firme d'entretien ménager sur le site du collège Mont-Saint-Louis, son employeur lui aurait refusé des pauses pour la prière, alors que d'autres collègues pouvaient s'arrêter pour fumer. Devenu camionneur, il soupçonnait qu'on lui donnait moins de livraisons parce qu'il ne voulait pas transporter d'alcool. Engagé comme gardien de sécurité à l'aéroport de Montréal, il découvre qu'on ne lui donne jamais assez d'heures pour bien gagner sa vie.

Même après avoir obtenu un diplôme d'expert en sinistre, il n'a pu trouver un emploi qualifié et dit soupçonner que c'est en raison de sa religion.

Il explique avoir accumulé des dettes et passé de longues journées assis seul à la maison. Il dit n'avoir ni amis, ni passe-temps, et entretenir des relations conflictuelles avec sa femme en raison de ses problèmes financiers.

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201904/17/01-5222498-attentat-a-laeroport-de-flint-amor-ftouhi-voulait-mourir-en-martyr.php

 

Son crime s'avérera une surprise totale pour sa femme, ses deux filles et son fils, qui ne lui ont jamais connu le moindre penchant violent ou extrémiste.

Sa femme expliquera plus tard à la GRC que son mari est « un homme bon » qui a été brisé par des traumatismes à l'enfance. Selon elle, le père d'Amor Ftouhi était alcoolique. Ses deux parents étaient violents envers lui. Ils n'étaient pas particulièrement religieux.

Dans le mémoire que ses avocats ont présenté pour lui, Amor Ftouhi est plutôt décrit comme un homme «désespéré, traumatisé et dépressif», qui n'est pas un extrémiste poussé par une idéologie. Il était motivé par sa propre souffrance et cherchait à y mettre fin «en tuant pour être tué», peut-on y lire. Il pensait avoir trouvé une solution en devenant un martyr et en permettant à sa famille de recevoir l'argent de la police d'assurance.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Québécois parlent un vieux français, on est plus proche de l'origine que les français le pensent et ils nous bashent comme si on était des barbares, mais on ne fait que perpétuer la pureté des vieilles traditions. On parle un français plus ancien oublié par la France, un français digne de son histoire et qui devrait être contagieux plutôt qu'oublié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

«  A Cupidon

Le jour pousse la nuit,
Et la nuit sombre
Pousse le jour qui luit
D’une obscure ombre.

L’Autonne suit l’Esté,
Et l’aspre rage
Des vents n’a point esté
Apres l’orage.

Mais la fièvre d’amours
Qui me tourmente,
Demeure en moy tousjours,
Et ne s’alente.

Ce n’estoit pas moy, Dieu,
Qu’il falloit poindre,
Ta fleche en autre lieu
Se devoit joindre.

Poursuy les paresseux
Et les amuse,
Mais non pas moy, ne ceux
Qu’aime la Muse.

Helas, delivre moy
De ceste dure,
Qui plus rit, quand d’esmoy
Voit que j’endure.

Redonne la clarté
A mes tenebres,
Remets en liberté
Mes jours funebres.

Amour sois le support
De ma pensée,
Et guide à meilleur port
Ma nef cassée.

Tant plus je suis criant
Plus me reboute,
Plus je la suis priant
Et moins m’escoute.

Ne ma palle couleur
D’amour blesmie
N’a esmeu à douleur
Mon ennemie.

Ne sonner à son huis
De ma guiterre,
Ny pour elle les nuis
Dormir à terre.

Plus cruel n’est l’effort
De l’eau mutine
Qu’elle, lors que plus fort
Le vent s’obstine.

Ell’ s’arme en sa beauté,
Et si ne pense
Voir de sa cruauté
La récompense.

Monstre toy le veinqueur,
Et d’elle enflame
Pour exemple le coeur
De telle flame,

Qui la soeur alluma
Trop indiscrete,
Et d’ardeur consuma
La Royne en Crete.

Pierre de Ronsard, Les Odes

 

C’est drôle, on ne trouve pas d’anglais dans ce poème du 16e siècle ;) 

Et les langues évoluent toujours avec le temps, Chicken. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une fois un gars au travail est passé à mon bureau et m'a demandé :

« Alors, vous dites Boston ou Bostonne ici? »

- Ben, on dit Boston.

« Et vous dites Washington ou Washigtonne? »

- Washingtonne!

On s'est regardé de même 

:seriously: 

Pis de même 

:thinking_kermit:

 Pis y'est reparti. Nous n'en avons plus jamais reparlé.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Troisième victoire pour une victime de discrimination

 

Citation

 

 «Quand tu as deux CV, un Martin Tremblay et un Sam Kerdougli, et que les deux ont la même formation et les mêmes compétences, c'est normal pour un employeur québécois de choisir un Martin Tremblay, explique-t-il. Mais chez Alstom [GE], ils ont engagé une personne qui a un diplôme français avec de l'expérience en France, alors que moi, j'ai un diplôme québécois et de l'expérience au Québec. Ça me fait mal.

 

En 2014, il était à la recherche d'un emploi, après avoir travaillé cinq ans chez SNC-Lavalin. Il a passé plusieurs entrevues d'embauche. Et chaque fois qu'on lui demandait d'où il venait, il savait que ça n'irait pas plus loin. « C'est très déstabilisant comme question. Quand on me la pose, je sais que je n'aurai pas la job. »

Salim, ce n'est pas un nom occidental, explique-t-il. « Si je dis que je m'appelle Salim Kerdougli, on ne va même pas me convoquer en entrevue à cause de mon origine ethnique, c'est sûr et certain. » Et Sam Kerdougli ? « Ça peut être hongrois ou autrichien... »

Depuis que les médias ont rapporté sa victoire contre La Vie en Rose, condamnée à lui verser 5000 $, on le traite de « profiteur » et de « pleurnicheur » sur les réseaux sociaux. Rien pour calmer son sentiment d'injustice.

« Je gagne 25 000 $ de moins par année que la plupart des anciens étudiants de mon cours. Pourtant, j'étais un des meilleurs de ma cohorte. » - Salim Kerdougli

 

https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/201804/23/01-5162076-quand-on-me-demande-dou-je-viens-je-sais-que-je-naurai-pas-la-job.php

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'expression «avoir la plotte à terre» demeurait une énigme hier, pour plusieurs spécialistes de la langue. Sa célébrité soudaine, elle la doit au député français Pierre Lasbordes, de l'UMP, qui, croyant user d'une formule amicale, a lancé à Jean Charest, mardi: «J'espère que vous n'avez pas trop la plotte à terre, comme on le dit au Québec.»

 

Ni le Dictionnaire des expressions québécoises (HMH), de Pierre Desruisseaux, ni le Dictionnaire québécois-français (Guérin), de Lionel Meney, sans doute le plus exhaustif de tous, n'en parle. Ce dernier aborde toutefois quatre significations québécoises de «pelote»: pubis, chatte, femme facile, fesse. Joint hier, M. Meney fait un rapprochement entre l'expression et celle, du français familier, «être sur les genoux». Ou, plus fort, «être sur les rotules». «C'est la même image de grande fatigue physique symbolisée par l'affaissement musculaire. Sauf qu'en français québécois [vulgaire], l'affaissement est encore plus prononcé qu'en français familier... On tombe plus bas encore!», éclate-t-il de rire.

Faisons dans la vulgarité. M. Lasbordes confond les éléments. Il a pris la «terre» pour l'«air». Avoir « la plote» à l'air est une expression pas très jolie, mais qui exprime ce qu'a dû penser Jean Charest devant la vulgarité de son hôte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Coqueta a dit :

L'expression «avoir la plotte à terre» demeurait une énigme hier, pour plusieurs spécialistes de la langue. Sa célébrité soudaine, elle la doit au député français Pierre Lasbordes, de l'UMP, qui, croyant user d'une formule amicale, a lancé à Jean Charest, mardi: «J'espère que vous n'avez pas trop la plotte à terre, comme on le dit au Québec.»

 

Ni le Dictionnaire des expressions québécoises (HMH), de Pierre Desruisseaux, ni le Dictionnaire québécois-français (Guérin), de Lionel Meney, sans doute le plus exhaustif de tous, n'en parle. Ce dernier aborde toutefois quatre significations québécoises de «pelote»: pubis, chatte, femme facile, fesse. Joint hier, M. Meney fait un rapprochement entre l'expression et celle, du français familier, «être sur les genoux». Ou, plus fort, «être sur les rotules». «C'est la même image de grande fatigue physique symbolisée par l'affaissement musculaire. Sauf qu'en français québécois [vulgaire], l'affaissement est encore plus prononcé qu'en français familier... On tombe plus bas encore!», éclate-t-il de rire.

Faisons dans la vulgarité. M. Lasbordes confond les éléments. Il a pris la «terre» pour l'«air». Avoir « la plote» à l'air est une expression pas très jolie, mais qui exprime ce qu'a dû penser Jean Charest devant la vulgarité de son hôte.

Avoir la plotte à terre aussi ça existe! C'est pas super courant ni utilisé, et c'est plutôt les vieilles personnes qui l'utilisent, mais ça existe bel et bien, et ça veut vraiment dire une grande fatigue physique, comme mentionné plus haut.

"Tabana' Gaétan tu l'as tu vu Roger! Y'a la plotte à terre!"
"Hr'prends un break! H'ai la plotte à terre!"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous sommes un peuple inculte et bègue, mais ne sommes pas sourd au génie d'une langue...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'en huit ans, rien n'a changé et que je voulais donner des munitions à @1984.

Aucune justification n'est possible et cette vidéo illustre parfaitement l'état général du Québec dans sa quête pour une identité et culture distincte. Le Québec peut faire mieux mais dernièrement ... el sait pô. Gros lol bien roulé aux conservateurs de tout acabit qui perçoivent une reprise du contrôle de leur destin (allô @Lux).

2011 sur les plaines d'Abraham, on n'oubliera jamais cette date.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Méprise pas notre monde @Tovarichtch, y sont peut-être pas ben ben fin, mais c'est qui'ont pas encore eu le temps de se développer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sous-estimer le potentiel catalysant des Québécois ça, mon @Lux. Ils sont capables de mieux et peuvent faire de mieux si ce n'était pas de ces toxines qui émanent des charbons conservateurs sur toutes les tribunes. Le Québec n'a jamais progressé avec eux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-06-11 à 00:28, Tovarichtch a dit :

Parce qu'en huit ans, rien n'a changé et que je voulais donner des munitions à @1984.

Aucune justification n'est possible et cette vidéo illustre parfaitement l'état général du Québec dans sa quête pour une identité et culture distincte. Le Québec peut faire mieux mais dernièrement ... el sait pô. Gros lol bien roulé aux conservateurs de tout acabit qui perçoivent une reprise du contrôle de leur destin (allô @Lux).

2011 sur les plaines d'Abraham, on n'oubliera jamais cette date.

Excluant le wigger ridicule du thumbnail, ce sont des personnes relativement normales sur le party le jour de la St-Jean-Baptiste que montre le vidéo. Des gens en quête de fun et d'excès comme on en retrouve dans les clubs partout sur la planète.

Il n'y a aucun rapport avec le fait que ça se passe à Québec et que le conservatisme y est plus élevé, franchement. Tu donnes un terrain vague, de la dope, de la bière et de la musique à une centaine de milliers de personnes et ça virera immanquablement au chaos.

Sinon, MBC a évidemment tort de dire que la fête nationale représente autre chose qu'un jour de beuverie carnavalesque dans l'esprit du Québécois moyen.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais non, c'est toujours toi qui as raison.

 season 7 apes GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faites en sorte que ce sujet ne se transforme pas en celui sur la musulmanie, hein.

a la base je voulais jusss troller :'-(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez en tant qu'invité. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...