Aller au contenu
1984

Poil, culture et valeurs humaines

Déchet(s) recommandé(s)

Le 2019-12-18 à 17:12, Carlos Crasseux a dit :

Considérer que les femmes devraient pouvoir se raser ou non sans être stigmatisées si elles optent pour la deuxième option :  extrême-gauche.

03705818-586A-4CE3-8A50-20AEB2A05EA9.jpeg

 

Le 2019-12-18 à 17:36, Daleko a dit :

C'est pas très honnête. Mes remarques sur l'extrême-droite faisaient référence à la conversation précédente, notamment au fait que mes fausses couches sont apparemment une bonne chose. L'échantillon est petit mais il est typique de ce que je connais de l'extrême-gauche vive la liberté mais que pour les gens comme nous, vive la mixité mais qu'avec ceux qui sont d'accord avec nous, etc. Quand j'écoute les discours des deux types d'extrémistes, ceux de gauche me semblent beaucoup plus haineux et dangereux, donc à stopper en priorité. L'extrême-gauche est arrivée 3ème aux dernières élections présidentielles françaises, ce n'est pas anecdotique.

Pour ce qui est des poils, c'est pas une nouveauté que certaines femmes se rasent pas hein. Des grosses dégueulasses qui ressemblent à des guenons y'en a toujours eu et y'en aura toujours. Simplement, les gens qui prennent moins soin d'eux mettent en avant ce genre d'arguments pseudo-féministes alors qu'en réalité ils ont simplement la flemme. Nivellement par le bas et victoire des fénéants, encore et toujours.

 

Le 2019-12-18 à 19:04, Gamin a dit :

L'extrême-gaucheWow tes opinions sont fucking débile 
Réaction de la droite: PERSÉCUSIONS! HYPOCRISIE! 

L'extrême-droite: S'tu dirait de t'ça toé, un p'tit génocide? 
Réaction de la gauche: Tes opinions sont fucking débile
Réaction de la droite: PERSÉCUSIONS! HYPOCRISIE! 

Alors tu crois que les hommes devraient se raser, afin de démontrer qu'ils prennent soins d'eux (donc capacité à bien s'occuper d'une famille) et qu'ils ont la capacité d'effectuer des efforts supplémentaires (essentiel pour s'occuper d'une famille) ? Les hommes et femmes qui prétendent que les hommes ne devraient pas se raser préconise donc la paresse? 

Une femme qui a l'intelligence de comprendre l'artifice inutile qu'est le rasage, et qui a la force et le courage de caractère de l'appliquer socialement, en revanche ne sont pas de bon gènes à transmettre à des enfants?

 

Le 2019-12-18 à 19:32, Daleko a dit :

L'homme est la femme ne sont pas interchangeables. Ce qui s'applique à l'un ne s'applique pas à l'autre. Les hommes aussi prennent soin d'eux, d'une autre façon qu'en se féminisant. Cela n'a rien à voir avec la capacité à bien s'occuper d'une famille, il s'agit d'être présentable et de respecter les gens qui te regardent. Vous avez beau faire semblant, des jambes féminines poilues, c'est dégueulasse. Et vous allez me dire que c'est une question d'habitude, qu'il faut évoluer, etc. sauf que ne pas se raser, c'est un retour en arrière, pas une avancée. Les produits de soin sont maintenant accessibles au plus grand nombre et ne sont plus l'apanage des riches, ce qui constitue un pas en avant. Sauf qu'en refusant de les utiliser, vous refuser ce pas en avant et vous vous mettez à nouveau à l'écart. Mais bon, je commence à penser que si les pauvres sont pauvres, c'est grâce à ce type de mentalités de perdants, et qu'ils le méritent.

Les artifices ne sont pas inutiles, nous sommes notre culture. Les artifices nous séparent des animaux. Tout ce qu'une femme montre en ne se rasant pas, c'est qu'elle ne comprend pas l'ordre, qu'elle ne comprend pas sa place et qu'elle n'en vaut pas la peine.

Et contrairement à toi, je n'ai jamais insinué que les gens de l'autre camp ne devraient pas se reproduire, et c'est bien pour cela que vous êtes beaucoup plus dangereux que les autres.

 

 

 

Le 2019-12-18 à 20:31, Gamin a dit :

ça

 

n'a

 

aucun

 

criss

 

de

 

 

sens

 

 

 

C'est incroyable à quel point tu te rend pas compte que tu rationalize et que t'es près à tout tordre pour justifier des illogismes archaïques

Se raser est féminin parce que les femmes se rasent pour être propre

Les hommes ne se rasent pas pour être propre parce que c'est féminin

Est-ce que les hommes qui ont du poils sont pas propre?

Et si ne pas se raser est un retour en arrière, pourquoi alors les hommes ne devrait pas se raser? "Sauf qu'en refusant de les utiliser, vous refuser ce pas en avant et vous vous mettez à nouveau à l'écart."

Tu rush complètement. 

Être content que tu te ne reproduise pas ne veut pas dire que je crois que ça devrait être le cas, ni que j'applique ça à tout le monde à part toi. 

 

Le 2019-12-18 à 22:18, Carlos Crasseux a dit :

FosseAsceptique (a.k.a. madame sourcils 0.8mm, la fille qui s'est vantée il y a quelques semaines d'avoir bousculé une personne âgée en public) et le relativisme culturel.

Screen Shot 2019-12-18 at 4.17.09 PM.png

 

Le 2019-12-18 à 23:49, MattIsGoD a dit :

"Les régles de base"

Câlisss. Soit elle troll, soit elle a besoin d'un criss de cours de sociologie.

 

 

Le 2019-12-19 à 00:57, Gamin a dit :

Si on récapitule les dernières pages, les filles doivent se raser mais pas les gars parce qu'une fille qui se rase pas prouve qu'elle ne suit pas les règles sociales pré-établi, et suivre les règles pré-établi est important à la stabilité social et civile qui repose sur des contrats de confiances sous-entendu. 

Cette stabilité social et civile récompense certains groupes d'individus et en pénalisent certains. Les groupes récompensé par ce système tiennent à la garder stable, alors que les gens qui sont pénalisé cherche à le déstabiliser. Daleko a été élevé et fait partie de groupes sociaux beaucoup plus près du premier groupe que du second. 

Y'a pas grand chose d'autres à dire sur le rasage des filles.

Ah sauf ça:

Les arguments biologiques sont pour le poils, puisqu'ils illustrent la maturité sexuelle, aide la propagation de phéromones et qu'ils occupent des fonctions importantes d'hygières (mais oh hey wo quoi!?). 

Les théories dominante sur le rasage moderne, basé sur sa présence ou absence socio-culturel (à quel endroit c'est répandu, à quel endroit ce ne l'est pas, qu'est-ce que ces endroits ont en commun), est que c'est le résultats de tactiques de marketing du siècle dernier et que sa propagation est médiatique, ce n'est rien d'autre qu'un mème qui s'est répandu par désir d'association aux vertus et qualités mit de l'avant par les compagnies d'hygiène et de beauté du siècle dernier et qui est pas la suite devenu de plus en plus populaire grâce à la télévision, au cinéma, et dans les dernières années plus particulièrement à cause de la pornographie.

 

Le 2019-12-19 à 01:08, Daleko a dit :

C'est vrai. Du coup, je vais voter Mélenchon.

 

Le 2019-12-19 à 01:10, Goéland a dit :

Lire et comprendre sont deux choses distinctes. Ton argument bidon ne prouve absolument rien.

 

Le 2019-12-19 à 22:33, Ambrosia a dit :

C'est possible, ça? De caricaturer une caricature?

 

Le 2019-12-19 à 22:54, Daleko a dit :

Vous ne réalisez pas à quel point à mes yeux, c'est vous qui en êtes.

Croyance aveugle en une idéologie. Incompréhension des nuances. Nivellement par le bas. Vous me rappelez les copies que me fait lire mon amie prof de philo pour qu'on se marre un peu.

 

Le 2019-12-19 à 23:00, MattIsGoD a dit :

Incompréhension des nuances? Nivellement par le bas? Croyance aveugle en une idéologie?

Ne serait-ce pas là des trucs dont on pourrait accuser la personne qui affirme qu'un gars qui paie lors de sorties "ce sont les règles et c'est tout"? Comme si ça avait été écrit dans la pierre au Mont Sinaï?

 

Le 2019-12-20 à 01:23, 1984 a dit :

Et bien, bravo à toi de me faire sortir de mon mutisme volontaire. Ta réponse succite en moi une assez grosse réaction, étant donné que les valeurs que tu propages n’ont rien à voir avec la féminité mais bien avec l’éloge de la consommation, du capitalisme et de la lutte des classes.

Non non, nous ne parlons pas de poil ici, ni de féminisme différentialiste, mais de rôle social. Voilà pourquoi tu t’évertues à ramener dans la conversation les acteurs pathétiques de la vie politique française. Mais tout ça, c’est une question de rapport économique et social. 

Oh oui, je suis d’accord que les jambes poilues en Occident nous semblent dégueulasses après des décennies de conventions sociales et de croyances limitantes. D’autant que les araignées nous répugnent et que les chatons nous attendrissent. Mais ça, c’est une réalité qui n’existe que parce que nous nous endormons à coup de paradigmes mentaux tous aussi pervers les uns que les autres. 

Daleko, tu n’es certainement pas une personne qui est éveillée dans un monde d’endormis. Tu es une petite fille très intelligente mais qui s’ennuie et qui s’est identifiée à son masque social pour mieux contrôler son monde. Ego dans l’argent, contrôle de l’image, pouvoir sur les autres. Que tu votes à droite ou à gauche ne change rien au fait que tu t’es profondément identifiée à une réalité de riche, et que non, tu n’es pas entouré de gauchistes mais de gens qui ont conscience de la limitation de ta vision de riche, qui s’imagine une obligation ( dogmatique) d’avoir l’élégance d’une femme. Et ce, à base de clichés sexistes, à savoir l’arsenal de la femme lisse, objet, dont la douceur est censée représenter son sexe tandis que l’homme doit encore lustrer ses poils pour les garder au nom d’un accord de bienséance. Et encore, j’en connais nombre qui s’excusent d’avoir encore des poils au scrotum, « si ça c’est pas une évolution ». Ce débat me rappelle Malaise dans la culture. 

Tu penses que tu es supérieure à l’animal grâce à tes croyances limitantes, mais au final... Sur quoi est basé ta perception du monde ?

Regarde.

 

 

Le 2019-12-20 à 03:40, e028182 a dit :

Se raser c’est pas une affaire de privilégier en occident. Toutes les classes sociales peuvent se permettre l’équipement pour se raser. Il y a une limite a voir des luttes de classes partout. 

Personnellement, je ne suis pas vraiment d’accord avec l’idée d’avoir des règles rigides sur la question, mais c’est vrai que les filles pas raser ou sans brassieres sont plutôt dégoûtantes. Cela sans que leur action amène rien que je puisse voir de positif. Elles s’engagent dans une lutte futile.

 

Le 2019-12-20 à 14:43, Daleko a dit :

@1984 Déjà, contente de te revoir participer (laisse-nous donc une liste des autres sujets susceptibles de te réveiller).

Ensuite, ce que tu dis est intéressant mais tu arrives après la guerre et ne disposes sans doute pas de toutes les données. J’ai tenté à plusieurs reprises d’avoir des discussions sérieuses sur le sujet, tant sur le forum que sur le Discord. Je me retrouve alors invariablement face à un mur : ils ne lisent pas ce que j’écris et stéréotypent sans cesse, voire répètent l’inverse de ce que je raconte (« tu dis que les règles c’est les règles pis ça doit pas bouger », « tu crois que l’homme est supérieur à la femme »), ou, par ex., dès que j’émets des réserves au sujet des trans, je suis « transphobe » parce que, bien évidemment, toutes les réserves résultent de la haine, la peur et/ou l’ignorance, et un tas d’autres âneries au degré zéro de la réflexion.

Je sais que le problème ne vient pas de ma façon de m’exprimer puisque c’est un sujet qui me tient à cœur et que j’aborde régulièrement avec d’autres personnes qui ne partagent pas mon point de vue mais qui prennent en compte ce que je dis et savent m’opposer d’autres arguments que « Tu vis dans les années 50 ». J’en conclus donc que les pollueurs concernés sont soit trop bêtes pour comprendre, soit idéologues et de mauvaise foi. Dans les deux cas, les cancres, ça n’a jamais été mon truc, je refuse de gaspiller mon énergie pour eux et de prendre plus de deux, trois minutes pour détailler une réponse. C’est clair et net que je ne vais pas perdre du temps à développer mon point puisqu’ils ne vont pas le lire et vont juste me répéter leur rengaine habituelle.

Quant au fait que je parle de politique, c’est directement lié. Puisqu’ils ne comprennent rien quand on fait preuve de nuances, c’est soit tout noir, soit tout blanc : choisis ton extrême. Quand on a autant de finesse que Gamin* face aux gens qui ne pensent pas comme nous, il est clair et net que nous sommes dans ce type de scénario de polarisation et que le respect nécessaire au débat n’est absolument pas présent. Il a beau dire que non, c’est juste contre Daleko, dans les faits ce qui lui a fait écrire ça, c’est mon opinion au sujet des trans, opinion (pourtant loin d'être extrême) partagée par des millions de personnes. J'ai trop d'expérience (indirecte, coucou l'URSS) avec l'extrême-gauche pour ne pas reconnaître ce type de réactions. Il est clair et net qu’après de tels propos, je ne prends plus la peine de lire ses messages et qu’il n’obtiendra plus jamais le moindre développement de ma part. J’ai vraiment mieux à faire.

(*rappel : L'avantage avec toi c'est que t'es capable de transformer un évènement négatif en quelque chose de positif et de réussir à nous faire apprécier tes fausses couches )

 

Le 2019-12-20 à 17:53, Goéland a dit :

1565245420_IMG_20191220_1131464.thumb.jpg.f86ccebb202caa8503f108a2c2ac45ba.jpg

Cessons les chicanes, et célébrons nos points communs : le poil et la recherche de validation.

 

Le 2019-12-21 à 14:56, 1984 a dit :

Je n'ai pas gardé la suite de ton message parce que je trouve que le reste est hors sujet : j'ai seulement pris ton post, avec tes affirmations, celles ou tu dis qu'il faut être élégante, respecter les gens, ect. Et même si les membres du dépotoir sont relativement débiles et préfèrent juger que débattre, je ne vois pas le rapport avec mon message. Je pense toujours que tes propos révèlent d'une identification à un milieu social et culturel et non à une fondamentale évidence biologique.

 

Le 2019-12-21 à 19:01, Daleko a dit :

Mais je n'ai absolument jamais dit l'inverse. Simplement, ce n'est pas parce que quelque chose relève du social et du culturel que c'est nécessairement à supprimer. Les femmes qui ne prennent pas soin d'elles, par choix ou par nécessité, ça n'a rien de nouveau, sauf qu'avant on associait généralement ça à un manque de moyen, maintenant on dit que c'est du féminisme, alors qu'en réalité, "tout le monde" se laisse aller, tant les hommes que les femmes. Dans une société qui n'est pas en fin de course, on cherche à imiter les meilleurs, pas les moins bons éléments. On est devenu l'équivalent d'une classe de collège où tout le monde est super fier d'avoir des notes pourries parce qu'on est des super rebelles trop cool. 

J'ai écrit mes autres paragraphes pour préciser pourquoi je ne prenais plus la peine de détailler mes propos. Je suis pas mal certaine que malgré ce que je viens d'écrire, dans une semaine un relou va me sortir "oh, tu crois que se raser c'est naturel,  pis que les règles doivent jamais évoluer hihi".

 

Le 2019-12-22 à 15:33, 1984 a dit :

@Daleko Je n'ai pas dit que c'était à supprimer, j'ai dit que c'était une réalité subjective. Ca signifie que dans un autre endroit du globe, tes considérations paraitraient risibles ou ridicules. C'est d'après ce fait que je considère tes propos comme étant conditionnés, donc, pas "réels" dans l'absolu.

Et pareil, tu sais, on peut s'abstraire de la société de consommation, ne pas chercher à plaire en se maquillant ou en s'épilant, ne pas gaspiller les ressources de la planète à coup de 2 douches par jour, ne pas avoir besoin d'acheter de nouveaux vêtements tous les mois, ni utiliser tout un tas d'objets confortables... sans pour autant être féministe. En fait, c'est pas parce que tu rejètes la culture de la consommation et du corps que tu es touché par une idéologie extrême, que ce soit du féminisme ou autre chose. Ca peut simplement passer par le fait de se sentir heureux avec moins de choses, moins de confort, moins de rapport à l'image... Etrangement la seule chose que tu perds en rejetant la pression à être "beau et propre" c'est ton égo. Et c'est plutôt une excellente chose pour quiconque l'expérimente.

Si on suit ta logique, les meilleurs sont ceux qui proposent une "image", mais qu'en est-ils de ceux qui se sacrifient pour les autres ? C'est pas eux les meilleurs plutôt ? N'est-ce pas plus valeureux et valorisant d'être un philanthrope qu'une héritière narcissique qui lustre son corps refait autant que ses 8 porsches sur son instagram ? Les meilleurs ont des valeurs humaines. Ceux dont tu parles n'ont rien à offrir aux autres que leur image et c'est très pauvre. Pense-tu vraiment qu'il faille s'inspirer des vaniteux ? A quel niveau places-tu des altruistes ? 

Notre culture ne valide que les riches, les beaux, les lisses, les masques. Si c'est ça que tu trouves merveilleux, j'ai de la peine pour toi. Sincèrement.

Comme tu le vois, je me fiche pas mal de l'avis des autres, ici c'est toi que je questionne. Parce que vraiment, je trouve ça triste que tu aies intégré cette inversion des valeurs comme quelque chose de positif alors que notre culture de consommation est la plus immorale qui soit; au niveau de la planète, au niveau animal, au niveau humain, tout est dramatique.

 

Le 2019-12-23 à 23:32, Daleko a dit :

Mais nous sommes en Occident, pourquoi devrions-nous nous soucier de la façon de faire d’autres cultures ? Ça fait partie des signes de faiblesses. L’ouverture d’esprit c’est autre chose : savoir que d’autres fonctionnent différemment n’implique pas de les mépriser ou de se remettre soi-même en cause. Une culture qui se sait solide (prenons la Chine) se fiche pas mal de ce que les étrangers pensent, même s’ils cherchent à leur emprunter ce qu’ils font/ont fait de mieux (par ex. une obsession pour la mode et la gastronomie française, ils font construire des imitations de châteaux, etc.).

C’est vrai que l’exemple du poil peut laisser penser que je défends la société de consommation, mais c’est autre chose. Effectivement, la beauté peut sembler vanité mais c’est tout de même quelque chose qui a fait notre réputation, et celle des femmes de l’Est aussi, être fières de se soigner, c’est central dans nos cultures. C’est surtout que je regrette le temps où les gens faisaient des efforts, dans tous les sens du terme, et je constate que cette culture de l’effort existe ailleurs, dans des sociétés qui se portent mieux que la nôtre. Quand je parle d’effort, je parle bien sûr d’entretien physique, esthétique, mais aussi d’éducation, d’argent, d’avoir conscience de sa valeur, etc. Je suis d’avis que l’Occident est en déclin et ça apparaît notamment par le fait de ne plus prendre pour modèle les meilleurs. Je n’entends pas toujours par là les plus riches, mais les plus riches sont malgré tout (ou, en tous cas, étaient) souvent ceux qui ont le mieux réussi, les plus cultivés, les plus éduqués, les mieux habillés, etc. Ça ne veut pas dire qu'il n'existe pas de pauvres ou de philanthropes admirables pour tout un tas de raisons. Une société qui ne prend pas ses couches supérieures pour modèle est une société qui se délite, qui n'a pas d'avenir ni points de repère et qui ne peut plus justifier son fonctionnement. Après, à qui la faute ? C’est une autre histoire.

 

Le 2019-12-24 à 00:46, 1984 a dit :

Excuse moi je te coupe, mais j’aimerai ton avis sur le reste de mon message. Y avait des questions dedans. 

 

Il y a 23 heures, Daleko a dit :

D'accord, d'accord.

Non, c'est pas ce que j'ai dit. Les gens qui se soignent sont plus à prendre en exemple que les autres en ce qui concerne la présentation mais c'est juste un élément de la vie, ça. Après, puisque tu veux mon avis, évidemment, c'est formidable que certaines personnes se sentent la vocation de se sacrifier pour les autres mais ces autres en valent-ils la peine ? Est-ce que ce sacrifice est plus important que celui de quelqu'un qui se consacre pleinement à réussir quelque chose d'autre ?

Évidemment, on ne va pas cracher sur des gens qui essaient de faire le bien. Après, on peut rentrer dans les détails en se demandent quels types de sacrifices, quels types de personnes ils aident, quels types de conséquences ça a, etc. Mais oui, ceux qui aident les autres sont plutôt des bonnes personnes. Simplement, je ne vois pas le rapport, on peut être présentable et aider les autres.

Il va évidemment y avoir des anomalies partout, des pauvres qui sont des exemples à suivre en tous points et des riches qui sont des gens ignobles, bêtes, etc. Le fait qu'on se retrouve avec des Kardashians, etc., c'est un autre signe que notre modèle est en crise, en déchéance, que les élites se renouvellent mal et qu'on n'a plus de culture de l'effort, de la perfection, etc.

J'ai récemment été témoin d'une discussion absolument fascinante. Des Chinois, qui ont été victimes de la Révolution culturelle, défendaient malgré tout Mao et sa politique. Ils étaient tous issus de ce qu'on considérait comme l'élite intellectuelle (parents universitaires, journalistes, patrons, etc.). Quand ils étaient jeunes, on les a envoyé travailler dans les champs quelques années. Une vie de paysans, très dure, un rythme de travail intense, etc. Beaucoup n'en sont pas revenus, parce qu'ils se sont suicidés, laissé dépérir ou, pour les femmes, beaucoup se sont empressées d'épouser un petit fonctionnaire de la campagne pour obtenir des dispenses et ne plus avoir à travailler. Et les gens présents ce soir-là disaient que malgré le fait que ça avait été très dur, ils reconnaissaient les bienfaits de la méthode : ça a nettoyé les élites de ses éléments les plus faibles et ça a renforcé la légitimité de ceux qui sont revenus. Certains disaient que ce serait normal de faire ça toutes les quelques générations, pour s'assurer du bon fonctionnement de la société. Je n'irais bien sûr pas jusqu'à dire qu'on a besoin de tuer des gens ni de détruire des vies, mais il y a de l'idée.

Mais vaniteux et altruiste ne sont pas des antonymes. Et faire l'effort d'être présentable et agréable à regarder (ou tout au moins, pas désagréable) ne signifie pas vaniteux non plus.

Ensuite, non, je ne pense pas que les meilleurs ont nécessairement des valeurs humaines. Le XXème siècle nous a appris qu'il était très dangereux d'ignorer les valeurs humaines mais on peut être un exemple à suivre sur un tas de choses sans avoir de valeurs humaines. Je pense même qu'on est tellement traumatisé par la seconde guerre mondiale, l'URSS, etc. qu'on a placé les valeurs humaines à une place beaucoup trop importante qui nous empêche souvent d'agir efficacement.

Je ne me reconnais pas dans ce que tu racontes. Avoir une image à offrir n'implique pas qu'il n'y a rien d'autre.

 

il y a 35 minutes, 1984 a dit :

@Daleko C'est donc juste un élément de la vie ( oui mais laquelle) on est d'accord. Donc un détail qui n'importe pas sur la valeur d'une personne, nous sommes d'accord ?

"Ces autres en valent-ils la peine ?" Mais de qui parle-t-on Daleko ? Quand on parle d'aider, parle-t-on vraiment de sacrifice ? Pourquoi aider autrui n'amène pas à la réalisation de soi ? Si tu prends les métiers humanitaires, les psychologues, les thérapeutes, les médecins, les pompiers,  en quoi leur métier est un sacrifice ?

J'aimerai que tu m'expliques comment une réussite personnelle égoïste peut prévaloir à une réussite dont l'impact est collectif. La plupart des grands philanthropes de ce monde connaissent la réussite, la reconnaissance sociale, possèdent une aura médiatique positive, ne serait-ce que par l'influence positive qu'ils ont sur autrui, sans parler de l'argent dont ils ne manquent pas... certains sont mêmes des célébrités au travers de leurs ouvrages en plus d'être riches. 

Alors pourquoi opposer les deux ? A toi de m'expliquer. Il y a beaucoup de gens qui réalisent que réussir c'est être heureux, et que pour être heureux, il faut savoir donner aux autres. Rendre heureux rends heureux, c'est prouvé. On dirait simplement que tu valorises plus les gens qui pensent qu'à leur gueule et qui se donnent en exemple aux autres sans rien leur donner. Genre, la réussite perso, les autres après. 

C'est drôle parce que tu lies toujours le fait de faire le bien avec le fait de se sacrifier. D'autant que je n'ai jamais associé le fait de s'habiller en guenille ou être sale avec le fait de sauver des vies. En plus, tu as l'air d'estimer que certaines personnes ne méritent pas d'être aidées. Lesquelles ? 

Quelle est la culture de l'effort dont tu parles ? Pourtant ce sont des personnes qui "présentent" mieux que les autres. Les Kardashians sont les reines de l'apologie du vide dont la société occidentale se régale. En dessous tu expliques que nous nous limitons à cause de nos valeurs humaines et ici tu dis qu'il n'y a plus de culture de l'effort et de la perfection. J'ai vraiment l'impression que c'est contradictoire.

Plusieurs millions de personnes persécutées et massacrées donc. En gros ce que tu veux dire, c'est que tu es pour une purge sociale et culturelle ? "nettoyer les élites" ; Nettoyer quoi de quoi, et comment d'ailleurs ? selon toi, pourquoi les élites intellectuelles étaient un frein à l'evolution de la société chinoise de l'époque ? Mao n'a fait qu'éliminer la menace politique et idéologique en imposant une culture du prolétariat en opposition avec l'élitisme intellectuel qui tendait au modernisme capitaliste. La campagne des Quatre Vieilleries ne trouve aucun fond, si ce n'est la destruction de la tradition et du passé chinois avant 49. La dernière fois que j'ai lu quelque chose qui ressemblait à ça, c'est dans 1984. En quoi ces élites empêchaient le bon fonctionnement de la société ? Tu énonces des choses comme bonnes, mais tu ne développes pas pourquoi c'est si cool que ça le totalitarisme coco du régime Maoïste. Développe je te prie parce que tu n'évoques aucun argument qui m'expliquerait les avantages de ces 10 années de massacre, entre épisodes de cannibalisme et de destruction du patrimoine. Peut-être que ce que tes "chinois" voulaient dire en substance, c'est que l'idéologie capitaliste ne doit pas s'implanter en chine, et non que Mao était un visionnaire. BREF, C'EST PAS CLAIR.

Pardon ?

Bon, revoyons les définitions

"Qu'est-ce que la vanité humaine ? Il désigne d'abord un défaut humain : l'orgueil. Ainsi une personne vaniteuse est prétentieuse, trop satisfaite d'elle-même. Le mot « vanité » a cependant une autre signification. Il vient en effet du mot latin « vanitas » de « vanus » signifiant « vain » c'est-à-dire ce qui est vide, creux, inutile et illusoire."

"Le mot altruisme et l'adjectif altruiste s'appliquent aujourd'hui à un comportement caractérisé par des actes a priori désintéressés, ne procurant pas d'avantages apparents et immédiats à l'individu qui les exécute mais qui sont bénéfiques à d'autres individus et peuvent favoriser surtout à long terme un vivre-ensemble et une reconnaissance mutuelle au sein du groupe où il est présent, bien que l'altruisme brut soit néanmoins un acte ne demandant rien en retour."

L'antonyme de l'altruisme est l'égoisme. 

"L’ego, c’est le mental, alors que l’orgueil est considéré comme un défaut de caractère, comparable à la vanité. L’orgueil s’insère en fait dans l’ego, fondement de la personnalité.Le préfixe ego s’intègre dans des mots comme égoïste ou égocentrique, d’où son rapprochement avec l’orgueil, qui est une exagération de sa valeur personnelle aux dépens de celle due à autrui. L’orgueilleux se vante, impose sa fierté, mais en rabaissant les autres par la même occasion. C’est donc considéré comme un défaut, car il est nuisible aux autres, tout comme le sont l’égoïsme et l’égocentrisme (dans une moindre mesure). Ce sont des traits de caractères qui perturbent les relations interpersonnelles."

Penses--tu vraiment que la vanité, qui puise son fondement dans l'ego, puisse se marier harmonieusement avec l'altruisme qui se désintéresse de l'ego ? La réponse est non.

Et puis, je n'ai jamais parlé d'être présentable, je parle surtout de ceux qui trouvent leur valeur dans l'apparence et leurs possessions externes ( qu'elles soient physiques ou matérielles), donc de ceux qui font de la représentation extérieure un motif de succès ou de réussite. D'ailleurs, on revient au débat culturel de base : ce que tu trouves présentable ne le sera pas pour une autre culture, ce qui valide le fait que ce n'est qu'un détail qui n'a pas de réalité absolue.

"Les valeurs humaines sont notamment le respect, l'acceptation, la considération, l'appréciation, l'accueil, l'ouverture, l'entraide, la réciprocité, la solidarité, l'écoute, la bienveillance, l'empathie, la fraternité, l'affection et l'amour envers d'autres êtres humains.C'est avec ces valeurs humaines qu'il devient réellement possible de mettre en pratique ses valeurs éthiques, telles que la justice, l'intégrité et le refus de la violence. Le rationnel est dans ces cas renforcé par l'affectif. Ce sont les valeurs humaines qui nous permettent de vivre ensemble en bonne harmonie et de contribuer personnellement à la paix."

Donc, les meilleurs n'ont pas forcément l'une de ces valeurs selon toi. Pas besoin de respect, ni d'ouverture, ni de bienveillance pour être l'un de tes roles models ? Je vais me contenter de te demander à nouveau d'expliciter : les valeurs humaines nous empêchent en QUOI d'agir efficacement ? Bien au contraire, sans ces valeurs notre société serait invivable. Et c'est précisément la perte de ces valeurs qui la rends actuellement invivable.

Meuf, ça fait plusieurs fois que je note ton insensibilité chronique. Et honnêtement, c'est flippant. 

Pour finir :

Oui, mais si tu en fais une priorité, ça implique une inversion des valeurs. Avoir une image à offrir ne devrait pas être une priorité individuelle. Travailler son estime de soi au travers de valeurs humaines stables, si. Je l'affirme sans ciller.

@Daleko J'aimerai continuer à développer la discussion ici, si tu veux bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis déjà rasé la raie une fois quand j'étais jeune car je suais beaucoup du cul. 

Une fois j'étais au skatepark et je me suis mis à suer du cul. Je devais m'avoir mal essuyer après avoir chié car la sueur sentait vraiment la marde. J'ai dû retourner chez moi pour me laver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je préfère prévenir que je vais te répondre @1984 mais je suis un peu malade et mes capacités de concentration sont pas au top. Heureusement que Cheese est là pour faire vivre le sujet en attendant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Daleko a dit :

Je préfère prévenir que je vais te répondre @1984 mais je suis un peu malade et mes capacités de concentration sont pas au top. Heureusement que Cheese est là pour faire vivre le sujet en attendant...

Oh t'inquiète pas. Je t'ai écris un long pavé avec plein de questions, je pense que t'as du le voir et te dire "oulala". Je ne suis pas aux pièces (;

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Présentement, je suis un traitement au laser (oui je me suis payée ça [1500]).

Je hais avoir des poils. 

Après seulement deux séances (je dois aller à 6), ma pilosité a nettement diminuée. C'est vraiment agréable.

Dans 4 séances je pourrai dire adieu aux poils pour toujours!

Je me fais faire les aiselles, la noune, la raie et l'anus.

Mais malheureusement (je n'en suis pas trop sûre), apparemment ça repousse quand on tombe en cloque..

Meh

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

C'est donc juste un élément de la vie ( oui mais laquelle) on est d'accord. Donc un détail qui n'importe pas sur la valeur d'une personne, nous sommes d'accord ?

Non, manger c’est juste un élément de la vie, travailler aussi, ils sont pourtant déterminants. Prendre soin de soi ou pas est représentatif d’un état d’esprit et d’une vision de la société, on va juger là-dessus, accorder plus ou moins de valeur à quelqu’un. Tu penses que c’est à tort et moi à raison, puisque ça montre ce qu’une personne comprend de sa position dans le monde et de sa culture.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Ces autres en valent-ils la peine ?" Mais de qui parle-t-on Daleko ?

Par ex. de criminels, de gens qui n'ont jamais fait d'effort, de misérabilistes, etc. Et au-delà de celles qui ne méritent pas d’être aidées, certaines personnes peuvent mériter de l’aide sans qu’il soit habile de les aider, parce qu’on peut établir un mauvais précédent, créer un appel d’air. Par ex. : un employé qui prend du retard (même s’il a de bonnes raisons), les migrants, certains bénéficiaires d’alloc, des enfants lents qui ralentissent leur classe, les chats errants, etc. Ou un exemple d’un autre type : on peut vouloir aider des pauvres en faisant un don à une association caritative dont les dirigeants touchent des salaires mensuels à 5 chiffres et qui a des millions de côté en réserve, soutenant ainsi un mauvais système, etc. Une bonne action n’a pas forcément de bonnes conséquences.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Quand on parle d'aider, parle-t-on vraiment de sacrifice ?

C’est toi qui a parlé de sacrifice, je n’ai fait que te suivre.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Pourquoi aider autrui n'amène pas à la réalisation de soi ?

J’ai jamais dit le contraire. On a besoin du type de personnes qui mettent ça en priorité, mais ce ne sont pas les seules dont on a besoin.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Si tu prends les métiers humanitaires, les psychologues, les thérapeutes, les médecins, les pompiers,  en quoi leur métier est un sacrifice ?

Tu avais pris l’exemple extrême de l’héritière qui passe sa vie à poster sur Instagram pour illustrer que prendre soin de soi, c’est la vanité, il faut alors au moins prendre le contre-pied extrême et ne pas s’attarder sur des cas aussi moyens que les psy et les pompiers. On devient psy et pompier pour un tas de raisons qui n’ont pas toujours grand-chose à voir avec le fait d’aider les autres.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

J'aimerai que tu m'expliques comment une réussite personnelle égoïste peut prévaloir à une réussite dont l'impact est collectif.

Pourquoi une réussite personnelle égoïste ne pourrait-elle pas avoir d’impact collectif ? Faire une découverte scientifique aura un impact collectif, gagner une médaille aux JO mettra un pays en avant, faire fonctionner l’économie aidera aussi ce pays, etc.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Alors pourquoi opposer les deux ?

J’ai fait ça où 

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Il y a beaucoup de gens qui réalisent que réussir c'est être heureux, et que pour être heureux, il faut savoir donner aux autres. Rendre heureux rends heureux, c'est prouvé. On dirait simplement que tu valorises plus les gens qui pensent qu'à leur gueule et qui se donnent en exemple aux autres sans rien leur donner. Genre, la réussite perso, les autres après.

 

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Quelle est la culture de l'effort dont tu parles ?

C'est pas ça. Je sais que je peux sembler très matérialiste mais ce n'est qu'un outil. J'aime la sécurité qu'apporte l'argent mais je peux comprendre qu'on veuille autre chose, qu'on trouve que le système est déréglé (il l'est), etc. Par contre, j'ai toujours voulu m'élever, rejoindre des élites. Il y a dix ans, on me reprochait déjà ici d'être élitiste, sans être élitaire. Je valorise les gens qui font des efforts, je comprends pas comment on peut passer sa vie sans chercher à progresser (pas nécessairement professionnellement, on peut progresser sur un million de choses). 

Et je fais un certain pont avec l'état de notre société depuis que j'en fréquente assidûment une autre et que je vois la différence de mentalité entre les Chinois (citadins) et nous. Ils cherchent pas tous à progresser en tout, parce qu'il faut être réaliste, tout n'est pas à notre portée, mais ils font au moins énormément d'efforts pour que leurs enfants accèdent à quelque chose de mieux. C'est quelque chose qu'on a perdu en France. Même si à peu près tout le monde veut le bien de ses enfants, on ne sait pas comment faire, on les encourage souvent vers des mauvais choix et on ne sait plus vraiment ce qui est bien ou pas parce que ceux qui devraient servir de modèles aux autres ne sont plus à la hauteur.

Je trouve évidemment formidable que des gens se consacrent aux autres (et donc, pas nécessairement des héros de l'humanitaire, mais les infirmières, etc.) mais je suis un peu affolée quand on met ses valeurs au-dessus de tout parce que j'ai l'impression que c'est une bouée de sauvetage : vous n'arrivez plus à progresser, votre pays traverse une crise, vous passerez votre vie au SMIC malgré un bac + 5 en arts, mais c'est pas grave, ce qui compte c'est d'être une bonne personne. Et ultimement, c'est notre modèle civilisationnel qui est en crise, quand d'autres sont forts, et on va se faire bouffer, parce que les forts sont toujours conquérants. Ultimement, je pense que c'est la vie et que ce n'est pas très grave, parce qu'on sera dominés par meilleurs que nous, mais y'a pas de quoi se réjouir non plus.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Les Kardashians sont les reines de l'apologie du vide dont la société occidentale se régale

Je sais pas si on peut considérer que se mettre à poils à la moindre occasion, c'est « bien présenter ». Et évidemment, je considère l'Occident à peu près fichu dans son état actuel. C'est-à-dire qu'il est parfaitement vivable mais qu'il ne produit plus grand chose de grand.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

En dessous tu expliques que nous nous limitons à cause de nos valeurs humaines et ici tu dis qu'il n'y a plus de culture de l'effort et de la perfection. J'ai vraiment l'impression que c'est contradictoire.

Sans nier l'importance des valeurs humaines, quand elles sont érigées en religion, c'est une arme de démunis (c'est toujours plus facile de bien se comporter quand on n'a rien à gagner ni à perdre). Je ne voulais pas dire que les valeurs humaines ne demandent pas d'effort mais plutôt que se concentrer là-dessus nous permet de faire l'impasse sur certains points faibles. Par ex. dire que la France est le pays des Droits de l'homme n'admet aucune contradiction et suffit à justifier de nombreuses anomalies ou indignations et à s'abstenir de raisonner logiquement.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

En gros ce que tu veux dire, c'est que tu es pour une purge sociale et culturelle ?

Je pense surtout qu’un de nos plus gros problèmes, c’est que l’ascenseur social fonctionne de moins en moins bien, dans les deux sens, et que cet accent mis sur les valeurs humaines participe à le bloquer. Je ne dis pas que c’est ta vision qui pose problème, ni que ce focus sur l’épanouissement et l’ouverture est le plus gros problème, ce n’est évidemment pas le cas, mais, comme je l'ai dit plus haut, c’est un peu devenu une soupe qu’on peut sortir aux gens bloqués en bas. Ou, par exemple, le fait qu’on apprenne aux petits à socialiser à l’école plutôt qu’à faire des maths, qu'on fasse l'impasse sur des choses qui pourraient permettre aux enfants qui ont des capacités d’accéder aux classes supérieures. Et on crée un système à deux vitesses : les bourges continueront à avoir des devoirs, à être classés et mis en concurrence, pendant qu'on après aux autres à s'épanouir et à ne pas se frustrer.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

"nettoyer les élites" ; Nettoyer quoi de quoi, et comment d'ailleurs ? selon toi, pourquoi les élites intellectuelles étaient un frein à l'evolution de la société chinoise de l'époque ?

 

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Tu énonces des choses comme bonnes, mais tu ne développes pas pourquoi c'est si cool que ça le totalitarisme coco du régime Maoïste.

La Révolution culturelle, ça a été un ascenseur social qui pleinement fonctionné vers le bas. Je n’ai jamais défendu Mao ni dit que c’était un modèle à transposer mais, même si ce n'était absolument pas le but, c’est fascinant de voir à quel point ça a été utile aux victimes qui en sont revenues, qui ont repris leurs études, obtenus de hauts postes (dont Xi Jiping qui se sert allègrement de son passé par ex.), etc. On ne peut pas leur reprocher de ne pas mériter leur place, vu qu’elles ont prouvé qu’elles étaient des éléments solides de leur génération : bien nées (et cultivées), avec une force de caractère qui leur a permis de tenir, etc. On ne peut pas dire la même chose de nos élites à nous, ou même d’une partie des jeunes élites chinoises qui sont juste des enfants de bourges  qui ont très peu de chance de se retrouver dans une situation peu enviable (et d’ailleurs une partie de la population pauvre serait favorable à un retour à un régime de « purge » à la Mao).

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Peut-être que ce que tes "chinois" voulaient dire en substance, c'est que l'idéologie capitaliste ne doit pas s'implanter en chine, et non que Mao était un visionnaire.

Ça n’a rien à voir ni avec l’un ni avec l’autre. C’est simplement que rétrospectivement, ils sont persuadés que ça leur a été utile pour asseoir leur légitimé actuelle, que bien peu de gens remettent en cause, ce qui leur permet d’être des modèles « solides ».

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Pardon ?

Bon, revoyons les définitions

La vanité et l'égoïsme sont des défauts cousins qui vont très bien ensemble mais ce ne sont pas les mêmes. L'altruisme concerne des actes "a priori" désintéressés. Je ne vois pas ce qui peut empêcher un altruiste d'avoir un vision déformée de sa valeur et de l'importance de ses actes, de trop s'aimer pour ce qu'il fait, etc.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

ce que tu trouves présentable ne le sera pas pour une autre culture, ce qui valide le fait que ce n'est qu'un détail qui n'a pas de réalité absolue.

Non, mais je le répète, on s’en fout des autres cultures (surtout de celles qui ne sont pas au sommet et amenées à nous dominer) et de la réalité absolue. Il s’agit justement de défendre et de représenter sa culture. Des millénaires d’histoire et de construction culturelle, c’est réel, ça forge, ça importe, c’est nous. Nos différences culturelles font partie de notre humanité.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Donc, les meilleurs n'ont pas forcément l'une de ces valeurs selon toi. Pas besoin de respect, ni d'ouverture, ni de bienveillance pour être l'un de tes roles models ?

Ce n’est pas parce qu’on est le meilleur à quelque chose qu’on devient un modèle à suivre en tous points, mais on est un modèle pour cette chose-là.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Je vais me contenter de te demander à nouveau d'expliciter : les valeurs humaines nous empêchent en QUOI d'agir efficacement ?

Quelques exemples : notre justice est en lambeaux parce que les pauvres petits délinquants ils ont des passés difficiles, notre école coule parce qu’il ne faut plus mettre de notes pour ne pas décourager les mauvais éléments, on apprend aux enseignants qu’ils n’ont rien à transmettre parce qu’on va pas dresser les pauvres petits, on limite les devoirs pour ne défavoriser personne (lol),  on ne s’attaque pas honnêtement au problème des migrants parce qu’il y a les droits de l’homme, on utilise des enfants pour porter des discours politiques (Greta, Manif pour tous, etc.) parce que leurs mots valent autant que les nôtres, on met en place une novlangue pour être inclusifs, on ralentit le progrès de l’IA pour que des pousses-boutons puissent garder leur travail, on bloque toute l’Île de France pendant un mois parce que les cheminots sont malheureux, etc.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Bien au contraire, sans ces valeurs notre société serait invivable.

Évidemment oui.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Et c'est précisément la perte de ces valeurs qui la rends actuellement invivable.

As-tu des exemples qui ne sont pas liés au dérèglement capitaliste ?

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Meuf, ça fait plusieurs fois que je note ton insensibilité chronique. Et honnêtement, c'est flippant. 

Je ne suis pas insensible mais je pense que la raison doit prévaloir sur le cœur dans les analyses et prises de décision, surtout à grande échelle, quand on parle de phénomènes qui impliquent des personnes si diverses qu’il est impossible de satisfaire tout le monde.

Le 2019-12-27 à 16:13, 1984 a dit :

Oui, mais si tu en fais une priorité, ça implique une inversion des valeurs.

En faire sa priorité est effectivement ridicule et vain mais il y a une marge entre une priorité et le bas de la liste. On sera d’accord pour dire qu’une telle obsession est le signe de mauvaises valeurs mais pas nécessairement de celles que tu décris (même si ça peut bien sûr être le cas), ça peut aussi être de la fainéantise, un manque de curiosité intellectuelle, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Chicken of the infinite a dit :

Présentement, je suis un traitement au laser (oui je me suis payée ça [1500]).

Je hais avoir des poils. 

Après seulement deux séances (je dois aller à 6), ma pilosité a nettement diminuée. C'est vraiment agréable.

Dans 4 séances je pourrai dire adieu aux poils pour toujours!

Je me fais faire les aiselles, la noune, la raie et l'anus.

Mais malheureusement (je n'en suis pas trop sûre), apparemment ça repousse quand on tombe en cloque..

Meh

Ce thread n’a pas vocation de parler de nos poils, si tu lis l’ensemble. 

@Daleko je te rep bientôt 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eurk. Même les chansons qui défendent le poil sont dégueulasses. Simone est pas mal plus charmante :

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai été faire un tour au vendeur de rêve du coin afin d'obtenir une estimation pour un traitement au laser qui me permettrait de gagner environ 2h par semaine : nuque, cou et joue.

500 $.

Sur le coup j'ai trouvé ça cher. Finalement, je vais magasiner encore un peu et, s'il y a rien de mieux, y aller. Si je considère 2h par semaine pour encore 40-50 ans, c'est un bon prix. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-01-02 à 23:18, Insomniaque a dit :

J'ai été faire un tour au vendeur de rêve du coin afin d'obtenir une estimation pour un traitement au laser qui me permettrait de gagner environ 2h par semaine : nuque, cou et joue.

500 $.

Sur le coup j'ai trouvé ça cher. Finalement, je vais magasiner encore un peu et, s'il y a rien de mieux, y aller. Si je considère 2h par semaine pour encore 40-50 ans, c'est un bon prix. 

Mais qu’est ce qu’on s’en bats les couilles. Explique moi en quoi ce post insipide mérite d’être dans ce sujet plus que celui dont tout le monde se calice ?  Vous êtes tellement en mode Facebook certains que vous ne savez même plus repérer un thread de débat avec un thread de merde où vous racontez vos vies pathétiques. C’est fatiguant. Cela signifie que tu ne lis pas avant d'écrire dans un sujet, donc que tu ne le respecte pas, surtout le passage où je réponds à Chicken qu’on se fiche de comment vous vous épilez. C’est quand même grave d’être égocentrique à ce point, de ne pas Lire les autres avant de poster et d’y aller avec son petit quart de vie sans fucking intérêt. 

Oui merci Insomniaque, ravie de savoir tous ces détails de ta vie, mais personne ne s’intéresse à tes poils. Désolée. 

Ps: et pas la peine de le prendre mal, ce serait ridicule. Je n’aurai pas de temps a t’accorder sur un feud où tu serais en tort de toute manière. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-01-05 à 05:13, 1984 a dit :

Mais qu’est ce qu’on s’en bats les couilles. Explique moi en quoi ce post insipide mérite d’être dans ce sujet plus que celui dont tout le monde se calice ?  Vous êtes tellement en mode Facebook certains que vous ne savez même plus repérer un thread de débat avec un thread de merde où vous racontez vos vies pathétiques. C’est fatiguant. Cela signifie que tu ne lis pas avant d'écrire dans un sujet, donc que tu ne le respecte pas, surtout le passage où je réponds à Chicken qu’on se fiche de comment vous vous épilez. C’est quand même grave d’être égocentrique à ce point, de ne pas Lire les autres avant de poster et d’y aller avec son petit quart de vie sans fucking intérêt. 

Oui merci Insomniaque, ravie de savoir tous ces détails de ta vie, mais personne ne s’intéresse à tes poils. Désolée. 

Ps: et pas la peine de le prendre mal, ce serait ridicule. Je n’aurai pas de temps a t’accorder sur un feud où tu serais en tort de toute manière. 

Est-ce que ça va la vie toi? La qualité de mon apport à ton sujet est proportionnelle à la qualité dudit sujet, tu sais. Si tu crois que t'as refait le monde avec ton sujet là... Alors tsé, hen? 

Entk, si je t'ai offensé... bah. Fuck toé, chose? J'peux t'envoyer une poutine si t'en veux une, chose.

PS : prends-le pas mal lol!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, Bon courage dans ta quête dépilatoire alors, le dos argenté. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ok pourquoi tout le monde liche le cul de @MattIsGoD comme si il était une fucking entité. Non mais on s'en fout de ses conneries de sale juif (il est pas juif je sais (ou non) mais je m'en fout de lui et sa sommité).

Le 2020-01-05 à 05:13, 1984 a dit :

C’est fatiguant. Cela signifie que tu ne lis pas avant d'écrire dans un sujet, donc que tu ne le respecte pas, surtout le passage où je réponds à Chicken qu’on se fiche de comment vous vous épilez. C’est quand même grave d’être égocentrique à ce point, de ne pas Lire les autres avant de poster et d’y aller avec son petit quart de vie sans fucking intérêt. 

 

.

Non mais dude.. le passage est fucking long. Genre c'était long à lire. Surprends toi pas que le monde lisent pas. Pas rien que ça à faire.....Je viens de me tapper l'intégrale et trouver @Gamin fucking soporifique et Daleko géniale.

Au moins j'ai lu.

Pour ce qui est des poils, je sais pas trop quoi penser. Je veux les éradiquer mais je suis déçue... je suis tombée enceinte et tout a repoussé! :hitchcock-bored:

Si on tombe enceinte, l'épilation laser tombe zéro. Fait chier fucking de bordel de putain.

Pour ce qui est de ton précieux débat éthique sur la société je crois que les femmes devraient faire un effort au moins mineur pour se raser. Malpropres les poils et comme une fille super chixx et désirable m'a déjà dit: Ça emmagasine les odeurs. Les odeurs! Personne aime les odeurs!

Come on rasez tout.

Et puis, on sait à quel point les humains savent aller contre nature et tout casser.. tant qu'à faire de quoi faisons le à fond. Éradiquons nos poils déjà programmés pour être là. Continuons de contredire la nature comme on le fait si bien. On est des champions! (not)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Chicken of the infinite a dit :

ok pourquoi tout le monde liche le cul de @MattIsGoD comme si il était une fucking entité. Non mais on s'en fout de ses conneries de sale juif (il est pas juif je sais (ou non) mais je m'en fout de lui et sa sommité).

.

Non mais dude.. le passage est fucking long. Genre c'était long à lire. Surprends toi pas que le monde lisent pas. Pas rien que ça à faire.....Je viens de me tapper l'intégrale et trouver @Gamin fucking soporifique et Daleko géniale.

Au moins j'ai lu.

Pour ce qui est des poils, je sais pas trop quoi penser. Je veux les éradiquer mais je suis déçue... je suis tombée enceinte et tout a repoussé! :hitchcock-bored:

Si on tombe enceinte, l'épilation laser tombe zéro. Fait chier fucking de bordel de putain.

Pour ce qui est de ton précieux débat éthique sur la société je crois que les femmes devraient faire un effort au moins mineur pour se raser. Malpropres les poils et comme une fille super chixx et désirable m'a déjà dit: Ça emmagasine les odeurs. Les odeurs! Personne aime les odeurs!

Come on rasez tout.

Et puis, on sait à quel point les humains savent aller contre nature et tout casser.. tant qu'à faire de quoi faisons le à fond. Éradiquons nos poils déjà programmés pour être là. Continuons de contredire la nature comme on le fait si bien. On est des champions! (not)

Si tu te sens plus épanouie de part ton épilation intime intégrale, tant mieux pour toi. Mais je ne jugerait pas les autres femmes qui préfèrent rester au naturel, ne leur mettons pas cette pression. Pourquoi imposer ceci aux femmes comme si c'était une convention absolue? Et ce n'est pas malpropre de garder du poil « down there » si on a une hygiène convenable. Mais si ça te rend plus heureuse et que tu sens mieux dans ta peau d'être imberbe de la vulve , vas y fort. Évitons le rasoir qui peut engendrer des micro-lésions à la source d'infections, favorisons le trimmage et l'épilation en général. 

L'important c'est d'être bien dans sa peau.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...