Aller au contenu

Critique du projet Foule, Québec


Déchet(s) recommandé(s)

Depuis octobre 2020, un projet particulier à été installé sur le théatre de la Bordée à Québec
Il possède plusieurs volets tentaculaire qui présente une mécanique de la médiation culturelle dont je n'ai jamais témoigné.
J'ai du prendre beaucoup de temps pour me positionner et arriver à consolider ma perspective sur ce projet.
Afin de comprendre ce que c'est et aussi de questionner mon sentiment anxieux à l'égard de cette proposition, je vais entreprendre de produire une réflexion critique sur le projet du collectif de photographe Atwood.
Le projet sera décroché le 16 mai prochain, moment auquel je présenterai ma critique ainsi qu'une image. 
Si c'est une bonne journée, j'irai faire pété des bulles dans le parking en face. 

Je vais utiliser le thread pour poster ma progression.
Les comments et questions sont bienvenues.
 



le son est fkng trash dsl

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oups, en passant devant, je pensais que c'était une simple publicité pour la Bordée, affichant des artistes du théâtre... en l'observant, je me disais que la disposition des photographies était étrange. Le cadrage perturbant. J'ai même rêvé, une fois, à tout repositionner. Tout refaire. Parce qu'elle m'énerve cette oeuvre, que je ne savais pas être une oeuvre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, TénèbresFruitées a dit :

Oups, en passant devant, je pensais que c'était une simple publicité pour la Bordée, affichant des artistes du théâtre... en l'observant, je me disais que la disposition des photographies était étrange. Le cadrage perturbant. J'ai même rêvé, une fois, à tout repositionner. Tout refaire. Parce qu'elle m'énerve cette oeuvre, que je ne savais pas être une oeuvre.

Shit, merci de partager.
C'est un peu sa tsé.. si on en parle pas, on sait vraiment jamais ce que le monde en pense :\ 
 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis dans le même bateau que Ténèbres. Je tombe des nues de savoir que c'est une "oeuvre". Je pensais que c'était un petit clin d'oeil au public du théâtre, un petit morceau de reconnaissance.

J'ai écouté tes 2 vidéos au complet et je dois dire que j'ai pas haïs du tout. Je trouve ça extrêmement digeste, j'ai ressenti plusieurs moments de fortes connexions neuronales par rapport à ma perception et les mots que tu arrivais à mettre pour l'expliquer. Il y a quelque chose de très "-gogique", de très ἄγω, dans ta façon de t'exprimer. C'est décousu, mais les concepts que tu utilises, le temps que tu prends pour les formuler et l'espace que j'ai pour les digérer, sont intéressants.

Je suis d'accord avec le fait que tu possèdes ton propre channel pour t'exprimer de créateur à créateur, mais je me sens, possiblement à cause de mon background, fortement interpellé. Je sais aussi que je ne pourrais pas dire ce que tu dis. Je m'imagine m'approprier les arguments qui me parlent le plus et les exposer à mes amis les plus connectés sur l'art et j'ai juste pas la légitimité. Mais juste de l'entendre ça me fait du bien. Comme tu dis, de la douleur thérapeutique.

Est-ce que la prise de parole sur l'art en passant par la critique de l'art ou son état, d'artiste à artiste, existe ailleurs? Je me l'imagine au Québec et j'ai l'impression que ça serait blasphématoire et considéré comme cannibalisant. Dommage, ça serait extrêmement riche.

La seule esquisse que tu mets de l'avant avec laquelle j'ai de la misère, c'est le rapport post-référendaire. Pas que je serais indéfiniment en désaccord, mais ça devient très très méta et j'ai l'impression que ça diluerait l'essence, si tu restes dans cette offensive ciblée.

La prison, oui. Le rapport étatique à la foule (biométrique, grille, panneau), oui. Le conformisme du noir et blanc (exit : couleur de peau, de cheveu, de vêtement, d'expression), oui. L'insulte à l'exploration créative, oui. Le manque de joie, oui. Etc, oui oui oui.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Commissaire Laviolette a dit :

le temps que tu prends pour les formuler et l'espace que j'ai pour les digérer, sont intéressants.

Oui il y a comme cette réalisation du défaut, je dois m'inventer mes propres conditions de communications pour bien être compris. 
Elles sont sans doute en lien avec les moyens technologiques disponibles. Mon mémoire de maitrise était aussi peu commode. Je suis tellement dans l'abstrait, c'est assez difficile de faire voir ce dont je parle pour juste tout le monde. Je suis vraiment reconnaissant d'avoir eu ton attention pour toute cette durée. 

 

Il y a 10 heures, Commissaire Laviolette a dit :

Est-ce que la prise de parole sur l'art en passant par la critique de l'art ou son état, d'artiste à artiste, existe ailleurs? Je me l'imagine au Québec et j'ai l'impression que ça serait blasphématoire et considéré comme cannibalisant. Dommage, ça serait extrêmement riche.

Excellente question. En fait, on sais tous à Québec qu'il n'y a plus de critique donc le fait que je fasse cela est un peu une conséquence directe. Il n'y a systématiquement aucune activité de jugement esthétique public. Donc je me lève pour dire non parce que plus personne ne se lève. C'est pas vraiment une position de martyr, c'est juste de l'art. Mais je réalise que c'est un peu ce qui fait que je me donne dans mon art aussi. C'Est ma vie ce truc là, alors je serais tjrs volontaire pour en préserver l'essentiel. 

Oui aussi le cannibalisme est un truc auquel on pense facilement. Et en même temps, c'est ce qui fait que faire ces vidéos c'est facile, parce que ce n'est pas du cannibalisme. Ce n'est pas un travail artistique et ce ne sont pas des artistes visuels. Cette discussion est vraiment agréable entre professionnels. Un designer ne sera jamais insulté que je lui dise qu'il n'est pas un artiste, il le sait très bien et je sais aussi ce que fait un designer que je suis juste incapable de faire. C'est pas vraiment grave quand tout le monde est au top de son game de faire le jeu des spécificités. Architecture, cuisine, cinema, sculpture, logistiques, stratégie miliaitre, propagandiste. Tout le monde peu jouer au jeu qu'il veut, mais moi je joue au jeu de l'art et je ne tolère pas l'imposture. 

 

 

Il y a 10 heures, Commissaire Laviolette a dit :

La seule esquisse que tu mets de l'avant avec laquelle j'ai de la misère, c'est le rapport post-référendaire. Pas que je serais indéfiniment en désaccord, mais ça devient très très méta et j'ai l'impression que ça diluerait l'essence, si tu restes dans cette offensive ciblée.

Oui c'est vraiment un gros front et honnêtement c'Est une idée encore très à chaud. Je la saisi seulement de par mon intuition et une genre de synthèse phénoménologique. 
Voyons voir comment ça évolu, mais j'ai quelques oeuvres en tête qui vont pouvoir mieux parler que moi sur se sujet problématique.

Merci pour ton partage, c'était vraiment pertinent. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai regardé ta première vidéo seulement. Ça m'évoque un deuil, ça me parle d'une époque de retour au noir et blanc, de découpe froide au carré. Toute singularité organique est jetée lors du processus de mise en canne. Une canne d'algorithmes et de données.

Il n'y a pas assez de cubes noirs et blancs qui se construisent sur les 'feu' églises de Québec, il fallait en rajouter avec cette horreur.

Ça me fait penser à la décoloration de tout style, dans les logos par exemple. Tout est pareil, sans saveur, aplati.

C'est gris plate. D'un regard lointain, je trouve que ça s'apparente à une grosse dépression collective. On est entrain de construire un cimetière et on s'en rend même pas compte.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Goéland a dit :

On est entrain de construire un cimetière et on s'en rend même pas compte

Quand je pique du nez dans les dépressions, je trouve que la culture québecoise est p-e vrm sur les derniers milles. Mais quand je reviens, je réalise que c'est justement pour ça que je ne dois rien retenir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...