Aller au contenu
Otto Von Bismarck

Le sujet dont tout le monde se câlice

Déchet(s) recommandé(s)

Le gars qui déneige notre cour a sacré toute la neige dans l'entrée. J'ai hésité un instant entre construire un tunnel et tout enlever.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai angoissé pendant des heures à appréhender mon premier rendez-vous avec le psy, mais tout cela pour rien parce que je me suis trompé d'heure et je l'ai déjà manqué. Sapristi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Haha, un acte manqué pour une consultation auprès d'un psy. Herr Freud aurait apprécié l'ironie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dépendant de la date, je viendrais peut-être! En plus, en étant à Montréal je serais certaine qu' Ashton ne mettra pas son ignoble viande à la cannelle dans ma poutine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire la tourné des bar en suivant les marcheurs du Vendredi SAINT ?

Révélation

 

41a46942-a304-457b-bdd1-9a0672e18a8d_JDX

1280px-Sanch_perpignan_2007_(18).jpg

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-02-19 à 18:35, Chicken of the infinite a dit :

C'est vrai qu'un GT serait le fun!

Microbrasserie?

QC ou MTL? MTL dans le temps de Pâques ou QC les autres temps me conviendrait. 

Hell, même à Lagabière à St-Jean-sur-Richelieu me conviendrait dans le temps de Pâques. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Kay a dit :

QC ou MTL? MTL dans le temps de Pâques ou QC les autres temps me conviendrait. 

Hell, même à Lagabière à St-Jean-sur-Richelieu me conviendrait dans le temps de Pâques. 

Montréal de préférence... Et si du monde sont down pour le Lag.. Pourquoi pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, Chicken of the infinite a dit :

Montréal de préférence... Et si du monde sont down pour le Lag.. Pourquoi pas?

Ou Montréal. C'est vrai que ça serait nice d'aller boire sans que j'aie à conduire après. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Osti. Il nous est arrivé une mésaventure à mon chum et moi.

 

Nous avions décidé aujourd'hui d'aller visiter la ville de Stanstead pour le fun et aller voir leur bibliothèque parce que la ville était située direct sur la frontière Canada-USA et on trouvait ça intrigant et intéressant. Finalement, arrivé là-bas on aurait juré que c'était une ville fantôme. Une ribambelle de commerce fermés affichaient leur mine triste.

On a continué sur une rue et on a passé une gate dans le but d'aller au poste de douane. 

Quand on s'est présenté aux douanes le gars nous a fait passer dans le bureau. C'état tellement mal indiqué et apparemment on a passé  la frontière illégalement. On aurait skippé une douane. Je ne comprends pas trop anyway pourquoi ils nous ont laissé passé...

Enfin bref, le douanier était excessivement arrogant et on a faillit avoir une amende de 5000 balles par tête. DAMN.

On a eu la peur de notre vie parce que ça aurait carrément RUINÉ notre futur. Finalement, ils nous ont laissé partir.

What a relief.

Je vous suggère fortement de ne jamais aller à Stanstead. Doit avoir bin du monde qui se font pogner.

En plus ça nous aurait coûté cher en esti pour acheter nos Poptarts, nos oréos, nos jerky et notre vin. (on allait magasiner au Walt-Mart y'a plus de choix dans les cochonneries qu'ailleurs dans le monde)...

 

Welcome to USA.

Des Poptarts de licorne et des jug de vin incroyablement imposants.

S8JmE3L.jpg

cooEwlI.jpg

 

 

On a faillit se faire confisquer notre vin parce qu'on a pas passé 48h au USA. La fille a été smatt de nous le laisser.

:-/

 

Fak en gros aujourd'hui on s'en est sorti avec deux avertissements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pouah ! Le vin doit pas être bin bin meilleur. il a l'air déjà entamé.

Je suis dans un café pour étudier, et à chaque fois que je commande quelque chose et que je suis servie, la serveuse me lance des regards super insistants genre "ouin, je te trouve pas mal sexy toi".

ça fait un petit velours de voir que je pogne encore.

(dans le fond j'ai juste un gros morceau d'épinard qui stick out de ma bouche)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis actuellement en recherche d'emploi dans mon domaine d'études (la traduction).

J'ai rien trouvé encore depuis bientôt 1 an. J'ai envoyé plusieurs CV, sans succès. J'ai une question qui me titille un peu et je suis mitigée quand à la réponse. 

Est-ce que c'est « mal vu » d'envoyer des CVs pour certains postes quand je sais pertinemment que je ne possède pas les compétences demandées (genre un shitload d'expérience, ou des diplômes de plus) ou c'est plutôt une bonne chose d'essayer quand même?

Genre, est-ce qu'on fait perdre le temps du recruteur ou bien vaut mieux tenter sa chance quand même, au risque de ne pas recevoir de réponse?

J'ai bien hâte de me placer, mais à Québec, le marché de la traduction est saturé et compétitif. On est toujours 50 à postuler pour le même poste, alors rendu là c'est plus de la chance qu'autre chose... La pige ne m'intéresse pas vraiment pour le moment. Je désire être salariée.

Je suis rendue à l'étape d'élargir mes horizons professionnels (un emploi connexe ou complètement différent), et j'envisage même retourner aux études pour me spécialiser ou dévier un peu vers l'enseignement de la littérature anglaise ou française. J'ai pensé déménager vers Montréal si je trouve du travail, mais mon chum veut rester ici, alors ce n'est pas une possibilité.

J'ai hâte de lâcher la restauration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À part quelques minutes, t'as pas grand-chose à perdre de postuler au plus grand nombre d'emplois possible. Ça fait partie de la job du recruteur de filtrer les candidatures non pertinentes. Je lui laisserais cette responsabilité plutôt que te t'éliminer toi-même en ne postulant pas. Maintenant, il faut rester réaliste si tu candidates pour des jobs qui demandent cinq ans d'expérience et que tu ne les as pas.

Je trouve ça un peu curieux que tu refuses de faire de la pige en début de carrière. Pour accumuler de l'expérience, c'est pas mal un passage obligé dans ce domaine, à moins d'avoir un coup de bol. J'imagine que tu traduis de l'anglais au français, un marché sans doute saturé au Québec... Traduis-tu d'une autre langue ? As-tu une spécialité comme le droit, la comptabilité, la pharmacie ? Aller chercher des connaissances dans l'un de ces domaines, avec un certificat par exemple, ça pourrait rendre ton profil plus intéressant. Pour avoir vu passer quelques contrats de traduction, on cherche beaucoup pour des domaines spécialisés de ce genre.

Sans vouloir te décourager, on a souvent une vision un peu romantique de la traduction, mais il y a une tonne de traducteurs qui travaillent sur des documents archi plates : mode d'emploi, notices de produits pharmaceutiques, états financiers d'entreprises, etc. Encore une fois, j'ai l'impression que c'est pas mal nécessaire au début de se taper des contrats pas vraiment intéressants pour accumuler du millage.

L'avantage de la pige aussi, c'est que tu agrandis de beaucoup ton bassin de clients potentiels puisqu'ils n'ont pas à être basés à Québec. Tu peux aussi offrir tes services comme réviseuse linguistique normalement, ce qui varie ton travail et élargit ta palette de compétences.

As-tu déjà parlé à Ninchat de ça ? Elle aurait peut-être des conseils pour toi. Ça fait des années que je n'ai pas eu de contact avec elle, mais au début de sa carrière, elle était pigiste et traduisait entre autres des œuvres de littérature érotique si mon souvenir est bon ; ça doit changer des rapports financiers. Cela dit, elle avait accumulé de l'expérience à l'étranger avant de revenir au Québec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai gradué il y a trois mois d'un tout autre domaine qui semblerait a priori plus prometteur -- B.A.A. concentration marketing -- mais je cherche toujours.  La majorité des applications que j'ai envoyées sont restées sans réponse, puis j'ai aussi eu quelques e-mails automatisés par ci et là pour me faire savoir que je n'avais pas été retenu.  Je n'ai eu qu'un seul retour positif d'une grosse entreprise dans le secteur de l'alimentation :  une entrevue téléphonique avec la responsable des R.H., une entrevue en personne avec la même conseillère aux ressources humaines accompagnée de la gestionnaire du poste à combler, des tests de français, d'anglais, d'Excel et de Word, un test psychométrique et pour finir une enquête réalisée par une firme externe qui a eu ben ben du mal à rejoindre mes références.  

Deux semaines plus tard, la fille des ressources humaines m'envoie un courriel pour me dire qu'elle avait reçu le tout, qu'elle devait valider certains éléments et qu'elle me revenait sous peu(???).  Fait que là je me retrouve à 1. me demander quels estis d'éléments doit-elle devoir valider (est-ce que je dois me méfier de certaines de mes références ?  est-ce que les quelques fois où je me suis fait arrêter par la police lorsque j'avais 15 ans ont des impacts sur mes processus d'embauche à 25 ans ?) et 2. la peur d'avoir franchement perdu mon temps.

Cela dit j'avais arrêté toutes ces ennuyeuses applications en ligne ces derniers temps (étant certain d'avoir la job dans la poche).  Je vais m'y remettre ce soir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Aradia
      J'ai juste envie de dire que ma qualité de vie s'est grandement améliorée depuis que j'ai reçu un super sexy moulin à café à Noël de la part de mes parents.
      Boire un café à la maison est maintenant un rituel complet et parfait. D'abord, je choisis le café que j'ai envie de déguster, que j'aurai préalablement acheté dans un endroit spécialisé.
      Je choisis ensuite la méthode d'infusion. J'en ai présentement 2 à ma disposition, et je compte en avoir 3 très bientôt, et éventuellement une 4e. J'ai une cafetière à piston de marque Bodum, affectueusement appelée "bodum" par les connaisseurs. J'ai un porte-filtre en plastique, qui fonctionne avec un filtre papier et qui donne un bon café filtre parfaitement exécuté. Bientôt, j'aurai un filtre réutilisable pour mettre dans la Keurig, et je compte me procurer un "dripper" dans les prochains mois.
      Une fois la méthode choisie, je règle mon moulin à la mouture adéquate et je mous le sexy et succulent café.
      L'avant-dernière étape est de faire chauffer l'eau, puis il suffit de préparer le nectar et enfin, de le déguster et de profiter de ses charmes subtils.
      En ce moment, je me délecte d'un Éthiopie Sidamo aux saveurs prononcées de bleuets. Sexy, sexy.
       

       
      Et vous, comment se passe votre rituel café?
       
       
    • par _Leprince
      Sortez une liste de 10 FAITS sur vous.
      Pour ceux à qui ça rappelle quelque chose, c'est un remake "version light" d'un vieux topic du 2.0.
      1. Je suis gaucher
      2. Je suis marié
      3. Je suis étudiant à l'université
      4. Ma fête est en février
      5. L'automne est la saison que j'aime le moins
      6. Je suis profondément heureux
      7. Je n'ai pas d'emploi
      8. Je n'ai pas 400 amis facebook
      9. Mon blogue est mort
      10. Ma moyenne est de 2.53 à l'école
      À vous!
    • par 1984
      Une image par jour, que ce soit la votre ou pas. Dessin, photo, peinture, gravure, litto...whatever (hors video / son)

      Les hasards heureux de l'escarpolette, Jean-Honoré Fragonard. 1768.
      La toile a été commandée par le baron de Saint-Jullien, receveur général des finances du clergé, qui donna à Fragonard les recommandations suivantes : « Je désirerais que vous peignissiez Madame sur une escarpolette qu'un évêque mettrait en branle. Vous me placerez de façon, moi, que je sois à portée de voir les jambes de cette belle enfant et mieux même, si vous voulez égayer votre tableau »
    • par xdrox
      En haut à droite.
      Un des douze disques durs de Charity Bernhard dégage une odeur de brulé. Trop de données à analyser en simultanée.
      Quelles sont les probabilités de tomber sur ce sujet en cliquant sur ce nouvel onglet?
×
×
  • Créer...