Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

il y a 54 minutes, Siyano a dit :

je suis un amish?

Sais-tu, à bien y penser; T'as le même discours qu'un Imam. (Je suis pas islamophobe pour autant. Juste un constat.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bon, je pense que cela donne rien de même discuter avec vous, vous faite que basher l'idée et nessayer même de développer autour.

bye

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Nostradaw00t a dit :

Ecce, Daleko et 1984 lavent leur linge sale en publique, de bonnes féministes qui se chicanent et se dénigrent entre femmes  et  de l'autre coté de la bouche nous assomment avec leur «solidarité féminine» imaginaire.

 

 

Nan mais sérieux t’es complètement obsédé. On a jamais parlé de solidarité féminine parce qu’on se voit comme des humains, au delà de nos genres.

 

Il y a 16 heures, Daleko a dit :

Je lave rien du tout, j'ai juste fait l'erreur de répondre sérieusement à la ridicule objection d'une étudiante de 30 piges passées que j'avais mis sur ignoré mais dont je vois quand même les messages. Il paraît que je stéréotype mais elle est pas assez maligne pour se rendre compte qu'elle fait exactement la même chose quand elle estime que quelqu'un issu d'un milieu compliqué ne peut pas réussir sa vie. Mais bon, quand je lui sors des preuves, elle s'enfonce dans son déni. Bref, une cause désespérée et j'ai encore perdu mon temps. Ce serait bien de laisser leur chance aux nouveaux parce que le vieux stock de membres craint un peu là.

J’ai jamais dit ça. Je trouve seulement que tu manques d’éthique, que tu transposes tout ce qui pour toi est valable à l’ensemble, et que tu manques d’empathie. Ça n’a rien à voir avec ton obsession de la réussite en fait, je m’en fous pas mal de ce que réussir sa vie signifie pour les autres parce que mon bonheur est forcément singulier. Si tu véhiculais des valeurs essentielles à mon cœur au lieu de faire de toi une caricature de la femme vénale et égoïste on s’entendrait à merveille. J’ai souvent bastîonné avec Ecce que j’estime profondément, alors qu’a une Époque, je pensais qu’elle avait le diable en elle, mais avec le recul, je sais qu’on est bien plus similaires dans nos positions ( trop de gauche à ton goût) et dans nos visions de la réussite humaine. Pour elle, y a une prescription, mais toi, je pense malheureusement que tu as un problème pathologique avec les rapports humains. Je ne dis pas que tu es 100% mauvaise, mais que ton ego est ce qui te rends mauvaise. J’aimerai croire à un changement éthique, mais j’ai la sensation que c’est trop inaccessible à première vue pour toi. J’ai très peur que tu aies du mal à fonctionner en tant que mère à cause de cela, mais j’aimerai espérer que tu le puisses au niveau du cœur.

@TheCrow 

Ok,  amish 

A1054950-732F-4EAB-A18C-123064DA0853.jpeg.93bf50cad92a533795f06db45f7dc1fc.jpeg

Imam

993C3F7D-EB7E-4352-A7E2-8E1BB8C41C77.png.984c7414e5194425b66f04d97ac12cbe.png

@Siyano 

Les gens sont un peu durs avec toi, désolée. Mais lache pas et prends ça comme une volonté d’affirmer tes arguments. C’est vrai qu’il est idiot de se faire du mal, mais fumer et boire, donc se droguer, est une façon de se déconnecter du monde. Quelque part ce besoin d’y parvenir, nous fait du bien, et du mal quand ça devient lié à un comportement toxique. Par conséquent en mourrir n’est pas une si grande fatalité, lorsqu’on vit en harmonie avec soi même. Tu ne peux donc pas choisir pour les autres de ce qui leur convient ou non, tu peux seulement décider pour toi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, 1984 a dit :

Mais lache pas et prends ça comme une volonté d’affirmer tes arguments.

Je ne suis pas en total désaccord avec lui sur le fond. Personnellement, j’admets sans détour que notre mode de vie à l'occidental a fait de nous des espèces de zombies, qui ont perdus tous leurs repères et pensent, vivent et réagissent de façon pré-programmés sans jamais remettre ce système en question. Qu'il se pose ce genre de questions, c'est donc OK pour moi. Il a juste une façon "un peu maladroite" de les présenter mais je suis moi même passé par là, il y a plus de trente ans, et ma vision des choses a complètement changé par la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Siyano a dit :

bon, je pense que cela donne rien de même discuter avec vous, vous faite que basher l'idée et nessayer même de développer autour.

Dac. Tu marques un point là. J'vais essayer d'être sérieux pour la suite. Deal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que le fond à discuter est surtout l'ampleur que doit prendre l'état sur les restrictions individuelles - parce qu'à part les quelques anarchistes et libertariens entre nous, je crois que la majorité devrait être d'accord de dire que de telle restrictions sont nécessaires (telle que "hey, tue pas!"), la question est lesquelles, à quelle niveau et ensuite de considérer la réaction de la population aux dîtes restrictions (afin de ne pas simplement vivre dans nos bulles de "dans ma tête, le monde, ça devrait être de même" et de pouvoir réellement considérer les consequences et/ou comment parvenir à nos visions idéales du monde de façon réaliste).

Même un parent devrait savoir que de strictement interdire une activité/idéologie de façon trop sévère et inexpliquée à ses enfants mène plus souvent qu'autrement à un rejet/révolte de l'enfant face à ses parents - si c'est pas dans son enfance, ce sera plus tard. La meilleure méthode est de suggérer des alternatives positives: on formule des phrases qui n'utilise que des formes positive (fait ci, fait ça) plutôt que son contraire (fait pas ci, fait pas ça) en expliquant clairement les causes et conséquences de ces actes. Interdire à son enfant de fumer du pot sans explication mène généralement à une consommation sécrète, alors qu'une certaine ouverture avec explications claires et informées des consèquence de la consommation apporte au contraire une meilleure restriction volontaire.

"Fumes pas!" = bad.

"Tu sais, fumer du pot des fois ça rend tout un peu plus le fun, mais ça a un effet vicieux qui fait qu'après tu t'ennuie plus facilement, donc tu fumes pour te désennuyer. Mais l'ennuie est une bonne chose, c'est dans ses moments là qu'on est le plus créatif! Alors quand tu t'ennuie et que t'as le goût de fumer juste pour rendre les choses un peu plus le fun, c'est mieux de souffrir l'ennuie encore un peu parce que c'est là que ton cerveau va devenir meilleur à trouver des solutions créatives pour se désennuyer alors que la drogue te dérobe de cette expérience là. Tu donnes tes points d'XP à ton joint au lieu de le donner à ton cerveau. Tu comprend?" = good.

En d'autres mots, devrait-on interdire la drogue (et autre), ou plutôt réfléchir à ce qui cause la consommation et offrir des alternatives?

En d'autres maux, éducation avant prohibition. 

Mon deux piastres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, Gamin a dit :

En d'autres maux, éducation avant prohibition.

T'as de bonnes chances de devenir un bon père.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-03-16 à 20:40, Daleko a dit :

Tous tes exemples ne se rapportaient pas à ce point (ex. : le luxe). Il y a plein de monde qui achète des voitures de sport dans le but de frimer/rouler trop vite, on sait très bien que de nombreuses bougies ne sont pas bonnes pour l'atmosphère intérieur d'un logement, on sait que c'est mauvais dans les deux cas. Tous les conducteurs ne vont pas mourir en voiture et tous les joueurs ne vont pas finir accro.

Il y a plein de monde qui achète des voitures de sport dans le but de frimer/rouler trop vite.

Oui et? que ta payer 1 millions ou 10 k pour ta voiture, tu peux tres bien frimer, change rien socialement sur le combien ta payer. On croit quon frime plus dans une voiture a 1 millions mais cest une illusion. 

tous les joueurs ne vont pas finir accro.

J'ai jamais dit que tous les joueur deviennent accro, j'ai dit que le gambling sur machine ne devrait même pas être "légal". Comme n'importe quel programme informatique, nous avons aucune information de ce qui se passe vraiment en arrière, le visuel est un mensonge de ce qui se passe vraiment, ce n'est vraiment pas un vrai hasard, pour l'avoir fait moi même, j'avais fais une machine a sous avec tous les objets qui apparait sur le même %, tu pouvais jouer infiniment parce que tu gagnais plus que perdait. Donc tu volontairement paye pour voir un machine te montre un faux hasard et pratiquement aucune chance de vraiment être gagnant, sauf sur les rares cas que tu gagne des les premiers coups et tu t'en va apres (la vrai facon de gagner). Sinon tu mets 20$ et tu le perds quel est l'intéret? Autant faire n'importe quel autre activité.

Merci a toi Gamin davoir contribuer de bel facon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Siyano a dit :

Comme n'importe quel programme informatique, nous avons aucune information de ce qui se passe vraiment en arrière

La Slot Machine est comme tout le reste du plancher dans un Casino. Elle paie $10 pour chaque $100 dépensé. Si il y en a une qui se met à payer plus, elle sera considérée comme défectueuse et sera retirée du plancher immédiatement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Siyano a dit :

mais cest une illusion. 

La valeur en terme de statut social de quelque chose n'est peut être pas tangible, mais elle est bien réelle. 

Elle est même directement au coeur du problème de notre surconsommation: la vente à l'égo. 

Pour faire une histoire très longue le plus courte possible: 

Edward Bernays au début des années 1900 travaillait comme publicitaire, en utilisant les théories de son oncle Freud sur l'égo, il est devenu un maître dans la manipulation publique et l'art de la propagande. En 1929, suite au crash boursier, il est engagé pour jumpstarter l'économie par le gouvernement et les banques, sont défi: que les gens achètent des choses dont ils n'ont pas envie d'acheter. S'ils n'ont pas envie d'une nouvelle voiture, de quoi ont-il envie? Et bien creusons, de quoi les gens ont-ils toujours envie? Être quelqu'un, faire partie d'un groupe, faire partie de la société, donc être aimé, respecté, apprécié, savoir qu'ils ont une place dans le monde. S'en suivi une longue campagne de propagande identitaire, "Hey toi, tu veux être X? Achète donc notre polisseur à soulier!" 

Malheureusement, c'est une sorte de cercle vicieux: parce qu'illusion devient alors réel - si je n'ai pas de Mercedez, les gens qui se sont fait dire toute leur vie que d'avoir une Mercedez fait de toi quelqu'un de cool ne trouverons pas que je suis cool, parce qu'eux y crois. En d'autre mot: l'effet placebo est un effet réel. 

Évidement on a rapidement perdu le contrôle et l'association identitaire, en plus d'une décennie, s'est répandu aux autres sphères: nos idéologies, nos philosophies, nos politiques, nos arts, nos divertissements, nos passe-temps... nous sommes ce que nous consommons, nous sommes ce que nous faisons, nous sommes ce que nous disions, nous sommes les décisions que nous prenons. 

Qui ici peut prétendre être tout simplement par mesure d'exister, et considérer que c'est suffisant? Bien sûr que ce n'est pas suffisant. Tu existe, et afin que ton égo puisse se distinguer lui même du monde extérieur, tu dois marquer cette distinction (ou bien accepter la mort de ton égo et te diluer dans Tout Universel) "Je suis X+Y+Z alors que ça c'est 1-2-3 et lui est bleu-rouge-vert" pour l'expliquer il faut comprendre en fait que c'est juste une extension de la façon dont notre cerveau fonctionne dans le monde réel: on a besoin de faire des distinctions afin de séparer le tigre du foliage, la pomme de l'arbre; malheureusement à partir du moment où le cerveau commence à se distinguer lui-même du restant du monde (et laisse émergence à la conscience et l'égo) ce processus peut devenir toxique lorsque exploité comme ça a été le cas dans la dernière décennie. 

Toxique, mais malheureusement bien réel. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'avais trouvé ce topic intéressant en lurkant... c'est le genre de sujet auquel je peux participer.

Je reprends directement les questionnements établis dans le premier post. Je ne connais cependant pas vraiment bien les médicaments (le prix et le branding), le gambling et la loterie sauf les chances de gagner, donc je ne m'avancerais pas là dessus.

Au niveau des substances (alcool, cigarette, drogues  dures ou pas) ainsi que les boissons gazeuses, j'aime bien le post de 1984 qui donne l'heure juste:

Citation

 

C’est vrai qu’il est idiot de se faire du mal, mais fumer et boire, donc se droguer, est une façon de se déconnecter du monde. Quelque part ce besoin d’y parvenir, nous fait du bien, et du mal quand ça devient lié à un comportement toxique. Par conséquent en mourrir n’est pas une si grande fatalité, lorsqu’on vit en harmonie avec soi même. Tu ne peux donc pas choisir pour les autres de ce qui leur convient ou non, tu peux seulement décider pour toi. 

 

 

 

Il est nécessaire pour l'humain d'avoir une façon de décompresser. Depuis que le monde est monde, l'humain cherche à altérer ses capacités cognitives dans un contexte de relaxation ou d'élévation. Je rajouterais la pornographie dans cette liste, ainsi que le sucre et la cafféine, entre autres. C'est cette dernière qui contribue à rendre certain accros aux boissons gazeuses.

Selon moi, le problème n'est pas avec la porno, les boissons gazeuses, cigarettes ou autres substances en soit, mais bien avec l'industrialisation. En petite quantité, les substances sont bénéfiques pour la santé mental des gens; somme toute, la majorité des gens ne sont pas des drogués finis et sont relativement fonctionnels en société. Cependant, le but des industries est de faire plus de profit, toujours plus. Et c'est ce qui mène à des écarts et à des pratiques qu'on pourrait qualifier d'immorales, telles que les pratiques de l'industrie du tabac, comme entre autres modifier les chiffres, cacher les résultats de recherche, influencer indirectement les mineurs, puis s'enfuir en Europe et en Asie quand l'Amérique s'est rendu compte du danger du tabac. Tout ça dans le but de créer de nouveaux consommateurs "à vie", des accrocs à leur produits.

Un autre argument, celui du "droit de consommer", de ne pas choisir pour les autres ce qui leur convient ou non. C'est vrai. Mais aussi, à un certain point, leur mauvais choix de santé peuvent devenir un poid économique évitable. Mais, il faut être réaliste, en pratique, on ne peut pas vraiment empêcher les gens de consommer. Par contre, on pourrait en tant que société encore plus régulariser et encadrer les industries. Dans le meilleur des mondes, les gens produiraient leur propres cigarettes et drogue.

Les gens vont souvent venir protéger les compagnies qui leur donne "ce qu'ils veulent consommer", mais ces compagnies n'ont pas leur bien-être à coeur. Pour Average Joe, c'est correct de consommer de la drogue, de la porno, des cigarettes, mais venir dire "tu ne m'enlèveras pas ma liberté de consommer" comme contre-argument à quelqu'un qui tente d'expliquer le problème avec les industries ou le produit, c'est essentiellement transférer sa liberté aux compagnies, qui comptent là dessus pour continuer à faire du profit au dépit des gens. Au minimum, être conscient des problèmes causés par l'industrie et par le produit qu'on consomme. Accepter que bannir ce produit pourrait être bénéfique et accepter de cesser de consommer si obligé.

Modifié par Estellise Sidos Heurassein

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Estellise Sidos Heurassein a dit :

Selon moi, le problème n'est pas avec la porno, les boissons gazeuses, cigarettes ou autres substances en soit, mais bien avec l'industrialisation.

Je suis pas mal en accord avec ton point de vue ESH (dsl je trouve ton nom trop long à écrire).

Et je dirais en mes propres mots qu'un des problèmes majeurs de notre société est notre rapport boulimique au matériel. La production de masse est une production de quantité, alors que la qualité est une nuisance au cycle de production/consommation. Un produit, ça doit périmer, ça doit coûter le moins cher possible à la production, ça doit être achetable continuellement.

Le système économique a besoin de nous rendre dépendant à ce qu'il produit. C'est entre autre comme ça que les écoles finissent avec des ipad pour chaque élève et que les banlieusards se dotent de Pick-Up avec chauffes-cul et caméras. Nous sommes loin du paquet de cigarettes pourrais-tu croire, mais pourtant les écrans et moteurs à combustion ne sont pas des inventions bien bénéfiques lorsqu'on les utilise abusivement à l'échelle de la société.

Donc ouais, je pense qu'en parlant du problème de notre industrialisation, tu as mis le doigt près des racines.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...