Aller au contenu

Comportement d'utilisateur.


Déchet(s) recommandé(s)

Comment vous-sentez vous lorsque vous êtes un utilisateur sur le dépotoir?
Ce comportement est-il singulier à la communauté?... Peut-être, est-ce p-e aussi pour cela que nous restons ici.
Pour continuer d'être cette personne, en communauté, perpétuant ce momentum artificiel d'existence.

Mais alors, si cette facette de ma personnalité m'est chère, je me demande pourquoi la laisser à un endroit.
Pourquoi être @Cheval seulement que dans ce contexte? Ce qui me qualifie ici m'est en faire cher, j'y tiens.
Mais qu'adviendrait-il si le dépotoir fermait? Ce qui est lorsque je suis ce que je suis quand je suis @Cheval ne pourrais plus exister?
Pourtant, cela n'est qu'une question d'affirmation et d'infirmation de l'existence.

Mon interrogation vient de l'utilisation des autres plateformes.
Je n'aime pas instagram parce que je n'arrive pas à y être comme @Cheval
Cependant, Facebook me laisse être de cette manière. 
Mais, et de cela vient mon questionnement, c'est que, ce que je suis quand je suis sur le dépotoir est expressément ce qui n'est pas possible d'être dans les moeurs sociales communes. 
Avec intérêt, j'ai changé mon comportement sur Facebook, pour plus y être cette chose que je suis quand je suis ici. 
Ce qui m'apparaît directement, c'est que l'espace social est parfaitement mimique à l'intérieur des limitations de Facebook.
Qu'est-ce alors ce nouveau territoire ou le persona social est en présence du persona virtuel peut-il y avoir une façon d'exister, adjoint, assemblé des deux manières?

Le dépotoir à toujours été un confessional sombre; sombre d'un anonymat légé.
Pour du monde heurté c'est une façon plus douce d'interagir avec un coussin. 
C'est vraiment encore dur à dire si nos déploiements technologiques récent ( le vrai évènement du 21e ) sont pour nous à notre service.
Pourtant, dans cette possibilité de manipulation arbitraire de nos êtres différés, il y a encore une possibilité d'y introduire notre volonté pour modifier notre monde vers un bénéfice de l'âme. 
C'est une promesse d'encouragement que d'être concerné par la rencontre d'une chose qui semble vivre par nature et l'autre qui persiste à vivre. 

Je suis accablé d'un manque d'enthousiasme presque permanent. 
Une partie de moi se projète dans l'avenir lointain et regarde l'histoire des débuts d'internet, avant que les humains en soit radicalement changé.
Que faisons-nous ici, vraiment?
Nous couvons un être médiatique, entre nous, une chose qui réussit à exister par la technologie d'une communication rapide d'esprit.
Qu'est-ce qu'il y aura donc dans une capacité de communication spontanée, quelle être réaliserons-nous que nous étions tous déjà sans le savoir?
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton texte me fais penser à la conception de Durkheim du social comme structure de coercition du sujet et un peu aussi la notion d'habitus de Bourdieu. Quand tu racontes ton expérience de transfert du "persona" ou "être différé" sur Facebook et que tu y a senti des limitations que tu associes avec l'espace social, c'est l'effet d'un espèce de mimétisme de renforcement positif du soi qui rend les gens excessivement affables et averses à la différence (même chose sur Linkedin). La raison pour laquelle Cheval ne pourra jamais être Cheval dans l'espace social est parce que l'endroit ne fait aucun écho à Cheval et l'effet est plus fort que lui.

Par ailleurs, je pense que ce qui attire les gens vers les tribunes anonymes, c'est justement ce sentiment d'insatisfaction lié aux limitations de l'espace social. Ce n'est pas pour rien qu'on retrouve beaucoup sur ces plateformes anonymes des gens introvertis ou malhabiles, des incompris, ou encore, des groupes socialement exclus (personnes trans, pédophiles, pervers sexuels, etc).

Mais bon, si cela peut te rassurer, je pense que nos differents persona coexistent à l'intérieur de soi dans un système de vases communiquants et qu'on choisi d'investir l'un ou l'autre selon les circonstances de la vie. Et si le forum en venait à fermer, je l'associe davantage à la terminaison d'une sous-culture distincte et unique plutôt que la fin de Cheval. Bien que les messages, le pseudonyme et les points de réputation disparaîtraient, le persona serait toujours là et, dans sa volonté farouche de se développer, finirait un jour par chercher à déposer ses pénates quelque part ailleurs.

Tu es intéressant comme toujours :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les références. C'est vrm très utile. 

Nous ( en tous cas j'ai ) avons besoin de faire sens des nouvelles dispositions qui sont mechanisé dans nos relations sociales. Le fait que je sois un artiste rend simplement tout ça plus urgent car je ne peux pas, ou plus, dissocier mon domaine créatif de mon domaine de performativité social.

 

Ce qui est vrai, et bon, c'est que je me sens vraiment à l'aise ici, plus que dans un centre d'artiste ou un autre "hub" qui s'approprie la culture comme espace d'échange libre.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Cheval a dit :

Ce qui est vrai, et bon, c'est que je me sens vraiment à l'aise ici, plus que dans un centre d'artiste ou un autre "hub" qui s'approprie la culture comme espace d'échange libre.

Je comprend pas toujours ton art mais tu es clairement un membre important ici. Je parle pour moi mais je suis sur que d'autres pensent la même chose.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai jamais été un membre très actif, mais j'aime croire qu'il y a une certaine constance entre Abellajewishterror et la personne derrière l'écran. L'anonymat me laisse par contre la flexibilité d'aborder la politique de façon virtuelle de temps à autre. 

En personne, il est très rare que je me censure par rapport à mes positions sur des questions idéologiques/politiques. Je suis volubile, j'ai un dédain du dogmatisme (y'a-t-il quelqu'un qui prétend l'aimer en fait?) et j'arrive généralement à débattre en gardant la tête froide et en restant ouvert. Je me rappelle d'un dude à l'université qui, à la journée de l'élection provinciale, m'a demandé en riant «pi, as-tu voté libéral hahaha?» comme si c'était impensable pour un étudiant dans la vingtaine d'être assez sot pour penser à faire ça. Je n'ai pas voté libéral ce jour là, mais j'ai prétendu l'avoir fait pour le confronter et avoir une discussion sur le sujet. Tout ça pour dire que je ne crois pas que je changerais nécessairement ma façon d'être en personne si une forme d'anonymat était offerte. 

 

Sur les réseaux sociaux, c'est une autre histoire. Mon facebook est divisé en deux; mes amis de droite qui se ferment la gueule et mes amis de gauche qui abordent régulièrement des sujets ayant trait à la politique. La division gauche/droite est un raccourci plutôt grossier dans le contexte, mais vous voyez le tableau. Une connaissance venant de ma ville natale a récemment commencé à démarrer des débats sur cette plateforme et ses positions sont toujours ouvertement à gauche. On parle notamment de seuils d'immigration, de transphobie, de nationalisation de l'industrie du logement, de l'éducation gratuite, etc. La discorde y est rare; on dirait un bel echo-chamber ou tout le monde se félicite d'être vertueux avec des belles tapes dans le dos virtuelles. J'ai parfois envie d'apporter des éléments à la discussion dans ce genre de contexte, mais je n'ai pas l'impression que la bataille vaille la peine d'être menée. Le même constat se fait quand je vois d'autres amis facebook répondre à des commentaires sur TVA nouvelles pour «replacer» des vieux intolérants. Je ne sais pas s'il s'agit d'une dissonance cognitive de ma part, mais j'ai l'impression que j'aurais moins de pudeur à participer au débat et à jouer l'avocat du diable sous le couvert de l'anonymat. 

 

Qu'importe, j'ai l'heureuse chance de pouvoir parler de n'importe quoi avec ma partenaire pro-guns et fan de Trump (deux positions que je ne partage pas). Nous ne sommes jamais à court de sujets de discussions et d'échanges constructifs et j'aimerais que davantage de mes amis facebook fassent preuve de la même ouverture qu'elle. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, DASRI a dit :

Un mec avec jewish terror dans son pseudo qui a une idee controversee sur la politique, qu'est ce que c'est surprenant et hors du commun, dit donc. 

/pol/ a ferme ? 

yo j'pense t'as pas compris le mood du thread
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-12-19 à 05:11, Cheval a dit :

Comment vous-sentez vous lorsque vous êtes un utilisateur sur le dépotoir?

Je ressens un drôle de mélange de honte et de liberté. Ça fait douze ou treize ans que je vais et viens. C’est très long douze ou treize ans sur une trentaine. S’il y a une constance dans ma vie, c’est que je finis toujours par fuir et par vouloir tout changer. J’ai tout repris à zéro plusieurs fois. Je ne fréquente plus les gens d'avant, je ne vis plus comme eux, personne ne pourrait faire le lien entre celles que j’étais et celle que je suis maintenant. Ce forum est le seul endroit où j’ai une certaine continuité et où je croise encore parfois des gens vis-à-vis desquels je ressens de la honte. Je suis un peu masochiste et j’ai aussi besoin d’avoir des fils conducteurs, cet endroit en fait partie. Je réapparais toujours en pleine crise existentielle, il n’y pas de hasard.

Le dep me correspond bien parce que c’est une relation durable mais libre, où je peux me dévoiler autant que je le veux mais où il n’y a pas d’attachement. J’ai rien construit ici, tout le monde se contrefiche de moi et je trouve ça beau.

La façon dont la plupart des gens utilisent d’autres plates-formes est sinistre. On t’offre une fenêtre sur le monde, un accès à tout, la liberté, et qu’est-ce qu’ils en font ? Ils vont parler aux mêmes personnes qu’ils voient toutes les semaines pour aborder les mêmes sujets de la même manière consensuelle que devant la machine à café un lundi matin. Fuck, non.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, Cheval a dit :

yo j'pense t'as pas compris le mood du thread
 

I did. Ne le prend pas mal mais la première impression que tu m'as donne est celle d'un branleur intellectuel qui se cache difficilement sous une reflexion tres peu originale. Apres je ne te connais pas et c'est injuste d'avoir cette conclusion avant d'en savoir plus sur toi mais je n'ai jamais prise l'internet occidental tres au serieux, encore moins sur un forum qui s'appelle le depotoir. 

Not looking for a fight, je n'ai juste pas les mots/patience pour dire ca de facon moins blunt.

J'aurais du garder le sarcasme pour moi, c'est vrai.

 

Mais si Tu veux que je joue le jeu, pas de soucis, je peux develloper comment je me percois sur internet de facon elabore. J'espere simplement que ce n'est pas seulement pour se frotter l'ego entre membres du Klub secret.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, DASRI a dit :

I did. Ne le prend pas mal mais la première impression que tu m'as donne est celle d'un branleur intellectuel qui se cache difficilement sous une reflexion tres peu originale. Apres je ne te connais pas et c'est injuste d'avoir cette conclusion avant d'en savoir plus sur toi mais je n'ai jamais prise l'internet occidental tres au serieux, encore moins sur un forum qui s'appelle le depotoir. 

Not looking for a fight, je n'ai juste pas les mots/patience pour dire ca de facon moins blunt.

J'aurais du garder le sarcasme pour moi, c'est vrai.

 

Mais si Tu veux que je joue le jeu, pas de soucis, je peux develloper comment je me percois sur internet de facon elabore. J'espere simplement que ce n'est pas seulement pour se frotter l'ego entre membres du Klub secret.

C'est pas grave. C'est effectivement comme ça que sa t'apparaît, à toi de savoir si sa te satisfait comme perception des choses. 
Tu es libre de pensée ce que tu veux, je ne m'empiéterai pas les pieds dans tes jugements. Je sais ce que je suis et je sais d'où je viens, méthodologiquement et perceptuellement.  
Si mes réflexions te dérange... c'est effectivement simplement toi qui est dérangé. J'espère que tu comprends, je suis assez capable pour simplement te refuser la légitimité de me juger dans mes explorations intérieurs. Ultimement, elle te dérangeront toujours, parce que je suis juste de l'autre coté du plafond qui t'empêche de faire la même chose. Donc oui, tu pourrais essayer. Sinon passe ton chemin. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Si mes réflexions te dérange

Pas le moins du monde, je ne les prend simplement pas au serieuse mais whatever, ca ne vaut pas la peine d'aller plus loin. 

 

Pour repondre au fil de facon saine et pertinente: je me comporte differement sur l'internet occidental et l'internet chinois. 

Mes interraction sur le depotoir sont tres similiaire a celle que j'ai avec des connaissances dans le monde reel: Tres superficielle. Pas par mepris ou sentiment de superiorite, je me lasse juste tres vite des gens et a quoi bon m'attacher ou me livrer quand je sais que c'est temporaire. 

Je suis la pour me divertir et j'ai du mal a prendre au serieux ceux qui cherchent une connection forte ou qui s'imaginent avoir des debats interessants dans les communautes comme FB ou twitter ou un forum. N'importe qui peut venir et y donner son opinion, sans barriere a l'ignorance ou au desordre. Beaucoup d'energie depenser. Les debats les plus interessants que j'ai lu ou auquel j'ai participe ont eu lieu sur des groupes prives, avec des gens dont l'idendite etait connue.  Je ne discute jamais medecine ou politique chinoise avec un inconnu et je gagne beaucoup de temps comme ca. Je lis FB, instagram, le depotoir.. Je n'arrive pas a concevoir comment on peut y prendre quelque chose au serieux, ces sites existent depuis 10 ans et ils n'ont pas exactement ete une revolution comme l'a ete l'aspirateur ou la machine a laver. 

 

Quand je navigue sur weibo ou que je suis en Chine, je fais moins la provocatrice, je surveille ce que je fais, la pression est beaucoup plus forte.

Ca risque d'etre un peu incomprehensible parce que je n'ai jamais parle de ca avant en francais et a des etrangers, je n'ai pas trop envie de develloper un ressenti culturel a une audience qui n'est pas familiere non plus alors ca sera certainement vague mais je suis beaucoup plus consciencieuse de ce que je lis ou j'ecris. Il y a une veritable implication sur, le militantisme chinois, c'est pas Jewishterror qui joue l'avocat du diable, un message controverse sur le gouvernement chinois ? Putain, c'est un sacre evenement qui amene plein d'interrogations et une vraie curiosite d'en savoir plus avec le danger que ca peut y apporter.  Pour le coup, c'est aussi une attitude que je respecte ou que j'admire (sauf si ca vient de HK) je suis avec passion ce qui se passe sur les reseaux chinois. 

En gros: internet occidental, je m'y comporte comme dans une soiree sans videur, je pete, je rote, pelote la femme de l'hote, je vide le frigo et je me casse sans ranger. Aucune incidence, tout le monde le fait. En Chine, c'est serious business. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...