Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Le 2021-01-15 à 22:29, TénèbresFruitées a dit :

@Harley Quinn Que dois-je faire pour conquérir le coeur du Commissaire? 

Je suis perdue Harley, aide-moi! 

Bah ca dépend.... est ce que tu veux ca pour une nuit ou pour plus longtemps.... selon la durée ....ca ne sera pas la meme tactique oups technique!!

Karaoke Flirt GIF by MOODMAN

 

Il y a 7 heures, Carlos Crasseux a dit :

J’ai bien peur que... j’aie pas mal mieux capté l’essence... de ce forum... que toi... qui donnes à peu près... juste l’impression... d’être un troll... féminin dans la cinquantaine... n’ayant par ailleurs aucune... compréhension de ce à quoi servent... les points de suspension.

Ahhh désolée... tu n'étais pas là lorsqu'on n'a discuté de ma façon d'écrire.... mais bon je te pardonne.... et je ne suis pas un troll minou... mais bon.... tu peux essayer d'être méchant avec moi... ca ne m'énervera pas trop.... amuse toi...et moi je vais continuer de faire ce que je fais....  .... ... ... .... ...

baby smile GIF

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Harley Quinn a dit :

Bah ca dépend.... est ce que tu veux ca pour une nuit ou pour plus longtemps.... selon la durée ....ca ne sera pas la meme tactique oups technique!!

Karaoke Flirt GIF by MOODMAN

Bah... c'était plutôt que je l'avais déçu avec mon manque de légumes racines. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Héhéhé..... ma TF.... hum.... j'aurais essayé avec un beau ptit fruit sucré.....en général le sucre ca attire toute sorte de bibittes!  (by the way, tu n'as pas encore décidé de ton changement de pseudo!!)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Harley Quinn a dit :

Héhéhé..... ma TF.... hum.... j'aurais essayé avec un beau ptit fruit sucré.....en général le sucre ca attire toute sorte de bibittes!

Non merci, je me cherche pas des problèmes!

:captain_haddock4:

il y a 3 minutes, Harley Quinn a dit :

(by the way, tu n'as pas encore décidé de ton changement de pseudo!!)

Ça s'en vient, quand je vais me décider. Je suis indécise... vraiment, très indécise.

:thinking_kermit:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait quel que soit la raison... si vous avez un problème en amour.... que vous filez mal.... que vous ne vous sentez pas bien dans cette relation... ben c'est pas compliqué.... votre corps essaye de vous dire quelque chose!  Un seul conseil....

 

Animated GIF

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum.... pour toi @Retrorique excitation = fuite  :P

 

problème = tu sais la vie est bien trop courte pour te faire chier avec quelqu'un qui te donne des problèmes ou du fil à retordre.... c'est quoi ca.. un karma de merde!!  Qui a besoin de ca?  Qui? dis-moi....

Perso la plupart des gens qui sont en couple et qui ne sont pas heureux et qui demeurent dans la relation... ils  ont juste la chienne de se retrouver seul et ou de passer à d'autre chose.. oui je veux bien croire que la baise est bonne... mais bon.. on n'est X milliard d'humains sur terre.. quelqu'un d'autre saura aussi faire l'affaire.... les gens sont tellement prévisibles... s'en est presque pathétique!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ahh @TénèbresFruitées tu n'es pas pathétique.. je parlais en général....de ce que j'ai pu observer...

Regarde ca comme tu veux... les gens qui restent en couple et que ce statut rend malheureux pour x raison.... ont peur.... point final.

Les raisons les plus courantes sont les suivantes:

- pour les enfants (lorsqu'il y a des enfants) mais sérieusement vous risquez de les fucker davantage en restant ensemble... svp pour leur équilibre mental... séparez-vous!

- parce que ca ne vous tente pas de payer une pension alimentaire ou de gérer le nouveau chum ou la nouvelle blonde de votre ex si jamais il trouve avant vous!

- parce que vous n'avez pas les finances pour habiter seul/seule et maintenir votre train de vie actuel (so cheap!)

- parce qu'il n'y a pas personne d'autre qui pourra vous endurer (impossible croyez moi, il y a toujours quelqu'un!)

- parce que ca demande trop d'énergie de recommencer à neuf seul/seule et ensuite débuter une relation amoureuse avec une autre personne (la connaître, s'investir, montrer son coté tendre, sa vulnérabilité, etc.)

Et on pourrait en ajouter bien d'autres... mais bon c'était juste pour clarifier ce point...

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Harley Quinn a dit :

ahh @TénèbresFruitées tu n'es pas pathétique.. je parlais en général....de ce que j'ai pu observer...

Regarde ca comme tu veux... les gens qui restent en couple et que ce statut rend malheureux pour x raison.... ont peur.... point final.

Les raisons les plus courantes sont les suivantes:

- pour les enfants (lorsqu'il y a des enfants) mais sérieusement vous risquez de les fucker davantage en restant ensemble... svp pour leur équilibre mental... séparez-vous!

- parce que ca ne vous tente pas de payer une pension alimentaire ou de gérer le nouveau chum ou la nouvelle blonde de votre ex si jamais il trouve avant vous!

- parce que vous n'avez pas les finances pour habiter seul/seule et maintenir votre train de vie actuel (so cheap!)

- parce qu'il n'y a pas personne d'autre qui pourra vous endurer (impossible croyez moi, il y a toujours quelqu'un!)

- parce que ca demande trop d'énergie de recommencer à neuf seul/seule et ensuite débuter une relation amoureuse avec une autre personne (la connaître, s'investir, montrer son coté tendre, sa vulnérabilité, etc.)

Et on pourrait en ajouter bien d'autres... mais bon c'était juste pour clarifier ce point...

 

 

Harley. Je suis en accord avec ce que tu dis, MAIS ça manque de sensibilité au sens où quand t'es pris dans le cycle de la violence conjugale, c'est très difficile de voir les choses de manière objective et d'agir en ce sens.

Je me faisais traiter comme une chienne et je restais dans l'espoir que ça s'arrange. Le pire, c'est que je le savais que je n'allais jamais avoir ce qu'il me promettait. Pis je restais, malgré toutes ces choses dégueulasses qu'il m'a fait subir. Parce que j'aimais une image de lui que je m'étais fabriquée. Il n'a jamais existé. J'ai vécu avec un dude qui s'est servi de moi parce que je l'ai laissé faire. Et bien honnêtement, c'est une excellente chose qu'il lui soit impossible de me contacter, parce que s'il revenait avec son sourire et ses belles paroles, je serais assez naïve pour le croire à nouveau. Voilà pourquoi je me considère pathétique.

J'en dis bien des conneries ici. Sauf pour ce sujet. Et je le fais pour me rentrer dans la tête que ce que j'ai vécu avec lui est inacceptable. C'est lui qui ne me méritait pas! J'ai beaucoup à offrir, et peut-être qu'un jour, je vais me trouver quelqu'un qui me méritera à ma juste valeur (et que je mériterais en retour). Je ne suis pas pressée et bien honnêtement me suffir à moi-même ça ne me dérange plus. (J'ai des études à terminer et bien assez de projets pour m'occuper.)

Je t'apprécie bien ma p'tite Harley. Tu me fais rire pis même si certains te traitent de troll, il reste que tu fais de la vie sur le Dépotoir. Et ça, c'est bien.

Peace bebey ♡

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ohhh d'accord, je suis désolée je ne voulais pas déterrer des sentiments difficiles... c'est tout à ton honneur d'avoir finalement quitté cet individu mais tu sais il y a aussi des bons gars, des gars vrais, des gars le fun..... pas besoin de les chercher.... si tu es une bonne personne....  les autres bonnes personnes te trouveront...

Moi mon but ici c'est de m'amuser et déconner un brin mais bon... en respectant les autres... je crois que tu as compris que je n'ai aucune méchanceté en moi... je préfère le 2e, 3e degré... c'est mon choix... je trouve le premier vraiment ennuyeux...

Je vous trouve vraiment le fun... une belle gang... mais parfois vous êtes vraiment sérieux.... trop sérieux pour moi... alors dans ce temps là je vais faire un tour ailleurs... et surtout je m'abstiens de commenter (plusieurs devraient appliquer cette règle selon moi)

Bien entendu je suis très capable d'argumenter et de faire idées ou mon opinion mais parfois ca ne vaut vraiment pas la peine... faut mieux givé up... que ce s'entêter à vouloir absolument faire valoir son point de vue ou sa vision des choses....

Moi je suis une experte certifiée en lâcher prise.... alors.... souris ma beauté..... ca te vas pas mal mieux!

 

tooth GIF

test....1 2 

Modifié par Harley Quinn
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@TénèbresFruitées Ce que tu racontes ici

il y a 47 minutes, TénèbresFruitées a dit :

Harley. Je suis en accord avec ce que tu dis, MAIS ça manque de sensibilité au sens où quand t'es pris dans le cycle de la violence conjugale, c'est très difficile de voir les choses de manière objective et d'agir en ce sens.

Je me faisais traiter comme une chienne et je restais dans l'espoir que ça s'arrange. Le pire, c'est que je le savais que je n'allais jamais avoir ce qu'il me promettait. Pis je restais, malgré toutes ces choses dégueulasses qu'il m'a fait subir. Parce que j'aimais une image de lui que je m'étais fabriquée. Il n'a jamais existé. J'ai vécu avec un dude qui s'est servi de moi parce que je l'ai laissé faire. Et bien honnêtement, c'est une excellente chose qu'il lui soit impossible de me contacter, parce que s'il revenait avec son sourire et ses belles paroles, je serais assez naïve pour le croire à nouveau. Voilà pourquoi je me considère pathétique.

Me rappelle ce que j'ai écris ici :

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@1984

Bien que je sois plutôt d'accord, c'est le genre de discours qui est totalement nié par les intervenantes en violence conjugale (bon... je parle pour le Québec, bien évidemment). Première des choses, elles te disent que tu es une victime et que ce n'est pas de ta faute.

Je pense que la raison pour laquelle cette approche est privilégiée, c'est parce que souvent les conjoints (et même la société) répètent aux femmes que c'est de leur faute si elles subissent de la violence. Alors, oui... je dois avouer que de se faire prendre par la main et de se faire dire qu'on n'est pas responsable, ça fait du bien. Ça dissipe tranquillement les sentiments de honte et de culpabilité. Par la suite, il faut bien évidemment se prendre en main. Et ça fonctionne! ...en autant que la femme en question soit prête.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suppose que les intervenantes (les bonnes) ont ce plan en tête. C'est probablement trop ardu mentalement de reconnaître ses responsabilités dès le départ. Faut souffler un peu. Laisser sédimenter les forts sentiments de honte et de culpabilité. Parce que si on arrête pas de shaker la bouteille, on ne verra jamais clairement au travers. On reconnaîtra nos responsabilités mais on se sentira miné par la honte, alors on l'interprétera comme une horrible faute et on restera paralysé dans ces sentiments désagréables.

Et je me demande comment se fait le parcours du bourreau. Qu'est-ce qu'on lui dit ? Qu'il est un agresseur, que c'est de sa faute ? Et puis ensuite ? Comment nuancer, lui faire comprendre que le problème est une responsabilité partagée sans qu'il s'en lave les mains ?

Je n'ai aucune idée comment le réseau d'aide fonctionne. Mais à te lire, lucide comme tu es, j'imagine que tu as eu tout le support nécessaire ?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@TénèbresFruitées N'est-il pas aussi dommageable d'enfermer les victimes dans un rôle d'impuissance, sans leur permettre de comprendre ce qui, en elles, résulte de cette incapacité à fuir ce qui leur nuit ? 

Je comprends le besoin de déculpabiliser les femmes battues, mais n'oublions pas, que la source de cette culpabilité est elle, bien réelle : celle de n'avoir su fuir, celle de n'avoir pu sauver l'autre. C'est en cela qu'elle mérite aussi d'être approfondie afin de soigner ce qui, en l'état, blesse le sujet. Atterrir dans une relation toxique n'est pas anodin, il y a toujours une raison pour laquelle une femme (ou un homme) se laisse illusionner par une personne au comportement malsain. De la même façon que devenir obèse traduit toujours un état émotionnel négatif, être enfermée dans une relation toxique et abusive dénote des trauma passés. On est très loin de la culpabilisation, on est surtout dans le domaine du psychique et de l'inconscient qu'il faut explorer pour en extraire le problème en profondeur. Je doute que vous rassurer en vous disant que vous n'êtes responsable de rien soit positif à terme; je connais des victimes qui restent victimes toutes leur vie et même quand elles ont un comportement toxique - car non soigné - elles se déculpabilisent en rejetant la faute sur l'autre, comme on leur a appris. J'ai aussi vu des victimes devenir bourreau, toujours en se cachant derrière leur expérience de victime. 

On trouve toujours une source à un comportement négatif; cette source doit être investie dans un cadre thérapeutique, sans quoi, on risquerait de nourrir autrement un démon interne, une blessure originelle, celle là même qui est responsable d'une co dépendance à une personne oppressive. Ce tango se danse à deux. Ces problématiques sont complémentaires, elles fonctionnent ensemble, et jamais l'une sans l'autre. 

Il n'y a pas de culpabilité à analyser; aucune personne n'est réellement coupable, et selon moi, un homme violent porte en lui des problématiques similaires. On retrouve souvent un schema victime bourreau dans l'enfance, et ce pour les deux parties. La responsabilité n'existe pas, nous sommes face à des complémentarités dans les blessures et c'est ce qui amène le schéma type. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Goéland a dit :

Je suppose que les intervenantes (les bonnes) ont ce plan en tête. C'est probablement trop ardu mentalement de reconnaître ses responsabilités dès le départ. Faut souffler un peu. Laisser sédimenter les forts sentiments de honte et de culpabilité. Parce que si on arrête pas de shaker la bouteille, on ne verra jamais clairement au travers. On reconnaîtra nos responsabilités mais on se sentira miné par la honte, alors on l'interprétera comme une horrible faute et on restera paralysé dans ces sentiments désagréables.

Déjà en partant, les femmes qui ne prouvent pas qu'elles sont/seront en mesure d'effectuer une démarche active sont mises de côté. Elles doivent être prêtes mentalement, pas nécessairement à 100%, mais suffisamment pour entamer le processus TRÈS lourd et périlleux. L'ambivalence est tolérée, sauf que si la femme se remets dans sa situation de départ, elle risque de perdre son suivi.

Durant le suivi, les intervenantes expliquent le cycle de la violence et offrent une panoplie de conseils concernant les relations de couple saines, de l'écoute, des trucs, etc. C'est très complet.

Il y a 3 heures, Goéland a dit :

Et je me demande comment se fait le parcours du bourreau. Qu'est-ce qu'on lui dit ? Qu'il est un agresseur, que c'est de sa faute ? Et puis ensuite ? Comment nuancer, lui faire comprendre que le problème est une responsabilité partagée ?

Il existe des thérapies pour ce genre d'homme. Sauf que le seule moyen pour eux de réellement changer, c'est d'être sincère et proactif dans les démarches. C'est beau dire qu'ils veulent changer, mais si rien n'est fait, alors ils retournent dans leur vieilles habitudes et s'enfoncent de plus en plus. (Le mien l'apprend à la dur... si tu comprends ce que je veux dire.)

Il y a 3 heures, Goéland a dit :

Je n'ai aucune idée comment le réseau d'aide fonctionne. Mais à te lire, lucide comme tu es, j'imagine que tu as eu tout le support nécessaire ?

À vrai dire... très peu. Je débute un suivi spécialisé en violence conjugale, cette semaine. J'aurai droit à plus d'ici quelques mois. Ce sont des services difficiles d'accès, malheureusement. MAIS, en tout temps, une victime de violence conjugale peut discuter avec des intervenantes gratuitement, en composant le 1-800-363-9010 ou en consultant ce site web. Et ça vaut vraiment beaucoup la peine. Pis t'sais, on est chanceux au Québec, il y a plusieurs ressources d'aide 24/7! Pour la suite, il faut s'armer de patience, de résilience... et de débrouillardise.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, 1984 a dit :

@TénèbresFruitées N'est-il pas aussi dommageable d'enfermer les victimes dans un rôle d'impuissance, sans leur permettre de comprendre ce qui, en elle, résulte de cette incapacité à fuir ce qui leur nuit ?

C'est le genre de chose qui est en quelque sorte abordé durant le suivi. Quand tu sors d'une relation du genre, tu as besoin de soutien et non pas de te faire sermonner. Ne dis jamais à une femme victime de violence conjugale qu'elle est responsable de quoi que ce soit parce que le risque qu'elle recule est énorme.

Il y a 2 heures, 1984 a dit :

Il n'y a pas de culpabilité à analyser; aucune personne n'est réellement coupable, et selon moi, un homme violent porte en lui des problématiques similaires. On retrouve souvent un schema victime bourreau dans l'enfance, et ce pour les deux parties. La responsabilité n'existe pas, nous sommes face à des complémentarités dans les blessures et c'est ce qui amène le schéma type. 

Je ne suis pas en accord avec toi là-dessus. La violence ne se justifie en rien et c'est criminel. Il y a plusieurs types de violence, toutes sont inacceptables et passibles de peines sévères. 

Si je me sens coupable de quelque chose, c'est de l'avoir laissé me torturer aussi longtemps et c'est tout. J'ai essayé à plusieurs reprises de m'en sortir, mais je m'y prenais mal. Ce n'étais pas de la violence qui se jouait à deux, je n'ai absolument rien à me reprocher de ce côté là!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai remarqué que les personnes qui endurent des relations toxiques tombent dans un raisonnement de type "iel vit une passe difficile, mais ça va s'améliorer" pour expliquer des comportements qu'elles interprètent comme étant temporaires et circonstanciels. en raisonnant de la sorte, ces personnes peuvent endurer plusieurs années de mauvais traitements en pensant que "ça va changer" alors qu'en réalité, ces comportements sont attribuables à la personnalité et non aux événements. 

sans avoir vécu quoique ce soit de l'ampleur de @TénèbresFruitées, ça n'a pas fonctionné avec une ex (2 ans de relation) parce qu'elle était très insécure (jalousie excessive, opinions tranchées sur mon passé et ma sexualité). c'est un trait qui m'est apparu après quelques semaines de relation seulement, mais que j'attribuais à des facteurs externes.

avec les années, j'ai réalisé que tout le monde peut vivre des événements négatifs dans la vie (deuil, difficultés relationnelles ou professionnelles, etc), mais que ces difficultés ne sont pas supposées changer la personnalité de quelqu'un du tout au tout. il n'y a plus vraiment d'excuse valable à avoir face à un comportement chroniquement merdique quand c'est vu comme un trait de personnalité qui se dévoile devant soi plutôt qu'attribuable à des évènements. et une personnalité, ça ne se change pas vraiment ou encore très difficilement et modestement.

petit vidéo intéressant. en résumé, voici les comportements toxiques qui sont attribuables à la personnalité (et donc, qui se changent difficilement):

1) être chroniquement en colère. cela se traduit par des crises, de l'irritabilité ou une humeur changeante et qui n'est pas attribuable à une dépression ou à de l'anxiété. dans ce cas, la personne utilise la colère comme un outil de contrôle. l'autre finit par constamment "marcher sur des oeufs" pour ne pas provoquer la colère de l'autre.

2) adopter un sarcasme chronique, qui n'est en fait qu'une forme déguisée de colère. une autre forme de sarcasme sont les remarques désobligeantes qui, plutôt que de se faire avec un ton cinglant, se font sous le couvert de l'humour pour que ça passe mieux.

3) avoir un raisonnement punitif. par exemple, dire que l'autre "mérite ce qui lui arrive" (la crise de colère, de jalousie, etc) parce qu'iel l'a bien cherché avec son comportement *insérer ici une remarque insultante comme stupide, idiot, insouciant, etc*.

4) avoir une nature contrôlante. par exemple, la personne va dire "je n'aime pas te voir habillée en mauve". un jour tu sors habillée en mauve et l'autre se met en colère en disant "je t'ai dit que je trouvais que ça ne te va pas bien le mauve, si tu te souciais de mon opinion tu ne te serais pas habillé.e comme ça" etc. et là, tu t'excuses et tu finis par réfléchir deux fois avant de choisir tes vêtements pour ne pas vexer l'autre.

5) être excessivement insécure (mon ex, tiens :huhu:). par exemple, quand tu passes des heures à rassurer l'autre sur un sujet donné et que c'est un putain d'exercice à refaire à chaque fois comme si la fois d'avant n'avait absolument rien changé à son insécurité.

6) être très dogmatique (allô mon ex). c'est une personne qui a des opinons très tranchées sur des sujets. et avec ces opinions tranchées, viennent les jugements et les critiques persistants.

7) être manipulateur - trice. par exemple le fameux SI "SI tu m'aimais tu ferais ça, SI tu te souciais de moi tu ne dirais pas ça". ou encore, quand ces personnes font face à un refus, ou un avis contraire au leur, elles vont insister jusqu'à ce que tu changes d'idée.

 

vous vous reconnaissez là-dedans ?

vous reconnaissez des gens là-dedans ?

en écoutant le vidéo, j'ai réalisé que j'étais un petit peu coupable de #2 (sous le couvert de l'humour et non chroniquement, mais ce n'est pas correct pour autant). j'y travaille. :chat:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...