Aller au contenu

Le sujet dont tout le monde se câlice


Déchet(s) recommandé(s)

J'ai un collègue de travail étrange qui me met de plus en plus mal à l'aise. Appelons-le Victor.

Je travaille avec Victor en tandem, mais en alternance. C'est-à-dire qu'on s'occupe des mêmes personnes à des moments différents. On doit s'échanger de l'information pas mal tous les jours. Victor est homosexuel et je crois que je l'intéresse. Il n'y a pas eu de déclaration manifeste, mais la façon dont il me regarde quand je lui parle, on dirait que je le fascine. Et le small talk que je pratique avec lui a l'air de devenir des confidences dans son oreille. J'ai eu le malheur de lui dire un jour que j'avais fait du vélo pendant la fin de semaine et depuis, presque chaque lundi il me demande si j'ai fait du vélo, si j'ai des projets de vélo cet été, depuis quand j'en fais régulièrement.

Premier moment weird : un matin, avant de vraiment commencer à travailler, il me voit et me demande si on peut parler à l'écart, ça ne sera pas long qu'il dit. Il est visiblement fébrile. J'imagine qu'il est arrivé quelque chose à l'une ou l'autre des personnes de notre public. Ben non, il voulait s'assurer que sa remarque d'hier devant les autres ne m'avait pas mis mal à l'aise.

Moi : Quelle remarque ?

Lui : ...

Moi : Ah ça ? Eh boy... haha, ben non voyons. T'as pas à t'en faire pour ça.

Il me répond qu'il est soulagé. Me demande s'il peut me faire un câlin parce qu'il était vraiment mal. Euh, ok, pourquoi pas. Câlin étrange avec ses longs bras maigres.

Après ça, j'ai commencé à faire attention à mes interactions avec lui, pour me concentrer sur la job et couper court sur le reste. Je pensais avoir réussi à créer une distance professionnelle. Jusqu'à aujourd'hui.

Deuxième moment weird : Je me suis retrouvé dans le métro avec lui et sans trop prendre garde, je lui ai déroulé mon parcours études-travail des dix dernières années – dans les grandes lignes s'entend. Je le regrette maintenant. C'est pas de l'information particulièrement personnelle, j'ai aucun problème à en parler avec n'importe qui, mais j'ai peur qu'il me ressorte tel ou tel détail de temps en temps, en guise de clin d'oeil qui voudrait dire quelque chose comme : «je me rappelle que tu m'as déjà parlé de ça de toi». On dirait qu'il pense qu'on a une relation privilégiée. Ça fait deux ou trois fois qu'il me dit qu'il apprécie vraiment travailler avec moi. Il passe des remarques sur ma personnalité, comme s'il voulait creuser : «j'ai remarqué que t'étais pas du genre à stresser par rapport à XYZ» ; «en tout cas, tout le monde t'apprécie beaucoup...» ; «comment tu envisages ton travail?». D'un autre côté, peut-être que je fabule. Qu'il est juste comme ça. Il est très tactile. Je l'ai vu prendre dans ses bras d'autres collègues, des femmes surtout. Il est très... personnel dans ses interactions avec les gens. Je sais pas comment le dire autrement. C'est pas déplacé, mais il agit comme s'il était la personne de confiance de tout le monde.

Bref, je disais qu'on était dans le métro. On est à la station juste avant celle où je descends.

Moi : T'habites dans quel coin ?

Lui : ...

Moi, qui constate qu'il est clairement pas dans la bonne direction : Ah oui, et là tu vas quelque part ?

Lui : Non non. Je suis juste dans le moment présent ; on se parle.

Moi : :hein:

Quand je suis descendu, il est descendu avec moi. Logique, il va repartir dans l'autre direction. Sauf qu'il traverse les tourniquets aussi, ce qu'il n'a pas besoin de faire. Faque je me suis assuré de le planter là en lui souhaitant une bonne fin de semaine. Autre câlin malaisant.

Moi : Ouain, les câlins c'est pas vraiment mon truc...

Lui  : Parfait je vais respecter ça.

Fuck, en marchant dans la rue, je me suis retourné deux fois pour être sûr qu'il ne me suivait pas pour voir où j'habite.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Athos c'est définitivement une situation embêtante que j'ai déjà vécu à une ancienne job. Si je peux te donner qu'un seul conseil amical pour éviter des frictions indésirables avec ton collègue: sort le lube. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca fait flipper Athos, soit le garçon est instable, soit il veut vraiment te laisser aucun doute. C'est le moment de te mettre à parler de ta femme et de tes trois enfants...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma cédule de premier ministre à 300 heures semaine me permet de jouer au golf. À 6h30 j'étais rendue au terrain pour un départ à 7h00 et j'ai été jumelée avec un méchant hunk. Dommage parce que je travaillais cet après-midi mais j'ai un rencart avec lui demain soir. Célibataire et sans attache. C'est plate comme histoire, non?

Ah oui, pis j'ai joué 81. Je voulais l'impressionner alors j'y ai mis de l'effort.

Ah oui no. 2, si tu lis Mattisgod, le gars s'appelle Mathieu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Athos a dit :

D'un autre côté, peut-être que je fabule. Qu'il est juste comme ça.

Mon motto est: si je me dis cette phrase là, c'est que c'est déjà trop. Penses à la quantité de gens que t'as entendu dire ça et que tu t'es dis "DUDE, COME ON, VOYONS, IL/ELLE FLIRT CLAIREMENT AVEC TOI VOYONS" 

Met ça au clair avec lui, au mieux vous allez en rire. Au pire il sera un peu déçu. Plus tu va tourner autours du pot, plus c'est - à mon humble avis - un peu irresponsable de ta part. Je vois ça comme ça:

Il a détourné son voyage en metro et est sortit à ta station... c'est forcément un signe de flirt, à un point où il serait probablement offusqué que tu ne t'en rende pas compte (et t'accuse de manipulation, friendzonage, etc) et SI ce n'est pas la cas, c'est assez "chummy chummy" comme comportement pour qu'un commentaire genre "hey, écoute, je veux juste mettre ça au clair, est-ce que tu... flirt avec moi?" soit pas déplacé et que vous puissiez en rire. 

Penses à quelle point ça gosse quand tu fais des SIGNES gros comme le BRAS à des filles (genre "criss, je lui ai payé un billet au grand ballet canadien à 300$ le billet pis je l'ai invité chez moi à prendre un verre, m'semble c'est clair") pis que t'es pas sûr si elle fait juste t'éviter ou bien si elle juste pas compris. 

Bref, met ça au clair. C'est désagréable sur le coup, mais tu va être content (et fier de toi) de l'avoir fait peu importe le résultat. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Chicken of the infinite a dit :

Il y a deux jours, je fumais sur mon balcon et j'ai entendu un oiseau crier. Je l'ai spotté de haut et je suis descendue.

C'était un oiseau adolescent, incapable de voler, couché sur le dos. Il criait et capotait. Je me suis sentie super triste, je l'ai mis dans une boîte et je l'ai ramené chez nous.

Le pauvre était en panique. J'ai apellé mon père qui est venu le voir et m'a dit qu'il était probablement tombé de son nid et comme je l'avais touché on ne pouvais rien faire de plus. 

Il était condamné à mourir dans sa boîte sur le balcon.

Finalement, j'ai passé un coup de téléphone à l'organisme Le Nichoir qui ont pu me conseiller.

Ils m'ont dit que je pouvais aller le porter à la SPCA et qu'ils iraient le chercher.

On a pris le char, on est partis de Saint-Jean pour aller à la SPCA de Montréal pour sauver notre nouvel ami.

Rendus là-bas ils ont pris l'oiseau en charge et nous ont dit que c'était un étourneau. Il s'est endormi immédiatement sur sa petite serviette rendu là-bas car il était visuellement épuisé.

La fille nous a dit qu'il avait quelques échymoses mais qu'il allait s'en sortir!

Ça m'a remplie de joie.

 

 

Fait intéressant:

Les étourneaux ont des vocalisations diverses et complexes, et sont connus pour incorporer des sons de leur environnement dans leurs propres appels, y compris ceux des avertisseurs de voiture, et du langage humain. Ces oiseaux peuvent reconnaître les personnes, notamment en les nommant, et font actuellement l'objet de recherches sur l'évolution du langage humain.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pars 2 soirs en Ontario pour ma première sortie roulotte en camping (j'ai fait une seule sortie en boondocking, jusqu'à maintenant)

J'ai Pø möl håte

P.s: c'est ben cher des parcs provinciaux mõtëdíne

longsaultparkway islands.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 15 minutes, Pandore a dit :

Je pars 2 soirs en Ontario pour ma première sortie roulotte en camping (j'ai fait une seule sortie en boondocking, jusqu'à maintenant)

J'ai Pø möl håte

P.s: c'est ben cher des parcs provinciaux mõtëdíne

longsaultparkway islands.jpg

Poir l'étė prochain, cherche des forums de boondockers sur les terres de la couronne! Gratuit, pas aménagés, la vraie forêt! Mais les locaux sont toujoirs là, faut savoir sympathiser, er s'informer d'où on peut aller...

Sinon bon trip et profites-en!!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai déjà 3 appli de boondocking ET je me suis abonnée à un truc merveilleux Terego = Liste de stationnement gratis chez des producteurs du terroirs! 

 

Mais je cherche les terres de la couronnes (j'attends l'annonce des tirages aussi ?). Je vais checker ça!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Athos J'ai vécu une situation similaire avec mon assistant-gérant  et on a vraiment bien géré ça. Première journée de travail, il croit que je flirt avec lui. Je comprends mal qu'est-ce qui se passe, en fait je crois juste qu'on est sur une bonne longueur d'onde, enfin je ne pensais pas avoir besoin d'enclencher mon gaydar cette journée là. Heureusement, mon assitant-gérant n'est pas passé par quatre chemins. À la fin de la journée, il me demande mon cell et me dit qu'on devrait aller prendre une bière un de ces 4, je réponds par l'affirmative.

Il se met à me texter et on commence à échanger. Puis là, il me dit qu'il va sous le douche. Ok. Y'a des gens qui spécifient ça. J'ai pas encore compris. Puis il me demande des photos. J'me suis mis à bugger deux minutes avant de comprendre.

Je lui ai répondu un truc du genre : "QUOI? ES-TU GAY?" Ouais, manque de tact, mais j'me suis excusé.

S'en est suivie une courte conversation et des explications. J'suis tombé sur un gars ultra honnête et respectueux. Ça lui a un peu fait de peine, mais il ne m'a jamais embarrassé par la suite et on en a même plaisanté. Et moi de mon côté, je lui laissé le droit de m'appeller "mon bô barbu" et de faire des niaiseries avec les longs radis blancs. Je suis même allé chez lui une fois, et mon anus n'a pas eu peur une seconde.

Le Victor en question a besoin de savoir que tu n'as pas les mêmes intentions que lui. Ça devient awkward si vous en restez à des ambiguïtés. Si j'en crois tes observations, y'a vraiment peu de doutes qu'il t'aie dans l'oeil.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Sikaneba a dit :

Ma cédule de premier ministre à 300 heures semaine me permet de jouer au golf. À 6h30 j'étais rendue au terrain pour un départ à 7h00 et j'ai été jumelée avec un méchant hunk. Dommage parce que je travaillais cet après-midi mais j'ai un rencart avec lui demain soir. Célibataire et sans attache. C'est plate comme histoire, non?

Ah oui, pis j'ai joué 81. Je voulais l'impressionner alors j'y ai mis de l'effort.

Ah oui no. 2, si tu lis Mattisgod, le gars s'appelle Mathieu.

81? Holy shit! Bravo.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • La Tsarine a modifié le titre pour Le sujet dont tout le monde se câlice
  • xdrox a mis en évidence ce sujet

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...