Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

C'est ce qui m'allume le plus lorsque je rencontre une nouvelle personne en amitié comme en amour ou m'éteint selon la vérité de chacun, chacune…

J'aime et j'apprécie les gens vrais… attention tu peux avoir un avatar ici et être authentique...n'oubliez jamais que derrière chaque usager se cache un être humain avec tout son bagage et parfois il y a dépassement de poids maximum autorisé pour celui-ci mais bon... la n'est pas mon point de discussion aujourd'hui.

Ma question du jour….

Quel est selon vous la personne de votre entourage qui est la plus authentique?

Je vous lis, je commente ou je pose des questions ca dépend ce que vous allez m'inspirer...

Bon début de semaine à tous!

 

halloween flesh GIF by Sebaldo

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mhhh, bonne question. 

Je dirais l'une de mes meilleures amies, une hollandaise. Elle est juste simplement elle, le contact m'est toujours doux, on a la plus grande transparence l'une envers l'autre sans qu'on ne soit fusionnelle. Son amitié m'est oxygène. 

Pour moi l'authenticité est une valeur exceptionnelle, te voir en parler me fait t'apprécier plus encore. C'est dur pour la plupart des gens de choisir cette valeur en dépit de leur besoin de plaire. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, 1984 a dit :

C'est dur pour la plupart des gens de choisir cette valeur en dépit de leur besoin de plaire. 

Bien dit. Et c'est mon talon d’Achille.

Je dirais que la personne la plus authentique dans mon entourage m'a justement reproché ce besoin de mettre de la doudou partout pour éviter les conflits. Elle a fini par en causer plusieurs avec son besoin de déterrer les vérités à tout le monde. La recherche de vérité est une qualité que j'apprécie, mais qui m'intimide (mon ego aime pas ça). Sinon, ben j'essaie de m'inspirer des animaux et des plantes. Ils ne savent pas prétendre.

Et à bien y penser, je ne connais pas beaucoup de gens authentiques. Je vois beaucoup de gens ankylosés par le décorum en cette époque contemporaine, et ils (nous) ne l'aperçoivent pas toujours. La construction de persona, le désir de correspondre à une bonne image, socialement acceptée, c'est un comportement qui nous touche tous à divers degrés.

Notre cerveau nous demande de socialiser ne serait-ce que pour combler un sentiment de sécurité.

L'authenticité, c'est beau, parce que pour moi, ça correspond à une force mentale et un esprit critique, qui ne plie pas dans le sens du courant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Goéland a dit :

Je dirais que la personne la plus authentique dans mon entourage m'a justement reproché ce besoin de mettre de la doudou partout pour éviter les conflits.

Ça m'est arrivé tellement souvent.

Ce que j'aime, c'est leur remettre dans la face que mon attitude à éviter les conflits et à m'adapter aux gens est mon authenticité, que je suis fier d'être comme ça pis que je changerai pas pour devenir quelqu'un de confrontationnel juste pour plaire à la personne qui me fait ce reproche là - ça serait pas mal hypocrite. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, si tu es heureux en le faisant, je trouve ça authentique. Moi aussi d'un autre côté, j'ai du gommer mon côté "ben s'ils me jugent je m'en fous" parce que ça devenait du terrorisme à force.

Mon propre père avait tendance à se laisser aller niveau colère quand quelque chose le contrariait. Quand on lui disait qu'il fallait se gérer, celui ci me disait qu'il était comme ca. Mais ce n'est pas une fin en soi. Si être comme tu es c'est traumatiser les autres, ce n'est pas fair. Il a fini par le comprendre un peu et se rendre compte des dégâts que ça pouvait faire sur les autres, de crier et de se laisser aller. 

C'est peut être un vision de l'authenticité qu'il avait. S'identifier à son émotivité, c'est aussi très con.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi toutes les personnes qui utilisent les réseaux asociaux se voilent un peu la face d'une certaine manière, j'exagère consciemment en disant ca, le nombre de fois que je me suis fait la réflexion sur des gens de mon entourage quand j'avais Fakebook, quand je réalisais qu'il y avait un grand fossé entre l'image qu'ils se créaient d'eux mêmes et la réalité de leur personnalité. 

La personne la plus vraie de mon entourage est le chien-loup de mes parents. :cool-doge:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@WeepingWounds c'est seulement parce qu'ils le veulent bien. Le concept du faux self est civilisationnel, on nous apprends continuellement à sortir de nous même et à vouloir représenter quelque chose. On nous élève comme les futurs acquéreurs d'un ego toujours plus lourd à porter, bien des gens se plient à ce qu'on attends d'eux.

Très rares sont ceux qui n'ont pas ce filtre. Croyez le ou non mais je fais partie de ces personnes, à qui les parents n'ont pas éduqué de contrôle social. C'est parfois gênant d'ailleurs, car certaines limites n'existent pas pour moi. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

@1984 Oui, is se conforment à la norme, aux prérequis d'une société où l'intégration dans un groupe est primordiale pour être accepté socialement, c'est un cercle vicieux, je m'autocensure pour le reste de ma réflexion, comme dans une meute de loups, le mâle alpha dominant, les beta les suiveurs et le sigma le loup solitaire qui n'a plus besoin de la meute pour vivre sa vie. Je suis un sigma pour ma part.

Modifié par WeepingWounds
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je croyais que le lone rider était l'Oméga. 

Citation

LOUPS " la meute " alpha, bêta, gamma, delta, oméga ....

Les loups vivent en meutes organisées selon une hiérarchie stricte dirigée par un couple de loups. La meute est dirigée par un mâle alpha et une femelle alpha. Le couple alpha est généralement le seul à procréer. Ce type d'organisation se retrouve également chez d'autres canidés vivant en meutes, tels que les dholes (Cuon alpinus) et les lycaons (Lycaon pictus), respectivement chiens sauvages d'Asie et d'Afrique.

Pour des animaux sociaux comme les loups, la vie en meute présente plusieurs avantages:
* La possibilité d'attaquer des animaux plus grands qu'eux, ainsi la chasse est plus efficace pour moins d'efforts.
* Les réserves sont mieux gérées (moins de surplus abandonné aux concurrents lorsque plus de bouches sont à nourrir).
* La protection des louveteaux, leur éducation et l'initiation aux rudiments de la chasse - la meute est une véritable nurserie où chaque membre prend soin des petits.
* Le fait que seul le couple alpha se reproduise empêche la prolifération de loups sur un territoire, de plus les loups ne se reproduisent pas chaque année si la nourriture fait vraiment défaut.

1 Les Loups Alpha
Il s'agit du couple dominant (un Mâle et une Femelle).
Le couple décide des mesures à prendre pour préserver la meute et défendre son territoire.
Le plus souvent, il est aussi le seul dans la meute autorisé à se reproduire.

2 Les Loups Bêta
Juste derrière le couple alpha viennent les individus bêta, généralement un couple si le nombre le permet, qui occupent une fonction disciplinaire au sein de la meute. Aisément identifiables, les bêtas, généralement les plus gros et les plus hardis de la famille, comptent sur leur force pour imposer les lois de la meute édictées par le couple alpha.
En somme, le bêta tient le rôle de vigile, de garde du corps du couple alpha, s'appliquant à détourner nombre de dangers potentiels du précieux couple dominant.

3 Les Loups Gamma
D'une classe inférieure aux loups bêta, les individus gamma se trouvent généralement sous la coupe du couple de loups placés juste au-dessus d'eux dans la hierarchie de la meute. Les gamma reçoivent les instructions émises par le couple alpha, via les bêtas. Dans le cas de meutes de plus de quinze individus, ce système de communication est essentiel pour les alpha, ce qui permet un bon maintien de l'ordre au sein du clan.
La femelle gamma éduque et discipline les louves dominées, et les mâles gamma font de même avec les mâles dominés.
Mais la fonction principale des gamma consiste à créer l'illusion du nombre. Par toutes sortes de stratagèmes, la meute doit paraître plus importante qu'elle ne l'est en réalité afin de mieux défendre le territoire.
D'un caractère méfiant, les loups gamma sont extrêmement sensibles à l'imminence du danger ou à l'approche d'un élément nouveau, donc perturbateur. Alpha et bêtas se fient à eux pour donner l'alerte.

4 Les Loups Delta
(note perso: ça c'est moi qui l'ai inventé exprès pour ce type de loups...)
Il s'agirait des cas particuliers de la meute: vieux loups, le loup a qui il manque une patte...
Ceux là ont fait parti de la meute, et ont même protégé la meute, mais suite au temps ou à un accident, ce sont eux qui désormais sont protégés par le reste du clan. Souvent, il restent avec les louveteaux lors de chasse collective, en jouant un rôle de baby-sitter.
À noter que sans créer de rang delta à part, cette catégorie rentrerait dans le rang des loups omega.

5 Les Loups Oméga
La meute comprend des membres spécialistes, prédateurs, nourrices et, les plus malheureux d'entre tous, souffre-douleurs et boucs émissaires de la bande, les omega....
Dès l'âge de deux ou trois semaines, le louveteau oméga se trouve en permanence au centre des bagarres et chamailleries de la portée...Essentiels à la survie de la meute, les loups oméga font office de bouc émissaire.
Ils désamorcent la tension, et c'est sur eux que converge toute l'agressivité sociale de la famille... l'oméga se révèle indispensable pour apaiser le stress de ses congénères éviter les risques de blessure et rétablir l'équilibre au sein de la meute...
Il n'est pas rare, au cours du repas de la meute, de voir un oméga écarté sans cesse de la carcasse.
Un tel comportement permet aux individus de haut rang de changer de position autour de la carcasse, sans devoir se battre....
Une fois les autres loups rassasiés, l'oméga hérite, en guise de récompense, des meilleurs restes, laissés exprès à son intention par le loup alpha.
Le hurlement de l'oméga est le plus mélodieux du groupe, jouant autant du côté desgraves que des aigus.
On parle même de «chants» qui auraient un effet apaisant sur une meute en proie au stress.
Le loup omega, bouffon de la meute
Recourant à nombre de comportements instinctifs ou acquis, postures corporelles, expressions faciales et sons divers, l'oméga désamorce l'hostilité de son congénère et maintient la paix, son rôle est vital au sein de la meute

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'authenticité pour moi m'est très difficile. Je n'arrive que difficilement à vivre le moment présent avec les autres. Sans quoi, je sais que je vais juste vomir un vortex de crise existentielle. Dans l'atelier c'est facile, l'art est bcp plus mon vrai visage que mon "persona" sociale. 

 

C'est une valeur de notre génération mais on la confectionne plus qu'on l'active à mon avis. Quand nous parlerons ouvertement de nos fantasmes sexuelles en pleine rue, je reconsidèrerai.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis encore endormie mais j'imagine que l'inspiration va venir dans la journée...

Intéressant le propos de Goéland concernant l'égo.... ah l'Égo.... après bien des expériences pour moi c'est mon pire ennemi.....peut être développerai-je ma pensée plus tard peut être pas.... nous avons eu un duel récemment et surprise.... c'est moi qui a gagné....:flintstones-wilma:

Ensuite...

être accepté socialement empêche d'être authentique... ah vraiment?  Si les gens autour de toi t'empêchent de dire vraiment ce que tu penses ou d'être toi-même, je crois qu'il y a un méchant problème... C'est plutôt nous qui nous imposons des barrières....  J'avoue que je n'étais pas très populaire au secondaire (lycée) mais en vieillissant je me suis rendue compte que c'était vraiment payant d'être soi-même.... les parasites qui ne sont là que pour le paraître ou ce que tu représente déguerpissent assez vite... tu investis alors dans de vrais amitiés qui durent toute une vie.

C'est si facile d'être authentique mais si difficile de passer de l'idée à l'acte par peur...  selon moi la vie n'est pas assez longue pour avoir peur.... et surtout ca ne vous apportera rien de plus...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Goéland a dit :

Bien dit. Et c'est mon talon d’Achille.

Je dirais que la personne la plus authentique dans mon entourage m'a justement reproché ce besoin de mettre de la doudou partout pour éviter les conflits. Elle a fini par en causer plusieurs avec son besoin de déterrer les vérités à tout le monde. La recherche de vérité est une qualité que j'apprécie, mais qui m'intimide (mon ego aime pas ça). Sinon, ben j'essaie de m'inspirer des animaux et des plantes. Ils ne savent pas prétendre.

Et à bien y penser, je ne connais pas beaucoup de gens authentiques. Je vois beaucoup de gens ankylosés par le décorum en cette époque contemporaine, et ils (nous) ne l'aperçoivent pas toujours. La construction de persona, le désir de correspondre à une bonne image, socialement acceptée, c'est un comportement qui nous touche tous à divers degrés.

Notre cerveau nous demande de socialiser ne serait-ce que pour combler un sentiment de sécurité.

L'authenticité, c'est beau, parce que pour moi, ça correspond à une force mentale et un esprit critique, qui ne plie pas dans le sens du courant.

Si tu fais passer ton authenticite a tout Prix sans consideration pour les autres, tu es un authentique connard. 

Des gens incapable de faire des concessions sous ce pretexte, ils sont parmis les bannis du forum et de toutes les soirées. Etre authentique ne doit jamais etre une excuse pour ecraser les autres. Et je vois pas le mal a savoir et desamorcer les conflits autant que possible ni en quoi ca reduit ton authenticite mais je suspecte les gens qui tiennent ce discours de penser qu'une femme doit s'epiler et un homme insulter tres fort son char quand il demarre Pas. 

 

Un raisonnement de gros pignouf en somme. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Dans mon expérience, c'est le raisonnement des gens qui se disent "entiers". Etre entier, dans ce langage, veut dire qu'on se place au-dessus du respect qu'on devrait normalement aux autres... On ne respecte que soi-même ou du moins l'image que l'on se fait de soi-même pour complaire à ses bas instincts. S'identifier à son émotivité, comme dit plus haut.

Ayant toujours été fidèle à moi-même, j'ai la chance d'être entouré uniquement de gens que je peux qualifier d'authentiques... Ma famille proche et une toute petite poignée d'amis. Les personnes superficielles ou calculatrices ne s'intéressent pas à quelqu'un qui vise autre chose qu'une réussite sociale ou professionnelle (oui alors dans ces domaines je suis carrément un raté, c'est clair, mais jusqu'à présent ça me convient très bien).

Bon par contre je vais devoir tout de suite aller faire mes courses à pieds, avec ma sciatique et une autre névralgie au bas du dos... quand on est isolé, sans voiture, sans travail... ne pas faire de concessions (par rapport à une société moisie) a son prix.

 

Au passage : peut-être qu'il n'existe pas de posture de dominant / soumis / indépendant au sens strict et définitif, car ces rôles varient selon les circonstances. CF les expériences sur 6 rats :

http://www.vivreenconscience.com/100/vivre-en-conscience.html

Puisqu'un rat en rôle de dominant dans une situation se retrouvera soit soumis soit indépendant dans une autre situation pourtant similaire, on peut penser que les rôles fluctuent, et donc construire son identité ou du moins son image de soi en fonction de généralités apparentes qu'on a pu constater jusqu'ici est certainement une illusion. On croit qu'on est fait ou qu'on n'est pas fait pour telle chose jusqu'à ce qu'une situation nous offre l'opportunité de se démontrer le contraire. Ça dépend très largement des circonstances, en fait.

Modifié par Loxosceles
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Harley Quinn a dit :

Ensuite...

être accepté socialement empêche d'être authentique... ah vraiment?  Si les gens autour de toi t'empêchent de dire vraiment ce que tu penses ou d'être toi-même, je crois qu'il y a un méchant problème... C'est plutôt nous qui nous imposons des barrières....  J'avoue que je n'étais pas très populaire au secondaire (lycée) mais en vieillissant je me suis rendue compte que c'était vraiment payant d'être soi-même.... les parasites qui ne sont là que pour le paraître ou ce que tu représente déguerpissent assez vite... tu investis alors dans de vrais amitiés qui durent toute une vie.

C'est si facile d'être authentique mais si difficile de passer de l'idée à l'acte par peur...  selon moi la vie n'est pas assez longue pour avoir peur.... et surtout ca ne vous apportera rien de plus...

Et bien je pense sincèrement qu'il y a un méchant gros problème en effet, problème généralisé, peut-être que je suis trop différent ou ayant une sensibilité exacerbée par rapport à la sincérité des gens, je veux dire par la que quand on me ment, je le capte direct et ca me met la haine, les gens sont hypocrites, ils ne pensent qu'a eux-mêmes et c'est le système qui les rends comme ca, dans notre culture occidentale matérialiste et capitaliste tout est mis en oeuvre pour rendre les gens individualistes et égocentriques, tout n'est qu'une histoire de paraître pour l’approbation des autres, c'est dans ce sens la que je juge ne pas pouvoir être authentique et que les autres ne le sont pas non plus, exemple : les gens ont un compte facebook sur lequel ils se vendent aux yeux de futurs potentiels employeurs professionnels, aux yeux de leurs futures potentielles conquêtes sentimentales et aux yeux de leurs soi-disant "amis" fb.  

Concernant la peur tu as entièrement raison, mais quand, à force d'être brisé par le système, à force d'être déçu par les autres, à force de voir ta fierté et t'es convictions remises en question pour des futilités, tu finis par en avoir juste marre de tout et de tout le monde.  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'authenticité pour moi c'est un slogan de chaîne de télé populiste.

Peut-on vraiment savoir si on est profondément soi-même, à moins de considérer que le soi est une entité fixe qu'il faut découvrir et dont les contours sont absolus? Est-ce que les qualités de que l'on accorde à l'authenticité sont vraiment celle de la plus pure expression du soi?

J'ai l'impression que plus quelqu'un s'autoproclame authentique, plus y'a de chance que ce soit un taré. Un peu comme s'autoproclamer charismatique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...