Aller au contenu
1789

Anti-racisme radical = Stérilité de la cause ?

Déchet(s) recommandé(s)

Si tu vis dans une ville ou un quartier qui est >85% blanc (Québec, Plateau, Rosemont, ... vous vous reconaissez les gauchistes du dep) ton point de vue sur l’immigration ne vaut pas grand chose. Tu n’a pas à vivre l’enfer que tu défends.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, e028182 a dit :

Si tu vis dans une ville ou un quartier qui est >85% blanc (Québec, Plateau, Rosemont, ... vous vous reconaissez les gauchistes du dep) ton point de vue sur l’immigration ne vaut pas grand chose. Tu n’a pas à vivre l’enfer que tu défends.

J'ai acheté ma maison d'un couple biracial... est-ce que ça veut dire que j'ai sauvé le quartier de "l'enfer"?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc une personne blanche ne peut pas être immigrante ? Funny.

Je vis dans le Sud-ouest de Montréal où 25% des habitants sont immigrants. J'ai passé mon enfance à Côte-des-Neiges où 50% de la population est immigrante. Et j'ai connu l'autre côté de la médaille, ayant grandi à Charlesbourg, une belle banlieue blanche a 4% d'immigrants.

Mais tu vas trouver autre chose, je ne suis pas inquiète. :rolleyes:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pensais pas avoir besoin de le spécifier, considèrent ma position c'est évident , mais oui je ne parle pas des immigrants français ou portugais, etc. Tu es correct pour l'instant jusqu’à ce que tu déménage à Lorraine avec les autres blancs de classe moyenne-supérieur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Goéland a dit :

Il n'y a pas qu'une sorte d'antiracisme, y'a pas juste ceux qui vous font sentir mal d'être blancs. Y'a pas juste ceux qui se complaisent dans la victimisation. Tabarnak.

Il y a l'antiracisme libéral, celui que tout le monde comprends et qui est "implicitement" celui de la majorité de la population. L'antiracisme libéral qui dit que le racisme est de la discrimination, et non pas "de la discrimination ajouté à une relation de pouvoir". 

Si tu vas voir des militants antiracistes (ceux qui sont dans les rues à casser des choses, ceux qui sont dans les "race studies" et toutes les variations, ceux qui sont les plus influents des groupes comme les antifa ou BLM) et tu leur dit qu'un noir peut être raciste envers un blanc, ils vont te répondre que c'est impossible, parce qu'on ne vit pas dans un monde de suprématie blanche.

La majorité des gens, blancs ou noirs, considèrent que c'est fucking absurde. Mais pourtant, ça revient constamment dans les revendications des groupes militants ce genre de choses. 

Si tu te fie à une des auteures "woke" les plus vendues en ce moment, Robin Diangelo, la question c'est jamais de savoir si du racisme a eu lieu dans une situation, mais plutôt comment le racisme s'est manifesté dans cette situation. Le racisme est partout et impossible à éviter.

Ces idées sont partout dans les mouvements antiracistes des dernières années, BLM étant un exemple important.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-06-26 à 11:43, Estellise Sidos Heurassein a dit :

Black Lives Matter, il y a un "too" implicite à la fin. J'ai vu une bonne explication sur Reddit.

Imaginez que vous êtes en train de manger avec votre famille. Tous ont un portion, sauf vous. Vous dites "Je devrais avoir ma part" et votre père répond "Tout le monde devrait avoir sa part", et continue de manger. C'est bien, mais ça ne règle pas le problème, vous avez toujours faim.

Les faits sont que les gens sont essentiellement traités différemment simplement à cause de la couleur de leur peau. Donc, on doit s'attaquer au problème à ce niveau pour les problèmes rencontrés par les communautés d'une différente ethnie. Les problèmes sont contextuels. L'action doit être focusée uniquement sur vous, sinon le problème (votre faim) n'est pas réglé.

Il y a un "too" implicite derrière "Black Lives Matter".

Le post original:

 

L'ironie dans le post reddit que tu cite, c'est que la réalité est totalement le contraire. Quand un noir se fait tuer par les policiers, tu le vois partout sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, tu en entends parler. Le vidéo est analysé, les gens vont dans les rues. 

Quand c'est un blanc ... silence total.

Il y bien plus de blancs qui meurts dans une année aux mains des policiers que de noirs, en terme absolu. Et pourtant tu as l'impression que ça arrive presque jamais. Même quand tu considère les circonstances, c'est la même chose. Va chercher n'importe quel vidéo d'homme noir tué par un policier, et tu peux trouver un ou des cas qui sont pratiquement identiques dans les circonstances. George Floyd par exemple, il y a quelques années, Tony Timpa, un blanc, est mort presqu'exactement de la même façon. Mais tu ne connais pas le nom de Tony Timpa. Parce qu'il est blanc, il fitte aucunement dans le narratifs de "we need to take down the white supremacy" des groupes militants comme BLM.

BLM est fondamentalement basé sur un mensonge.

Statistiquement, il y a plus de blancs qui meurts aux mains de policiers que de noirs. Il y a une surreprésentation des noirs en fonctions de la proportion de la population. Donc oui, ça arrive proportionnellement plus souvent à des noirs.

Le problème, c'est que pour comprendre une statistique comme celle là on doit impérativement prendre en compte le taux de criminalité, spécialement les crimes violents comme les homicides.(la majorité des homicides aux USA sont commis par des noirs, malgré qu'ils soient 13% de la population. Et la très grande majorité des victimes sont d'autres noirs.) Si on se fie au taux de criminalité, les noirs sont un peu sous représentés dans les morts aux mains des policiers.

En fait, à situation similaire, un blanc a pratiquement autant de chance de mourir aux mains des policiers qu'un noir. Si un noir se fait arrêter pour un excès de vitesse, il n'y a pas plus de "risque" que si tu es blancs.

Les USA ont un problème de violence policière. Mais la race ne semble pas un facteur déterminant.

L'idée que les policiers tuent des noirs parce qu'ils sont noirs est juste faux. 

Mais les groupes militants derrière BLM s'intéressent pas à la vérité. Leur cause est plus importante. On s'en fou si c'est rendu que les parents font peurs à leurs enfants en leur faisant croire que les policiers veulent les tuer, ou que de chasser les policiers des quartiers noirs défavorisés va surtout faire souffrir les gens qui sont des potentielles victimes des homicides, ou que les quartiers démolis par les manifestations vont probablement subir des conséquences économiques lourdes à moyen et potentiellement long terme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, e028182 a dit :

Je ne pensais pas avoir besoin de le spécifier, considèrent ma position c'est évident , mais oui je ne parle pas des immigrants français ou portugais, etc. Tu es correct pour l'instant jusqu’à ce que tu déménage à Lorraine avec les autres blancs de classe moyenne-supérieur.

Ta position où tout ce qui est immigrant est un problème à moins qu'il soit blanc ? C'était pas si évident que ça, nope. Pour le reste, c'est vraiment peu pertinent et n'importe quoi. 

Toi tu habites / viens de où pour le fun ? Loin de Montréal, I guess ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Daleko a dit :

Merci el_picador, ça fait du bien à lire.

C'est absolument aberrant (et effrayant) ce qui se passe avec la famille Traoré. Ils nuisent énormément à un mouvement qui aurait autrement pu être justifiable. Les États-Unis ont une longue histoire de meurtres racistes absolument dégueulasses pour lesquels personne n'a jamais payé. Je comprends pas comment on peut comparer Floyd à Traoré, c'est d'une débilité sans nom. Pour ceux qui ne savent pas, il y a quatre ans, un jeune homme noir, Adama Traoré est mort lors d'une arrestation musclée. La police enquêtait sur son frère qui était accusé d'extorsion de fonds. Adama a été arrêté alors qu'il transportait de la drogue et de l'argent liquide, et il était multi-récidiviste, bien connu des forces de l'ordre. Il s'est enfuit, a été réarrêté et a fini par mourir en garde à vue. Depuis, il y a une bataille d'expertises médicales qui accusent tantôt la police, tantôt une santé fragile. Qu'il ait été tué ou pas par la police ne change rien, on l'a pas arrêté parce qu'il était noir, on ne le soupçonnait pas sans raison parce qu'il était noir, on l'a arrêté parce qu'il faisait des choses inacceptables, comme toute sa famille. Comment on peut utiliser ça comme étendard ? Ils disent "Justice pour Adama", ben là, me semble qu'il l'a eue la justice. Tu fous la merde, t'es dans la merde, point. 

Maintenant, sa sœur organise des manifs BLM, reçoit des prix, est traitée comme une Rosa Parks moderne. C'est délirant. Et, ce qui est bien pire (parce que ça pogne pas tellement en France comme mouvement), c'est qu'on renforce la polarisation du peuple. Lors d'une des manifs, un groupuscule raciste, Génération identitaire, a été accrocher une banderole "White lives matter", et bon nombre de gens les ont défendu, à la télé, dans l'opinion publique, etc. Est-ce qu'ils savent que ce groupe tient, par ex., un bar interdit aux gens de couleurs ? On a grosso modo le choix entre tenir avec des criminels ou des facho.

Bref, j'espère que les Le Pen enverront des chocolats aux Traoré pour les remercier du service rendu.

Sans oublier que la famille Taoré c'est 17 freres et soeurs criminels et aggressif qui terrorisent leurs quartier depuis des années. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Vacpower™ a dit :

BLM est fondamentalement basé sur un mensonge.

BLM est un entreprise, un trademark multi-millionaire avec des mandarins noirs qui servent le kool-aid aux wokes qui voient en eux les nouveaux libérateurs. Les bobos-urbains-éduqués sont de imbéciles qui s'ignorent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, MattIsGoD a dit :

J'ai acheté ma maison d'un couple biracial... est-ce que ça veut dire que j'ai sauvé le quartier de "l'enfer"?

Je crois que c'est encore que de dire chu pas racisss j'ai un ami noir.  :p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Nostradaw00t a dit :

BLM est un entreprise, un trademark multi-millionaire avec des mandarins noirs qui servent le kool-aid aux wokes qui voient en eux les nouveaux libérateurs. Les bobos-urbains-éduqués sont de imbéciles qui s'ignorent.

Faut dire, à la base le hashtag et l'idée partait d'un sentiment réel (basé sur une perception fausse) et la plupart du monde qui y étaient sympathique le faisaient probablement pour des bonnes raisons. Mais c'est clair que l'organisme officiel qui a ensuite été créé et qui maintenant "gère" toute la patente, est rendu pas mal une arnaque.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Ecce Homo a dit :

Ta position où tout ce qui est immigrant est un problème à moins qu'il soit blanc ? C'était pas si évident que ça, nope. Pour le reste, c'est vraiment peu pertinent et n'importe quoi. 

Toi tu habites / viens de où pour le fun ? Loin de Montréal, I guess ?

Bof, à presque toutes les fois que j’entends quelqu’un se plaindre d’immigration ça vise réellement une ou plusieurs minorités visibles.

Je te trouve plate avec tes préjugés sur les régions. C’est pas des gens pire que toi là-bas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-07-02 à 08:21, Nostradaw00t a dit :

Les migrants aiment vos animaux de compagnie bien rôtis. En Italie, les migrants tuent des chats et les font cuir sur le bord de la rue...

 

  Révéler le texte masqué

 

 

C’est quoi le fucking rapport avec le sujet ?  Sérieux là, non seulement il se parle tout seul mais il part en hors sujet maintenant. Je crois que Vicks a pas tort.  

 @el_picador Tu sais que j’ai sucé d’autres mecs depuis ? Dont un arabe ? Si on doit faire des statistiques on pourrait m’accuser de faire partie de ton petit groupe de nazillon platistes. Vu que tu sembles parler sophrologie avec moi même, j’imagine que @Daleko dans sa rage de s’être fait traiter de folle par toute la plébe y est pour quelque chose. Parle lui de tes trips cosmiques pour voir jusqu'à quel point elle peut faire semblant être de ta team pour se faire backer. A quand un raid de la Cour des miracles sur le dépotoir ? Pour l'instant vous êtes pas ben ben courageux. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, e028182 a dit :

Bof, à presque toutes les fois que j’entends quelqu’un se plaindre d’immigration ça vise réellement une ou plusieurs minorités visibles.

Je te trouve plate avec tes préjugés sur les régions. C’est pas des gens pire que toi là-bas.

Moi, à chaque fois que j'entends une personne se plaindre d'immigration, elle vient de la région, n'a jamais vu un noir de sa vie à part Grégory Charles en show et ne pourrait pas te pointer l'Algérie sur une carte, tsé.

Et si tu veux forger ton opinion sur des anecdotes: ayant vécu dans 8 quartiers / villes différentes dont Côte-des-Neiges, St-Léonard et Toronto (52% minorités visibles à Toronto, très belle ville btw), j'ai trouvé que la pire racaille de B.S. criminels ne sachant pas vivre se trouve à Hochelaga, un quartier de... québécois blancs, ben oui ! En un an dans ce quartier de merde, j'ai vécu plus d'incivismes et de crimes que j'en ai vécu dans tout le reste de ma vie. 

Pis c'est ça, cache nous la ville d'où tu viens. Ça ne fait que prouver mon biais négatif envers les gens de régions et leur perception de l'immigration. Un petit 5$ que que tu viens de la région. Genre Chicoutimi :naughty:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Vacpower™ a dit :

L'ironie dans le post reddit que tu cite, c'est que la réalité est totalement le contraire. Quand un noir se fait tuer par les policiers, tu le vois partout sur les réseaux sociaux et dans les médias traditionnels, tu en entends parler. Le vidéo est analysé, les gens vont dans les rues. 

Quand c'est un blanc ... silence total.

Il y bien plus de blancs qui meurts dans une année aux mains des policiers que de noirs, en terme absolu. Et pourtant tu as l'impression que ça arrive presque jamais. Même quand tu considère les circonstances, c'est la même chose. Va chercher n'importe quel vidéo d'homme noir tué par un policier, et tu peux trouver un ou des cas qui sont pratiquement identiques dans les circonstances. George Floyd par exemple, il y a quelques années, Tony Timpa, un blanc, est mort presqu'exactement de la même façon. Mais tu ne connais pas le nom de Tony Timpa. Parce qu'il est blanc, il fitte aucunement dans le narratifs de "we need to take down the white supremacy" des groupes militants comme BLM.

BLM est fondamentalement basé sur un mensonge.

Statistiquement, il y a plus de blancs qui meurts aux mains de policiers que de noirs. Il y a une surreprésentation des noirs en fonctions de la proportion de la population. Donc oui, ça arrive proportionnellement plus souvent à des noirs.

Le problème, c'est que pour comprendre une statistique comme celle là on doit impérativement prendre en compte le taux de criminalité, spécialement les crimes violents comme les homicides.(la majorité des homicides aux USA sont commis par des noirs, malgré qu'ils soient 13% de la population. Et la très grande majorité des victimes sont d'autres noirs.) Si on se fie au taux de criminalité, les noirs sont un peu sous représentés dans les morts aux mains des policiers.

En fait, à situation similaire, un blanc a pratiquement autant de chance de mourir aux mains des policiers qu'un noir. Si un noir se fait arrêter pour un excès de vitesse, il n'y a pas plus de "risque" que si tu es blancs.

Les USA ont un problème de violence policière. Mais la race ne semble pas un facteur déterminant.

L'idée que les policiers tuent des noirs parce qu'ils sont noirs est juste faux. 

Mais les groupes militants derrière BLM s'intéressent pas à la vérité. Leur cause est plus importante. On s'en fou si c'est rendu que les parents font peurs à leurs enfants en leur faisant croire que les policiers veulent les tuer, ou que de chasser les policiers des quartiers noirs défavorisés va surtout faire souffrir les gens qui sont des potentielles victimes des homicides, ou que les quartiers démolis par les manifestations vont probablement subir des conséquences économiques lourdes à moyen et potentiellement long terme.

Le problème avec ton raisonnement est EXACTEMENT le même que celui que tu reproches au mouvement BLM. Tu sursimplifies un problème socioéconomique complexe pour "nier" le racisme systémique. 

T'sais, tu ne dis rien de fondamentalement faux, ce sont tes conclusions qui sont incomplètes; il manque des données. 13% de Noirs, mais sur ce 13% combien sont sous le seuil de la pauvreté? Comment ça se compare au % de la population blanche qui est sous le seuil de la pauvreté? Dans les gens qui sont tués par la police, dans les deux cas, combien sont sous le seuil de la pauvreté? Et bon, faudrait pousser encore plus loin l'analyse statistique pour voir clair.

Ceci dit, ce n'est même pas important. À la limite, le problème de violence policière est "anecdotique" (c'est un problème en soi, mais, comme tu l'as dit, pas nécessairement un problème racial). Le vrai problème de la population noir, ce sont les inégalités économiques. Je n'ai pas les chiffres et je vais prendre le risque d'être dans le champ, mais je suis pas mal sûr qu'en pourcentage de la population (noire, blanche, jaune, whatever), la pauvreté chez les Noirs est plus élevée. Cela s'explique facilement par des facteurs historiques (esclavage et tout le tralala). Pis t'sais, dans les faits, ce qui les garde "en bas" c'est bien plus le système américain (accès à l'éducation difficile) que la couleur de leur peau. C'est plus difficile à cause de la couleur de la peau parce que c'est "visible" et que les gens ont des préjugés, mais encore une fois, le vrai problème de fond n'est pas racial. Le racisme est juste un facteur aggravant. Cette peur de l'autre était là lors de l'arrivée des Italiens, des Irlandais, des Européens de l'est, etc. Il y a eu ghettotisation et ils ont fini par s'en sortir - ironiquement, il y a eu une FORTE criminalité chez ses populations aussi. Pas mal plus facile quand tu peux passer inaperçu parce que tu ressembles physiquement à la population locale. Pas mal plus difficile pour les gens racisés. Et c'est LÀ qu'on voit du racisme systémique. Et ÇA, c'est un problème en soi. Pis t'sais, je ne touche même pas au pire facteur pour les Noirs; leur histoire aux États-Unis. 

Pis t'sais, au final, le VRAI DE VRAI problème, il va beaucoup plus loin que le racisme systémique. Le problème c'est la culture américaine en générale. Leur rapport à la violence, leur falacieux American Dream, leur vision de l'éducation, de la santé, etc. Le racisme systémique américain est plutôt une conséquence de tout ça. Comme l'est leur problème de violence par arme à feu. On ne peut pas vraiment se comparer à eux parce qu'on a pas la même histoire, la même culture, etc. 

Bref, le racisme systémique existe, mais n'explique pas le problème de violence policière, tu as raison. Du moins, il ne l'explique pas TOTALEMENT! Il y a un lien, mais le problème de violence policière est définitivement beaucoup plus large (leur formation est une grosse joke, ils sélectionnent n'importe qui, on leur donne trop de pouvoir, etc). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Vacpower™ a dit :

Si tu te fie à une des auteures "woke" les plus vendues en ce moment, Robin Diangelo, la question c'est jamais de savoir si du racisme a eu lieu dans une situation, mais plutôt comment le racisme s'est manifesté dans cette situation. Le racisme est partout et impossible à éviter.

Concernant le cas de Derek Chauvin, je me demande pourquoi l'on a tout de suite conclut que ses manœuvres létales avaient été animées par le racisme. Était-il connu pour diminuer et discriminer les personnes noires dans la vie de tous les jours? Ses collègues et amis ont-ils témoigné dans ce sens-là? A-t-il un historique raciste, bref? Le seul historique dont j'ai entendu parler, c'est celui de ses brusqueries en uniforme (18 plaintes, dont pour dents cassées et tirs non létaux), mais l'on ne précise pas la couleur de ses victimes.

Peut-on être une brute et se comporter comme telle envers un Noir, sans nécessairement être raciste?

Il y a dans ce monde des hommes simplement mal dégrossis et sans jugement. Certains sont doublés de racisme, mais je ne suis toujours pas convaincu que c'était le cas de cet odieux Chauvin. Se serait-il comporté différemment envers un blanc de la même stature que Floyd? Aurait-il fini par relever son genou? On ne le saura jamais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, xdrox a dit :

Il y a dans ce monde des hommes simplement mal dégrossis et sans jugement. Certains sont doublés de racisme, mais je ne suis toujours pas convaincu que c'était le cas de cet odieux Chauvin. Se serait-il comporté différemment envers un blanc de la même stature que Floyd? Aurait-il fini par relever son genou? On ne le saura jamais...

On est sur de, au moins deux choses:

1- Floyd était pas un saint. Il était plutôt balaise et sous "influence", en plus.

2- Chauvin est une ordure qui aurait du se faire crisser dehors de la police depuis longtemps. (raciste ou pas)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends la résistance que les blancs ont quand ils sont pointés du doigt pour leur statut de privilégiés qui font apparemment d’eux des oppresseurs. Je crois que plusieurs mouvements anti-racistes (déjà, le concept d’anti-intolérance est contradictoire) manquent à leur responsabilité d’éducation à désigner les choses de cette façon, avec des termes fortement connotés, avec un motton de colère dans la gorge.

Nous avons encore des privilèges en tant que blancs, c'est observé de plusieurs façons, mais ce n’est pas notre faute, nous ne sommes pas des oppresseurs, nous faisons simplement partie d’un système qui engendre des inégalités sociales, inégalités qui s’effacent au même rythme que les biais cognitifs subconscients de l’ensemble de la population. L’idée ne devrait pas de nous faire sentir mal, mais bien de chercher à comprendre ensemble les mécanismes qui justifient l’affirmation que le racisme systémique existe. (Encore là, je changerais pour un terme moins connoté et lourd, parce qu'il a plus tendance à faire réagir qu'à sensibiliser)

Mais à force de se braquer et de résister de tous côtés (incluant mes propres réactions de découragement), nous engendrons et entretenons le problème d’intolérance et de mauvaise compréhension entre les différents groupes sociaux. Les visions se radicalisent. Bla-bla, on connait la réalité d’aujourd’hui, elle est constituée de nombreuses îles idéologiques à la dérive.

Ce que la gauche radicalement identitaire ne semble pas comprendre, c’est qu’elle participe au morcellement et à la division en voulant tout départager et tout identifier et tout pointer du doigt. J’vois pas comment ça peut faire partie d’un monde plus inclusif et plus juste. Selon moi, on se trouve dans une sorte de néant moral où pour se sentir comme de bonnes personnes, certains gauchistes identitaires suivent une sorte de code déontologique de comportements bien vus socialement sans vraiment en tirer de principes moraux généraux. Et parfois, ça donne de bien hypocrites comportements dont le but n'est que de gonfler son propre ego.

Mais qu’il y ait dépassements dérives et démesures dans les actions se targuant d'antiracistes ne minimise pas le besoin ni la pertinence d’intégrer la problématique de racisme systémique dans notre réalité à chacun. L’idée pour moi n’est pas d’éliminer les stéréotypes et les généralisations (c’est un mécanisme utile du cerveau humain pour reconnaître rapidement certains patterns, qu’on le veuille ou non). L’idée est d’aller au-delà de ces stéréotypes et de souligner nos similitudes. Ce que peu de gens semblent faire aujourd’hui, tant nous sommes obsédés par le besoin de souligner les différences.

En gros, je trouve que la rhétorique générale des échanges est constituée de marde. Juste ici. On parle d'antiracisme et en même temps on se traite avec les pires stéréotypes sur les régions, les français, les immigrants, etc.

-----

Pour ce qui en est de la situation aux états-unis, le problème qui aurait dû être principalement ciblé est la violence policière, racisme ou non.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Goéland a dit :

En gros, je trouve que la rhétorique générale des échanges est constituée de marde. Juste ici. On parle d'antiracisme et en même temps on se traite avec les pires stéréotypes sur les régions, les français, les immigrants, etc.

je ne faisais qu'ironiquement lui servir sa propre sauce, en passant. mon message n'était aucunement sérieux. c'est malheureusement à partir des stéréotypes, préjugés et faits anecdotiques que la plupart des gens forment leur opinion des choses. souvent, j'ai l'impression que la seule manière de discuter avec eux pour qu'ils te comprennent, c'est en t'ajustant à ce niveau ce qui est effectivement de la marde.

pour ce qui est de la première partie de ton message, je crois que tu rejoins ce que Fabrice Vil a déjà dit à RDI (à 2:00) : 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...