Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Se pourrait-il qu’il y ait un rapport avec l’hemisphere Droit du cerveau, qui sert à imaginer ? 

D0B50EAF-60BF-4C52-A767-DB4E413215F4.thumb.jpeg.51fde93953380baa0c77e5160bc81a69.jpeg

« Les personnes ayant peu ou pas d'images visuelles mentales sont plus susceptibles de travailler dans les domaines scientifiques et mathématiques que dans les secteurs créatifs, montre une étude publiée dans la revue Cortex.

L'aphantasie, qui est une incapacité ou une capacité réduite de visualiser mentalement, est plus courante dans les industries scientifiques et techniques. 

Le phénomène inverse, l'hyperphantasie caractérisée par une imagerie mentale particulièrement vive, s'avère plus courant dans les professions créatives.

Les participants atteints d'aphantasie rapportaient un taux élevé de difficultés de reconnaissance des visages (prosopagnosie) et de mémoire autobiographique, tandis que ceux atteints d'hyperphantasie rapportaient un taux élevé de synesthésie..»

http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2020-05-04/aphantasie-hyperphantasie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est sur que plus un domaine implique de "créer" des choses visuellement, moins les gens aphantasiques vont avoir moins tendance à y aller. 

Mais c'est pas si clair que ça. Ce chouette vidéo sur l'Aphantasie explique bien :

C'est sur que plus un domaine implique de "créer" des choses visuellement, moins les gens aphantasiques vont avoir moins tendance à y aller. 

Mais c'est pas si clair que ça. Ce chouette vidéo sur l'Aphantasie explique bien :

Son point sur la création est intéressant. Elle se rend compte qu'elle a besoin de placer des éléments et ensuite directement les manipuler quand elle crée. Quand j'étais étudiant en Arts plastiques (dans le temps de jeuXpress.com et la grande rébellion qui a mené au Dépotoir, communément appelée "l'âge des héros"), j'aimais beaucoup l'infographie et je détestais les matériaux physiques traditionnels. Et je me rends compte maintenant que j'aimais le fait de pouvoir manipuler sans contrainte ce que je voyais littéralement sur l'écran, pour créer les images, tandis que la peinture ou le dessin sur papier me forçait à savoir où je m'en allais dès le départ. D'ailleurs, j'ai arrêté de dessiner éventuellement parce que je me "forçais" à dessiner de mémoire, je trouvais ça trop facile dessiner à partir d'un modèle et de références. Je voulais être un "concept artist" capable de sortir n'importe quoi de ma tête. En rétrospective j'y arrivais pas comme je le voulais, parce que j'étais incapable de visualiser. Et à côté de moi les autres étudiants ils "chiaient" des toiles en 20 minutes et ça faisaitdu sens. Moi la page blanche avec un pinceau dans les mains, ça me détruisait. Mais je ne pense pas que j'ai pas "d'imagination". C'est clairement too much de dire ça. Je suis capable d'imaginer des choses, de créer, mais pas comme toi tu le ferais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le point étant : si j'avais su tout ça à l'époque, j'aurais possiblement accompli mon rêve d'être un artiste dans le domaine du jeu vidéo en ayant appliqué des stratégies pour palier à mon aphantasie ... et finir par me tirer une balle à 31 ans après avoir fait un autre 4 mois mois de "crunch" pour livrer Assassin's Creed 4 à temps pour la période des fêtes.

L'ignorance m'a sauvé la vie  !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Daleko a dit :

Je sais pas si l'un empêche vraiment l'autre. Je m'étais déjà posée la question de l'aphantasie, justement à cause des romans. Je mattais une série où quelqu'un qui n'aimait pas lire demandait à un bibliophile de lui apprendre à aimer ça, et il s'était alors mis à lui parler de tout ce qu'il voyait dans sa tête et j'étais comme "WTF, ça marche comme ça ?". J'imagine pas les personnages ou les lieux mais je ressens l'atmosphère, les tension, je me mets dans la tête des gens, etc. et c'est ça qui me plaît. J'ai jamais été foutue de m'imaginer quelqu'un grâce à un portrait. Le temps d'arriver à la fin de la description, j'ai déjà oublié les premiers traits que j'avais tracé dans ma tête. Ce que je fais pour ne pas me perdre dans les romans fleuves est un peu grotesque : j'attribue l'apparence d'une de mes connaissances ou d'une célébrité à un personnage, souvent parce qu'ils ont des noms qui se ressemblent, et je note au fur et à mesure le casting sur un bout de papier.

Oui, je suis capable d'afficher mes proches dans ma tête, même s'ils sont un peu flous, donc on peut pas parler d'aphantasie dans mon cas. J'ai aucun problème à m'imaginer un objet en général. J'ai vu des centaines de pommes dans ma vie, donc c'est facile de prendre des couleurs, des formes, des textures. Là où je bloque, c'est quand je dois imaginer ou me souvenir visuellement de quelque chose de précis : ma mère qui sourit, c'est impossible par exemple, pourtant elle sourit souvent.

Je me reconnais dans ta façon de décrire la lecture. Moi je lis et j'oublie plein de détails tellement rapidement. Ce que je comprends, si c'est écrit qu'il y a un chandelier sur la table, les grands lecteurs vont avoir une image de la pièce et la scène dans leur tête et soudainement le chandelier va en faire partie. Moi je dois absolument m'en souvenir comme on se souvient d'une série de phrase. Cognitivement c'est lourd.

Aussi, dans le temps de Lord of the Rings au cinéma, entre le 2e et 3e film, j'avais décidé d'être cool et de lire les livres. (En rétrospective, j'aurais dû commencer à fumer, ça m'aurait sûrement rendu plus cool ... ) Je les ai terminé. Mais je peux pas dire que j'ai vraiment trippé sur l'expérience. Mais je me souviens clairement qu'en lisant le 1 et le 2, c'était assez facile à suivre parce qu'ayant déjà vu les films, ça me donnait une bonne base. Je savais déjà ce qui se passait, faque j'étais pas perdu. Mais quand j'ai lu le 3e livre, avant la sortie du film, j'avais de la misère à suivre. J'avais compris les grandes lignes, mais y'avait tellement de détails pas clair dans ma tête. Et quand j'ai vu le film j'ai fait "AAAAAAAAH! C'est de ça que ça l'air !"

J'en parlais d'ailleurs avec un collègue. Lui au contraire, il se souvient d'avoir lu les livres avant les films, et quand il a vu les films, ça le fâchait parce que ce qu'il voyait en image ne correspondait pas à ce qu'il avait dans sa tête. C'était choquant pour lui d'avoir une image tellement clair en lisant les livres, et de voir un film qui ne respecte pas cette image là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

5, et j'ai seulement appris il y a quelques mois que ce n'est pas tout le monde qui est comme ça. 

Ça rend la tâche particulièrement difficile en étant artiste visuelle et je n'ai jamais compris les gens qui ont une capacité intuitive à dessiner des objets de mémoire sans les avoir devant eux ou au minimum une image de référence. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu peux me parler de vomi ou de n'importe quoi pendant que je mange et ça ne va pas me couper l'apétit. Suis-je un 5 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Cathou matawan a dit :

Tu peux me parler de vomi ou de n'importe quoi pendant que je mange et ça ne va pas me couper l'apétit. Suis-je un 5 ?

Possiblement que t’as juste des goûts weird.

Il y a 19 heures, Koala a dit :

5, et j'ai seulement appris il y a quelques mois que ce n'est pas tout le monde qui est comme ça. 

Ça rend la tâche particulièrement difficile en étant artiste visuelle et je n'ai jamais compris les gens qui ont une capacité intuitive à dessiner des objets de mémoire sans les avoir devant eux ou au minimum une image de référence. 

Mes sympathies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Est-ce que c'est tout le monde qui peut s'imaginer ou se rappeller une odeur ou le goût exacte d'un aliment et avoir comme la sensation d'y goûter en temps réel juste à y penser? Ça serait il un peu dans la même famille que l'aphantasie de se rappeller le goût ou les odeurs ou bien tout le monde est comme ça ? Je peux aussi m'imaginer une chose que j'ai jamais mangé comme par exemple une sandwich aux tomates avec de la moutarde et je peux précisément y goûter avec mon esprit

Modifié par Cheese

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-06-19 à 04:53, bubble owl a dit :

Est-ce que c'est tout le monde qui peut s'imaginer ou se rappeller une odeur ou le goût exacte d'un aliment et avoir comme la sensation d'y goûter en temps réel juste à y penser? Ça serait il un peu dans la même famille que l'aphantasie de se rappeller le goût ou les odeurs ou bien tout le monde est comme ça ? Je peux aussi m'imaginer une chose que j'ai jamais mangé comme par exemple une sandwich aux tomates avec de la moutarde et je peux précisément y goûter avec mon esprit

Non, je ne pourrais vraiment pas "y goûter". Mais je peux imaginer le goût, y penser. C'est pas une description "verbale" dans ma tête, c'est purement conceptuel. C'est comme si j'étais capable de penser au goût de la sauce spaghetti à ma mère, avoir l'information sur ce que ça goûte, mais sans que ça soit même proche d'une "sensation" de goût.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...