Aller au contenu

Le sujet dont tout le monde se câlice


Déchet(s) recommandé(s)

C'est une article intéressant, mais dans mon cas c'est surtout que j'ai mes règles, que je suis malade et que mon manager me tappe dessus en cette première semaine de façon assez brutale parce qu'il a des calculs aux reins et un trouble du comportement borderline ( et il s'excuse tous les soirs d'avoir été un sauvage) 

T'sais ce que c'est une prise de poste, tu dois apprendre et emmagasiner plein d'infos, faire plein d'erreurs et te faire remettre. Mon manager est très chill mais sa situation ( j'ai ommis de dire qu'il était en dépression aussi) ne le rends pas très patient et je me retrouve à apprécier ENCORE les moments où je suis seule dans la galerie. 

Bref, c'est vrai qu'on réalise qu'aucun job n'est fondementalement satisfaisant, surtout quand on est une artiste comme moi. Notre créativité d'artiste est notre petit gem, et quand on nous la musele, on déprime. Mais bon, je vends des photos d'art, c'est quand même mon secteur et j'aime quand même le confort et le chill qu'apporte ce travail. Je dois continuer de courber l'échine, c'est tout. 

Sinon, faut dire que je m'ennuie vite au travail, je fais vite le tour. J'ai du mal avec la routine en général, ça me lasse. La je dois vendre, et ce qui me gêne le plus c'est la politique d'entreprise qui cherche la croissance à tout prix. Aujourd'hui je suis censée vendre pour 1700 euros d'œuvres, j'en suis à 259 euros. Et est ce que j'ai le  contrôle autrui ? Non et je n'y tiens pas. Cet état d'esprit de performance me dérange et je l'ai dit à mon manager. Donc s'ils me virent pour ça, rien à fout'

C'est juste que je sais pas si je vais supporter de me faire reprendre sur telle ou telle tournure de phrase par mon collègue, la actuellement c'est plutôt lui qui me pèse plus que le reste. Vivement qu'il se fasse opérer parce que parfois, il est lourd avec ses remarques. Heureusement qu'il est archi bienveillant, empathique et prêt à se remettre en question, parce que sinon j'aurai déjà fui. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis de retour aux études puisque soyons honnête, travailleur autonome, c'est un pari risqué avec une maladie dégénérative qui peut tout me voler à tout moment. 
Fuck le salaire, j'veux des assurances. 
Alors j'me dirige vers une technique en éducation spécialisée, mais avant que la nouvelle cohorte ouvre, je me suis inscrite comme étudiant libre à l'udem question de me remettre en mode académique et aussi d'entrainer mon cerveau. Ma plus grande crainte c'est l'atrophie, je n'ai pas vraiment de séquelles visibles ce qui est bien, mais mon neuro ma dit que si mon cerveau s'atrophie, il ne sera peut-être plus capable de faire les connexions autres qu'il fait présentement.  J'suis confiante, mon cerveau est comme moi, résilient as fuck. 

Fack la j'étudie 

Inégalités et oppressions, 
Fondement de la toxicomanie
Jeunes et société 
J'avais aussi Sexualité et condition de santé, mais je l'ai laissé tomber, hier parce que ca fessait trop. Temps plein étude, temps plein travail, temps partiel sclérosé. 

Ah oui, j'ai commencé à prendre du Vyvanse et ca m'aide vraiment beaucoup. J'suis a la dose la plus petite pour une semaine histoire de voir. 
Un autre cadeau qu'à laissé ma dernière poussée, outre la fatigue, le brain fog, les troubles de concentration. 
Mais sous Vyvanse, j'ai l'impression de me retrouver, mais une version 2.0. Une maladie chronique ca te fait remettre tes priorités en perspective, tes agissements, tes relations, toute toute toute. J'ai comme l'impression que je suis entrain de vivre et non survivre, c'est étrange quand même. Tout est plus précieux. 
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aujourd'hui, mon responsable et collègue m'a demandé si je faisais de l'apoplexie (...)  

J'ai ri 

Et puis je l'ai entendu dire en riant "oui je suis un peu dur là je crois... " 

Voilà, entre ça et ses crises de nerf dès qu'une tâche prends plus de 2 minutes, on peut dire que j'expérimente avec délectation ce trouble du comportement qu'est le trouble borderline. 

animation smile GIF by Blossöm Records

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Retromantique a dit :

Le contenu de la bouteille est le même que celui de la cannette. 

  Révéler le texte masqué

image.thumb.png.56fd3800a9d8a52d706a3241c618989c.png

Ben tabarnaque

IMG_5648.MOV 23 Mo · 12 téléchargements

image.thumb.png.cb571d3b6d0b80c1092b4e22a7bd9b09.png

Après ce pre-game très académique m'en va au [email protected] avec le MAD GOOSE ENERGY

damn girl. comment tu fais ? donne-moi la source de sociabilité et de régénération du foie à laquelle tu t'abreuves, j'en ai besoin.

Il y a 13 heures, Carlos Crasseux a dit :

Screen Shot 2021-09-23 at 9.10.00 PM.png

qu'est-ce que c'est ? tu as un projet de roman ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 43 minutes, Ecce Homo a dit :

damn girl. comment tu fais ? donne-moi la source de sociabilité et de régénération du foie à laquelle tu t'abreuves, j'en ai besoin.

qu'est-ce que c'est ? tu as un projet de roman ?

C'est à peu près la troisième histoire que je commence en moins de deux ans. Celle-ci devrait être la bonne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon FINALEMENT, je cartonne dans ce nouveau travail : je me sens bien, je vends bien, askip j'ai ça dans les veines, j'ai les félicitations de la N+2 donc à priori la période d'essai devrait se solder par un CDI en bonne et due forme. On va pas se mentir, je fais un travail ou l'essentiel a fournir c'est de discuter avec les gens. Et je parle tout le temps, so. 

Mon collègue et responsable à pas mal de soucis perso, mais au fond c'est teeeeellement un petit cœur ( honnête, le plus important). Je l'aime beaucoup. J'ai trouvé comment désamorcer certaines problématiques de son trouble borderline, parce que j'ai lu un peu sur la chose et ce qui est dramatique pour ces gens là, c'est qu'ils s'auto sabotent. Et le pire, qu'ils en ont souvent conscience.

Exemple, je ne me suis jamais fait autant engueuler de ma vie. Même certains de mes amis qui sont des sauvages sont plus peace que lui. Donc, si je venais à dire à mon collègue que je quitte la job parce qu'il s'enerve trop souvent, je nourrirais sa blessure d'abandon et ses pulsions suicidaires- the struggle is real - et en même temps, je ne peux pas non plus encaisser trop de colères pour ma propre santé mentale.

Alors j'ai fait preuve d'empathie et de compassion en même temps, je lui ai dit que je m'étais renseignée et que je comprenais mieux toutes ses réactions et que j'avais énormément de peine pour sa souffrance ( et c'est le cas évidemment). Il m'a répondu que la plupart de ses amis proches n'avaient même pas fait ce type de démarche ( il s'entoure si mal). Et depuis ce moment là, il a redoublé d'efforts pour se contrôler. De mon côté, quand il s'énerve, je me tais, je lui montre que ça ne me dérange pas, et quand il se calme et se met à culpabiliser, je le vois et je lui fais de grands sourires pour lui montrer que tout est stable, solide, dans ma perception bienveillante de lui. 

À tester sur ce type de bombe, si vous en croisez. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours entre l'envie de foutre le camp de ma formation/job. En même temps, toujours sur le bord de me faire congédier.

Une envie de necker entre deux envies de mourir.

Hier à 15h, j'avais réussi à me mettre chaud, me faire payer mon addition et me pogner 2-3 shift  ailleurs en plus de mon 35h en parlant au chef cuisinier. 

Ca va me brûler un peu plus, et je vais avoir moins de temps pour contempler le vide. J'imagine.
 

Révélation

tumblr_p1iyr6eBG61rsuch2o1_500.png.63a6206477b040dabf98c7bd61ad24eb.png


 

Révélation


La merveille.
tumblr_nrktg8zBUb1qa30ixo1_540.jpg.e07179a2b719758168372a16abaa59f5.jpg

PS: je pense pas mal avoir arrêté de fumer, officiellement. Et j'ai juste l'impression de m'être fait volé un petit plaisir. Je me sens floué.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ƒ Ǿ ǖ ℓ Д ® ↁ a dit :

Toujours entre l'envie de foutre le camp de ma formation/job. En même temps, toujours sur le bord de me faire congédier.

Y'a aussi une certaine beauté à toujours tenir, ça t'a jamais tenté d'essayer ?

---

Aujourd'hui, j'ai dû mordre mon mec au sang à cause du féminisme. Bon dimanche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Daleko a dit :

Y'a aussi une certaine beauté à toujours tenir, ça t'a jamais tenté d'essayer ?

Une certaine beauté?

En tout cas, oui. C'est ce que je fais. Je finis mon contrat de 6 mois dans 2 mois (et le dernier mois est dans une autre entreprise, ce qui va surement être plus palpitant).
Même si desfois j'ai surtout l'impression de suivre le courant comme un poisson mort.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Daleko a dit :

Y'a aussi une certaine beauté à toujours tenir, ça t'a jamais tenté d'essayer ?

---

Aujourd'hui, j'ai dû mordre mon mec au sang à cause du féminisme. Bon dimanche.

Dis nous tout 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, Daleko a dit :

Aujourd'hui, j'ai dû mordre mon mec au sang à cause du féminisme.

Bawé, c'est de la faute du feminisme si deux tetes de veaux sont coincés dans leurs relation abusive de merde :huhu:.

Quand ton grand pere t'as violé, c'etait la faute aux immigrés ! 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier au soir, j'étais bien fier de ma Chorba Frik.
Aujourd'hui à la job, je  demande à Ramzi de deviner ce qu'est mon bol en me disant que s'il reconnait, c'est que j'ai bien fait ca.
Il n'a pas reconnu. 

Maudits Kabyles, je les hais.

Un Jour, il a dit le mot ''bagarre'' hors contexte, j'ai souris.

.

Un autre jour j'étais dans une contre manif. Il y avait des drapeaux kabyles en face et je pensais que c'était des drapeaux de néo-nazis. My bad, mais en même temps, rester à coté de la (fausse) Meute, ca n'aide pas.

#crachersurlesorigines

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

J’ai remarqué que j’avais comme une infestation de petits insectes minuscules chez moi hier. Le hic, c’est que je n’arrive pas à les identifier par une recherche Google pour bien savoir comment m’en débarasser.

Ils volent, sont extrêmement attirés par la lumière et semblent se déplacer surtout en rampant sur le plafond. Ils ont tendance à « sautiller » sur le mur ou le plafond pour y revenir en l’espace d’un millième de seconde, comme s’ils se téléportaient.

Il y en a un qui semble s’être échu dans l’évier et dont j’ai pu prendre cette photo. Quelqu’un saurait de quoi il s’agit ?

178E40C8-A315-4B2A-8147-531320FC148E.jpeg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça ressemble à une mouche noire commune ou une mouche des greniers mais vu qu'elles sont bébés, elles sont petites et sautent. ça arrive souvent quand le temps froid arrive, elles cherchent les endroits chauds pour y pondre leurs oeufs. j'imagine que tu pourrais t'en débarrasser plus rapidement avec des pièges à mouche de style adhésif mais le plus important, c'est de laisser traîner le moins longtemps possible la nourriture ou la vaisselle sale. pour les ordures alimentaires, tu pourrais les laisser dans un sac brun au congélateur jusqu'au jour du ramassage, pour éviter les odeurs. 

bonne chance :bye:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...