Aller au contenu

đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©


Déchet(s) recommandé(s)

il y a 51 minutes, Carlos Crasseux a dit :

Pas moyen d'apprécier les voluptés du corps féminin sans se faire pointer du doigt ?

Oh les gens trouveront toujours a critiquer mais personne ne t'empeche "d'apprecier les voluptes du corps feminin". 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que DASRI s'est sentie inspirĂ©e par le tweet de cette jo1aye et a voulu lancer une discussion sur ce qu'on considĂšre des red flags, ouvrant le bal avec deux comportements qui n'ont aucun lien entre eux. Sympathique exercice, manquait peut-ĂȘtre de mise en forme ou de dĂ©tails.

@DASRI 3.0 : on peut certes critiquer la « dĂ©marche artistique » et poser un regard cynique sur le phĂ©nomĂšne en gĂ©nĂ©ral, mais le problĂšme est qu'une quantitĂ© ridicule de gens pensent qu'un homme qui photographie essentiellement des femmes partiellement ou intĂ©gralement nues est forcĂ©ment un prĂ©dateur sexuel, alors que dans la rĂ©alitĂ©, il n'y a aucune corrĂ©lation entre ces deux paramĂštres, mĂȘme si la dĂ©duction semblerait a priori cohĂ©rente. J'en suis un exemple vivant.

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, DASRI 3.0 a dit :

Les "photographes masculins" qui ne prennent en photo que des femmes nues pour leurs "books"

Si ses exs sont "folles". 

 

J'ai pensé à un truc tantot qui m'a bien laissé réfléchir.

C'est comme un pattern vraiment présent, du commentaire du public. '' Artist should... '' '' Art need to ''
Pi je percois comme enfin la grande faiblesse de cette affirmation. Le public voudrait ĂȘtre au renne de la crĂ©ation, mais il ne l'est pas. 

Parce que, quelle est la suite du programme critique @DASRI 3.0?

B fait X et donc quoi? Qu'est-ce qui se passe pour toi dans l'activité de l'autre. L'accord des autres n'est pas engagé dans l'activité de création.
C'est le petit bruit impuissant, dĂ©jĂ  trĂšs loin d'ĂȘtre en puissance de sa force propre, qui regarde ailleurs pour dire comment chose doit ĂȘtre. 

C'est comme ça le meme des deux files devant les comptoirs;
 

Révélation

Modern Society" Parodies | Know Your Meme



Il y a '' Art should '' et il y a '' Art will ''
Moi je suis du coté de '' Art will '', et le petit public est du coté '' Art should ''
Mais il n'engage qu'a lui de s'exposer pour passer du coté de '' Art will ''
AprÚs ça, c'est vraiment le plus loin que la discussion peut évoluer.
Sinon sa reste des petits oiseaux qui piasse sans fin, sans aucune crédibilité, parce que rien n'est jamais fait pour faire voir.
Un tourbillon de réponse, d'inactualisation dans le monde. Comme les limbes.
Le public c'est les limbes. 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

Y a aussi le fait que les modĂšles fĂ©minins sont largement plus sollicitĂ©s en terme de demande marketing que les hommes. Les gens ont l'habitude de voir des femmes partout, tout le temps. Nous sommes surexposĂ©es et cela conditionne le regard de chacun; nous avons vraiment tendance Ă  reproduire ce que nous voyons, Ă  aller vers toujours le mĂȘme type d'approche autour de la fĂ©minitĂ©, et rĂ©pĂ©ter par rĂ©flexe les mĂȘmes attributs. 

Maintenant que je travaille en galerie de photo d'art, je dois vous confier que je suis assez atterrée par tous ces gens deconstruits, à commencer par la gente féminine.

Voici l'un des best sellers de l'entreprise

banana-shake.thumb.jpg.fffce789ea9f2b0c9a0f70c1e4a0d21c.jpg

Oui oui, et encore, vous ĂȘtes pas prĂȘts pour la suite. Attention, ça fait mal. TrĂšs trĂšs mal. Du mĂąle gaze agressif. 

Révélation

banana-shake-2.thumb.jpg.c33aee3a9d36ce8c5d1c28ebe4ba3424.jpgmarket-square-morning.thumb.jpg.e9bcc20269c480847a01ec8f60d7648e.jpghigh-life.thumb.jpg.28268201d4ad2a0770a8669dd2913369.jpgface-off.thumb.jpg.d5e61e17c84962f1656dadf4d2c9d070.jpgqueen-and-her-thoughts-ii.thumb.jpg.7b6d47306e6667dd913d7495efb6d833.jpghavana-vieja.thumb.jpg.ab9279dd5dfc96abca1fccb070ce7c7a.jpgfour-of-us.thumb.jpg.cadc91ac83ca87e8384c95fbad08a761.jpg

Donc voilà, Ruslan bolgov, un russe blanc.-lolilol- relativement obsédé par les mamelles, estimant que c'est OK d'en foutre partout et sans raison, parfois poussant jusqu'au match avec la banane. Il ne photographie que des femmes, et selon moi, ce gars là ira en enfer. 

Et ben, sachez que les acheteurs de ces Ɠuvres sont Ă  90% des femmes. Des jeunes femmes. Il y en a une de 13 ans qui a mĂȘme dit Ă  mon collĂšgue, qui dĂ©teste l'hypersexualisation et qui lui demandait ce qu'elle projetait sur ces Ɠuvres, que c'Ă©tait ainsi que s'exprimait la fĂ©minitĂ© du femme Ă  son meilleur. Avec sa mĂšre derriĂšre, en train d'acquiescer fiĂšrement. 

Je note aussi que l'attrait pour l'hypersexualisation se cantonne souvent jusqu'à la quarantaine, passé cet ùge les clientes sont plus enclines à aller vers des photos à l'allure vintage, leur rappelant souvent les codes du cinéma glamour. Exemple avec ces deux photos que l'on vends énormément, et qui rappellent Bardot. 

Les best sellers : 

732276439_sacrae-erotica-2(1).thumb.jpg.6f2b41a971135c4256983b2a0b0cdac4.jpgkate-moss.thumb.jpg.ce6c5e8d86ceb4e2dca86aab0c78f4e1.jpg

 

Je vous le dis, c'est choquant qu'en 2021, nous vivions dans une telle schizophrĂ©nie autour de la reprĂ©sentation fĂ©minine. J'en ai discutĂ© pendant une heure lĂ  derniĂšre fois avec une cliente engagĂ©e, et c'Ă©tait absolument passionnant car elle, elle l'a perçu tout de suite, ce mĂąle gaze. Cependant, je persiste et signe Ă  croire que le problĂšme, c'est de surepresenter ce qu'est censĂ© ĂȘtre la beautĂ© des femmes dans la culture. 

 

Mamie 1984 va donc encore répéter que tout ca

C'est culturel 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Cheval a dit :

Un tourbillon de réponse, d'inactualisation dans le monde. Comme les limbes.
Le public c'est les limbes. 

c'est un peu triste que tu penses de la sorte. considĂ©rant que l'Ɠuvre dĂ©gage toute sa puissance dans son engagement avec un public, l'artiste est dans une relation d'interdĂ©pendance. il n'y aurait aucun impact sinon. l'alternative serait de faire l'art pour soi-mĂȘme ou pour un idĂ©al (ce qui revient un peu au mĂȘme, ceci dit il y a une Ă©poque rĂ©volue oĂč l'art Ă©tait destinĂ© Ă  Dieu). mais forcĂ©ment, cette logique ne peut pas fonctionner quand l'artiste se met Ă  diffuser son oeuvre.

ça serait peut-ĂȘtre plus facile pour toi d'apprendre à apprĂ©cier la controverse ?

il y a 42 minutes, 1984 a dit :

four-of-us.thumb.jpg.cadc91ac83ca87e8384c95fbad08a761.jpg

veuillez, messieurs, ajuster ma robe pendant que je prends une bouchée de cette banane.

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

Le pire 

C'est que la composition de cette photo et son traitement, le stylisme utilisé et la lumiÚre, sont excellents. 

Mais la narration est absolument infùme. S'tune honte et je chie dessus à chaque fois devant mes clients. 

-- 

En ce qui concerne le public, je peux comprendre Cheval car les gens ont vraiment des goûts de merde. Et c'est compréhensibles, parce que chercher la qualité est un choix, et choisir c'est renoncer. Renoncer à des images premachées, apprendre à lire les images comme des livres, s'ouvrir à d'autres horizons et s'enrichir de plein de concepts incroyables qui font réfléchir sur la beauté et la vie. 

Mais va expliquer ça à des gens qui écoutent ce qu'on leur dit d'écouter, qui sont brainwashés par la culture instagram, qui n'ont aucun recul sur les différentes époques et leurs trésors. 

C'est ainsi, d'ailleurs j'ai un peu l'impression que l'art conceptuel est en crise depuis quelques temps. Fait des NFT cheval, apparemment ça paye :sugarcrisp:

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
Le 2021-12-03 à 14:58, Carlos Crasseux a dit :

N'est pas Helmut Newton qui veut.

Helmut Newton - Lisa Taylor and Jerry Hall (1 Jan. 1975) : r/museum
raide, merci
 

Le 2021-12-03 à 14:12, Ecce Homo a dit :

c'est un peu triste que tu penses de la sorte. considĂ©rant que l'Ɠuvre dĂ©gage toute sa puissance dans son engagement avec un public, l'artiste est dans une relation d'interdĂ©pendance. il n'y aurait aucun impact sinon. l'alternative serait de faire l'art pour soi-mĂȘme ou pour un idĂ©al (ce qui revient un peu au mĂȘme, ceci dit il y a une Ă©poque rĂ©volue oĂč l'art Ă©tait destinĂ© Ă  Dieu). mais forcĂ©ment, cette logique ne peut pas fonctionner quand l'artiste se met Ă  diffuser son oeuvre.

Je comprends ce que tu me dis. En premier, il y a effectivement une forme de tristesse, mais pas à ce que je penses différemment. Il y a une tristesse dans la qualité du rapport au public. Cette qualité, par mes déplacements structurelles vis-a-vis de sa réception permettre des nouvelles dispositions émotives dans les points pivots à l'intérieur de l'appareil conceptuel.

L'engagement avec le public est un paramÚtre ouvert. Dans ta façon de l'aborder, il semble unilatéral et déjà engagé dans une dynamique relationnelle.
Je peux faire des écrans qui oscille en stroboscope pour littéralement attaquer le systÚme visuel des corps qui sont dans l'espace lumineux de l'oeuvre. 
L'artiste n'est pas non-plus dans une relation qu'il n'a pas lui-mĂȘme dĂ©finit. Cette approche que tu prends engage dĂ©jĂ  une dĂ©monstration paramĂ©trale de la doxa esthĂ©tique depuis laquelle tu Ă©mets ton opinion. Par ailleurs, ta formulation '' cette logique ne peut pas fonctionner '' est aussi une expression de ta capacitĂ© a interfacer avec l'art.
Mais ce n'est pas comme sa que l'art est fait par les artistes. La ''logique'' est trĂšs loin d'ĂȘtre un opĂ©rateur universel dans la pratique artistique.

Ce que tu me dis dans ton texte est l'expression du reget conceptuel de mon objet esthétique par les paramÚtre dogmatiques dans lesquelles tu opÚres. 
Se qui est une trĂšs bonne nouvelle car je me configure afin d'ĂȘtre effectivement en dehors de ce champ dogmatique. J'y porte bcp d'attention.

Dans l'art personnel, il y a un pari qui fonctionne sur une autre dimension que le rapport diplomatique usuel de l'art, qu'on manipule effectivement aussi depuis le 20eme comme une dialectique. ( objet-effet-conscience ) Le pari de l'art personnel est l'ouverture d'un champ de divulgation d'expĂ©rience intĂ©rieur sans ĂȘtre rĂ©pertorier et configurer dans une message vers l'autre. Sans devenir Ă©metteur. Comme un dessin pour soi n'est pas un dessin pour l'autre, les activitĂ©s esthĂ©tiques impliquĂ©s dans ce qui est personnel Ă  la diffĂ©rence de ce qui est social permute une alteration de chute de consĂ©quence bien plus large que le prĂ©cept de diffusion admis Ă  ce jour ( qui serait aussi le mĂȘme axe de penser que l'utilitĂ© de l'art ).

 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

@Ecce Homo
Se faire juger dans l'ensemble de son existence par les autres est le vrai engagement de l'artiste envers le public.
C'est une dĂ©livrence qui demande de souffrir par soi-mĂȘme contre un instinct primitif de prĂ©servation de l'intĂ©rioritĂ© vĂ©cu. 
Nous sommes dans une histoire vectoriel, l'association des nodes de subjectivité produira conséquentiellement des compositions au géométrie engrouffrantes de nuances et de ton et de sensibilités qui se représente facilement pas une fractalisation du caractÚre de la vie. 

J'espĂšre ne pas avoir eu un ton dĂ©sagrĂ©able. Tes outils d'analyse sont valide. C'est simplement que leur manipulation doit ĂȘtre averti que leur vrai utilisation existe dans leur dĂ©pacement cyclique et non leur affirmation rĂ©itĂ©rante. 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Cheval a dit :

J'espĂšre ne pas avoir eu un ton dĂ©sagrĂ©able. Tes outils d'analyse sont valide. C'est simplement que leur manipulation doit ĂȘtre averti que leur vrai utilisation existe dans leur dĂ©pacement cyclique et non leur affirmation rĂ©itĂ©rante. 

Ah non, tu n’as pas du tout Ă©tĂ© dĂ©sagrĂ©able. Et parfois, comme tu dis, il faut se rendre Ă  l’évidence que, bien que nos outils d’analyse soient tous deux valides (ta rĂ©ponse est excellente par ailleurs), nous partons sur des rĂ©fĂ©rents et des niveaux d’interprĂ©tation assez distincts qu’il nous est difficile de concilier (toi, ta volonté de conceptualisation sans emprise et moi, son interprĂ©tation Ă  l’aulne de mes biais personnels teintĂ©s par ma conception du monde). Ultimement, je ne vois pas pourquoi l’un devrait exister sans l’autre et c’est bien correct comme cela. 

Je pense que je me souciais surtout de la façon dont tu le vis dans ton quotidien, parce que je me doute bien que ça ne doit pas ĂȘtre facile et je fais partie de ce public dont l’angle d’approche constitue une majoritĂ©. J’espĂšre juste que dans tout ça, tu n’en retires pas trop de colĂšre / dĂ©ception / tout autre sentiment trop accablant.

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Ecce Homo a dit :

Je pense que je me souciais surtout de la façon dont tu le vis dans ton quotidien, parce que je me doute bien que ça ne doit pas ĂȘtre facile et je fais partie de ce public dont l’angle d’approche constitue une majoritĂ©. J’espĂšre juste que dans tout ça, tu n’en retires pas trop de colĂšre / dĂ©ception / tout autre sentiment trop accablant.

wow ça me touche bcp.
J'en tire moins de douleur que dans la derniĂšre annĂ©e. J'en ai pris bcp conscience et c'est dĂ©sormais un objectif quotidien de prĂ©tendre ĂȘtre plus nuancĂ© dans mon approche. J'ai vraiment perdu toute trace de perception avec le monde commun... Un gros avantage de mon cotĂ©, mais sa rend la communication vrm plus difficile. Il faut comme recommencer quelques choses. ( pas mal sur que c'est un side-effect de la pandĂ©mie )

Merci pour tes beaux mots, ça fait vrm du bien ^^

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...
Il y a 7 heures, Carlos Crasseux a dit :

« Pourrait-on se rencontrer dans un endroit neutre plutĂŽt que chez toi ? 😌 »

đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©đŸš©

Hm...Si c'est pour un premier rendez vous, ca me parait la bonne decision ?  Call me a parano, je vois pas le redflag dans la prudence.

il y a 56 minutes, 1984 a dit :

Elle a quoi celle là, peur du loup ? 

Ouais, hein ? Parce qu'il y a 0 risques a aller chez quelqu'un que tu connais a peine.  Btw, je la connaissais. 

 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

ça me rappelle une étude qui a été réalisée auprÚs des abonnés des sites de rencontres. la question posée était : "quel serait selon vous le pire scénario qui pourrait vous arriver lors d'un premier rendez-vous avec une personne rencontrée sur un site internet ?".

réponse de la majorité des hommes : "que la fille soit laide et ne corresponde physiquement pas à ses photos".

réponse de la majorité des femmes : "que le gars soit un violent, un violeur ou un tueur".

mĂȘme scĂ©nario, diffĂ©rentes rĂ©alitĂ©s... 

Révélation

alternativement, peut-ĂȘtre que la fille dĂ©sire Ă©vacuer de son esprit la possibilitĂ© d'un rapprochement physique entre vous lors d'une premiĂšre rencontre, pour ainsi pouvoir s'investir davantage Ă  apprendre Ă  te connaĂźtre.

 

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Ecce Homo a dit :

alternativement, peut-ĂȘtre que la fille dĂ©sire Ă©vacuer de son esprit la possibilitĂ© d'un rapprochement physique entre vous lors d'une premiĂšre rencontre, pour ainsi pouvoir s'investir davantage Ă  apprendre Ă  te connaĂźtre.

Alternativement 

Révélation

L'attirer dans un lieu de son choix en pretextant s'investir pour mieux le connaitre mais en fait, cette fille est 3 nains tchetchene dans une robe qui vont le droguer et lui voler ses organes.

Bref Netflix continue a refuser mes scenarios mais un jour, ils seront bien a court d'adaptations de manga.

Lien Ă  poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer lĂ  ou lĂ .

Devenir Ă©boueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prĂȘt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon alĂ©atoire d'images jetĂ©es dans cette poubelle

×
×
  • CrĂ©er...