Aller au contenu
Nostradaw00t

Votre dernière obsession musicale, ce rabbit Hole qui nous attire comme un trou noir

Déchet(s) recommandé(s)

Parfois quand vous êtes mélomane vous naviguez sur Youtube à la découverte de nouvelles musiques, d'un nouveau frisson, d'un artiste qui va vous surprendre, un artiste qui va se démarquer dès millions d'autres partout sur le web.. et celui ou celle-ci devient votre nouvelle obsession. Vous commencez à chercher tout les clips sur Youtube, vous allez sur wikipédia, vous allez sur Reddit pour découvrir des clip plus underground et vous tombez dans le rabbit hole...

Et bien ma nouvelle obsession se nomme Dimash Kudaibergen, un chanteur ultra talentueux qui possède un registre de 6 octave s et qui nous vient du fucking Kazakhstan. Si vous aimez le talent brute et les mélodies irrésistible vous allez trouver une nouveau dieu avec Dimash, ce gars pourrait guérir le cancer avec sa voix: Ah il ne fait pas de lypsync, ni playback.

https://www.youtube.com/watch?v=dkPS6t84qg

 

https://www.youtube.com/watch?v=W9FlDMCo8LU

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'arrête pas de fredonner les chansons de Nazome, surtout celle que je c/c en premier. Après, mon obsession ne peut pas vraiment se développer puisqu'il s'agit qu'une artiste japonaise dont on ne sait rien et qui n'a sorti que deux titres.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Daleko a dit :

Je n'arrête pas de fredonner les chansons de Nazome, surtout celle que je c/c en premier. Après, mon obsession ne peut pas vraiment se développer puisqu'il s'agit qu'une artiste japonaise dont on ne sait rien et qui n'a sorti que deux titres.

 

J'adore la j-pop, les chansons de Nazome sont utilisées dans le nouvelle animé Levius de Netflix.

https://www.moshimoshi-nippon.jp/276641

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vraiment tripper quand j'ai découvert le vaporwave en 2014. C'était le plus prêt que je me suis jamais approcher d'une genèse esthétique vraiment authentique et naissante. 

Depuis je suis comme en manque, je cherche des subcultures qui poussent un programme esthétique vraiment singulier. C'est fuck rare, et surtout dur d'accès.
Mais en plus internet change, et la façon dont les subcultures existent aussi.

Donc une fois je voulais retrouver une toune sur google, et la seule façon que j'ai trouvé à synthétisé le style c'était comme de la musique de donjon mais full synth 90's.
" dungeon synth "

Ben guess what, je suis tombé sur une fabuleuse petite niche de musique. C'est pas encore mûre comme l'était le vaporwave en 2013, mais c'est comme une itération avant. Ça ce détache à peine du blackmetal, d'où ça provient. 

À vous d'essayer. 
 

 

https://www.youtube.com/channel/UChmm356a5qe1luUsoatAgjA

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Cheval Et y'a un public pour ça?

J'ai plusieurs albums en MIDI de "folk metal" que j'ai composé y'a plus de 10 ans qui pourrait très facilement être reconverti en quelque chose de plus "synthwave" pour donner de quoi dans le genre, j'aurais juste quelques réarrangement à faire - est-ce que je devrais? Je pensais jamais ressortir ces vieilles affaires là des boulamites.

Norfmentis - 01 - Arrival.mp3

Norfmentis - 07 - Raven's Path.mp3

Alternativement, un cadeau à l'esthétisme douteux (parce que ça fit un peu, pis que t'a l'air d'aimer les affaires bizzare), le premier album que j'ai enregistré en 2007 avec un micro d'ordinateur, un vieux clavier brisé pis une guitare désaccordé: du vieux folk de fantasy tordu mal enregistré, have fun! 

Norfmentis - A Night....rar
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Gamin a dit :

J'ai plusieurs albums en MIDI de "folk metal" que j'ai composé y'a plus de 10 ans qui pourrait très facilement être reconverti en quelque chose de plus "synthwave" pour donner de quoi dans le genre, j'aurais juste quelques réarrangement à faire - est-ce que je devrais? Je pensais jamais ressortir ces vieilles affaires là des boulamites.

Écoute, je conseil jamais de travailler à l'envers. Au sens où tu trouves une niche pi t'essaye d'y fitté. Je trouve plus honnête de me développer moi-même et trouver la niche qui m'accueille après, ou simultanément.  Va en écouter suffisamment  pi si tu ressens l'appel, affirme-toi conséquemment. Ce que tu me fais écouter est aussi dans la lignée à mon avis, mais je suis juste spectateur. 

Le premier gars, nameless king, est juste super ouvert avec son inspiration;
https://namelessking.bandcamp.com/album/disciple-of-the-dark-sun

Citation

One Man Dungeon Synth. Inspired by the universe of Dark Souls

 

C'est comme le vaporwave au début; le seul public que tu as, c'est les autres créateurs. Donc non, il n'y a pas de public; il y a juste une communauté.
Utopian virtual :

 

 

Alors jte dis vas-y, écoute pour voir si tu le feel pi réagit conséquemment. Le truc dure depuis 1980 mais ça sort en mitraillette en 2019. Si je serais en wall street aesthetic, je mettrais mon cash là-dessus. Je le fais déjà d'ailleurs, à ma façon en image. Je suis full digital art fantasy videogame dreamworld blablabla. 
Au final j'en parle parce que je m'y rattache, comme tout ceux qui apprécie un style. 

Parenthèse;

Sauf qu'avec la profonde implication des jeux vidéos dans les prochaines années, avoir un style de fantasy qui nous permets de ce lier émotionnellement au univers virtuel que nous vivons arrive à point nommé. J'ai personnellement la conviction que les années '20 vont connaître une sensibilisation à l'humilité et l'acceptation, la légitimation des expériences vécus dans le monde virtuel. Il y a déjà des tonnes de gamers qui font de la photo in-game ( https://www.instagram.com/explore/tags/gamephotography/ ) . De la même façon qu'un photographe animalier; ils sortent dans le bois dans Red Dead Redemption 2 et vont faire des photos de lapin au coucher de soleil. C'est une mimique qui tente de légitimité la providence des expériences numériques.  Quand tu passes tes jours dans un écran, où est vraiment la réalité? Juste autour de l'écran où, vraiment, dans la virtualité. 
dungeon synth exploite l'expérience spirituel et devra -  devrait - glisser tranquillement dans assouvissement au sublime qui se trouve dans la virtualité. 
La virtualité n'est plus seconde après la réalité dans la topologie des expériences et ces styles qui fermente dans les paramètres, expériences, technicalités et ressources des jeux vidéos font la promotion de l'humilité du ressenti. C'est fucking riche.

Fin parenthèse;

À mon avis, si tu sens déjà que sa t'accroche, tu devrais retourner jouer au jeux que tu as aimés et porter une nouvelle attention à tes sentiments et expériences. 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça existe depuis quand même pas loin de 30 ans, le dungeon synth. Sans être un spécialiste, je me permets de recommander chaudement Depressive Silence II  de Depressive Silence et Enchantment of the Ring de Secret Stairways. Mortiis est un grand nom dans le genre aussi, mais je trouve ça péniblement mauvais. Si le mélange entre le dungeon synth et le black metal ne vous rebute pas, Summoning est complètment incontournable!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...