Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Il y a 2 heures, Président Emmanuel Macron a dit :

Il y a des cons partout. Meme dans les hautes spheres du Dep' :huhu:

J'irais même jusqu'à dire qu'on a tous du con en nous.

En tout cas, est-ce qu'on peut reprendre les échanges sincères et laisser tomber le sourd qui ne s'entend que lui-même?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouaip. 

D'ailleurs je suis souvent choquée qu'aucun mouvement féministe ne s'attaque à l'hypersexualisation des réseaux sociaux. Ça a l'air de dépasser complètement tout le monde, et à passer pour de l'empowerment là où le système capitalise honteusement sur la femme en l'objectifiant. 

J'aimerai aussi parler de genrisme du vêtement aussi. Aujourd'hui les vêtements ont des codes sexuels genrés et ça me dérange fort. 

Je sais pas si c'est le bon terme. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, 1984 a dit :

Ouaip. 

D'ailleurs je suis souvent choquée qu'aucun mouvement féministe ne s'attaque à l'hypersexualisation des réseaux sociaux. Ça a l'air de dépasser complètement tout le monde, et à passer pour de l'empowerment là où le système capitalise honteusement sur la femme en l'objectifiant. 

J'aimerai aussi parler de genrisme du vêtement aussi. Aujourd'hui les vêtements ont des codes sexuels genrés et ça me dérange fort. 

Je sais pas si c'est le bon terme. 

Honnêtement, je n'ai pas trop abordé ces problématiques à date, mais c'est des pistes intéressantes à suivre. Les codes sexuels genrés au niveau des vêtements par contre, ça fait crissement longtemps que ça existe, right? Genre, au moins depuis 10-15,000 ans là. On peut se réjouir que le monde est un peu plus libre aujourd'hui de mettre ce qu'ils ont envie, même si ça ferme encore des portes. Si ça t'intéresse, je peux te partager un extrait d'une lecture sur le phénomène de la mode que j'ai lu dans le cadre de mon cours de philosophie sociale, il porte sur le conformisme fade et laid auquel sont astreints les hommes, qui lui est un phénomène relativement nouveau dans l'histoire de l'espèce. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vazy. 

Ça fait longtemps que les vêtements sont genrés oui, mais ça fait pas si longtemps qu'on y ajoute une forte sexualisation également. Bien sûr, il y a toujours eu des arsenals ou des packages complets pour ressembler au groupe d'appartenance que l'on a choisi, au delà du choix binaire homme femme. Mais aujourd'hui, par exemple, quand des hommes s'habillent en femmes, que singent ils ? 

Une hypersexualisation qui passe par l'attirail rouge à lèvre, tenue sexy, ongles longs, talons, bouche boudeuse, œil aguicheur, comme si la projection d'une femme se faisait à travers des comportements sexualisés. Un gay qui se traversti, ça donne tous les clichés les plus poussés de l'hypersexualisation, alors qu'on se voudrait dans un univers non binaire. 

J'en avais déjà parlé dans un thread avec Ecce, mais nous avions pointé cette incohérence dans certains discours queers non normatifs. 

Je déplore une vision de l'androgynie à des kilomètres de selon comment je la vois. Je déplore une vision de la beauté et de la féminité totalement étriquée ainsi qu'un manque de créativité dans la mode, qui repose encore une fois sur la copie de l'autre, sur le groupe, sur des invectives que chacun suit en troupeau, comme ci sa fonction ultime était de ressembler aussi à une masse sans sens, ne réalisant jamais le pouvoir de chaque individu qui la forme. 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...