Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

J'ai une présentation orale sur Zoom dans 15 min concernant mon projet de fin d'études à remettre en décembre. Je suis très peu préparée et je suis encore en pyjama. J'ai un genre de fatigue de fin de course où je me relâche totalement en même temps que je vois la fin approcher. 

Le fait que cours ne soit pas noté n'aide pas trop puisqu'un rendement très minimal n'affectera pas mon honorable moyenne de 4.1/4.33 :nerd:

Après j'ai décidé de ne pas poursuivre les études et d'en finir là parce que, well, après 4 diplômes universitaires je considère avoir assez donné.

Le défi pour la suite sera de me trouver des passes temps intellectuellement stimulants pour éviter de sombrer dans la mollitude du cerveau. 

Wish me luck !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Ecce Homo a dit :

4 diplômes universitaires

Ben voyons crisse, laisses en pour les autres c'est quoi ça, là, franchement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

haha ouais, j'ai vraiment trop été à l'école: un bac, un diplôme professionnel, un diplôme d'étude supérieure, deux certificats. je pourrais donner un coup pour faire un troisième certificat et ce qui me donnerai un deuxième bac, mais je suis fatiguée et à 33 ans, j'ai envie de faire autre chose. 

j'aimerais retourner aux études mais plus tard pour étudier par pur loisir un sujet qui m'intéresse VRAIMENT (car tout ce que j'ai fait dans ma vie bien qu'assez intéressant était surtout instrumental pour faire avancer ma carrière). genre sociologie, philosophie, littérature, cinéma, etc etc.

bon ben l'oral a duré un gros 15 minutes et la prof a semblé satisfaite de mon avancement. tout ceci alors que je n'ai pas pris la peine de changer mon bas de pyjama. FREESTYLE. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Ecce Homo a dit :

blablabla

gj

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Ecce Homo a dit :

haha ouais, j'ai vraiment trop été à l'école: un bac, un diplôme professionnel, un diplôme d'étude supérieure, deux certificats. je pourrais donner un coup pour faire un troisième certificat et ce qui me donnerai un deuxième bac, mais je suis fatiguée et à 33 ans, j'ai envie de faire autre chose. 

j'aimerais retourner aux études mais plus tard pour étudier par pur loisir un sujet qui m'intéresse VRAIMENT (car tout ce que j'ai fait dans ma vie bien qu'assez intéressant était surtout instrumental pour faire avancer ma carrière). genre sociologie, philosophie, littérature, cinéma, etc etc.

bon ben l'oral a duré un gros 15 minutes et la prof a semblé satisfaite de mon avancement. tout ceci alors que je n'ai pas pris la peine de changer mon bas de pyjama. FREESTYLE. 

À l’ère du numérique et avec toutes ces innombrables ressources en ligne et souvent gratuites, n’est-il pas beaucoup plus facile de s’instruire ainsi plutôt que de payer pour des cours obligatoires — tantôt insignifiants, tantôt éloignés de ce qui nous intéresse vraiment ?

Je te pose la question parce que pour ma part la réponse me semble évidente, a fortiori lorsqu’il s’agit de sciences sociales et d’arts. En ce sens il me semble que la plus-value de l’école, c’est un diplôme ; témoigner de ta maîtrise d’un domaine x pour un potentiel employeur. Est-ce comme un désir d’encadrer ton apprentissage à travers des examens, travaux à remettre, relevés de notes... ?

De mon côté, mon rapport à un possible retour sur les bancs d’école me semble assez clair : je ferai un MBA le jour où il me sera payé par l’employeur. Autrement ; rien. Mais bon, je déteste l’école, un peu normal que la simple idée de m’adonner à des travaux scolaires en ce moment (alors que les temps libres se font de plus en plus courts) me rebute !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Carlos Crasseux a dit :

À l’ère du numérique et avec toutes ces innombrables ressources en ligne et souvent gratuites, n’est-il pas beaucoup plus facile de s’instruire ainsi plutôt que de payer pour des cours obligatoires — tantôt insignifiants, tantôt éloignés de ce qui nous intéresse vraiment ?

Je te pose la question parce que pour ma part la réponse me semble évidente, a fortiori lorsqu’il s’agit de sciences sociales et d’arts. En ce sens il me semble que la plus-value de l’école, c’est un diplôme ; témoigner de ta maîtrise d’un domaine x pour un potentiel employeur. Est-ce comme un désir d’encadrer ton apprentissage à travers des examens, travaux à remettre, relevés de notes... ?

De mon côté, mon rapport à un possible retour sur les bancs d’école me semble assez clair : je ferai un MBA le jour où il me sera payé par l’employeur. Autrement ; rien. Mais bon, je déteste l’école, un peu normal que la simple idée de m’adonner à des travaux scolaires en ce moment (alors que les temps libres se font de plus en plus courts) me rebute !

Quand je parlais de retourner aux études, je n'exclus pas les MOOCs, Coursera ou autres formules libres du genre. Je n'ai jamais essayé et ça peu certainement être une option. Mais il est vrai que j'apprécie l'encadrement des cours classiques, car les évaluations et travaux me forcent à avoir une discipline. Mais bon, comme ce serait du loisir, je pourrais me permettre d'y aller moins sérieusement.

Effectivement, dans ton domaine, le MBA ou la maîtrise vont ajouter une plus-value à ton cursus et faire ressortir ta candidature du lot. Vas-y pendant que tu es jeune et célibataire, et au pire, négocie avec ton employeur un remboursement à 50% (ou plus). C'est vraiment une bonne période pour entamer des études à temps partiel, je trouve, car le fait que tout se fasse à distance facilite la gestion de l'horaire. 

Depuis février, je travaille, étudie, vois (un peu) des gens, m'entraîne régulièrement et il me reste en masse de temps libre par-dessus tout ça. Le temps et l'énergie économisés à simplement couper dans les déplacements est énorme.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pensais justement retourner aux études, soit faire une maîtrise, un autre bac, un certificat, mais je ne sais pas en quoi. J'ai trop de choses qui m'intéressent et en même temps je veux faire évoluer ma carrière, fait que je sais pas. Ça et le fait que je sois déjà pas mal endettée, mais clairement, si je retourne aux études, je ne m'endetterai plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Ecce Homo a dit :

 

bon ben l'oral a duré un gros 15 minutes et la prof a semblé satisfaite de mon avancement. tout ceci alors que je n'ai pas pris la peine de changer mon bas de pyjama. FREESTYLE. 

C’est ça que j’attendais de toi, bien ma fille 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Ecce Homo a dit :

Quand je parlais de retourner aux études, je n'exclus pas les MOOCs, Coursera ou autres formules libres du genre. Je n'ai jamais essayé et ça peu certainement être une option. Mais il est vrai que j'apprécie l'encadrement des cours classiques, car les évaluations et travaux me forcent à avoir une discipline. Mais bon, comme ce serait du loisir, je pourrais me permettre d'y aller moins sérieusement.

Effectivement, dans ton domaine, le MBA ou la maîtrise vont ajouter une plus-value à ton cursus et faire ressortir ta candidature du lot. Vas-y pendant que tu es jeune et célibataire, et au pire, négocie avec ton employeur un remboursement à 50% (ou plus). C'est vraiment une bonne période pour entamer des études à temps partiel, je trouve, car le fait que tout se fasse à distance facilite la gestion de l'horaire. 

Depuis février, je travaille, étudie, vois (un peu) des gens, m'entraîne régulièrement et il me reste en masse de temps libre par-dessus tout ça. Le temps et l'énergie économisés à simplement couper dans les déplacements est énorme.  

Ah, d'accord. À te lire, je croyais que tu faisais strictement référence à ces cours classiques, à 70-80$ par crédit (plus les livres et autres frais de session !). Je veux dire, admettons que tu veuilles approfondir tes connaissances en littérature, par exemple : t'as certainement pas besoin de deux sessions universitaires à 2000$ chacune pour ce faire. La BAnQ est à la portée de quiconque moyennant 3$ l'abonnement et les ressources en ligne sur la matière aussi. Mais bon, simple question de préférence ici : je n'aime pas avoir de comptes à rendre, et je vois mal comment je pourrais préférer devoir remettre un travail de cinq pages sur La souffrance et le romantisme dans l'oeuvre de Goethe un 20 octobre, alors que je pourrais tout aussi bien ne pas avoir à faire tout ça.

Je crains aussi ce phénomène de ''mollitude du cerveau'' auquel tu faisais référence (peut-être à la blague ?), mais décidément, je ne vois pas l'école comme une solution pour y remédier.

Me semble que je vois mal comment je pourrais me trouver du temps pour une Maîtrise à ce stade-ci de ma vie : je travaille une 40aine d'heures à mon emploi actuel, je fais environ un contrat photo (travail additionnel) ainsi qu'une collaboration (loisir) par semaine -- ce qui représente environ 7-8 heures en tout --, je m'entraîne cinq à six jours par semaine, vois des gens le week-end, fais du ménage, des commissions, cuisine mes repas, et le peu de temps qu'il me reste, je le réserve pour le sofa ou la chaise d'ordinateur. Comme je fais là, présentement.

Le jour où je vais faire un MBA, il me paraît évident que je vais devoir prendre une pause de photographie, réduire le volume d'entraînement et possiblement voir moins d'amis (si je suis en couple à ce moment-là !). Semblerait qu'il faut que j'aie complété trois ans à temps plein sur le marché du travail avant d'appliquer. On verra. Je songe justement à diversifier mon expérience un peu et rejoindre un poste de stratège marketing très bientôt.

 

____

 

Mon ami m'offre de son temps pour poser du revêtement mural sur l'un de mes murs, parce que là c'est un peu trop blanc à mon goût. Je n'ai pas les compétences CSI-Miamiesque à Ecce Homo sur Photoshop, mais j'ai tout de même rapidement tenté le coup avec trois matériaux peu dispendieux, me faire une petite idée. Comment je me sens présentement ? Perplexe.

A.jpg B.jpg

C.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, je ne veux pas agencer la table avec le mur.

Mon ami m’a proposé du lambris qu’on peinturerait en noir, apparamment que ce que j’ai vu sur le site di Réno Dépôt n’a aucune texture, que des panneaux lisses.

Ça me coûterait 200$ et donnerait de quoi de très similaire à ceci :

 

126871BB-A9D0-4818-8A95-78C76F5E19EF.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Carlos Crasseux a dit :

Semblerait qu'il faut que j'aie complété trois ans à temps plein sur le marché du travail avant d'appliquer. 

Ça dépend. Il y a plusieurs sortes de MBA et les universités allègent de plus en plus leurs critères pour aller chercher le plus de candidats possibles. Donc autant il existe des MBA prestigieux où 5 années d'expérience en gestion et un cursus exemplaire sont exigés, autant il existe des MBA où seulement un bac et une moyenne normale est exigé. Si tu n'es pas destiné à une carrière à l'international, un de ces derniers MBA fait très bien l'affaire. Le MBA de Concordia ne demande aucune expérience et celui de L'ESG UQAM, seulement deux années.

Mais bon, je comprends que c'est dispendieux et que ça implique des sacrifices. C'est un pensez y bien, surtout que tu viens de t'acheter un condo. Parlant de ça, que ce soit lambris ou panneau mural j'irais avec du foncé genre noir ou bleu marin (donc pas A) parce que le but c'est d'habiller d'avantage la pièce. Mais ton revêtement ou lambris, je le mettrais plutôt sur le mur où se trouve actuellemtn ton tableau parce que ça va aller chercher l'horizontale de ta table à manger et c'est plus cohérent avec l'agencement de la pièce. J'ai pas de connaissance dans le domaine, mais j'ai l'impression que tu commettrais un impair en design en habillant un mur où es situé un bout de table. 

Ou encore, reste avec ce mur mais tourne ta table de bord.

Screenshot_20201018-102106_Chrome.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon point. La table retournée serait plus harmonieuse avec la tapisserie B.

Des lambris installés horizontalement donnerait un effet de largeur au pan de mur.


 

Révélation

 

Un autre moyen tout aussi efficace de corréler le nombre de couleurs dans un espace consiste à utiliser un pourcentage de 60/30/10. Où 60% est la couleur principale, 30% est une couleur supplémentaire, 10% est un accent.
Source: https://fr.dizainall.com/design-tips/basics-of-design-golden-section-rule.html

L’asymétrie n’est pas non plus une disharmonie, comme il le semble à certains, mais une manière complexe et ambiguë de décorer l’espace. Néanmoins, pour elle, ainsi que pour la symétrie, l’équilibre de la charge visuelle des objets dans le décor intérieur est important..
Source: https://fr.dizainall.com/design-tips/basics-of-design-composition-in-the-interior.html

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Ecce Homo a dit :

Ça dépend. Il y a plusieurs sortes de MBA et les universités allègent de plus en plus leurs critères pour aller chercher le plus de candidats possibles. Donc autant il existe des MBA prestigieux où 5 années d'expérience en gestion et un cursus exemplaire sont exigés, autant il existe des MBA où seulement un bac et une moyenne normale est exigé. Si tu n'es pas destiné à une carrière à l'international, un de ces derniers MBA fait très bien l'affaire. Le MBA de Concordia ne demande aucune expérience et celui de L'ESG UQAM, seulement deux années.

Mais bon, je comprends que c'est dispendieux et que ça implique des sacrifices. C'est un pensez y bien, surtout que tu viens de t'acheter un condo. Parlant de ça, que ce soit lambris ou panneau mural j'irais avec du foncé genre noir ou bleu marin (donc pas A) parce que le but c'est d'habiller d'avantage la pièce. Mais ton revêtement ou lambris, je le mettrais plutôt sur le mur où se trouve actuellemtn ton tableau parce que ça va aller chercher l'horizontale de ta table à manger et c'est plus cohérent avec l'agencement de la pièce. J'ai pas de connaissance dans le domaine, mais j'ai l'impression que tu commettrais un impair en design en habillant un mur où es situé un bout de table. 

Ou encore, reste avec ce mur mais tourne ta table de bord.

Je m'imaginerais bien mal m'inscrire au MBA sans être sur le point de devenir gestionnaire, officieusement ou non, et donc que le programme m'aurait été suggéré par mon employeur. Ça arrivera peut-être avant mes 30 ans, mais ce n'est pas un projet pour 2021. C'est effectivement surtout les quelques milliers de dollars qui ne me tentent pas. J'ai maintenant plusieurs dépenses à ma charge et que je n'avais pas le mois passé : hypothèque, assurance vie et invalidité, assurance habitation, assurance auto (ma mère qui me la payait jusqu'à maintenant), frais de copropriété, taxes provinciale et scolaire, chauffage, forfait Internet, Netflix, épicerie... Décidément pas envie d'avoir un plus gros remboursement de dette étudiante (présentement à 125$ mensuellement) par-dessus tout ça. En fait, j'en suis plutôt rendu à épier les offres d'emplois dans mon coin afin de faire augmenter mon salaire, et pouvoir me permettre plus d'économies et plus de plaisir. Et le jour où je vais m'inscrire à des études supérieures, il FAUT que je puisse bien comprendre l'avantage de le faire, non pas que l'entrevoir. Alex, ce poste est ouvert. Ce n'est pas une grosse équipe et on pense que t'es le candidat idéal pour la prendre sous ton aile parce que [...]. On parle d'un salaire de [...]. Ce serait peut-être bien si tu pouvais compléter ta formation avec X programme, l'entreprise rembourse tel montant et on pense que la formation te permettrait de mieux [...].

Je caricature, mais il faut vraiment que j'aie un objectif assez précis qui me motive à retourner sur les bancs d'école.

--

Bonne idée pour le mur qui longe la table. Retourner cette dernière n'est pas une possibilité puisqu'elle fait 2 mètres de long et que le luminaire suspendu au plafond ne pourrait ainsi tomber au centre de la table sans que cette dernière ne soit harmonieusement placée dans la cuisine, selon l'espace et les murs avoisinants.

Le lambris, qui a une longueur de 8 pieds, se poserait plus facilement à la verticale puisque le mur fait également 8 pieds de haut (7.6 sans la moulure). J'ai fait un petit croquis. Ça cloisonne davantage la pièce ainsi, mais j'aime bien.

duradire.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×
×
  • Créer...