Aller au contenu
Daleko

Êtes-vous féministe ?

Êtes-vous féministe ?  

11 membres ont voté

  1. 1. Êtes-vous féministe ?

    • J'suis un mec pis non
      2
    • J'suis un mec pis oui
      4
    • J'suis une fille pis non
      3
    • J'suis une fille pis oui
      1


Déchet(s) recommandé(s)

J'veux juste savoir. Parce que les meufs d'ici parlent comme si c'était normal mais fuck que ça l'est pas.

C'est anonyme, bande de planqués sans cerveaux.

Bon Esch veut pas que je dise le truc. Alors du coup je fais comme si c'était vraiment anonyme. lolilol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tsais là, le pire c'est que je comprends la rage

t'es dans un système qui te plaît pas et tu te sens pas libre. c'correct. y'a plein de féministes que j'aime.

j'veux juste pas qu'on m'empêche d'être une docile qui met des robes roses à ses filles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi y'a 4 membres qui ont voté alors que y'a que trois réponses qui apparaissent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-11-23 à 20:08, Daleko a dit :

tsais là, le pire c'est que je comprends la rage

t'es dans un système qui te plaît pas et tu te sens pas libre. c'correct. y'a plein de féministes que j'aime.

j'veux juste pas qu'on m'empêche d'être une docile qui met des robes roses à ses filles

Personne, aucune féministe digne de ce nom de va t'empêcher de faire porter des robes roses à tes filles et de faire ce qui te tente. Mais quand ta fille de 4 ans va te dire qu'elle aime pas le rose, qu'elle préfère les chandails verts avec des dinosaures dessus, j'espère que tu vas la respecter quand même. Ou si ton fils aime les licornes et les barbies. ;)

Le point des féministes, c'est justement que les femmes puissent faire ce qu'elles veulent. Si tu veux être une golddigger qui porte du Chanel et qui se fait faire des chirurgies esthétiques, tu peux. Si tu veux être une fermière hippie vegan qui se rase pas, tu peux aussi. Et tout ce qui se trouve entre les deux ou ailleurs. C'est ça le point. Celles qui essaient de contrôler la moralité les femmes d'une quelque manière que ce soit, ne sont pas des féministes vraiment, selon moi.

En gros, je pense que chaque femme est assez grande et capable de choisir pour elle même. Elle doit avoir le choix. C'est tout. J'ai le droit de pas être d'accord avec les choix des autres, mais je peux pas leur imposer ma vision. Comme toi, j'pas forcément d'accord avec ta vision des choses, mais ça t'appartient, c'est ta vie, tes choix.

Voilà.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais @Aradia, à notre époque et dans nos contrées, les femmes ont tous les droits. L'enjeu, c'est plus de pouvoir faire ce que tu veux, mais de savoir quelle vision de la femme tu défends : d'un côté tu penses que c'est un produit culturel/historique, de l'autre tu penses que la nature a un plus grand jeu à jouer.

Ultimement, je m'en fous, je suis persuadée que tous les délires sur la neutralité sexuelle vont finir par se casser la gueule puisqu'ils vont à l'encontre de notre instinct, mais en même temps, ça a des conséquences sur la vie des femmes, que certaines vont juger positives et d'autres non. Puisque les femmes, en tant que groupe général, ont déjà tous les droits, quand tu veux faire évoluer les choses, il y a nécessairement des sous-groupes que tu prives. C'est plus vraiment du féminisme, c'est juste une autre forme de communautarisme. Moi, par ex., grâce à leur idée magnifique comme quoi c'est au papa de garder le nourrisson autant qu'à la mère, je n'aurai le droit à absolument aucun jour de congé maternité, parce qu'ils ont changé les règles. Idem quand tu veux imposer les rayons de jouets non genrés et ces idées dès les manuels de la petite enfance (alors que ça s'apparente plus à un concept philosophique, que tu pourrais apprendre à des gens plus âgés). Etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Daleko a dit :

Moi, par ex., grâce à leur idée magnifique comme quoi c'est au papa de garder le nourrisson autant qu'à la mère, je n'aurai le droit à absolument aucun jour de congé maternité, parce qu'ils ont changé les règles. 

Quelles sont ces règles en France et qu'est-ce qui fait en sorte que tu n'es pas admissible à un congé de maternité ?

Ici, la mère qui a porté l'enfant a un congé de maternité d'une durée (selon le régime choisi) de 25 à 32 semaines avec une prestation équivalent à 55% - 75% de son revenu brut jusqu'à concurrence d'un revenu maximal de 79k$.

L'autre parent a un congé de paternité d'une durée de 3 à 5 semaines (même % de prestation).

À cela s'ajoute un congé parental d'entre 25 et 32 semaines (même % de prestation) partageable entre les deux parents. 

Le régime est donc beaucoup moins généreux pour le père. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Daleko a dit :

Mais @Aradia, à notre époque et dans nos contrées, les femmes ont tous les droits. L'enjeu, c'est plus de pouvoir faire ce que tu veux, mais de savoir quelle vision de la femme tu défends : d'un côté tu penses que c'est un produit culturel/historique, de l'autre tu penses que la nature a un plus grand jeu à jouer.

Ultimement, je m'en fous, je suis persuadée que tous les délires sur la neutralité sexuelle vont finir par se casser la gueule puisqu'ils vont à l'encontre de notre instinct, mais en même temps, ça a des conséquences sur la vie des femmes, que certaines vont juger positives et d'autres non. Puisque les femmes, en tant que groupe général, ont déjà tous les droits, quand tu veux faire évoluer les choses, il y a nécessairement des sous-groupes que tu prives. C'est plus vraiment du féminisme, c'est juste une autre forme de communautarisme. Moi, par ex., grâce à leur idée magnifique comme quoi c'est au papa de garder le nourrisson autant qu'à la mère, je n'aurai le droit à absolument aucun jour de congé maternité, parce qu'ils ont changé les règles. Idem quand tu veux imposer les rayons de jouets non genrés et ces idées dès les manuels de la petite enfance (alors que ça s'apparente plus à un concept philosophique, que tu pourrais apprendre à des gens plus âgés). Etc.

Oui, les papas sont capables aussi de prendre soin de leur enfant... Non, mais franchement, pas parce que tu as marié un homme qui vas te laisser faire toute la job que c'est le cas pour toutes. Les congés parentaux au Québec sont composé d'un nombre de semaines pour la maman, un autre nombre réservé au papa et un nombre assez important qu'on peut partager comme bon nous semble (soit le diviser en deux pour profiter du congé ensemble, ou soit tout pour la maman et papa va travailler, ou le contraire...), y'a pas de quoi paniquer. Chaque famille fait comme bon leur semble, selon leur situation.

Une de mes amies très proche a eu 3 enfants, et à chaque enfant, c'est elle qui est retourné travailler en premier, et papa qui restait pour le bébé. Mais il est dans l'armée (un vrai mâle en plus, là!) tandis qu'elle travaille dans une boutique de linge à temps partiel et l'armée payait la balance de son salaire à lui pendant qu'il était en congé parental. Elle n'avait pas ce luxe, alors elle est retournée au travail. C'était plus rentable pour eux, et lui était très content de profiter de la petite enfance de ses 3 filles.

Les jouets non genrés, là, c'est simple, tu proposes plein de trucs différents à ton enfant, et il va savoir assez vite ce qu'il aime. Ça va lui donner le choix, je vois pas le problème. Pourquoi les gars auraient droit aux beaux jouets de science, d'animaux, de gadgets et de legos, pendant que les filles ont des poupées, du maquillage et des cuisinette avec des poelons... Tu offres le plus de choix, et il va choisir, c'est simple. Sur 3 filles, mon amie, je te jure qu'ils ont eux tous accès à plein de jouets différents, et les mêmes (elles sont presque du même âge, une après l'autre) et une des 3 est très tom-boy et aime les dinosaures et les camions et a demandé à se faire couper les cheveux très courts (pixie cut) alors qu'elle a à peine 5 ans, tandis qu'une autre préfère les Barbies et les crayons à colorier et elle est très girly avec ses longs cheveux toujours bien peignés et soignés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Ecce Homo a dit :

Quelles sont ces règles en France et qu'est-ce qui fait en sorte que tu n'es pas admissible à un congé de maternité ?

Ici, la mère qui a porté l'enfant a un congé de maternité d'une durée (selon le régime choisi) de 25 à 32 semaines avec une prestation équivalent à 55% - 75% de son revenu brut jusqu'à concurrence d'un revenu maximal de 79k$.

L'autre parent a un congé de paternité d'une durée de 3 à 5 semaines (même % de prestation).

À cela s'ajoute un congé parental d'entre 25 et 32 semaines (même % de prestation) partageable entre les deux parents. 

Le régime est donc beaucoup moins généreux pour le père. 

Vos congés sont plus longs au Québec, tant pour la femme que pour l’homme. Qu’on s’entende, je n’ai aucun problème à ce que les pères aient un bon congé paternité. Celui qu’on a en France est potentiellement trop court (2 sem. max.). Mais il y a deux choses qui me rendent ouf :

On envisage de diminuer le congé maternité des salariées pour allonger celui des pères. Cette idée de désavantager l’un pour avantager l’autre est vraiment inacceptable. Un couple, c’est pas une guerre, normalement.

- En tant que libérale, je suis, évidemment, admissible à un congé maternité mais les conditions proposées sont pathétiques. Le délai minimal de congé a récemment été allongé. Avant cet allongement, j'aurais choisi d'en bénéficier, mais là, je serais obligée de fermer complètement pendant deux mois pour pouvoir toucher quoi que ce soit. Aussi, le montant de l’indemnité correspond à moins de 20 % de mes revenus habituels. Je suis une privilégiée, alors je vais refuser ce congé et je me financerai moi-même mon arrêt, selon mes propres conditions. Seulement, la plupart des indépendantes font de faibles CA, refusent de fermer deux mois par peur de perdre leurs clients et n’ont alors pas d’autre choix que de confier le petit à leur mari, en utilisant ses congés cumulés. J’ai, par ex. une amie coiffeuse à domicile qui s’est arrêtée quelques jours avant d’accoucher et a repris moins d’une semaine après.

Il y a 22 heures, Aradia a dit :

Oui, les papas sont capables aussi de prendre soin de leur enfant...

Encore heureux. Je n'ai jamais remis en cause la compétence des pères. Il est tout de même normal que le congé de la femme soit plus long, elle a accumulé neuf mois de galère, a un cerveau qui s'est développé pour l'aider à s'occuper d'un enfant, c'est elle qui a la paire de seins, etc.

Pour les jouets, je parle pas d'empêcher les enfants de jouer avec ce qu'ils veulent mais de vouloir supprimer les rayons jouets ou vêtements filles/garçons, etc. C'est pas laisser une marge de liberté à l'enfant ça, c'est imposer une vision de la société aux adultes. Je développerai une autre fois.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Daleko a dit :

Vos congés sont plus longs au Québec, tant pour la femme que pour l’homme. Qu’on s’entende, je n’ai aucun problème à ce que les pères aient un bon congé paternité. Celui qu’on a en France est potentiellement trop court (2 sem. max.). Mais il y a deux choses qui me rendent ouf :

On envisage de diminuer le congé maternité des salariées pour allonger celui des pères. Cette idée de désavantager l’un pour avantager l’autre est vraiment inacceptable. Un couple, c’est pas une guerre, normalement.

- En tant que libérale, je suis, évidemment, admissible à un congé maternité mais les conditions proposées sont pathétiques. Le délai minimal de congé a récemment été allongé. Avant cet allongement, j'aurais choisi d'en bénéficier, mais là, je serais obligée de fermer complètement pendant deux mois pour pouvoir toucher quoi que ce soit. Aussi, le montant de l’indemnité correspond à moins de 20 % de mes revenus habituels. Je suis une privilégiée, alors je vais refuser ce congé et je me financerai moi-même mon arrêt, selon mes propres conditions. Seulement, la plupart des indépendantes font de faibles CA, refusent de fermer deux mois par peur de perdre leurs clients et n’ont alors pas d’autre choix que de confier le petit à leur mari, en utilisant ses congés cumulés. J’ai, par ex. une amie coiffeuse à domicile qui s’est arrêtée quelques jours avant d’accoucher et a repris moins d’une semaine après.

Oui, on a un des régimes les plus généreux dans le monde. En plus, certains québécois bénéficient de régimes complémentaires au travail. Par exemple, mon employeur verse un supplément, de sorte qu'un employé en congé de maternité / paternité / parental reçoit une indemnité qui avec, le régime public, totalise de 70% à 85% de son salaire brut.

Aussi, le gouvernement actuel, qui a une vision nataliste (faire plus d'enfants pour moins dépendre de l'immigration) regarde pour bonifier le régime de congé parental et améliorer l'accès à ce que vous appelez en France la PMA (personne n'en fait un cas ici).

Pour ce qui est de ton problème, je ne vois pas trop en quoi ça peut être une conséquence du débat sur les genres, mais bon.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Ecce Homo a dit :

Pour ce qui est de ton problème, je ne vois pas trop en quoi ça peut être une conséquence du débat sur les genres, mais bon

On peut y voir une décision partiellement idéologique vu que cette réforme vient du ministère de l'Égalité femmes-hommes, pas de celui du travail ou de la santé, et que, dans le même temps, des choses sont étudiées pour proposer davantage aux pères (d'ailleurs, on peut dire que les hommes indépendants sont déjà mieux lotis que les femmes qui ne peuvent pas s'arrêter deux mois). Il y a aussi d'autres mesures récentes ou envisagées qui tendent à désavantager les mères de famille. Mais là on entre dans une affaire franco-française. Pour résumer, je suis d'accord pour améliorer les droits des hommes quant à leur congé parental mais la façon dont ça risque de se faire me laisse perplexe.

Sinon, la PMA, j'ai été assez surprise. Il y a eu un week-end de crise et pour le reste, ça semble bien engagé pour passer sans le déchaînement de haine qu'on avait eu lors du mariage pour tous. Le vote définitif est prévu pour début 2020, on verra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...