Aller au contenu
Message ajouté par ÉcoModo,

Ce sujet a été créé à partir du fil de discussion "Social justice is the new facism".

Déchet(s) recommandé(s)

Blague à part, je parlais de David Chappelle plus haut... Son dernier special est sorti sur Netflix, je vous le conseille. Percutant. Très, très percutant. Environ 90% du spectacle est dédié aux SJW et aux lobbys associés. Et dieu qu'il est doué, aucune faille, il déroule son discours sans laisser de prise en prenant bien soin de toujours faire rire si ce n'est à chaque phrase, au moins à chaque respiration. J'ai un profond respect pour son talent. 

Et il percute... Sans état d'âme. La phrase choc, c'est l'instant où il dit qu'il comprend J.K. Rowling, qu'une femme qui voit un transsexuel se prétendre femme, ça peut, potentiellement, lui faire le même effet qu'à lui de voir un blanc faire un blackface. 

J'aime beaucoup son style, il a des couilles. Et une vraie raison pour s'y coller. " The Closer " vaut le détour. 

Modifié par BeauRouge
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, BeauRouge a dit :

 La phrase choc, c'est l'instant où il dit qu'il comprend J.K. Rowling, qu'une femme qui voit un transsexuel se prétendre femme, ça peut, potentiellement, lui faire le même effet qu'à lui de voir un blanc faire un blackface. 

 

 

J'ai rarement vu une position plus débile que ça sur le sujet.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chappelle (avec deux P) est sans aucun doute le meilleur humoriste américain et ils sont nombreux, des types talentueux il y en a un paquet dans le stand-up US et lui est au-dessus du lot. A ma connaissance, c'est l'un des seuls artistes à s'opposer frontalement aux SJW et à tenir son terrain, avec J.K. Rowling et Matt Stone/Trey Parker, les créateurs de South Park.

En connaissez-vous d'autres ? Ces trois-là ont en point commun une carrière déjà très solide. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 41 minutes, BeauRouge a dit :

Chappelle (avec deux P) est sans aucun doute le meilleur humoriste américain et ils sont nombreux, des types talentueux il y en a un paquet dans le stand-up US et lui est au-dessus du lot. A ma connaissance, c'est l'un des seuls artistes à s'opposer frontalement aux SJW et à tenir son terrain, avec J.K. Rowling et Matt Stone/Trey Parker, les créateurs de South Park.

En connaissez-vous d'autres ? Ces trois-là ont en point commun une carrière déjà très solide. 

En quoi les gars de South Park s'opposent aux SJWs? Ils en rient, oui, comme il rit de pas mal tout le monde. Cependant, si tu regardes attentivement, tu vois que leur position de fond est très progressiste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, MattIsGoD a dit :

En quoi les gars de South Park s'opposent aux SJWs? Ils en rient, oui, comme il rit de pas mal tout le monde. Cependant, si tu regardes attentivement, tu vois que leur position de fond est très progressiste.

Pareil pour Chapelle, une punchline de stand up n'est pas vraiment ce que j'appelle une prise de position. 

 

La seule cite qui remplis les criteres, c'est Rowling qui est pas anti sjw mais simplement transphobe. 

Mais tu l'as dit: il ne regarde juste pas attentivement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, MattIsGoD a dit :

En quoi les gars de South Park s'opposent aux SJWs? Ils en rient, oui, comme il rit de pas mal tout le monde. Cependant, si tu regardes attentivement, tu vois que leur position de fond est très progressiste.

Si tu regardes bien le titre de ce fil, Social justice is the new fascism, et l'épisode de South Partk sur les Camps de la Mort de la Tolérance il y a un lien direct. L'épisode date de 2002, je suppose qu'ils en ont senti les prémisses vingt ans plus tôt. 

Cf wikipédia :

L'épisode rend hommage à La Liste de Schindler, avec les scènes en noir et blanc où les enfants sont envoyés à un « camp de la tolérance ». Parmi d'autres, cet épisode est notable pour sa satire de sujets chers aux libéraux (ou à la gauche en général), ce qui a amené certains commentateurs à considérer que les créateurs de South Park sont des conservateurs, notamment dans l'ouvrage South Park Conservatives de Brian C. Anderson. Les deux créateurs l'ont nié bien que Trey Parker serait un membre du parti libertarien. Matt Stone a également précisé : « Je hais les conservateurs, mais putain je hais vraiment les libéraux! ». À noter toutefois qu'aux États-Unis, le mot "liberal" signifie "progressiste", le courant politique majoritaire du Parti démocrate et non "libéral" au sens français du terme.

J'ai décroché de South Park depuis pas mal de temps, je ne suis pas sûr de leur discours dans les dernières saisons. Mais cet Hitler de la Tolérance (le vrai Hitler, habillé en arc-en-ciel) qui imposait de force son progressisme autour de lui, il m'a marqué. Et de ce que j'ai vu sur le Principal P.C., la bataille des toilettes, la compétition de sport féminine/trans et autres, la critique est frontale. Pas grand monde aujourd'hui n'ose faire ça et l'espace culturel est important. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 55 minutes, Your Fearless Leader a dit :

Pareil pour Chapelle, une punchline de stand up n'est pas vraiment ce que j'appelle une prise de position. 

Décidément, respecter l'identité des autres ça n'est pas ton truc. Chappelle s'écrit avec deux P. 

---

J'ai été un peu maladroit d'extraire directement le point le plus saillant de son discours. Je vous conseille vraiment de regarder le special par vous-même, le passage sur J.K. Rowling est à 52:40. En transcript du passage en question :

"Ils ont canceled des gens plus puissants que moi. Ils ont cancel J.K. Rowling, mon dieu ! J.K. Rowling a écrit les livres Harry Potter toute seule. Elle a vendu tellement de livres que la Bible s'inquiète d'elle. Elle a été canceled parce que dans une interview elle a dit un truc comme : "le genre est un fait". La communauté transgenre s'est mise en colère, ils ont commencé à la traiter de TERF. Je ne savais même pas ce que c'était, mais je sais que les trans inventent des mots pour gagner les débats. Alors j'ai cherché : TERF est un acronyme, ça veut dire "Féministe Radicale Trans-Exclusive". Ca existe, c'est un groupe de femmes qui détestent les transgenres. Enfin... Elles ne les détestent pas mais elles voient les transgenres comme nous, les noirs, nous voyons une blackface. Ca les offense : "oh, cette pétasse m'imite !". Je ne devrais pas parler de ça parce que je ne suis ni une femme, ni un trans. Mais comme nous l'avons établi plus tôt, je suis un féministe, c'est vrai. And I'm Team TERF !"

---

Maintenant, pour réponse sur la prise de position, le special entier est dédié à ça. Pour rendre honneur au travail de Dave Chappelle, voici en synthèse ce qu'il dit à ce sujet.

Il a passé sa vie à lutter contre le pouvoir des blancs, il s'est battu. Et au moment où il est devenu plus agé, expérimenté, voilà que les blancs changent les règles. "Je ne suis plus un homme blanc, je suis une femme trans ! Tu n'as pas le droit de me parler comme ça". Et il ne comprends pas le discours des trans, de dire "nous nous battons depuis des décennies, tu comprends ? des décennies entières !" tandis que les noirs se battent depuis des siècles. Rajoutant une punchline : peut-être que si les esclaves portaient des petits shorts et se huilaient le torse, l'esclavage aurait été aboli beaucoup plus tôt.

Pour lui, le combat des femmes et des actrices en particulier n'est pas mené de la bonne façon. Décider de porter toutes une robe noire à une cérémonie de remise de prix, en guise de protestation, est ridicule à ses yeux. Comme si Luther King avait dit : Rosa Parks à raison ! Maintenant, dans le bus, vous allez toutes porter des ensembles assortis, ils vont voir ce qu'ils vont voir. Non. Pour protester, il faut descendre du bus et marcher. Et quand on lui demande qui il est pour parler de ça, il répond qu'il est celui qui est descendu du bus en guise de protestation, un bus dans lequel il y avait 50 millions de dollars. Référence à son émission le Chappelle Show, où il a préféré refuser de signer un nouveau contrat (de 50 millions) que d'accepter et de cautionner le racisme latent qu'il commençait à percevoir autour de lui. Et il a marché, pendant dix ans, le temps de la traversée du désert de sa carrière.

Ensuite, il indique que son problème, à titre individuel, avec les trans et les LGBT, c'est qu'à la première occasion, dès qu'il est trop dur d'être une minorité, ils redeviennent blancs. En particulier, il prend l'exemple d'une embrouille de bar avec un gay où le type, alors qu'il pensait que ça allait se battre, simplement, le type a préféré appeler la police. D'après lui, jamais un noir, gay, trans ou autre, n'aurait fait ça. Ca, c'est un truc de blanc, un truc de privilégié. Pas un truc de minorité. 

Et surtout, le lobby LGBT est devenu beaucoup trop puissant beaucoup trop rapidement, prenant l'exemple de DaBaby, le rappeur qui a tué un noir de 19 ans dans un Walmart et... Ca va. La justice a accepté l'histoire de la légitime défense, un employé qui était témoin de la scène ne s'est pas présenté au tribunal et DaBaby a été relaxé. Et sa carrière s'en est très bien portée. Tandis qu'il a commis l'erreur sur scène de mal parler des homosexuels (en les frappant en plein dans le SIDA, comme il dit) et là... Sa carrière est foutue, détruite. Donc à ses yeux, tuer un adolescent noir, ça va... Tout le monde pardonne. Mais prononcer des paroles offensantes pour les gays ? Et c'est là qu'il indique voir un problème. 

---

Pour moi, ce qu'il fait, c'est qu'il remet du bon sens dans tout ça. Du bon sens... Le truc dont se protège les SJW en utilisant la Novlangue des universités. En particulier quand il dit qu'il est d'accord avec J.K. Rowling et que le genre est un fait. Un fait. Tout le monde sur cette Terre, chaque humain est né entre les deux jambes d'une femme. Ca, c'est un fait. Pas une théorie. De ce qu'il en dit. 

en définitive si, quand même, je pense qu'on peut parler de prise de position. D'autant que je n'ai pas évoqué la fin du special, comme je le disais, il a des raisons d'oser et d'aller au carton. Une vraie raison. Le mieux, c'est encore de juger sur pièce. 

Modifié par BeauRouge
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, BeauRouge a dit :

Si tu regardes bien le titre de ce fil, Social justice is the new fascism, et l'épisode de South Partk sur les Camps de la Mort de la Tolérance il y a un lien direct. L'épisode date de 2002, je suppose qu'ils en ont senti les prémisses vingt ans plus tôt. 

Cf wikipédia :

L'épisode rend hommage à La Liste de Schindler, avec les scènes en noir et blanc où les enfants sont envoyés à un « camp de la tolérance ». Parmi d'autres, cet épisode est notable pour sa satire de sujets chers aux libéraux (ou à la gauche en général), ce qui a amené certains commentateurs à considérer que les créateurs de South Park sont des conservateurs, notamment dans l'ouvrage South Park Conservatives de Brian C. Anderson. Les deux créateurs l'ont nié bien que Trey Parker serait un membre du parti libertarien. Matt Stone a également précisé : « Je hais les conservateurs, mais putain je hais vraiment les libéraux! ». À noter toutefois qu'aux États-Unis, le mot "liberal" signifie "progressiste", le courant politique majoritaire du Parti démocrate et non "libéral" au sens français du terme.

J'ai décroché de South Park depuis pas mal de temps, je ne suis pas sûr de leur discours dans les dernières saisons. Mais cet Hitler de la Tolérance (le vrai Hitler, habillé en arc-en-ciel) qui imposait de force son progressisme autour de lui, il m'a marqué. Et de ce que j'ai vu sur le Principal P.C., la bataille des toilettes, la compétition de sport féminine/trans et autres, la critique est frontale. Pas grand monde aujourd'hui n'ose faire ça et l'espace culturel est important. 

Le fait qu'ils caricaturent quelque chose qu'ils jugent exagéré ne veut pas dire qu'ils s'opposent aux revendications derrière.

T'sais, ils ont aussi des personnages comme PC Principle et Strong Woman qui sont définitivement des caricatures du mouvement SJW. Ils se tapent aussi allégrement la tête des conservateurs. Heck, ils ont même transformé Mr. Garrison en Donald Trump.

Les gars de South Park rit de TOUT et de tout le monde. Ils caricaturent tout ce qu'ils trouvent ridicule dans la société, à gauche ou à droite. Dire qu'ils prennent une position conservatrice, c'est juste malhonnête. C'est d'ailleurs ça que Matt Stone dit... il dit qu'il déteste tout le monde.

Si tu regardes les "morales" à la fin des épisodes, c'est souvent assez progressiste... ce qui ne veut pas dire qu'ils n'ont pas certains idéaux conservateurs OU qu'ils soient fondamentalement d'un côté ou de l'autre. Ce clivage est ridicule.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais je suis d'accord, ils ne font pas une obsession des SJW et ils tapent sur tout le monde. Mais taper sur les conservateurs, dans l'espace culturel, ne va pas me dire que c'est extraordinaire ni même risqué, c'est même plutôt un fond de commerce. Par contre, s'opposer frontalement aux SJW, c'est rare parmi les artistes. Et South Park le fait, ils ne font pas que ça, mais ils le font. C'est assez notable pour être cité. 

J'ai même tendance à penser qu'il faut du courage pour le faire. En tout les cas, une carrière très solide au préalable n'est pas superflue. 

Et je te rejoins, ce sont des progressistes dans le fond, probablement autant que toi et moi, des types ouverts à la découverte et aux avancées sociales constructives. Avec en conscience cette idée de lutte entre conservatisme et progressisme qui s'équilibre, on retrouve ça dans l'épisode sur le sandwich au caca et la poire à lavement, ainsi que dans l'épisode sur la guerre en Irak, où la morale c'est qu'il faut à la fois des gens pour protester contre la guerre et des gens pour la faire. South Park est une série très intéressante, les deux créateurs sont géniaux. 

De toute façon, des types qui viennent défoncés au LSD à la cérémonie des oscars ne peuvent pas être foncièrement mauvais. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, BeauRouge a dit :

D'autant que je n'ai pas évoqué la fin du special, comme je le disais, il a des raisons d'oser et d'aller au carton. Une vraie raison. Le mieux, c'est encore de juger sur pièce. 

Il peut tokeniser Daphne, sa pote trans morte comm les blancs sjw utilisent leurs potes noirs comme une carte de sortie de racisme mais encore une fois  etre transphobe n'a rien a voir avec le sujet du fil. Je sais que pour toi, c'est absolument la meme chose mais c'est pas le cas.

Il a effectivement souleve un bon point avec Dababy mais si un blanc commencait son sketch en disant qu'il est raciste et qu'il soutien le KKK, Tu serais surement moins tenté de le soutenir. Mais on s'eloigne du sujet. 

 

il y a 40 minutes, MattIsGoD a dit :

T'sais, ils ont aussi des personnages comme PC Principle et Strong Woman qui sont définitivement des caricatures du mouvement SJW.

Qui sont malgré la caricature presentes comme des personnages positifs, ouverts et hypercompetent malgré des prises de decisions moralement discutables. Meme la satire sur les pc babies qui se fout vraiment des SJW pleurnichards met en evidence dans le meme episode cite par Rouge qu'ils sont capable de voir les nuances.

 

Beau Rouge semble persuade que personne ne critique le mouvement SJW de peur de se faire cancel et qu'il est le seul a en voir les derives. Apres 7 pages d'exemples et de commentaires qui prouvent exactement le contraire. 

Notez aussi qu'on est passé des SJW futur nazis a de la transphobie et maintenant  a la critique SjW. C'est ouf comment il change les goalposts dans le plus grand des calmes

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, Your Fearless Leader a dit :

Il peut tokeniser Daphne, sa pote trans morte comm les blancs sjw utilisent leurs potes noirs comme une carte de sortie de racisme mais encore une fois  etre transphobe n'a rien a voir avec le sujet du fil. Je sais que pour toi, c'est absolument la meme chose mais c'est pas le cas.

tumblr_n6vxziSQD11slv6upo3_500.gif

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, BeauRouge a dit :

Ah mais je suis d'accord, ils ne font pas une obsession des SJW et ils tapent sur tout le monde. Mais taper sur les conservateurs, dans l'espace culturel, ne va pas me dire que c'est extraordinaire ni même risqué, c'est même plutôt un fond de commerce. Par contre, s'opposer frontalement aux SJW, c'est rare parmi les artistes. Et South Park le fait, ils ne font pas que ça, mais ils le font. C'est assez notable pour être cité. 

J'ai même tendance à penser qu'il faut du courage pour le faire. En tout les cas, une carrière très solide au préalable n'est pas superflue. 

Et je te rejoins, ce sont des progressistes dans le fond, probablement autant que toi et moi, des types ouverts à la découverte et aux avancées sociales constructives. Avec en conscience cette idée de lutte entre conservatisme et progressisme qui s'équilibre, on retrouve ça dans l'épisode sur le sandwich au caca et la poire à lavement, ainsi que dans l'épisode sur la guerre en Irak, où la morale c'est qu'il faut à la fois des gens pour protester contre la guerre et des gens pour la faire. South Park est une série très intéressante, les deux créateurs sont géniaux. 

De toute façon, des types qui viennent défoncés au LSD à la cérémonie des oscars ne peuvent pas être foncièrement mauvais. 

 

Ah, ça! Le gros Bock utilise le même sophisme pour pleurer que les conservateurs n'ont pas de tribune et dire que si on sort de l'inteligentsia, on est censuré. Dans les deux cas, c'est de la merde. 

Les conservateurs sont plus attaqués parce que leurs positions sont souvent plus dépassés. Les conservateurs ont EN MASSE de tribune pour exprimer leurs idées. Les gens qui sont VRAIMENT ostracisés sont des crackpots qui croient à Q-Anon, pas des conservateurs "traditionnels". 

Faut arrêter avec cette connerie de fausse chasse aux sorcières.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, MattIsGoD a dit :

Les conservateurs sont plus attaqués parce que leurs positions sont souvent plus dépassés.

C'est pas tant qu'elles sont depasses qu'ils jouent enornement sur la controverse. Les conservateurs qui sont cancel, c'est systematiquement ceux qui ont les prises de positions les plus extremes. Les SJW se font call out aussi quand ils vont trop loin dans leurs delires de woketitude 

Citation

Par contre, s'opposer frontalement aux SJW, c'est rare parmi les artistes. 

C'est le cas pour la bonne raison que la plupart des artistes sont eux meme progressistes, c'est la gauche qui fait la promotion de l'art, la ou les mouvement conservateurs  ont tendance a les denigrer.  Va dans une fac d'art et regarde un peu ou ils votent et compare a une fac de droit. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Je crois pas qu'on soit en désaccord sur le sujet.

D'une façon générale, le conservatisme a toujours pour lui la masse de la majorité, l'inertie stable du nombre qui a construit autour de lui un monde à son image, adapté à ses besoins immédiats. Et le progressisme a pour lui l'espace culturel et intellectuel, les artistes, les penseurs, les gens hors de la norme qui voient autre chose que l'immédiat, un monde un peu meilleur si l'on continue d'avancer. 

A mon sens, l'équilibre se fait ici, entre masse conservatrice et élite progressiste. L'élite dispose de plus de leviers d'actions mais est numériquement inférieur. Je pense que c'est comme cela que la situation, habituellement, se stabilise. C'est un peu la fonction des artistes que d'aider le progressisme, rien de choquant ni d'étonnant là-dedans. Par contre, trouver des artistes qui s'opposent à une furie progressiste et qui freinent un mouvement potentiellement malsain, c'est rare. Assez rare pour être cité. 

En exemple et par avance désolé, ça sera un exemple français. Le jour où l'extrême-droite a gagné ses premières élections municipales et ses premières mairies, en particulier la ville de Vitrolles, il y a eu pléthore d'artistes qui s'y sont opposés. J'ai une tendresse particulière pour Raspigaous.

 Tandis que je connais aucune chanson qui s'oppose aux mairies communistes ou trotskistes. Rien d'étonnant, encore une fois. 

Modifié par BeauRouge
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, BeauRouge a dit :

le conservatisme a toujours pour lui la masse de la majorité, l'inertie stable du nombre qui a construit autour de lui un monde à son image, adapté à ses besoins immédiats. Et le progressisme a pour lui l'espace culturel et intellectuel, les artistes, les penseurs, les gens hors de la norme qui voient autre chose que l'immédiat, un monde un peu meilleur si l'on continue d'avancer. 

Si le conservatisme avait toujours la majorite comment tu expliques les avances du progressisme ? Evidement qu'un mouvement construit un monde adapte a son image, c'est un peu l'idee du principe ? 

Le progressisme a une place minoritaire dans la culture et dans l'enseignement, ca fait depuis tres peu de temps que le classisisme se fait remettre en question. Par experience, je peux te parler du milieu medical qui est tres peu inclusif et dont certaines pratiques sont une violation pure et simple des droits humains.  Avorter en France n'est pas aussi facile que tu as l'air de le croire, les femmes (patientes comme professionnelles) ne sont pas epargnes par les agressions sexuelles ou de reflexion sexistes et je te ne parle meme pas de ceux aux origines etrangeres ou aux orientations sexuelles differentes.

Les gens hors de la norme et les penseurs ne sont pas non plus reserves a un mouvement, c'est egalement partage. T'es deja entre dans une librairie ?

Citation

. Le jour où l'extrême-droite a gagné ses premières élections municipales et ses premières mairies, en particulier la ville de Vitrolles, il y a eu pléthore d'artistes qui s'y sont opposés/Par contre, trouver des artistes qui s'opposent à une furie progressiste et qui freinent un mouvement potentiellement malsain, c'est rare. Assez rare pour être cité. 

Voir mon poste plus haut.

il y a 23 minutes, BeauRouge a dit :

C'est un peu la fonction des artistes que d'aider le progressisme

Non plus. 

Citation

Tandis que je connais aucune chanson qui s'oppose aux mairies communistes ou trotskistes. Rien d'étonnant, encore une fois. 

Rien d'etonnant , vu ton ignorance, je peux t'en citer et des recentes en plus. Pourquoi moins nombreuses ? Je sais pas. Peut etre parce que le  parti communiste francais est tout simplement mourrant contrairement a l'extreme droite ? Tu peux citer beaucoup de communes communistes en France :) ? Non ? Tu veux tirer tes propres conclusions ou t'as encore besoin d'aide ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, BeauRouge a dit :

Décidément, respecter l'identité des autres ça n'est pas ton truc. Chappelle s'écrit avec deux P. 

---

J'ai été un peu maladroit d'extraire directement le point le plus saillant de son discours. Je vous conseille vraiment de regarder le special par vous-même, le passage sur J.K. Rowling est à 52:40. En transcript du passage en question :

"Ils ont canceled des gens plus puissants que moi. Ils ont cancel J.K. Rowling, mon dieu ! J.K. Rowling a écrit les livres Harry Potter toute seule. Elle a vendu tellement de livres que la Bible s'inquiète d'elle. Elle a été canceled parce que dans une interview elle a dit un truc comme : "le genre est un fait". La communauté transgenre s'est mise en colère, ils ont commencé à la traiter de TERF. Je ne savais même pas ce que c'était, mais je sais que les trans inventent des mots pour gagner les débats. Alors j'ai cherché : TERF est un acronyme, ça veut dire "Féministe Radicale Trans-Exclusive". Ca existe, c'est un groupe de femmes qui détestent les transgenres. Enfin... Elles ne les détestent pas mais elles voient les transgenres comme nous, les noirs, nous voyons une blackface. Ca les offense : "oh, cette pétasse m'imite !". Je ne devrais pas parler de ça parce que je ne suis ni une femme, ni un trans. Mais comme nous l'avons établi plus tôt, je suis un féministe, c'est vrai. And I'm Team TERF !"

---

Maintenant, pour réponse sur la prise de position, le special entier est dédié à ça. Pour rendre honneur au travail de Dave Chappelle, voici en synthèse ce qu'il dit à ce sujet.

Il a passé sa vie à lutter contre le pouvoir des blancs, il s'est battu. Et au moment où il est devenu plus agé, expérimenté, voilà que les blancs changent les règles. "Je ne suis plus un homme blanc, je suis une femme trans ! Tu n'as pas le droit de me parler comme ça". Et il ne comprends pas le discours des trans, de dire "nous nous battons depuis des décennies, tu comprends ? des décennies entières !" tandis que les noirs se battent depuis des siècles. Rajoutant une punchline : peut-être que si les esclaves portaient des petits shorts et se huilaient le torse, l'esclavage aurait été aboli beaucoup plus tôt.

Pour lui, le combat des femmes et des actrices en particulier n'est pas mené de la bonne façon. Décider de porter toutes une robe noire à une cérémonie de remise de prix, en guise de protestation, est ridicule à ses yeux. Comme si Luther King avait dit : Rosa Parks à raison ! Maintenant, dans le bus, vous allez toutes porter des ensembles assortis, ils vont voir ce qu'ils vont voir. Non. Pour protester, il faut descendre du bus et marcher. Et quand on lui demande qui il est pour parler de ça, il répond qu'il est celui qui est descendu du bus en guise de protestation, un bus dans lequel il y avait 50 millions de dollars. Référence à son émission le Chappelle Show, où il a préféré refuser de signer un nouveau contrat (de 50 millions) que d'accepter et de cautionner le racisme latent qu'il commençait à percevoir autour de lui. Et il a marché, pendant dix ans, le temps de la traversée du désert de sa carrière.

Ensuite, il indique que son problème, à titre individuel, avec les trans et les LGBT, c'est qu'à la première occasion, dès qu'il est trop dur d'être une minorité, ils redeviennent blancs. En particulier, il prend l'exemple d'une embrouille de bar avec un gay où le type, alors qu'il pensait que ça allait se battre, simplement, le type a préféré appeler la police. D'après lui, jamais un noir, gay, trans ou autre, n'aurait fait ça. Ca, c'est un truc de blanc, un truc de privilégié. Pas un truc de minorité. 

Et surtout, le lobby LGBT est devenu beaucoup trop puissant beaucoup trop rapidement, prenant l'exemple de DaBaby, le rappeur qui a tué un noir de 19 ans dans un Walmart et... Ca va. La justice a accepté l'histoire de la légitime défense, un employé qui était témoin de la scène ne s'est pas présenté au tribunal et DaBaby a été relaxé. Et sa carrière s'en est très bien portée. Tandis qu'il a commis l'erreur sur scène de mal parler des homosexuels (en les frappant en plein dans le SIDA, comme il dit) et là... Sa carrière est foutue, détruite. Donc à ses yeux, tuer un adolescent noir, ça va... Tout le monde pardonne. Mais prononcer des paroles offensantes pour les gays ? Et c'est là qu'il indique voir un problème. 

---

Pour moi, ce qu'il fait, c'est qu'il remet du bon sens dans tout ça. Du bon sens... Le truc dont se protège les SJW en utilisant la Novlangue des universités. En particulier quand il dit qu'il est d'accord avec J.K. Rowling et que le genre est un fait. Un fait. Tout le monde sur cette Terre, chaque humain est né entre les deux jambes d'une femme. Ca, c'est un fait. Pas une théorie. De ce qu'il en dit. 

en définitive si, quand même, je pense qu'on peut parler de prise de position. D'autant que je n'ai pas évoqué la fin du special, comme je le disais, il a des raisons d'oser et d'aller au carton. Une vraie raison. Le mieux, c'est encore de juger sur pièce. 

Y a pas mal de trucs intéressants dans ce message, merci d'avoir développé la pensée de David Chappelle dans son spectacle ( je sais pas exactement comment appeler ça) 

Déjà, je dois admettre que j'observe aussi le mouvement LGBT prendre de plus en plus de place dans les médias mainstream, avec une forte tendance au communautarisme forcené. En gros, j'ai vu des photographes être sélectionnés à partir de leur acquaintances avec le milieu et leur orientation sexuelle. Les cheveux roses c'est un CV à part entière. 

Je déteste ce côté marginal mainstream. Je trouve que cette culture s'empare de toutes les rebellions utiles pour en faire un genre sirop pour la toux bien douceâtre. On sent que la volonté est là, mais systématiquement, tout est marketé et tout perds de son sens premier. 

Ça a été le cas avec me too, depuis les commerciaux utilisent les standards féministes style "c'est mon corps je fais ce que je veux" , mettent des vagins partout dans leurs pub pour Tampax- non écologiques of courrrrseee- , et affirment que les femmes peuvent faire tout ce qu'elles veulent. Mais derrière, ce même message fallacieux est utilisé pour  vendre alors l'arsenal de la femme objet, de sorte à ce que la schizophrènie feministe perdure, au travers d'une course à l'objectivation des corps féminins parfaitement hypocrite. 

Le club LGBT n'est pas plus a l'abri des incohérences que celui de la communauté des femo; à commencer par la double volonté d'être à la fois des forts et des faibles. Dans le cas des propos de David Chapelle, il y a cet aspect là, où l'omerta médiatique sui est mise en place sur ce type de sujet. On reste consensuels aussi en France et quelqu'un qui assume sa position de noob sur le sujet se fait automatiquement passer pour un retard. 

On a donc moultes personnes qui jouent de ce renfort communautaire pour créer de la crainte et générer de la censure. Ce que denonce Chappelle n'offre qu'une évidence : les humains, même avec les meilleures intentions du monde, fonctionnent en groupe comme une légion d'automates binaires. 

Les groupes communautaires ne font que renforcer le rejet et ne permettent pas les intégrations.

Mais oui, c'est un autre sujet, y a bien un modérateur dans le coin non ? :) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Citation

Si le conservatisme avait toujours la majorite comment tu expliques les avances du progressisme ?

Par l'usage des leviers de la culture dont disposent les progressistes pour convertir une partie de la masse à leurs idées. Et surtout, par le changement autonome des conditions extérieures. La masse s'est construite un environnement social adapté à ses besoins oui, mais le monde évolue autour et de temps en temps, il est nécessaire de réajuster le cadre collectif. A mon sens, c'est toujours à cet instant que les progressistes prennent le pouvoir et l'ascendant, qu'ils remettent la société en cohérence avec le nouveau monde puis qu'un nouvel équilibre se réinstaure.

Citation

Evidement qu'un mouvement construit un monde adapte a son image, c'est un peu l'idee du principe ? 

Complétement, donc quel est le problème à avoir des civilisations blanches qui ont construit des sociétés qui leur sont adaptées ? Puisque c'est l'idée du principe. C'est un mouvement naturel, difficile à reprocher à quiconque. Si au 19ème siècles elles ont été meilleures que les autres civilisations, ok — Pourquoi ? Et de la même façon, peut-on le leur reprocher ? Il y a une vraie réflexion à mener autour de ça. Ca demande d'abord de définir le terme "meilleures" et une partie de l'enjeu se trouve par ici, je crois. 

Citation

Les gens hors de la norme et les penseurs ne sont pas non plus reserves a un mouvement, c'est egalement partage. T'es deja entre dans une librairie ?

Bien sûr, tu trouves aussi des artistes de droite et des beaufs de gauche, ce n'est pas une loi absolue, juste une tendance humaine, la courbe de Gauss etc. 

Citation

Tu peux citer beaucoup de communes communistes en France :) 

28 actuellement et seulement autour de Paris, en Ile-de-France. J'ai habité quelques années dans une ville ayant été communiste sans discontinuité pendant plus d'un siècle. 

Citation

Rien d'etonnant , vu ton ignorance, je peux t'en citer et des recentes en plus. 

Des chansons contre les municipalités communistes ?? Je suis très curieux, ça suffit pas de dire que t'en connait, faut les montrer encore. Envoie !

Citation

Y a pas mal de trucs intéressants dans ce message, merci d'avoir développé la pensée de David Chappelle dans son spectacle ( je sais pas exactement comment appeler ça) 

Merci à toi, si ça a été lu je n'ai pas écrit pour rien ! 

Citation

Je déteste ce côté marginal mainstream. Je trouve que cette culture s'empare de toutes les rebellions utiles pour en faire un genre sirop pour la toux bien douceâtre. On sent que la volonté est là, mais systématiquement, tout est marketé et tout perds de son sens premier. 

Marginal mainstream, l'expression est bien choisie. Et la récupération marketing aussi... On retrouve ce que disait Chappelle sur les robes noires aux Oscars. Si tu veux protester pour de vrai, un jour ou l'autre tu n'as pas le choix, faut descendre du bus et marcher. Tant que ça reste dans le bus... Tout se markete. 

Modifié par BeauRouge
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, 1984 a dit :

Déjà, je dois admettre que j'observe aussi le mouvement LGBT prendre de plus en plus de place dans les médias mainstream, avec une forte tendance au communautarisme forcené. En gros, j'ai vu des photographes être sélectionnés à partir de leur acquaintances avec le milieu et leur orientation sexuelle. Les cheveux roses c'est un CV à part entière. 

 

... Mais tu dis rien quand 90% du monde est toujours dirigé par des boys clubs héteronormés qui se relayent leurs propres sosies depuis les 100 dernières années. 

Je peux croire que les cheveux roses, c'est plus visible qu'un complet noir, mais ce réflexe bizarre qu'ont les gens à se détourner du "big picture", et à ne focuser leur attention que sur des osties de niaiseries (carrément), ça commence à me dépasser. 

90% des messages de ce sujet sont archi-médiocres (le 10% restant étant les posts de Matt, of course).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par xdrox
      Hélas, ce spectacle ne m'a pas déçu.
      Je vous le dis, il vient de rehausser d'au moins quatre barres le niveau de langage et de culture du stand up québécois. Entre ses analyses débridées de poèmes et de textes anciens, ses révélations déprimantes (de sa « première déception chronologique » aka sa naissance jusqu'à sa « première déception ressentie » en bas-âge et puis toutes celles qui suivront), ses observations un peu hautaines sur le monde... entre tout ça s'est révélé un jeune homme assez sensible et coincé dans ses livres comme dans la vie.
      Je le recommande à tous les membres du Dépotoir. Vous aimerez, pour sûr, parce que son humour recherché ne s'adresse qu'à l'élite.
      ~ PLACE AUX DÉMONSTRATIONS ~
      Extrait de 2014.
      Extrait de 2019.
      Les deux figurent dans son spectacle.
    • par DeliciousBacon
      Je me lance:
       


    • par Goéland
      Moi j'trouve ça grate les jeux de mots cheesy. 
      Mes collègues au travail, eux, ne supportaient plus mon irrémédiable besoin de faire des jeux de mots, alors je je vais me vider la poche ici à la place, et je vous invite à faire de même.
      Le mur de glaires au bateau de nuit m'a inspiré récemment :
    • par Skankerboy
      Dans une interview accordée à Rolling Stone, Tom Gabel, frontman du groupe punk américain Against Me!, vient de révéler qu’il allait changer de sexe. Il s’appellera désormais Laura Jane Grace…
×
×
  • Créer...