Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je suis curieuse, dans votre version idéale de sa mise à jour, quels changements verriez-vous? (si vous ne connaissez pas le programme, c'est par ici [niveau secondaire]). 

[Edit: pour ceux qui préfèrent, la progression des apprentissages offre une vue plus concrète et succincte de ce que les jeunes apprennent. S'il y a quelque chose qui vous fait douter dedans, la logique des thèmes sont explicités dans le document précédent.]

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Devant l'incompétence d'un trop grand nombre de parents, j'aimerais que l'école prépare mieux à la vie adulte.

L'autonomie matérielle et affective.

Le respect des autres et de soi.

Les responsabilités civiles.

Ce genre de choses.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'appuie. Cela dit, le deuxième point est déjà central dans le cours ÉCR, heureusement. Nous avions eu une conférence par une éthicienne de renom, Nancy Bouchard, et elle a analysé la [maigre] quantité d'information que nous avions reçu de la part du Ministère (les 8 choix proposés qui avait fait l'objet d'une consultation de la population très critiquée). C'était assez compliqué comme analyse car elle se basait sur un modèle d'analyse qu'il aurait fallu étudier auparavant, mais ce que j'en ai retenu, c'est:

image.png.fd66b8a3d852b3fb476e6fc333e517a1.png

S étant:  image.png.b845573fe0cac31445a789742605f005.png

Donc en gros, au lieu d'amener les jeunes à réfléchir par eux-mêmes et construire ensemble leur vision du vivre-ensemble, on reviendrait à un modèle top down traditionnel où les élèves se font dire, en gros, ce qui est moral. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas envie de lire le pdf de 78 pages, mais voilà ma brève opinion : la qualité de ce cours est intrinsèquement liée à l'individu en charge de livrer la matière. Et malheureusement, le corps enseignant au secondaire pullule d'abrutis comme c'est pas possible. Des cordonniers mal chaussés pour enseigner la démarche réflexive aux ados ? Normalement le premier cours de philosophie au collégial arrive à compenser là où le cours d'ECR a failli.

Et sur une note moins pessimiste : bonne affaire pour les compétences 1 et 3. La compétence 2 pourrait définitivement être remplacée par quelque chose qui viendrait poursuivre les théories de la première. Au secondaire, trop peu de gens sont sensibles à la notion du consentement sexuel, par exemple. Un peu d'éducation poussant les jeunes à réfléchir sur des situations faisant partie de leur quotidien ne ferait pas de tort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 8 minutes, Carlos Crasseux a dit :

Un peu d'éducation poussant les jeunes à réfléchir sur des situations faisant partie de leur quotidien ne ferait pas de tort.

ÉCR dans sa forme actuelle fait la promotion de ce genre de réflexions. Mais effectivement, trop peu d'enseignants qualifiés donnent le cours, ce qui amenuise beaucoup le potentiel du cours. Il est souvent donné en fin de tâche par des enseignants complètement pas formés pour le donner (genre profs de français/anglais/maths/etc). Ce qui me désole, c'est que le programme tel qu'il est monté est un vrai bijou, mais qu'on sera peut-être obligés de niveler vers le bas parce que c'est trop difficile d'amener l'enseignant d'ÉCR au niveau théorique requis pour faire honneur aux intentions du programme.

Pis la compétence 2, je l'aime vraiment, même si j'étais une athéiste militante dans ma jeunesse. J'ai compris que l'ignorance ne profite qu'aux extrémistes et aux politiciens qui profitent de la peur qu'elle engendre pour souffler sur les braises de la haine et mieux diviser la population. Si seulement on pouvait avoir plus de temps pour ne pas avoir à la sacrifier .__.

Modifié par Retromantique
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut aussi un cour de planification financière, comment acheter une maison, comment placer son argent, comment épargner. Aussi, ca prend la visites de travailleurs en classe pour parler de leurs métier et de quel cours ils ont du faire pour en  venir de faire cet emploie. Souvent au secondaire tout est trop abstrait et tu ne comprend pas la nécessité de tel ou tel matière.. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, L'Oracle-W00t a dit :

Il faut aussi un cour de planification financière, comment acheter une maison, comment placer son argent, comment épargner. Aussi, ca prend la visites de travailleurs en classe pour parler de leurs métier et de quel cours ils ont du faire pour en  venir de faire cet emploie. Souvent au secondaire tout est trop abstrait et tu ne comprend pas la nécessité de tel ou tel matière.. 

C'est sûr et certain que ce serait bien pour la visite de travailleurs divers, sauf qu'il me semble que ce n'est pas dans le cours d'ÉCR que ça a sa place; parfois les enseignants ne voient leurs élèves qu'une fois par cycle de 9 jours, 2 s'ils sont assez chanceux pour que leur direction respecte la Loi sur l'Instruction Publique. Si on commence à recevoir des visites, il ne restera presque rien pour construire des compétences. Parce que ça prend du temps.

Pis pour le reste, on avait ça dans mon temps : ça s'appelait l'économie familiale. J'ai retenu FUCK ALL de ce cours. Je me suis endettée aussitôt que j'ai pu avoir une carte de crédit, ça a pris ma tante 15 ans plus tard pour me montrer comment coudre un bouton, tout ce que je sais de la cuisine je le sais parce que mes parents me l'ont montré. J'veux dire, c'est bien si ça permet à des jeunes de se découvrir des nouveaux hobbys, voire des passions, mais je me demande si ce ne serait pas plus efficace si c'était organisé en activités supplémentaires, genre des ateliers le midi ou après l'école. 

Cela dit, je pense qu'au lieu de domper le programme de 78 pages, même si selon moi aucune critique valide du programme lui-même ne peut être faite avant de l'avoir lu, j'aurais dû présenter la progression des apprentissages, qui présente de façon beaucoup plus concrète c'est quoi au juste que les jeunes apprennent dans le cours.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 37 minutes, Retromantique a dit :

Pis pour le reste, on avait ça dans mon temps : ça s'appelait l'économie familiale. J'ai retenu FUCK ALL de ce cours. Je me suis endettée aussitôt que j'ai pu avoir une carte de crédit, ça a pris ma tante 15 ans plus tard pour me montrer comment coudre un bouton, tout ce que je sais de la cuisine je le sais parce que mes parents me l'ont montré. J'veux dire, c'est bien si ça permet à des jeunes de se découvrir des nouveaux hobbys, voire des passions, mais je me demande si ce ne serait pas plus efficace si c'était organisé en activités supplémentaires, genre des ateliers le midi ou après l'école. 

Mieux que ça, en secondaire 5 j'avais un cours d'Économie, point. On parlait exactement de ce dont W00t parle: planification financière, comment acheter une maison, comment placer son argent, comment épargner. On avait des visites d'entrepreneurs (dont notre professeur qui avait sa propre compagnie)

Même que, et ça je l'invente pas (j'en avais parlé sur Facebook dans le temps)

Citation
Tout commença à l'école secondaire Le Prélude de Mascouche, au beau milieu des années 2000. Le professeur d'Éthique et Culture Religieuse, Reynald, était quelqu'un de solitaire, un peu chétif et maladroit, fort probablement hypersensible et donc... quelqu'un qui, tout simplement dit, n'inspirait vraiment pas le respect à prime abord. Ses cours étaient des capharnaüms d'hormones et de bruits animalistiques, dont les seuls espoirs de calmes résidaient dans le noir sous les berceuses lumineuses d'un film quelconque.
 
Le professeur d'Économie, Sylvain, était tout son contraire! Grand, costaud, président de sa propre compagnie de vin à l'effigie - non sans verbosité ludique, bien sûr, - de son propre nom: Syl-Vin. Il suintait donc la confiance et le respect - ou était-ce parce qu'il venait à l'école en vélo? Clairement, Sylvain, c't'un cool. Tellement cool qu'il avait vite comprit que de s'attaquer a l'étrange Reynald, au tordu et vilain Reynald, pouvait lui attirer la sympathie, le rire et l'amour des élèves, que ça pouvait le rendre encore plus cool!
 
Alors, dans une camaraderie unilatéral, Sylvain volait de temps en temps la manette de la télévision de la classe de Reynald.
 
Afin de partager avec nous cette cocasserie, entre deux rire gras, Sylvain nous montrait la manette pour qu'on puisse s'imaginer - en groupe, tous ensemble, dans l'harmonie - un Reynald sous le bord de l'hystérie, en panique, qui cherche partout dans sa classe alors qu'il tente de rétablir l'ordre déjà chaos, qui finalement en vient à la conclusion qu'un élève doit l'avoir volé - parce que, clairement, qui d'autre aurait pu? certainement pas un professeur! - et donc débuter une inquisition qui ainsi perpétue le cycle de l'abus, perpétuant le fait qu'il n'a pas le contrôle sur sa classe.
 
Ainsi la Classe Économique, cool, privilégié, démagogue, qui menait la vie dure à la Classe Éthique et Culturelle en étant la cause, et la preuve, de son incompétence.
 
On dirait un épisode de Community par Dan Harmon.

La Classe Économique qui faisait la misère à la Classe Éthique. C'est tellement symbolique. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Gamin ah oui je me souviens de ce billet! Pauvre Reynald. Et on sait que ÉCR a de la misère en général à être respecté puisque c'est "une petite matière". Qu'est-ce que ça dit sur notre société que l'habileté à réfléchir et dialoguer est ainsi mal aimée dès l'école? Ah oui, que dans la vie, tu travailles, tu consommes, pis tu farmes ta yeule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en avais déjà parlé en privé, mais tant qu'à moi l'ECR serait inclus dans un cours plus global de Communication, et ça impliquerait ceci:

Je pense qu'il est important d'enseigner aux enfants comment bien utiliser Internet et les média sociaux - puisque ceux ci seront d'important déterminant pour le futur de l'humanité - et que ce serait une excellente idée que d'y jumeler le cours d'ECR. 

Donc que le cours soit à chaque année depuis le primaire jusqu'au secondaire, une fois par cycle de 9 jours, mais que son focus principal soit sur les média sociaux - donc bien qu'un cours serait donné en classe, la majorité de son cursus serait en ligne sur une "plateforme fictive" mimiquant les grand médias sociaux (Instagram/TikTok et Facebook) sur lesquels les élèves seraient notés et jugés. 

L'aspect de la théorie éthique et d'échange culturelle enseigné en classe serait alors dans ce contexte là: apprendre à communiquer socialement et à échanger des idées, à partager du contenu, à faire des recherches, et ces notions là seraient mise en pratique 1) dans les quelques débats de classes et 2) durant les interactions en ligne sur la plateforme fictive. 

On parle alors de laisser les enseignants être des Modérateurs, et les élèves se créeraient des comptes, certains devoirs pourraient être des choses comme (ici les exemples pouvant changer selon l'âge ["Créer un sujet dans lequel on parle de son jouet préféré" en 2ième année vs. "Discutons du transhumanisme" en secondaire 5]) ou bien simplement "Cette semaine, vous devez créer au moins un sujet de discussions et participer/répondre au sujet de quelqu'un d'autre", les enseignants/modérateurs pourraient créer de "faux sujets" qui serviraient de devoir tel que "lire ce message en particulier, et y dénoter les 3 sophismes utilisés par l'auteur"/"trouver les fausses informations utilisés par l'auteur" etc. 

Les élèves seraient surveillés et notés en fonction de leur utilisation et participation de la plateforme: les insultes, capacité à faire des compromis, à dialoguer, l'appel aux préjugés, à utiliser des sophismes, respect des autres, bref tout ce qui est dans la charte de la progression des apprentissages.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 23 heures, Gamin a dit :

J'en avais déjà parlé en privé, mais tant qu'à moi l'ECR serait inclus dans un cours plus global de Communication, et ça impliquerait ceci:

Je pense qu'il est important d'enseigner aux enfants comment bien utiliser Internet et les média sociaux - puisque ceux ci seront d'important déterminant pour le futur de l'humanité - et que ce serait une excellente idée que d'y jumeler le cours d'ECR. 

Donc que le cours soit à chaque année depuis le primaire jusqu'au secondaire, une fois par cycle de 9 jours, mais que son focus principal soit sur les média sociaux - donc bien qu'un cours serait donné en classe, la majorité de son cursus serait en ligne sur une "plateforme fictive" mimiquant les grand médias sociaux (Instagram/TikTok et Facebook) sur lesquels les élèves seraient notés et jugés. 

L'aspect de la théorie éthique et d'échange culturelle enseigné en classe serait alors dans ce contexte là: apprendre à communiquer socialement et à échanger des idées, à partager du contenu, à faire des recherches, et ces notions là seraient mise en pratique 1) dans les quelques débats de classes et 2) durant les interactions en ligne sur la plateforme fictive. 

On parle alors de laisser les enseignants être des Modérateurs, et les élèves se créeraient des comptes, certains devoirs pourraient être des choses comme (ici les exemples pouvant changer selon l'âge ["Créer un sujet dans lequel on parle de son jouet préféré" en 2ième année vs. "Discutons du transhumanisme" en secondaire 5]) ou bien simplement "Cette semaine, vous devez créer au moins un sujet de discussions et participer/répondre au sujet de quelqu'un d'autre", les enseignants/modérateurs pourraient créer de "faux sujets" qui serviraient de devoir tel que "lire ce message en particulier, et y dénoter les 3 sophismes utilisés par l'auteur"/"trouver les fausses informations utilisés par l'auteur" etc. 

Les élèves seraient surveillés et notés en fonction de leur utilisation et participation de la plateforme: les insultes, capacité à faire des compromis, à dialoguer, l'appel aux préjugés, à utiliser des sophismes, respect des autres, bref tout ce qui est dans la charte de la progression des apprentissages.

C'est vraiment une bonne idée.

--

Je parlais justement de ça l'autre jour avec 2 de mes amies qui sont toutes les deux dans le domaine de l'éducation, respectivement directrice adjointe (anciennement prof de français) et prof de langue au secondaire sur les choses qui seraient bien à ajouter ou modifier dans le programme d'éducation.

On a parlé de « l'éducation Internet », qui consisterait justement à apprendre aux jeunes à utiliser intelligemment les réseaux sociaux et les dérives possibles de partager de l'information sur le Web. Savoir discerner le vrai du faux, les sources fiables des sources qui ne le sont pas, entre autres choses.

Évidemment, les cours d'éducation sexuelles doivent rester et être bonifiés et axés sur le consentement et sur la protection des ITSS.

Une portion «économie» (familiale ou pas), était également parmi les choses discutées. Apprendre à faire un budget, à faire ses impôts, à gérer son argent correctement. Les dangers du crédit, etc. Et également une portion plus « connaissances pratiques » comme un cours de chimie sur la réactions des différents aliments entre eux (la levure, le bicarbonate de soude) et la salubrité alimentaire. Certes, cette partie pourrait être montrée par les parents, mais on s'entend que c'est pas tout le monde qui a des bons parents, et de nos jours, plein de monde ne savent plus cuisiner. Comment utiliser certains outils courants (de cuisine ou marteaux/scie). Cours de premiers soins de base Ces choses pourraient être vues à différents niveaux de secondaire et je pense seraient essentielles. 

Tout ça, en plus de ce qui se fait déjà.

Certains pourraient être sous forme d'ateliers spéciaux, sur l'heure du dîner, par exemple, mais devraient également être obligatoires.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, Aradia a dit :

C'est vraiment une bonne idée.

--

Je parlais justement de ça l'autre jour avec 2 de mes amies qui sont toutes les deux dans le domaine de l'éducation, respectivement directrice adjointe (anciennement prof de français) et prof de langue au secondaire sur les choses qui seraient bien à ajouter ou modifier dans le programme d'éducation.

On a parlé de « l'éducation Internet », qui consisterait justement à apprendre aux jeunes à utiliser intelligemment les réseaux sociaux et les dérives possibles de partager de l'information sur le Web. Savoir discerner le vrai du faux, les sources fiables des sources qui ne le sont pas, entre autres choses.

Évidemment, les cours d'éducation sexuelles doivent rester et être bonifiés et axés sur le consentement et sur la protection des ITSS.

Une portion «économie» (familiale ou pas), était également parmi les choses discutées. Apprendre à faire un budget, à faire ses impôts, à gérer son argent correctement. Les dangers du crédit, etc. Et également une portion plus « connaissances pratiques » comme un cours de chimie sur la réactions des différents aliments entre eux (la levure, le bicarbonate de soude) et la salubrité alimentaire. Certes, cette partie pourrait être montrée par les parents, mais on s'entend que c'est pas tout le monde qui a des bons parents, et de nos jours, plein de monde ne savent plus cuisiner. Comment utiliser certains outils courants (de cuisine ou marteaux/scie). Cours de premiers soins de base Ces choses pourraient être vues à différents niveaux de secondaire et je pense seraient essentielles. 

Tout ça, en plus de ce qui se fait déjà.

Certains pourraient être sous forme d'ateliers spéciaux, sur l'heure du dîner, par exemple, mais devraient également être obligatoires.

Toutes ces idées d'économie familiales sont bien, mais ça n'a vraiment rien à voir avec l'intention du cours d'ÉCR, qui est avant tout la pratique du dialogue et la réflexion éthique (puis la culture religieuse, mais bon, on sait que ça va changer.) On parle d'une mise à jour du programme, non pas de son abolition. J'aime beaucoup la formule de @Gamin, ce serait assez révolutionnaire. Ça prendrait un Steve Jobs à la fois de l'éducation de la citoyenneté numérique et de l'éducation des thèmes d'ÉCR. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...