Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Communément appelées des sectes.

Est-ce que vous vous êtes déjà interrogés sur ce phénomène? J'aimerais savoir quels questionnements vous avez déjà eu à leur sujet, ou ce qui vous intéresse à ce propos. Aussi, quelles sont les choses les plus intéressantes que vous avez appris par rapport aux NMR? Bien-sûr, il y a toujours les figure de cas marquantes dont on aime discuter, mais de façon plus générale?

Cette poubelle a une visée pédagogique parce que mon but c'est d'informer une présentation éventuelle que j'aurais à donner sur le sujet. Puis-je bénéficier du contenu de vos cervelles, voir ce que les gens aimeraient discuter? J'pourrais le faire sur FB, mais eh.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Scientologues m'épatent toujours, a quel point la secte continue d'exister. J'ai eu un collègue de travail qui étais la dedans à ma job précédente et il étais quand même nice, il est la dedans depuis qu'il est enfant donc par ses parents, ils on un talent fou pour avoir l'air d'être des illuminés quand tu leur parle.

Evidemment c'est juste un gros scam, ils vont chercher les personnes les plus faibles comme les addicts avec des techniques de désintoxications qui consiste à te faire avaler une quantité astronomique de vitamines et ensuite te faire suer au maximum avec de l'exercice intense et des saunas pour te faire extraire les résidus de ton corps avec la transpiration. 

Et ces processus coûte très cher.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 28 minutes, BLOBBIE a dit :

Evidemment c'est juste un gros scam, ils vont chercher les personnes les plus faibles comme les addicts avec des techniques de désintoxications qui consiste à te faire avaler une quantité astronomique de vitamines et ensuite te faire suer au maximum avec de l'exercice intense et des saunas pour te faire extraire les résidus de ton corps avec la transpiration. 

Ouais, j'ai entendu dire que ces processus servent justement à rendre ton esprit plus susceptible de ne pas résister au bourrage de crâne. C'est comme dans certaines sectes évangéliques où ils te font jeûner au max.

Voici un extrait d'une de mes lectures sur le sujet des sectes qui traitent de la scientologie, si jamais ça t'intéresse:

 

image.thumb.png.b629c72e09bb0c1c50ffbe735c44add3.png

Révélation

 

image.thumb.png.9daedbc34c8208cdeed009eb52adc4c3.png

 

image.thumb.png.acf8ae0949aa07dea1f6dc2dc838efbe.png

image.thumb.png.c3cde701e1efd6c052a6505b1d9dec17.png

image.thumb.png.bdb17cf3b5c09a4205bd3acd45cb2096.png

image.thumb.png.37380fd4c3406ce66c0597de0255e603.png

Nathalie LUCA et Frédéric LENOIR, 1998. « Les sectes intramondaines et leurs dérives » dans Sectes. Mensonges et idéaux, Paris : Bayard, p. 160-165.

Je sais pas pour vous, mais moi je trouve ça fucking intéressant haha

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-04-23 à 16:48, Retromantique a dit :

quelles sont les choses les plus intéressantes que vous avez appris par rapport aux NMR?

En travail humanitaire, c'est impossible de te retrouver dans une catastrophe naturelle SANS tomber sur des sectes locales. Pour eux, c'est une opportunite exceptionnelle de recruter et ils ont les stocks en bouffe (typiquement les cultes apocalyptiques) et ont meme des abris de fortune. 

Leurs methodes de manipulation sont exceptionnelles, j'ai jamais vu ca ailleurs. 

J'avais  des collegues qui etaient dans des associations pour aider les gens a s'echapper des sectes et c'etait super metal, niveau organisation d'evasion. Les cas etaient fascinant, genre un doctorant en biophysique qui avait ete persuade qu'il pouvait bouger l'alignement des planetes par la force de son esprit en quelques mois. 

En soit: j'aurais rien contre les NMR sans toute la manipulation derriere, que des idiots decident de croire que la vie sur terre vient d'une licorne rose invisible et de donner femmes et argent a leurs gourous, je m'en fiche. Les cons sont fait pour etre exploiter, non ?  

Mais s'en prendre precisement a des gens qui ont tout perdu, jouer sur leurs gratitude pour peu a peu les isoler et les controler, ma putain de limite elle est la. La communaute, c'est un besoin pour plein d'humains, c'est generalement la derniere chose auquelle tu peux te raccrocher. Les pires marginaux ont toujours un groupe a rejoindre. 

Toute la strategie des sectes se repose la dessus. Putain de predateurs.

Il y a des mouvements plus tordus que d'autres (La maison Final Fantasy par exemple) internet qui permet d'atteindre les personnes les plus vulnerables. Tout les NMR ne veulent pas juste profiter de leurs adeptes. Mais c'est comme les mecs chelous en imper qui te proposent  des bonbons: c'est plus raisonnable de pas accepter. 

 

Typiquement, des inconnus qui ont des reponses a toutes tes questions et un grand sourire en facade, ils veulent soit te vendre quelque chose, soit acheter ton ame. La regle d'or est toujours la meme: c'est trop beau pour etre vrai? C'est a coup sur aussi fake que la poitrine de Kardashian. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Intéressant. Est-ce que tu saurais me dire si ces sectes locales se rattachaient à des grands courants religieux ou s'ils s'agissaient plutôt de NMR nouvel-âge/aliens/etc?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, Retromantique a dit :

Intéressant. Est-ce que tu saurais me dire si ces sectes locales se rattachaient à des grands courants religieux ou s'ils s'agissaient plutôt de NMR nouvel-âge/aliens/etc?

J'avais pose une question similaire. 

Les sectes "traditionnelle" sont generalement le fruit de religieux qui creent leurs propres courant/interpretations. Elles ont des points communs avec la doctrine originale. Generalement, c'est pour assumer leurs desirs d'epouser plusieurs femmes par exemple. C'est les plus "legits", on va dire (mais vite) beaucoup sont des courants renies par l'Eglise. 

C'est un peu feignant, ca reprend ce qui a deja été fait sous un autre nom

Les autres? Generalement, patchwork de religion paiennes ou orientale. Les sectes politique fonctionne bien aussi, les figure d'autorite du mouvement Qanon sont en large Majorité des religieux qui ont leurs propres dogme, mes sources datent de 2019 ( je vais te retrouver ca eb plus actualisé) les pseudo scientifiques (Waldorf education)  les pseudo psychologiques etc. 

Le truc: les NMR sont extremenent repandus, sous couverture. Selon le type, ils s'adaptent et sont exceptionellement doué pour se cacher. Generalement leurs victimes n'ont jamais entendu parler d'eux avant ou alors de nom. Leurs idées sont novatrices etc 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans NMR, c'est le Nouveau qui m'étonne... Les sectes, ça existent depuis un moment maintenant... Du coup dans ma tête, je faisais une distinction pour ma part... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-05-04 à 09:02, Président Emmanuel Macron a dit :

je fais la distinction entre cultes et sectes/NMR par contre. Le culte n'est pas forcement religieux quand je concois une secte avec une certaine...religiosite. Je peux me tromper sur la definition, cela dit. 

Je lisais justement hier sur cette distinction. Voyons voir si je peux retrouver ces passages en ligne.

Nope, je ne les trouve pas. Mais si ça t'intéresse suffisamment, j'irai prendre en photo les pages du livre, ça me ferait plaisir. Sinon, le livre c'est Luca, N. & Lenoir F. (1998). Sectes : mensonges et idéaux. Bayard.

Cela dit, je crois que certe, on peut avoir un culte qui ne soit pas forcément religieux... mais secte aussi, dans d'autres langues et dans d'autres époques. Un extrait d'un second livre que je citerai plus bas :

Révélation

 

Il faut pourtant rappeler que ce terme de « secte », définitivement enveloppé d’une connotation négative, aurait pu connaître un tout autre destin. Dans bien des langues, il n’évoque au départ que la notion d’école. Pierre Dalet rappelle, dans une étude sur son usage dans l’histoire de la philosophie, qu’il est « emprunté au latin secta qui signifie “manière de vivre”, “ligne de conduite politique”, “école philosophique”, puis “religieuse”. Ce mot dérive, dans ce sens de sequi, “suivre”, au propre et au figuré. En français, ajoute-t-il, secte a d’abord eu le sens de “doctrine religieuse ou philosophique” (1155) puis celui de “compagnie, suite” (vers 1200) – un sens encore relevé en 1611 mais qui a disparu. […] Dans un sens vieilli ou historique, il s’agit donc d’un ensemble de personnes qui se réclament d’un même maître et qui professent sa doctrine philosophique, religieuse ou politique, ses opinions .[2]

On retrouve ce sens dans d’autres contextes culturels. Ainsi, Christophe Jaffrelot explique que « l’hindouisme de la Grande Tradition se présente comme un “conglomérat de sectes” qu’on dénomme en sanskrit sampradaya (samprada signifiant “transmission”), car l’essence de la secte réside dans la “transmission ininterrompue de maître à maître” de la parole du guru fondateur, elle-même reflet d’une révélation [3]. La sinologue Françoise Lauwaert souligne également qu’en Chine le terme jiao, traduit par « secte », signifie « enseignement [4]. En arabe, « le mot que l’on traduit par “secte” est firqa, pluriel firaq. Il n’est aucunement porteur du sens quelque peu péjoratif accolé à “secte” dans les langues européennes. La racine frq connote la séparation, la distinction, d’où (même racine) al-furqân, la distinction du bien et du mal qui est l’un des noms du Coran. La firqa ne désigne pas d’abord la “secte” que constitue une hérésie ou un schisme. Une firqa est aussi une “fraction” appartenant à un clan ou une tribu [5].

C’est parce que le terme de « secte » est également issu du sens latin de secare, « couper », qu’il désigne aussi « un groupe de personnes constitué à l’écart d’une Église ou d’une religion majoritaire ou officielle afin de soutenir des opinions théologiques particulières [6]. En France, il est utilisé dans ce sens-ci dans une ordonnance de 1531 pour qualifier « la secte luthérienne et les autres sectes réprouvées ». Il s’accompagne dès lors d’une connotation négative. Le même phénomène se produit d’ailleurs en Chine, au XIVe siècle, lorsque certains réseaux à dominante bouddhiste, les Lotus blancs, bailianjiao, sont réprouvés par l’État. « L’étiquette de bailianjiao devint alors une catégorie en soi et servit à stigmatiser un ensemble de mouvements jugés subversifs [7]. » Cela ne veut pas dire pour autant que les sectes n’existaient pas avant le XIVe siècle. Les mouvements « hétérodoxes » non officiels étaient cependant stigmatisés via d’autres termes comme xie qui peut être traduit par « pervers ».

Révélation

 

[2] Pierre Dalet, « La polysémie du terme “secte” et son usage dans l’histoire de la philosophie aux xviie et xviiie siècles », in Alain Dierkens, Anne Morelli, « Sectes » et « hérésies », de l’Antiquité à nos jours, Éditions de l’université de Bruxelles (Problèmes d’histoire des religions, t. XII), Bruxelles, 2002, p. 18-20.

[3] Christophe Jaffrelot, Les Nationalistes hindous, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1993, p. 18.

[4] Françoise Lauwaert, « Lorsque le mouvant est la règle : orthodoxie et hétérodoxie en Chine », in Alain Dierkens, Anne Morelli, « Sectes » et « hérésies », de l’Antiquité à nos jours, op. cit., p. 8.

[5] Ahmad Aminian, « La diversité religieuse au sein de l’Islam », in Alain Dierkens, Anne Morelli, « Sectes » et « hérésies », de l’Antiquité à nos jours, op. cit., p. 193.

[6] Pierre Dalet, « La polysémie du terme “secte” et son usage dans l’histoire de la philosophie aux xviie et xviiie siècles », in Alain Dierkens, Anne Morelli, « Sectes » et « hérésies », de l’Antiquité à nos jours, op. cit., p. 21.

 

 

Le 2021-05-04 à 12:02, ShameOnYou a dit :

Dans NMR, c'est le Nouveau qui m'étonne... Les sectes, ça existent depuis un moment maintenant... Du coup dans ma tête, je faisais une distinction pour ma part... 

C'est que le terme "secte" a pris à partir des année 1960 une connotation péjorative que le terme n'avait pas à ce niveau-là avant. Pour pouvoir étudier ces phénomènes de façon plus neutre, le terme NMR a été inventé. Et un peu comme DASRI le dit, ça se veut être ces mouvements qui continuent d'émerger.

Je voudrais partager avec vous ces trois paragraphes percutants de l'introduction d'un livre que j'ai emprunté hier, Les Sectes de Nathalie Luca (2016) :

Révélation

L’emploi du terme « secte » suscite immédiatement un sentiment de rejet. Il fait l’effet d’une insulte. Il pointe une menace. Celui qui l’entend redoute la capacité d’embrigadement du groupe ainsi nommé. Il voudrait s’en protéger. Une liste de sectes le rassurerait. C’est sans doute légitime, mais inefficace. Aucune liste ne remplace une analyse et aucune liste n’est souhaitable. Il faut donc procéder autrement. L’objectif de ce livre est de donner à chaque lecteur des outils grâce auxquels il pourra par lui-même évaluer la dangerosité d’un groupe (et tous ne sont pas dangereux). Il s’agit de renforcer son esprit critique et sa capacité d’apprécier ce qui est bon ou non pour lui. Aucune réalité n’est définitivement figée, ce qui signifie qu’on ne peut porter de verdict irrévocable sur un groupe, car il peut évoluer tout au long de son histoire, parfois même soudainement. Se doter d’une grille d’analyse, de points de comparaison, c’est se donner une hauteur de vue raisonnable et aiguiser son jugement. C’est en tout cas le pari de cet ouvrage.

Il est rassurant de se dire que la secte est un cancer isolé dans un corps sain et qu’un coup de bistouri devrait suffire à l’en expulser. Pourquoi ne pas l’interdire tout simplement ? Il faut accepter une réalité plus complexe. Chaque société produit ses sectes. Elles sont une réponse à ses peurs en même temps que le résultat de ses excès et le reflet de ses faiblesses. On peut ainsi comprendre une société par l’étude des sectes qui s’y développent. On détecte ses peurs en observant de quoi elles prétendent protéger leurs adeptes ; on comprend ses excès en écoutant leurs promesses ; on entrevoit ses faiblesses en sondant leurs revendications. Ni une liste ni un bistouri ne peuvent avoir d’efficacité contre les sectes car elles ne sont pas exogènes à la société, même quand elles arrivent de l’étranger. Si elles recrutent, c’est qu’elles répondent à un besoin. Même si on parvenait à en interdire certaines, d’autres surgiraient, semblables. C’est le besoin qu’il faut combler. Leurs adeptes sont les victimes des carences d’un modèle sociétal et leur engagement sectaire peut tout aussi bien révéler un esprit de résistance face aux injustices, une volonté de réformer la société en profondeur, que l’espoir de profiter à leur tour de ce dont elle dispose en quantité. Ils attendent de cet engagement réassurance, force et bénéfices parce qu’ils croient au message dont les sectes sont porteuses. Cette croyance les construit et les transforme en retour.

L’État est préoccupé par des sectes qui pointent les déficiences de la société qu’il ne veut ou ne peut pas voir ; et qu’il ne sait pas régler. Il préfère les traiter comme un corps exogène non intégrable dans l’identité collective. Porteuse de valeurs dont elle revendique la dimension religieuse, la secte est définie comme un organe socialement inassimilé. En 1996, un rapport parlementaire français indiquait les paramètres de sa non-assimilabilité. « Déstabilisation mentale, caractère exorbitant des exigences financières, rupture induite avec l’environnement d’origine, atteinte à l’intégrité physique, embrigadement des enfants, discours plus ou moins antisocial, troubles à l’ordre public, importance des démêlés judiciaires, éventuel détournement des circuits économiques traditionnels, tentatives d’infiltration des pouvoirs publics [1]. » Beaucoup de ces paramètres portent sur le non-respect de l’ordre social. Or, toucher à l’ordre établi, le contester, tenter de le déstabiliser, effraie la société et provoque une réaction de défense gouvernementale dans toutes les civilisations et en tout temps.

[1] Alain Gest, Jacques Guyard, Rapport fait au nom de la Commission d’enquête sur les sectes, Assemblée nationale, no 2468, 1996, p. 12.

:olive-love:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...